forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



chauffage individuel et copropriété

Ben1980
Pimonaute bavard
Lieu : 1190
Inscription : 30-11-2005
Messages : 315

chauffage individuel et copropriété

Bonjour,
Mon appartement est situé au 4ième étage sur 5, il y a en tout 10 appartements.  La chaudière est au fuel -héé oui   big_smile  - , placée avant qu'on n'y habite, toute récente cependant, 80Kw, sans régulation climatique , avec brûleur qui tourne donc quasi en permanence pour maintenir l'eau à 90°. Plusieurs personnes âgées dans l'immeuble qui ont peur d'avoir froid, même l'été, bref, ça tourne en permanence et les consommations sont sympathiques.  La production d'eau chaude est individuelle au gaz, c'est toujours ça de pris.

Sur les six premiers mois, environ 9000 litres de mazout ont été vraiment consommés, ce qui fait 4500 euros.  Hors, entre avril et début octobre, nous n'avons ouvert aucun radiateur chez nous, ce qui fait qu'on a payé environ 450 euros pour rien sur les 6 mois, soit 75 euros /mois.

Bref, est-ce que qqu'un a un avis sur l'idée de passer au chauffage individuel dans un immeuble à appartements ? soit avec des convecteurs électriques pour l'option light , soit avec une petite chaudière murale gaz et cassage du sol, pour l'option hard.   

Quelles implications au niveau copropriété, répartitions des charges ? On diviserait le poste "combustibles" en 9 au lieu d'en 10 ?
Qu'en pensez-vous sur l'idée en elle-même ?  Rentable à long terme à votre avis ?  Je me demande si c'est courant.

Merci pour vos avis

Hors ligne

luc
Pimonaute non modérable
Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
Inscription : 09-08-2004
Messages : 5 629
Site Web

Re : chauffage individuel et copropriété

Les frais sont-ils réparties sur base des quotités ou sur base de calorimètres?

La manière de répartir les frais de consommation de chauffage est-elle  renseigné dans l'acte de base. Si oui, quel est le texte exact?


Cordialement,

Luc

Hors ligne

immorp
Pimonaute intarissable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 12-12-2004
Messages : 797
Site Web

Re : chauffage individuel et copropriété

Naturellement, une telle transformation ne peut se faire sans une décision de l’Assemblée Générale.
Et comme il s’agit de modifier la répartition des charges, la décision doit être prise à la majorité des quatre cinquième des voix.


www.immorp.com

Hors ligne

Ben1980
Pimonaute bavard
Lieu : 1190
Inscription : 30-11-2005
Messages : 315

Re : chauffage individuel et copropriété

luc a écrit :

Les frais sont-ils réparties sur base des quotités ou sur base de calorimètres?

La manière de répartir les frais de consommation de chauffage est-elle  renseigné dans l'acte de base. Si oui, quel est le texte exact?

"le chauffage central fonctionne suivant les directives de l'assemblée générale statuant à la simple majorité des voix, étant toutefois spécifié que chaque propriétaire a le droit de prétendre avoir un degré de chaleur normal dans ses locaux.   La participation aux frais de ce service est obligatoire pour tous les copropriétaires et occupants.  (...)

(...) Les frais de consommation pour le chauffage central sont répartis entre les copropriétaires, savoir : 1) dix pour cent au prorata des miilièmes possédés pour chacun d'eux dans la copropriété.  2) pour le solde, soit nonante pour cent, suivant les indications fournies sur les répartiteurs de frais de chauffage, installés sur chaque radiateur".     (...)



90%  / 10%     ... ça va vraiment se passer comme ça , à la fin de l'année ?
Parce qu'on a déjà payé les décomptes ...

Hors ligne

luc
Pimonaute non modérable
Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
Inscription : 09-08-2004
Messages : 5 629
Site Web

Re : chauffage individuel et copropriété

Le texte indique que vos statuts datent probablement d'avant 1994 ou été écrit sans tenir compte avec la loi d 1994.

Vos statuts prévoient ne principe un article qui indiquent avec quelle majorité on peut changer les articles individuelles du règlement de copropriété. Quelle est la majorité prévue pour les textes que vous avez cité?


Cordialement,

Luc

Hors ligne

Ben1980
Pimonaute bavard
Lieu : 1190
Inscription : 30-11-2005
Messages : 315

Re : chauffage individuel et copropriété

luc a écrit :

Le texte indique que vos statuts datent probablement d'avant 1994 ou été écrit sans tenir compte avec la loi d 1994.

Vos statuts prévoient en principe un article qui indiquent avec quelle majorité on peut changer les articles individuelles du règlement de copropriété. Quelle est la majorité prévue pour les textes que vous avez cité?



le texte date de 1964, on parle d'une majorité des trois quarts.

Je me demande comment on applique en pratique, cette clé de 90% pour les calorimètres /10% au prorata des parts dans la copropriété.  Est-ce vraiment si imprécis ?  Vous parliez aussi sur un autre salon des calorimètres électroniques, les  "répartiteurs à radiofréquence " , qu'on place aussi sur des radiateurs.   Ca pourrait être un plus pour la précision, et libre à chacun d'en mettre ou pas.  Dépend juste du prix ...

Hors ligne

luc
Pimonaute non modérable
Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
Inscription : 09-08-2004
Messages : 5 629
Site Web

Re : chauffage individuel et copropriété

1. chauffage collectif: le système doit rester en place. Seulement une majorité de +80% peut décider de changer vers un mode individuel.

Attention: le règles d'utilisation de l'énergie vont changer en 2008/2009 (normes Kyoto). Pour un aperçu je renvoie à Syndic Info 12 (ABSA).

2. Vos statuts prévoient à faire payer
- 10% au pro-rata des quotités
- 90% au pro-rata des consommations
Cette formule est correcte, tenant compte du mode d'utilisation effective, telle que vous l'avez cité. Chez moi c'est 25/75.

3. Le répartiteur pourrait être amélioré. Voir entre autres Radiofréquence

4. Personnellement j'arrive, dans un contexte similaire au vôtre, d'épargner 52%, comparé à la consommation moyenne. La température moyenne oscille chez moi entre 22 et 24 ° ! Deux radiateurs "consomment" anormalement, bien que je ne les utilise pas. Ceci est due au fait que le calorimètre est chauffé par le soleil pendant certains périodes. Les mètres du type "radiofréquence" éliminent ce problème.

5. Un début de solution est de publier un graphique de consommation  individualisé des calories thermiques, avec trois données: le complexe (s'il y a plusieurs bâtiments), le bâtiment et votre appartement. C'est vite fait avec le logiciel Excel. Pas mettre de noms, mais les numéros de lots. Ceci va faire réfléchir les grands consommateurs.

6. Puis je démontrai que la "consommation" de certains radiateurs pourrait être réduite, en utilisant un autre type de calorimètre. Et que le coût supplémentaire est vite récupéré.

7. Dans votre situation il y a un minorité qui a un avantage. Il s'agit de persuader les autres que cela doit changer, tout en prouvant à la minorité qu'ils y gagnent aussi, sans perdre du confort. Là il faudra penserpar exemples à des thermostats par radiateur.

8. Mais un audit thermique serait souhaitable chez vous. Il démontrera probablement que TOUS les CP de votre ACP vont épargner énormément en rénovant votre chaufferie. Demandez cet audit pas à une firme qui n'a pas de personnel ni l'équipement pour rénover, comme certains firmes d'entretien de chaufferie. Demandez-le de préférence à un bureau d'études indépendant qui sait par après suivre les travaux et déterminer si le rendement souhaité est réellement obtenu.


Cordialement,

Luc

Hors ligne

Ben1980
Pimonaute bavard
Lieu : 1190
Inscription : 30-11-2005
Messages : 315

Re : chauffage individuel et copropriété

Luc,
d'après vous, est-ce qu'on peut mettre ces répartiteurs électroniques chez soi sans prévenir personne ?

merci


luc a écrit :

1. chauffage collectif: le système doit rester en place. Seulement une majorité de +80% peut décider de changer vers un mode individuel.

Attention: le règles d'utilisation de l'énergie vont changer en 2008/2009 (normes Kyoto). Pour un aperçu je renvoie à Syndic Info 12 (ABSA).

2. Vos statuts prévoient à faire payer
- 10% au pro-rata des quotités
- 90% au pro-rata des consommations
Cette formule est correcte, tenant compte du mode d'utilisation effective, telle que vous l'avez cité. Chez moi c'est 25/75.

3. Le répartiteur pourrait être amélioré. Voir entre autres Radiofréquence

4. Personnellement j'arrive, dans un contexte similaire au vôtre, d'épargner 52%, comparé à la consommation moyenne. La température moyenne oscille chez moi entre 22 et 24 ° ! Deux radiateurs "consomment" anormalement, bien que je ne les utilise pas. Ceci est due au fait que le calorimètre est chauffé par le soleil pendant certains périodes. Les mètres du type "radiofréquence" éliminent ce problème.

5. Un début de solution est de publier un graphique de consommation  individualisé des calories thermiques, avec trois données: le complexe (s'il y a plusieurs bâtiments), le bâtiment et votre appartement. C'est vite fait avec le logiciel Excel. Pas mettre de noms, mais les numéros de lots. Ceci va faire réfléchir les grands consommateurs.

6. Puis je démontrai que la "consommation" de certains radiateurs pourrait être réduite, en utilisant un autre type de calorimètre. Et que le coût supplémentaire est vite récupéré.

7. Dans votre situation il y a un minorité qui a un avantage. Il s'agit de persuader les autres que cela doit changer, tout en prouvant à la minorité qu'ils y gagnent aussi, sans perdre du confort. Là il faudra penserpar exemples à des thermostats par radiateur.

8. Mais un audit thermique serait souhaitable chez vous. Il démontrera probablement que TOUS les CP de votre ACP vont épargner énormément en rénovant votre chaufferie. Demandez cet audit pas à une firme qui n'a pas de personnel ni l'équipement pour rénover, comme certains firmes d'entretien de chaufferie. Demandez-le de préférence à un bureau d'études indépendant qui sait par après suivre les travaux et déterminer si le rendement souhaité est réellement obtenu.

Hors ligne

luc
Pimonaute non modérable
Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
Inscription : 09-08-2004
Messages : 5 629
Site Web

Re : chauffage individuel et copropriété

Ben1980 a écrit :

Luc,
d'après vous, est-ce qu'on peut mettre ces répartiteurs électroniques chez soi sans prévenir personne ?

Non. C'est un des éléments d'un système collectif. Le mesurage d'un répartiteur électronique est relatif. C'est la somme des mesurages de tous les radiateurs concernées qui permet à correctement repartir les frais de chauffage collectif.


Cordialement,

Luc

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres