[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Quels sont les droits de la police dans les communs ?

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Quels sont les droits, et leurs limites, des forces de l'ordre dans les parties privatives et communes d'un immeuble ?

Une personne extérieure à l'immeuble requiert les forces de police pour récupérer des effets personnels en dépôt chez un locataire. Le groupe sonne et pénètre dans le batiment. Les intéressés récupèrent leurs effets.

Une personne se trouvant au domicile du locataire est priée de présenter ses papiers et refuse. Menaces s'en suivent. Cette personne (résidente du même immeuble) est finalement interpellée, menottée et embarquée au commissariat, alors qu'elle se trouvait sur le pallier commun de l'immeuble.

Que penser de la normalité et de la légalité de ces comportements ?
A ma connaissance, ni audition ni PV n'ont suivi cette interpellation.


rexou

Hors ligne

Saxo
Pimonaute intarissable
Inscription : 16-08-2005
Messages : 673

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

rexou a écrit :

Une personne se trouvant au domicile du locataire (...) alors qu'elle se trouvait sur le pallier commun de l'immeuble.


!?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Si la police accompagne une personne pour faire la médiation, elle est en droit de pénétrer dans l'immeuble si on lui ouvre.

Une fois dans l'immeuble, si la police décide de contrôler une personne dans les communs, c'est son droit aussi. Et en cas de rébellion, il est évident qu'il est normal d'embarquer la personne en question.

Je ne vois aucun abus de la police dans ce que vous décrivez. Au contraire, je vois des agents de la paix faire de la médiation pour que la paix revienne dans les chaumières... et ne pas se laisser faire pour autant.

Où voyez vous un problème? Vous nous dites tout?


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 303
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Outre le "?" pertinent de Saxo, je m'interroge au préalable sur

Une personne extérieure à l'immeuble requiert les forces de police pour récupérer des effets personnels en dépôt chez un locataire. Le groupe sonne et pénètre dans le batiment. Les intéressés récupèrent leurs effets.

Sans jugement ?
Sans huissier ?
En Belgique ou en Sibérie ?

Edit: Posté avant d'avoir lu la réponse de Grmff.
Je complète donc: c'est dans le cadre d'une médiation ?


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

C'est parfaitement possible sans jugement et sans huissier. Et en Belgique et en toute légalité.

J'ai déjà eu le cas où, lors d'une séparation, l'agent de quartier a accepté d'être présent pour assurer que la rencontre se passe paisiblement, et que chacun puisse faire valoir ses droits avec une tierce présence crédible et représentative du bon droit.

Cela s'est très bien passé. Amiablement. Et je remercie le policier, le Gardien de la Paix, d'avoir fait son travail qui est de garder la paix...

Edit: Oups.. posté avant l'édit de Pim...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 303
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

grmff a écrit :

Edit: Oups.. posté avant l'édit de Pim...

23.gif


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

En ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Je ne me suis pas assez clairement expliqué :

- Un locataire héberge provisoirement une personne étrangère à l'immeuble. Suite à un conflit, cette personne part en laissant ses effets personnels, mais en emportant les clés (immeuble et appartement) du locataire.

- Cette personne vient sonner accompagnée de la police pour récupérer ses effets. Le locataire ouvre la porte. Il accepte de donner les affaires, mais exige le retour de ses clés. Ceci n'est pas possible dans l'immédiat et le ton monte.
- Un invité du locataire, habitant et domicilié dans l'immeuble, se mèle entre temps aux débats. La police lui réclame une pièce d'identité, qu'il refuse de présenter. Tout le monde se trouve à ce moment dans l'appartement du locataire. Les effets seront restitués contre... promesse de récupérer les clés.

- La police s'apprète à quitter les lieux et tout le monde sort de l'appartement. La personne ayant refusé le contrôle fait de même et attend l'ascenseur sur le pallier (donc, dans les communs). Et c'est à ce moment que les agents réitèrent leur exigence et interpellent par la force le récalcitrant.

Je suis interpellé par la notion de lieu public. L'appartement privatif est sans conteste privatif. Mais qu'en est-il des communs, dont l'accès est interdit au public par une porte que seuls les résidents peuvent ouvrir ?

Ouvrir la porte et accepter une médiation implique de se soumettre à l'autorité des médiateurs ?


rexou

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 404

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Voyez ça différemment et avec bon sens.

La personne (invitée qui n'a rien à voir dans l'histoire mais s'énerve) sort une arme et menace.  Trouvez-vous encore anormal que la police n'intervienne pas sous prétexte que cela se passe dans un lieu privé ?

Moi pas !


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

D'accord, Francis. J'essaie de voir ça avec bon sens, oui. Il est évident que la menace d'une arme, ou la demande expresse du résident de l'appartement, ou l'existence d'un délit (violences conjugales par exemple) autorise la police à intervenir, quel que soit l'endroit.

Dans le cas présent, la personne invitée ne s'énerve pas, mais incite le résident à conditionner la restitution des effets à celle des clés. Cette condition déplait aux médiateurs qui usent d'autorité et font ainsi pression par intimidation.

Il me semble que la médiation exclut d'user -ou d'abuser- d'autorité et de faire pression. Une mission de gardien de la paix, c'est de modérer pour tenter d'arriver à un accord.


rexou

Hors ligne

tempura
Pimonaute bavard
Inscription : 18-02-2006
Messages : 298

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

rexou a écrit :

Quels sont les droits, et leurs limites, des forces de l'ordre dans les parties privatives et communes d'un immeuble ?

Une personne extérieure à l'immeuble requiert les forces de police pour récupérer des effets personnels en dépôt chez un locataire. Le groupe sonne et pénètre dans le batiment. Les intéressés récupèrent leurs effets.

Une personne se trouvant au domicile du locataire est priée de présenter ses papiers et refuse. Menaces s'en suivent. Cette personne (résidente du même immeuble) est finalement interpellée, menottée et embarquée au commissariat, alors qu'elle se trouvait sur le pallier commun de l'immeuble.

Que penser de la normalité et de la légalité de ces comportements ?
A ma connaissance, ni audition ni PV n'ont suivi cette interpellation.


On peut essayer (pour les certitudes irrationnelles, d'autres sont mieux qualifiés) de répondre de la manière suivante.

Article 26 de la loi du 5 août 1992 relative à la fonction de police :
«Les fonctionnaires de police peuvent toujours pénétrer dans les lieux accessibles au public ainsi que les biens immeubles abandonnés, afin de veiller au maintien de l’ordre public et au respect des lois et des règlements de police.
Ils peuvent toujours pénétrer en ces mêmes lieux afin d’exécuter des missions de police judiciaire.
Dans le respect de l’inviolabilité du domicile, ils peuvent visiter les établissements hôteliers et autres établissements de logement. Ils peuvent se faire présenter par les propriétaires, tenanciers ou préposés de ces établissements, les documents d’inscription des voyageurs".

L’article 26 de la loi du 5 août 1992 sur la fonction de police accorde aux
fonctionnaires de police le même droit  d'accès que le public (KENNES, L., Les perquisitions,  DPPP - Suppl. 17 (15 octobre 2007)). Ceci vaut ne vaut évidemment qu'en dehors d'un flagrant délit ou d'un appel à la police.

Il me semble  par conséquent que, dès lors que la police est entrée régulièrement dans le bâtiment (pas par la force ou la contrainte), comme n'importe qui aurait pu le faire en demandant à un occupant de pouvoir entrer, on ne peut pas lui reprocher de s'y trouver.
Une fois sur place, il me paraît normal que la police effectue sa mission de maintien de l'ordre. Elle a alors jugé, à tort ou à raison (on ne connaît pas tous les éléments) qu'il y avait lieu de procéder à une arrestation.

Hors ligne

Saxo
Pimonaute intarissable
Inscription : 16-08-2005
Messages : 673

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

tempura a écrit :

On peut essayer (pour les certitudes irrationnelles, d'autres sont mieux qualifiés) de répondre de la manière suivante.

Article 26 de la loi du 5 août 1992 relative à la fonction de police :
«Les fonctionnaires de police peuvent toujours pénétrer dans les lieux accessibles au public ainsi que les biens immeubles abandonnés, afin de veiller au maintien de l’ordre public et au respect des lois et des règlements de police.
Ils peuvent toujours pénétrer en ces mêmes lieux afin d’exécuter des missions de police judiciaire.
Dans le respect de l’inviolabilité du domicile, ils peuvent visiter les établissements hôteliers et autres établissements de logement. Ils peuvent se faire présenter par les propriétaires, tenanciers ou préposés de ces établissements, les documents d’inscription des voyageurs.

L’article 26 de la loi du 5 août 1992 sur la fonction de police accorde aux
fonctionnaires de police le même droit  d'accès que le public (KENNES, L., Les perquisitions,  DPPP - Suppl. 17 (15 octobre 2007)). Ceci vaut ne vaut évidemment qu'en dehors d'un flagrant délit ou d'un appel à la police.

Il me semble  par conséquent que, dès lors que la police est entrée régulièrement dans le bâtiment (pas par la force ou la contrainte), comme n'importe qui aurait pu le faire en demandant à un occupant de pouvoir entrer, on ne peut pas lui reprocher de s'y trouver.
Une fois sur place, il me paraît normal que la police effectue sa mission de maintien de l'ordre. Elle a alors jugé, à tort ou à raison (on ne connaît pas tous les éléments) qu'il y avait lieu de procéder à une arrestation.



Merci pour ces références légales, que je vais imprimer.

Oups. Que n'ai-je dit !

Il paraît qu'il faut dia-lo-guer.

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Merci Tempura pour ces précisions !  wink

Je ne lis cependant pas de manière explicite que le simple fait d'accepter la présence de la police dans un lieu privé (les communs d'un immeuble ne me semblent pas être un lieu public) implique l'obligation de se soumettre à leur autorité. La personne qui les a invités à entrer est tout aussi qualifiée pour les inviter à sortir.

La notion de maintien de l'ordre ne peut se concevoir il me semble qu'en cas de requête expresse d'un résident ou en cas de flagrant délit.

@ Saxo : La connaissance des droits et devoirs respectifs de chacun est une excellente base pour... dialoguer.


rexou

Hors ligne

tempura
Pimonaute bavard
Inscription : 18-02-2006
Messages : 298

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

rexou a écrit :

Merci Tempura pour ces précisions !  wink

Je ne lis cependant pas de manière explicite que le simple fait d'accepter la présence de la police dans un lieu privé (les communs d'un immeuble ne me semblent pas être un lieu public) implique l'obligation de se soumettre à leur autorité. La personne qui les a invités à entrer est tout aussi qualifiée pour les inviter à sortir.

La notion de maintien de l'ordre ne peut se concevoir il me semble qu'en cas de requête expresse d'un résident ou en cas de flagrant délit.

@ Saxo : La connaissance des droits et devoirs respectifs de chacun est une excellente base pour... dialoguer.

- D'après les informations que j'ai trouvées, les communs seraient un lieu accessible au public, en ce sens que la police n'a pas moins le droit de s'y trouver que n'importe quelle autre personne. Je concède cependant que, faut d'avoir trouvé une réponse explicite, cette conclusion reste contestable.
- Quoi qu'il en soit, quelle que soit la nature du lieu (accessible au public ou pas), ayant été autorisée à y pénétrer, la police s'y trouvait régulièrement et je ne vois a priori pas pourquoi le fait de ne plus être sur la voie publique aurait pour effet de la priver de son "autorité", qui lui permet notamment de demander à une personne de justifier de son identité.
- La personne qui l'a invitée à entrer (ou un autre résident) peut certes l'inviter à sortir, mais il me semble que, dès lors qu'elle se trouve régulièrement dans les lieux, la police peut y rester aussi longtemps que sa présence se justifie.

En tout cas, si la situation concrète que vous évoquez pose problème la possibilité existe de déposer une plainte contre la police au Comité P.

Peut-être un peu trop en marge de la question posée, mais utile pour l'information sur le sujet néanmoins, on trouve une réponse (ancienne) à une question parlementaire. La voici.

QP

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Une plainte écrite a été émise auprès du Comité P.
Il semble que les faits justifient cette démarche, les agents ayant largement outrepassé leurs droits.
L'absence de toute déclaration relative aux faits est aussi significative de l'absence de délit ou d'infraction et d'une volonté d'effacement...
Ce qui pose problème, c'est l'abus d'autorité et l'esprit de corps qui couvre ce genre de dérives...
Si je suis informé d'un suivi, je reviendrai sur ce sujet.
wink


rexou

Hors ligne

phil7578
Pimonaute assidu
Inscription : 15-09-2006
Messages : 191

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Il faudrait voir quelle définition la jurisprudence donne de "lieu public". Pour moi, un "lieu public" est un endroit où n'importe qui peut entrer sans avoir à décliner son identité, et un endroit où de nombreuses personnes se retrouvent temporairement: un supermarché, un cinéma, un hopital, une piscine communale, un stade sportif etc.

Je ne suis ni juge ni avocat, mais je crois qu'un commun d'immeuble n'est pas un "lieu public". Le hall est le plus souvent fermé, il faut s'annoncer au rez, et il est la propriété de la copropriété. Je crois donc que les policiers auraient dû attendre dehors que ce monsieur sorte avant de lui demander ses papiers. Au reste, pour ce qui en a été dit, leur attitude heurte le sens commun.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Le "lieu public" doit être défini dans la loi.
Les communs d'immeubles sont par exemple "lieu public" pour la loi qui interdit de fumer dans les lieux publics clos.

Ceci dit, une fois le policier entré, il est logique qu'il effectue son office.

(Et c'est pas pour cela que le comportement de cow-boy est acceptable...)


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Personnellement, j'ai donné une clé d'un immeuble "difficile" au policier de quartier.

Et dans les périodes sombres, il utilise sa clé pour contrôler qui se ballade dans mon immeuble. Avec ma bénédiction, et tous mes remerciements...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 404

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Si les policiers sont entrés à l'invitation d'une personne, et même en l'absence de flagrant délit, ils sont tout à fait autorisés à contrôler les personnes présentes, de même que dans d'autres endroits, sur base des mêmes restrictions.
infos en direct du parquet de bxl  wink


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Merci Francis d'avoir obtenu cette confirmation qui clos le débat.

(Et bonne chance à Rexou qui a raison de ne pas se laisser faire si il y a des abus)


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Re : Quels sont les droits de la police dans les communs ?

Merci à ttous pour vos réponses. Pour le moment, je ne m'exprime pas plus en attendant la réaction éventuelle suite à la plainte déposée.


rexou

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Un petit clic pour continuer à recevoir la Pim's Newsletter - mailchi.mp/pim/un-petit-c…

Hier De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Appartement 1 050 000 € UCCLE
  • Appartement Sorry : trop tard ! FOREST
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Maison À partir de 675 000 € UCCLE
  • Villa 1 295 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Villa Sorry : trop tard ! UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Voir toutes les offres »

    Pim's Newsletter

    Informations régulières gratuites.
    Abonnez-vous !
    Inscription
    close-link
    3c5abf1b63adea1cb85f48d8b2640eaeBBBBBBB