forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



"le scandale des ascenseurs"

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 729
Site Web

"le scandale des ascenseurs"

Je cite l'intéressante intervention du CNIC à propos de la problématique des ascenseurs:


"L’indépendance et la compétence des organismes de contrôle ou SECT’s (Service Externe de Contrôle Technique) sont mis sérieusement en question par le Comité de Contrôle et Conseil Technique (CCCT) – Département et Ascenseurs du Centre National d’Information pour Copropriétaires (CNIC).

Précédemment (communiqué de presse du 05/08/2006) le CNIC avait déjà signalé le non respect des contrats d’entretien par les ascensoristes. En même temps il nous a semblé que l’obligation de la multiplication des contrôles de l’installation d’ascenseurs par un SECT n’offre pas de garantie.

Regardons les installations d’ascenseurs autour de nous qui aujourd’hui sont devenues dangereuses et pour lesquelles reproches ne peut être faits – aux propriétaires négligents, comme le secteur des Ascenseurs et Agoria veulent nous faire croire- mais bien évidemment à une forme de négligence intentionnelle par la non-exécution ou exécution sporadique des entretiens contractuels. Il est alors ainsi inacceptable et frauduleux que dans de pareils cas un SECT qui constate ces situations intolérables se voilent la face.. ou estiment que faire mention des défauts de construction ou manquement d’entretient ne relèvent pas de leur compétences. N’est-ce pas un peu trop facile ?

Le mardi 07 novembre prochain l’asbl CNIC organise en collaboration avec le CCCT – Département Ascenseurs- et les experts indépendants en Ascenseurs, une soirée info sur la constatation des négligences importantes dans les installations d’ascenseurs par les sociétés d’entretien et tout cela sous les yeux d’un SECT. De plus des infos seront données aux participants pour se prémunir contre de telles pratiques. Les participants seront confrontés à des images choquantes sur des faits réels constatés par des experts d’ascenseurs pendant leur mission. Par hasard un de nos ingénieurs indépendants équipé d’une caméra a été lui-même victime d’un ascenseur tombé à l’arrêt et qui via le système de sécurité a fait appel à une équipe de dépannage… les participants de la soirée info seront outrés de la suite des évènements ! Ceux qui le désirent peuvent s’inscrire pour une participation gratuite, en mentionnant le nom, prénom, téléphone et adresse e-mail au secrétariat à l’adresse secretariat@cnic.be. Ou en téléphonant aux numéros suivants : 02/253.34.80 ou au fax: 02/751.74.03. Vu le nombre de place limité, l’inscription est obligatoire, et confirmation vous sera envoyée."

(fin de citation)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

perseverant
Pimonaute intarissable
Inscription : 11-06-2004
Messages : 604

Re : "le scandale des ascenseurs"

.Au sujet des ascenseurs, il existe une édifiante question parlementaire de Madame Annemie Turtelboom à la vice-première ministre et ministre du Budget et de la Protection de  la Consommation (Question n°156 du 25 octobre 2005, DO200520060685) : « de nombreux propriétaires d’ascenseurs estiment qu’ils sont obligés de supporter les coûts de modernisation d’ascenseurs qui fonctionnent sans problèmes depuis de nombreuses années. Certains d’entre eux accusent les quatre grands constructeurs d’ascenseurs d’avoir exercé de grosses pressions….pour faire imposer de nouvelles normes européennes ». Il lui a été répondu « qu’une enquête par les services de la commission européenne était actuellement menée sur la possibilité d’entente sur les prix entre fabricants d’ascenseurs » et que "la ministre ne voyait dès lors pas la nécessité de modifier cette législation ».

PIM a écrit :

Je cite l'intéressante intervention du CNIC à propos de la problématique des ascenseurs:


"L’indépendance et la compétence des organismes de contrôle ou SECT’s (Service Externe de Contrôle Technique) sont mis sérieusement en question par le Comité de Contrôle et Conseil Technique (CCCT) – Département et Ascenseurs du Centre National d’Information pour Copropriétaires (CNIC).

Précédemment (communiqué de presse du 05/08/2006) le CNIC avait déjà signalé le non respect des contrats d’entretien par les ascensoristes. En même temps il nous a semblé que l’obligation de la multiplication des contrôles de l’installation d’ascenseurs par un SECT n’offre pas de garantie.

Regardons les installations d’ascenseurs autour de nous qui aujourd’hui sont devenues dangereuses et pour lesquelles reproches ne peut être faits – aux propriétaires négligents, comme le secteur des Ascenseurs et Agoria veulent nous faire croire- mais bien évidemment à une forme de négligence intentionnelle par la non-exécution ou exécution sporadique des entretiens contractuels. Il est alors ainsi inacceptable et frauduleux que dans de pareils cas un SECT qui constate ces situations intolérables se voilent la face.. ou estiment que faire mention des défauts de construction ou manquement d’entretient ne relèvent pas de leur compétences. N’est-ce pas un peu trop facile ?

Le mardi 07 novembre prochain l’asbl CNIC organise en collaboration avec le CCCT – Département Ascenseurs- et les experts indépendants en Ascenseurs, une soirée info sur la constatation des négligences importantes dans les installations d’ascenseurs par les sociétés d’entretien et tout cela sous les yeux d’un SECT. De plus des infos seront données aux participants pour se prémunir contre de telles pratiques. Les participants seront confrontés à des images choquantes sur des faits réels constatés par des experts d’ascenseurs pendant leur mission. Par hasard un de nos ingénieurs indépendants équipé d’une caméra a été lui-même victime d’un ascenseur tombé à l’arrêt et qui via le système de sécurité a fait appel à une équipe de dépannage… les participants de la soirée info seront outrés de la suite des évènements ! Ceux qui le désirent peuvent s’inscrire pour une participation gratuite, en mentionnant le nom, prénom, téléphone et adresse e-mail au secrétariat à l’adresse secretariat@cnic.be. Ou en téléphonant aux numéros suivants : 02/253.34.80 ou au fax: 02/751.74.03. Vu le nombre de place limité, l’inscription est obligatoire, et confirmation vous sera envoyée."

(fin de citation)

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres