Au hasard de nos offres
  • Maison 1 150 000 € UCCLE
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Maison 1 950 000 € IXELLES
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Appartement 775 000 € FOREST
  • Appartement 420 000 € UCCLE
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    Sed non luctus felis libero libero ut Nullam ut quis, risus at

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Clause abusive de résiliation de bail ?

    BenoitM
    Pimonaute
    Inscription : 01-09-2011
    Messages : 3

    Clause abusive de résiliation de bail ?

    Bonjour,

    Je m'apprête avec 3 amis à emménager dans un appartement en colocation et le propriétaire nous a précisé que si l'un des colocataires venait à quitter l'appartement avant expiration du bail (qui est de 3 ans), il devrait verser une "indemnité de départ" égale à un mois de loyer, et ne pourrait pas récupérer sa garantie locative (qui est de deux mois de loyer) avant l'expiration finale du bail au terme des 3 ans ; tandis que la personne qui le remplacerait dans l'appartement devrait à son tour déposer une garantie locative sur le compte bancaire prévu à cet effet.

    Je précise que cette clause nous a été énoncée oralement par le propriétaire mais ne figure pas dans le contrat de bail (que nous n'avons pas encore signé, mais cela est – normalement – imminent).

    J'aimerais savoir, d'une part, si une telle exigence constitue une clause abusive, voire est explicitement interdite en droit des baux ; d'autre part si le caractère oral de cette clause change la donne.

    Par ailleurs, quelles conséquences pratiques en tirer ? Est-il avisé de faire inscrire cette clause noir sur blanc dans le contrat de bail pour pouvoir ensuite la faire invalider ? Ou bien au contraire serai-je irrémédiablement lié par une clause que j'aurais signée et donc acceptée ?

    Vous remerciant par avance pour vos éclaircissements,

    Hors ligne

    Erico
    Pimonaute non modérable
    Inscription : 03-10-2006
    Messages : 5 476

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    tout ce qui compte c'est ce qui est signé, le reste vous vous en balancez....du moment que vous ètes réglos vous et les autres colocs et que si en cas de départ de l'un d'entre vous ,les deux autres prennent tout à leur charge, no problemo....et tout ce que le proprio vous balance oralement n'a aucune valeur,car de toutes façons il ne sait rien prouver quant à un accord verbal et de plus illégal, donc.....


    --------------------------------------------------------------------
    N'aie pas peur d'avancer...crains seulement de t'arrèter.....

    Hors ligne

    cochise
    Pimonaute incurable
    Inscription : 06-07-2006
    Messages : 2 732

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Cette clause c'est du pipeau, surtout si elle n'est pas écrite.
    Par contre, il est important de regarder si vous êtes tenu solidairement de vos obligations. Si c'est le cas, en cas de départ d'un des colocs, ceux restant peuvent être tenu de payer le loyer complet. Pas question de payer seulement les 2/3.
    A vous de bien choisir vos colocs...


    Coch'
    ********
    Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

    Hors ligne

    BenoitM
    Pimonaute
    Inscription : 01-09-2011
    Messages : 3

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Chers Rico et Cochise,

    Merci pour vos réponses ! Il y a cependant du nouveau : le proprio nous a envoyé aujourd'hui le contrat de bail et ces clauses (à la fois pour l'indemnité de départ et le cumul des garanties locatives) y figurent !!!

    Nous entendons donc bien lui signifier qu'elles sont illégales et faire en sorte qu'il les retire...

    Hors ligne

    cochise
    Pimonaute incurable
    Inscription : 06-07-2006
    Messages : 2 732

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Petite rectification. (désolé, je me suis connecté trop tôt neutral )
    je relis le post et je vois qu'il s'agit d'un bail de 3 ans.
    Il faut savoir que normalement, un bail de 3 ans max ne peut être résilié et que vous êtes tenu au paiement jusqu'à son terme. Cette clause en quelque sorte vous permet de le faire, elle est donc en votre faveur même elle vous apparait injuste. Le proprio se réserve le paiement de 3 mois de loyer en cas de départ d'un coloc. Je suppose que l'on parle de 3X1/3 du loyer? A ce moment là, je ne pense pas que cela soit illégal.
    Pour ma part, je trouve ça assez tarabiscoté mais bon, je ne sais pas ce qu'en penserait un juge...


    Coch'
    ********
    Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

    Hors ligne

    PIM
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 10-03-2004
    Messages : 11 860
    Site Web

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Bail résidence principale ou secondaire ?


    Erik DECKERS
    Pim's webmaster (notamment...)
    Propriétés Immobilières

    --------------------
    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

    Hors ligne

    BenoitM
    Pimonaute
    Inscription : 01-09-2011
    Messages : 3

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Résidence principale.

    Le fait est que la notion de "départ" d'un colocataire est relative, car dans tous les cas celui-ci sera immédiatement remplacé (sans période d'inoccupation) et donc le propriétaire est assuré de toucher l'intégralité du loyer de l'appartement pendant les 3 ans...

    Hors ligne

    Gof
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 11-06-2014
    Messages : 766

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Quelle étonnante construction juridique, qui, en matière de droit du bail, ne semble pas avoir beaucoup de sens.

    Dans un bail, il y a un preneur et un bailleur. Le premier loue, le second assure la paisible jouissance en commençant par délivrer le bien loué.

    Au terme du bail, le premier restitue la chose louée, au second qui la reçoit en retour.

    Que veut dire un départ en cours de bail. Cela n'existe pas en droit. Le départ est une question qui relève de la vie privée du preneur : occuper le bien ou non. Cette situation de fait peut déterminer le droit applicable au bail, mais pas sa fin 'automatique'.

    Curieux de lire la clause telle que rédigée dans le projet de contrat.


    Le chocolat etc.

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 891

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    BenoitM a écrit :

    Résidence principale.

    Le fait est que la notion de "départ" d'un colocataire est relative, car dans tous les cas celui-ci sera immédiatement remplacé (sans période d'inoccupation) et donc le propriétaire est assuré de toucher l'intégralité du loyer de l'appartement pendant les 3 ans...

    Curieuse construction !
    D'abord, un proprio "normal" mentionnerait les quatre noms des locataires "solidairement responsables". Ensuite, départ ou pas, tous restent solidaires jusqu'à l'expiration du bail. Et bien entendu, le loyer doit être payé dans son intégralité, quel que soit le nombre d'occupants.
    Par contre, je pourrais concevoir que le bailleur autorise, sous certaines conditions, un locataire "sortant" à se désolidariser du bail. Et ces conditions peuvent être le paiement d'une indemnité, et un "remplaçant" assez solvable et ayant reçu l'accord du proprio.

    Votre proprio semble avoir peu d'expérience. Accepter de louer un appartement à 4 colocataires présente des implications dont il n'a sans doute pas bien conscience...  - par exemple, en cas de litige, envoi de 4 recommandés, si jugement, frais de significations x 4... - et son montage ne tient pas la route.


    rexou

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 373
    Site Web

    Re : Clause abusive de résiliation de bail ?

    Aaah!... le bonheur des contrats de colocation... La colocation n'étant pas reconnue par le droit belge en tant que telle, les règles standards sont applicables...

    Je doute que ce que fait votre propriétaire soit complètement illégal... Mais c'est compliqué.

    Il a cherché une solution contractuelle, forcément bancale, à un problème courant en cas de colocation...


    Grmf!
    ----------------
    N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres



    derniers-tweets-small Derniers tweets

    Retweeted Muriel MICHEL (@mumitim): La réforme des régimes matrimoniaux entre en vigueur le 1er septembre, en même temps que le nouveau droit successoral. Qu'est-ce que ça change pour vous? lecho.be/r/t/1/id/10034… via @monargentbe

    Hier De PIM's Twitter

    Au hasard de nos offres
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Villa Sous option BEERSEL
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    commodo in commodo Phasellus dictum eleifend ut quis ipsum mattis ultricies ut