Au hasard de nos offres
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Maison 529 000 € UCCLE
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Maison 1 950 000 € IXELLES
  • Maison 1 600 000 € IXELLES
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    Donec in massa Donec mattis Praesent risus adipiscing

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    DECES du locataire

    jeanpierrehonda
    Pimonaute
    Inscription : 15-09-2009
    Messages : 26

    DECES du locataire

    Bonjour
    Notre locataire est décédé , il n'avait aucune famille et nous voudrions relouer l'appartement.
    Reste le problème des meubles et la garantie locative.

    Pouvons nous adresser une demande de non mise des scellés, soit au greffe du juge de paix, soit à la commune et proceder à l'évacuation et remise en ordre.
    Les meubles ne valent pas le prix de leur évacuation.
    Merci pour vos réponses

    Hors ligne

    PIM
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 10-03-2004
    Messages : 11 860
    Site Web

    Re : DECES du locataire

    Vous trouverez une réponse circonstanciée à cette question dans cet avis-ci du SNP


    Erik DECKERS
    Pim's webmaster (notamment...)
    Propriétés Immobilières

    --------------------
    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

    Hors ligne

    Aime ce post :
    jeanpierrehonda
    Pimonaute
    Inscription : 15-09-2009
    Messages : 26

    Re : DECES du locataire

    PIM a écrit :

    Vous trouverez une réponse circonstanciée à cette question dans cet avis-ci du SNP


    Un grand merci pour cette réponse rapide et qui me sera bien utile.
    Bonne journée

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 369
    Site Web

    Re : DECES du locataire

    Je découvre la possibilité mentionnée dans l'article du SNPC avec intérêt.

    Personnellement, dans le cas de meubles de peu de valeur, j'aurais tout mis dans une cave et reloué le bien, pour limiter ma perte.


    Grmf!
    ----------------
    N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

    Hors ligne

    Aime ce post :
    jeanpierrehonda
    Pimonaute
    Inscription : 15-09-2009
    Messages : 26

    Re : DECES du locataire

    grmff a écrit :

    Je découvre la possibilité mentionnée dans l'article du SNPC avec intérêt.

    Personnellement, dans le cas de meubles de peu de valeur, j'aurais tout mis dans une cave et reloué le bien, pour limiter ma perte.


    Le problème est que n'habitant pas l'immeuble , les voisins ont alertés vendredi les autorités et les scellés sont déjà mis.
    Donc je n'ai plus accès à cet appartement qui contient un lit et une armoire , aucune valeur

    Donc , je vais écrire au Greffe du juge de paix demandant la levée des scellés le plus rapidement possible.

    Merci

    Hors ligne

    GT
    Pimonaute incurable
    Inscription : 11-10-2014
    Messages : 3 788

    Re : DECES du locataire

    POUR INFO : un cas vécu

    Corinne vit un calvaire depuis que son locataire est mort sans héritier: "J'ai perdu 5.000€ dont 10 mois de loyer!"

    http://www.rtl.be/info/vous/temoignages … 21550.aspx

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 369
    Site Web

    Re : DECES du locataire

    GT a écrit :

    POUR INFO : un cas vécu

    Corinne vit un calvaire depuis que son locataire est mort sans héritier: "J'ai perdu 5.000€ dont 10 mois de loyer!"

    http://www.rtl.be/info/vous/temoignages … 21550.aspx

    Ceci confirme bien ce que je pense depuis toujours: le système ne fonctionne pas, et c'est au détriment des propriétaires.

    Corollaire: ne louez pas à des vieux sans famille, cela vous coûtera la peau des fesses. Dès qu'ils ont plus de 70 ans ou qu'ils sont en mauvaise santé, cassez le bail pour éviter d'avoir ce genre de problème.

    En tout cas, personnellement, je persiste dans mon idée:  j'arrache les scellés, je vide l'appart en laissant tout dans une cave quelques mois, et je reloue vite fait.

    J'ai eu le cas d'une locataire décédée sans héritier (enfants, petits enfants et famille ont renoncé à l'héritage). J'ai reloué. Je n'ai jamais été interrogé par qui que ce soit sur quoi que ce soit. Bon, j'avoue, elle n'avait jamais réellement logé dans le logement qui était en travaux. Ses enfants étaient au courant que c'était un domicile fictif. L'agent de quartier aussi. Et je n'ai donc pas dû stocker ses affaire du tout.

    Mais cela ne change rien du tout: on ne m'a jamais rien demandé. Donc, je referais pareil.

    Des scellés? Avant de les arracher, je poserais la question de savoir si l'enquête continue... Par sécurité.

    Deux derniers points: je connais le cas d'une saisie avec scellé d'un bien meuble (une armoire). Rien n'a bougé pendant 5 ans. L'affaire était classée depuis longtemps. C'est le jour où la personne a voulu déménager qu'elle a demandé ce qu'elle devait faire avec l'armoire....

    Deuxième cas: une dame est décédée, et sa succession est restée en déshérence pendant 10 ans. Et pourtant, il y avait beaucoup de biens.

    Bref, vous faites évidemment ce que vous voulez. Mais personnellement, je ne perdrai pas 10 mois de loyer pour un bien vide laissé par un défunt sans héritier.


    Grmf!
    ----------------
    N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

    Hors ligne

    Aime ce post :
    didier21
    Pimonaute bavard
    Lieu : Mons
    Inscription : 06-09-2004
    Messages : 231

    Re : DECES du locataire

    Bonjour, c'est des anciens Francs Belge ou déjà des Euros dans l'article ?

    PIM a écrit :

    Vous trouverez une réponse circonstanciée à cette question dans cet avis-ci du SNP


    Rénovateur / Investisseur immo pour une meilleur pension et profiter + de la vie avant d'être à la pension, je rénove de A à Z chaque bien moi même (sauf tout ce qui touche au Gaz) , électricien de profession,  maçon de formation, je test la copropriété pour un studio, ça change des maisons, rien de prévu comme achat dans le futur sauf opportunité, mais comme dit ma femme, t'en a pas marre de voir le notaire ....

    Hors ligne

    GT
    Pimonaute incurable
    Inscription : 11-10-2014
    Messages : 3 788

    Re : DECES du locataire

    Une brève recherche

    http://www.droitbelge.be/codes.asp#jud

    http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_lo … imgcn.y=14

    apprend que le montant en BEF cité dans l'article auquel renvoie PIM a été adapté lors de l'introduction de l'euro

    Ci-dessous le texte actuel de l'art. 1154 du code judiciaire

    "Art. 1154. Dans les cas prévus à l'article 1151, 2°, le juge de paix a la faculté de ne pas apposer les scellés lorsque la valeur des meubles meublants de la succession trouvés à l'endroit où il procède, ne dépasse pas ((1.240) EUR) suivant son estimation. (Ce montant peut être modifié par arrêté royal délibéré en Conseil des Ministres). <L 1986-03-03/33, art. 1, 003> <AR 2000-07-20/58, art. 2, 051; En vigueur : 01-01-2002>
      S'il n'appose pas les scellés, le juge de paix dresse un état descriptif de ces meubles ainsi que du numéraire et des valeurs mobilières trouvés à l'endroit où il procède et les confie à un curateur qu'il désigne au bas de son procès-verbal.
      Le curateur a les pouvoirs et les obligations énumérés à l'article 813 du Code civil mais à l'égard seulement du numéraire, des meubles meublants et des valeurs mobilières trouvés en la résidence du défunt où le juge de paix a procédé.
      Toutefois, il n'est pas tenu de faire dresser un inventaire et il peut réaliser tout ou partie des objets qui lui sont confiés, soit par adjudication publique, soit de gré à gré, à l'expiration d'un délai de quarante jours à dater de sa nomination. Ce délai peut être réduit par le juge de paix.
      Les pouvoirs du curateur cessent lorsque des héritiers ou des légataires universels ou à titre universel acceptant la succession se sont fait connaître."

    Hors ligne

    didier21
    Pimonaute bavard
    Lieu : Mons
    Inscription : 06-09-2004
    Messages : 231

    Re : DECES du locataire

    Merci

    GT a écrit :

    Une brève recherche

    http://www.droitbelge.be/codes.asp#jud

    http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_lo … imgcn.y=14

    apprend que le montant en BEF cité dans l'article auquel renvoie PIM a été adapté lors de l'introduction de l'euro

    Ci-dessous le texte actuel de l'art. 1154 du code judiciaire

    "Art. 1154. Dans les cas prévus à l'article 1151, 2°, le juge de paix a la faculté de ne pas apposer les scellés lorsque la valeur des meubles meublants de la succession trouvés à l'endroit où il procède, ne dépasse pas ((1.240) EUR) suivant son estimation. (Ce montant peut être modifié par arrêté royal délibéré en Conseil des Ministres). <L 1986-03-03/33, art. 1, 003> <AR 2000-07-20/58, art. 2, 051; En vigueur : 01-01-2002>
      S'il n'appose pas les scellés, le juge de paix dresse un état descriptif de ces meubles ainsi que du numéraire et des valeurs mobilières trouvés à l'endroit où il procède et les confie à un curateur qu'il désigne au bas de son procès-verbal.
      Le curateur a les pouvoirs et les obligations énumérés à l'article 813 du Code civil mais à l'égard seulement du numéraire, des meubles meublants et des valeurs mobilières trouvés en la résidence du défunt où le juge de paix a procédé.
      Toutefois, il n'est pas tenu de faire dresser un inventaire et il peut réaliser tout ou partie des objets qui lui sont confiés, soit par adjudication publique, soit de gré à gré, à l'expiration d'un délai de quarante jours à dater de sa nomination. Ce délai peut être réduit par le juge de paix.
      Les pouvoirs du curateur cessent lorsque des héritiers ou des légataires universels ou à titre universel acceptant la succession se sont fait connaître."


    Rénovateur / Investisseur immo pour une meilleur pension et profiter + de la vie avant d'être à la pension, je rénove de A à Z chaque bien moi même (sauf tout ce qui touche au Gaz) , électricien de profession,  maçon de formation, je test la copropriété pour un studio, ça change des maisons, rien de prévu comme achat dans le futur sauf opportunité, mais comme dit ma femme, t'en a pas marre de voir le notaire ....

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 890

    Re : DECES du locataire

    grmff a écrit :

    En tout cas, personnellement, je persiste dans mon idée:  j'arrache les scellés, je vide l'appart en laissant tout dans une cave quelques mois, et je reloue vite fait.

    J'ai eu le cas d'une locataire décédée sans héritier (enfants, petits enfants et famille ont renoncé à l'héritage). J'ai reloué. Je n'ai jamais été interrogé par qui que ce soit sur quoi que ce soit. (...)

    Bref, vous faites évidemment ce que vous voulez. Mais personnellement, je ne perdrai pas 10 mois de loyer pour un bien vide laissé par un défunt sans héritier.

    Je fais pareil, sans hésiter une seconde ! Et je récupère la garantie locative (si elle est sur un compte bloqué) avec l'aval du juge (dégâts locatifs, photos, frais d'enlèvement mobilier sans valeur, frais d'entreposage dans la cave, etc...)

    Et je suis persuadé que jamais au grand jamais personne ne viendra vous demander des comptes. Qui le ferait ??? Et si par extraordinaire, "on" (le parquet ?) devait vous poser des questions, le risque encouru est de zéro !!!

    J'ai eu un couple de personnes âgées en location d'un flat (semi-meublé). Au décès du mari, l'épouse a été placée d'urgence par le cpas car pas autonome. Elle est décédée elle aussi trois mois plus tard. Quant à moi, j'ai reloué immédiatement (3 semaines!), encaissé 3 mois de préavis... et 5 mois (sur 6 prévus au bail) d'indemnité de rupture. La banque n'a pas bloqué l'ordre permanent qui a continué à courir, même après le décès des deux preneurs ! Au terme de ces 5 mois, c'est moi qui me suis rendu à la banque pour leur annoncer que selon le bail, les loyers n'étaient plus dus. Le cpas avait envoyé un courrier de préavis et avalisé (verbalement par un AS) l'abandon des effets personnels laissés sur place (et sans valeur). Ah, la garantie était en cash... Soit au total 8 mois de double location, plus la garantie. Ajoutons une location sans aucun souci (à 88 ans, les gens sont calmes!) et je vous assure que je resigne à deux mains une location à des seniors sans héritier !!!

    A propos de scellés, un jour la gendarmerie a placé des scellés sur du mobilier (antiquités) que j'avais laissé en dépôt. J'ai cassé les scellés et fait enlever le mobilier. La seule conséquence fut une audition au cours de laquelle j'ai déclaré avoir eu besoin de mes meubles pour les livrer à un client in identifiable (gitan français, ou assimilé...). Ensuite, plus rien !


    rexou

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres



    derniers-tweets-small Derniers tweets

    Retweeted Muriel MICHEL (@mumitim): La réforme des régimes matrimoniaux entre en vigueur le 1er septembre, en même temps que le nouveau droit successoral. Qu'est-ce que ça change pour vous? lecho.be/r/t/1/id/10034… via @monargentbe

    Hier De PIM's Twitter

    Au hasard de nos offres
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Villa Sous option BEERSEL
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    commodo in commodo Phasellus dictum eleifend ut quis ipsum mattis ultricies ut