forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Gof
Pimonaute intarissable
Inscription : 11-06-2014
Messages : 780

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Concrètement, cela veut dire que la Cour trouve justifié que le locataire, titulaire d'un bail de neuf ans, non enregistré dans le délai de deux mois suivant sa conclusion, peut donner congé sans délai de préavis ni indemnité, alors que cette faculté ne lui est pas offerte dans le cadre d'un bail de courte durée.

A chaud, je ne trouve pas la motivation convaincante.

Malheureusement, je n'arrive pas à établir le lien vers l'arrêt.


Le chocolat etc.

Hors ligne

Gof
Pimonaute intarissable
Inscription : 11-06-2014
Messages : 780

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

La Cour constitutionnelle a dit pour droit que "l'article 73 de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006 ne viole pas les articles 10 et 11 de la Constitution en ce qu'il ne s'applique qu'aux contrats de bail de résidence principale conclus pour une durée de neuf années".

L'arrêt peut être consulté sur le site de la Cour (www.arbitrage.be).


Le chocolat etc.

Hors ligne

Gof
Pimonaute intarissable
Inscription : 11-06-2014
Messages : 780

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Ce n'est donc pas fini.

Deux questions préjudicielles sur la question évoquée dans ce fil de discussion (pas de résiliation sans délai ni indemnité pour les baux de courte durée) viennent d'être jointes par la Cour constitutionnelle. Il s'agit des affaires (à suivre donc) 4523 et 4551.

Quelqu'un inspiré par Pim ?


Le chocolat etc.

Hors ligne

Gof-2118
Pimonaute
Inscription : 27-10-2008
Messages : 1

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

SNP a écrit :

Gof a écrit :
Toujours est-il que l'on peut raisonnablement se poser la question sur ce traitement différencié selon que le bail est conclu pour 9 ans ou pour une courte durée. Je ne vois pour ma part aucune justification objective et il y a dès lors à mon sens discrimination au sens de l'article 10 de la Constitution.

Je serais le bailleur concerné et je voudrais obtenir le dédommagement et le respect du délai de préavis, je porterais l'affaire devant le juge de paix en l'invitant à poser une question préjudicielle à la Cour constitutionnelle, dans le genre "l'article 5, § 3, al. 3 des dispositions du Code civil relatives au bail de résidence principale du preneur, tel qu'inséré par la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, viole-t-il les articles 10 et 11 de la Constitution en ce que le bailleur, lorsqu'il a négligé d'enregistrer le bail dans le délai auquel il est fait référence dans le dit article, doit souffrir la faculté du preneur de rompre le bail sans respect d'un délai de préavis et sans indemnité de rupture, alors que rien de tel n'est prévu lorsque le bail a été conclu pour une courte durée ?"

Si la Cour devait conclure à l'inconstitutionnalité de la loi, celle-ci, ou du moins sa partie inconstitutionnelle, devient inappliquable au cas d'espèce et l'indemnité de rupture ainsi que le délai de préavis doivent être respectés (pour le respect du délai, ça pourrait encore se discuter ceci dit).

Bien à vous,

Je suis du même avis que Gof et, si mes souvenirs sont exacts, le SNP a utilisé cet argument dans la requête en annulation de la loi, ou de cet article de la loi...

Pour information, l'audience de la Cour constitutionnelle en cette affaire est, me semble-t-il fixée au 28 mai prochain.

Par contre encore aucune nouvelle en ce qui concerne le recours contre les nouvelles dispositions en matière de garantie locative.

Bien à vous,


Gof.

La vie c'est comme un boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber (Forrest Gump)

Hors ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 06-07-2006
Messages : 2 785

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Heuu non, non, no panic. Je ne suis pas du genre à me formaliser pour si peu, vous inquiétez pas  wink


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 15 154
Site Web

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Grmff a écrit :

(Allez cochise pas déprimer, on est tous dans le même bateau et on  nous aime bien quand même... lol )

Mais oui !  big_smile
Faut pas s'inquièter si je réponds parfois sèchement.


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 21 148
Site Web

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

J'avoue que j'ai posé la question aussi... ce qui veut dire que je ne l'avais pas vu directement non plus.

(Allez cochise pas déprimer, on est tous dans le même bateau et on  nous aime bien quand même... lol )

En ligne

Erico
Pimonaute non modérable
Inscription : 03-10-2006
Messages : 5 476

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

cochise a écrit :

PIM a écrit : @ cochise: la durée était mentionnée dans le titre du sujet...


Oupsss  yikes Ca m'apprendra à me lever trop tôt


il faut évidemment lire ce qu'on écrit..... hmm


--------------------------------------------------------------------
N'aie pas peur d'avancer...crains seulement de t'arrèter.....

Hors ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 06-07-2006
Messages : 2 785

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

PIM a écrit :

@ cochise: la durée était mentionnée dans le titre du sujet...

Oupsss  yikes Ca m'apprendra à me lever trop tôt


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 06-07-2006
Messages : 2 785

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

watson a écrit :

Il était consenti pour un terme de neuf années. Etant donnée que le terme était fixé, aurais-je une chance qu'il ne tombe dans le champ d'application de la nouvelle législation ?

Non, il aurait fallu un bail de courte durée, ç-à-d de 3 ans max.

Mais franchement, je serais dans le cas, j'essaierais ce qu'à écrit Gof, cela pourrait créer une jurisprudence intéressante (et en plus, vous n'avez rien à perdre).


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 15 154
Site Web

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

@ cochise: la durée était mentionnée dans le titre du sujet...
@ watson: c'est juste l'inverse.... C'est d'application car la loi concerne les baux 9 ans (sous réserve de l'argument Gof/Snp)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

En ligne

watson
Pimonaute
Lieu : bruxelles
Inscription : 19-02-2008
Messages : 3

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Il était consenti pour un terme de neuf années. Etant donnée que le terme était fixé, aurais-je une chance qu'il ne tombe dans le champ d'application de la nouvelle législation ?

Hors ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 06-07-2006
Messages : 2 785

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Vous n'avez pas dit qui le bail est de courte durée ou pas.

Si vous faites ce que dit Gof, de grâce, venez nous tenir au courant!


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

SNPC
Pimonaute intarissable
Inscription : 07-04-2004
Messages : 848
Site Web

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Gof a écrit :

Toujours est-il que l'on peut raisonnablement se poser la question sur ce traitement différencié selon que le bail est conclu pour 9 ans ou pour une courte durée. Je ne vois pour ma part aucune justification objective et il y a dès lors à mon sens discrimination au sens de l'article 10 de la Constitution.

Je serais le bailleur concerné et je voudrais obtenir le dédommagement et le respect du délai de préavis, je porterais l'affaire devant le juge de paix en l'invitant à poser une question préjudicielle à la Cour constitutionnelle, dans le genre "l'article 5, § 3, al. 3 des dispositions du Code civil relatives au bail de résidence principale du preneur, tel qu'inséré par la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, viole-t-il les articles 10 et 11 de la Constitution en ce que le bailleur, lorsqu'il a négligé d'enregistrer le bail dans le délai auquel il est fait référence dans le dit article, doit souffrir la faculté du preneur de rompre le bail sans respect d'un délai de préavis et sans indemnité de rupture, alors que rien de tel n'est prévu lorsque le bail a été conclu pour une courte durée ?"

Si la Cour devait conclure à l'inconstitutionnalité de la loi, celle-ci, ou du moins sa partie inconstitutionnelle, devient inappliquable au cas d'espèce et l'indemnité de rupture ainsi que le délai de préavis doivent être respectés (pour le respect du délai, ça pourrait encore se discuter ceci dit).

Bien à vous,

Je suis du même avis que Gof et, si mes souvenirs sont exacts, le SNP a utilisé cet argument dans la requête en annulation de la loi, ou de cet article de la loi...


Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires

Hors ligne

watson
Pimonaute
Lieu : bruxelles
Inscription : 19-02-2008
Messages : 3

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Un tout grand merci pour votre analyse. Je me doutais un peu que j'étais mal parti... Je sens que l'état des lieux de sortie va être chaud, s'il croit qu'il va récupérer sa garantie locative facilement, il se met le doigt dans l'oeil.

Encore merci

Hors ligne

Gof-2118
Pimonaute
Inscription : 27-10-2008
Messages : 1

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Baxter a écrit :

Pléonasme ?....

Non non, c'était juste pour rappeler la genèse de cette loi, qui a du être votée au parlement sans véritable discussion possible.

Bien à vous,


Gof.

La vie c'est comme un boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber (Forrest Gump)

Hors ligne

Baxter
Pimonaute bavard
Inscription : 01-02-2006
Messages : 390

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Gof a écrit :

Il s'agit à mon avis d'une faille législative à laquelle le cabinet de la ministre de la justice n'avait pas pensé.

Pléonasme ?....

Hors ligne

Gof-2118
Pimonaute
Inscription : 27-10-2008
Messages : 1

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Grmff a écrit :

A mon sens, vous l'avez dans l'os, sauf si c'était un bail de 3 ans avec modalités de rupture anticipée.

(...) Si vous avez un bail de 3 ans, c'est évidemment différent.

Il s'agit à mon avis d'une faille législative à laquelle le cabinet de la ministre de la justice n'avait pas pensé.

Toujours est-il que l'on peut raisonnablement se poser la question sur ce traitement différencié selon que le bail est conclu pour 9 ans ou pour une courte durée. Je ne vois pour ma part aucune justification objective et il y a dès lors à mon sens discrimination au sens de l'article 10 de la Constitution.

Je serais le bailleur concerné et je voudrais obtenir le dédommagement et le respect du délai de préavis, je porterais l'affaire devant le juge de paix en l'invitant à poser une question préjudicielle à la Cour constitutionnelle, dans le genre "l'article 5, § 3, al. 3 des dispositions du Code civil relatives au bail de résidence principale du preneur, tel qu'inséré par la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, viole-t-il les articles 10 et 11 de la Constitution en ce que le bailleur, lorsqu'il a négligé d'enregistrer le bail dans le délai auquel il est fait référence dans le dit article, doit souffrir la faculté du preneur de rompre le bail sans respect d'un délai de préavis et sans indemnité de rupture, alors que rien de tel n'est prévu lorsque le bail a été conclu pour une courte durée ?"

Si la Cour devait conclure à l'inconstitutionnalité de la loi, celle-ci, ou du moins sa partie inconstitutionnelle, devient inappliquable au cas d'espèce et l'indemnité de rupture ainsi que le délai de préavis doivent être respectés (pour le respect du délai, ça pourrait encore se discuter ceci dit).

Bien à vous,


Gof.

La vie c'est comme un boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber (Forrest Gump)

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 21 148
Site Web

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Trop tard... il a reçu son renon.

En ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 06-07-2006
Messages : 2 785

Re : résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Et s'il l'enregistrait maintenant, avant que le locataire ne soit parti?


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

watson
Pimonaute
Lieu : bruxelles
Inscription : 19-02-2008
Messages : 3

résiliation anticipée d'un bail de 9 ans non enregistré

Bonjour,

je suis dans l'impasse.
j'ai conclu en contrat de bail en date du 24/04/2007 en me basant sur un modèle-type de contrat. Il est prévu dans le contrat que le preneur était tenu d'effectuer les formalités d'enregistrement et d'en supporter le coût.
Mon locataire m'a fait savoir en janvier 2008 qu'il souhaitait mettre fin au contrat de bail.
Je lui ai fait parvenir un courrier par lequel je lui réclamais conformément au contrat de bail une indemnité de rupture de 3 mois étant donnée que la rupture intervient dans la 1ère année de location.
Mon locataire vient de m'envoyer un courrier par lequel il m'informe que suite à la nouvelle législation en vigueur, l'enregistrement incombe exclusivement au bailleur et ne l'ayant pas fait dans les délais impartis, il se libérait de ses obligations sans indemnités et sans préavis (alors qu'en janvier, il m'avait fait parvenir un courrier de renom).

Que puis-je faire ? Est-ce vrai que je devais faire enregistrer le bail alors même que le contrat stipulait que c'était au preneur de s'en charger ?


Un tout grand merci pour vos conseils.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres