[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Quand les banques nous compliquent la tâche...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Quand les banques nous compliquent la tâche...

Un petit coup de gueule. Et un. Et deux . Et trois coup de gueule pour le prix d'un.

Il y a 15 jours, je téléphone à mon contact habituel à ma banque habituelle.  Objectif: savoir si je pourrais encore obtenir un crédit de plus pour une acquisition de plus. Echange téléphonique constructif, il rentre quelques données, et il me dit que je peux envoyer le dossier pour ce préaccord.

15 jours plus tard, la banque me téléphone. Le contact habituel est absent, pour pas mal de temps malheureusement. Une dame reprend le dossier, et me demande donc de le renvoyer par mail. Ce que je fais.

La réponse n'a pas tardé: Monsieur, nous ne donnons pas de préaccord. Nous ne prêtons plus dans les conditions que vous demandez. Il n'est pas possible d'analyser votre dossier en l'état. Sans un compromis, impossible de faire quoi que ce soit pour vous, et il n'y a aucune chance que votre dossier passe, même avec un compromis, vu les circonstances que vous annoncez.

Moralité: les banques font non seulement à la tête du client, mais aussi à la tête du contact à la banque. Ce qui paraît possible pour l'un paraît d'emblée impossible pour l'autre... Merci ING. Première fois qu'ils me refusent un crédit, deuxième fois qu'ils jouent avec mes pieds.

L'explication, en gros, était que ING ne prête plus dans des dossiers compliqués, même pour les clients. Ils préfèrent les petits couples qui achètent leur première petite maison plutôt que les investisseurs qui ont de l'expérience et de multiples prêts avec un historique sans soucis. A croire qu'ils ne veulent pas prêter de sous. Selon eux, ils perdent de l'argent sur les crédits hypothécaires...


Deuxième coup de gueule:
Rendez-vous à la banque pour une garantie locative. Contrat avec monsieur et madame, monsieur ne peut se déplacer à la banque, madame a procuration sur le compte commun de monsieur et madame.

Deux heures avant le rendez-vous, la banque téléphone pour qu'on vienne avec le contrat. Ca commence bien, ils ont l'air de bien insister lourdement. On comptait faire le contrat après. Soit, on fait le contrat avant. Monsieur ne pouvant se déplacer, madame signe seule le contrat aux deux noms.

A la banque, refus catégorique. Impossible de signer un compte garantie locative au nom de madame et monsieur si monsieur n'est pas là. Pas de problème se dit-on. On va faire la garantie locative au nom de madame seule, puisqu'elle est là.

Impossible monsieur. Il faut que les signataires du bail soient les mêmes que les signataires de la garantie. Il faut donc enlever le nom de monsieur du bail si vous voulez une garantie au nom de madame seule. Et quand je dis impossible, ils ont appelé "le chef" qui a confirmé l'impossibilité. "Vous comprenez monsieur, on a des audits qui sont très stricts". Oui, et alors? Je ne vois aucun problème à ce qu'un seul des deux locataire dépose la garantie. Ben non, c'est interdit. Pour BNP.

Pas de problème madame BNP. ON ira chez ING où ils font moins de simagrées, où on peut le faire sans rendez-vous, et où les choses se font. Une demi-heure plus tard, l'argent était déposé et tout était fait. Chez ING.

Moralité: BNP ne sait pas quoi faire de nos sous. Et ING n'en a jamais assez... Je vais donc passer chez BNP pour mes crédits. Ils vont peut-être accepter de se pencher sur mon dossier...

Ces gens ne savent pas compter, et c'est loin de me rassurer.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

Aiment ce post :
Christopher
Pimonaute
Inscription : 07-05-2016
Messages : 14

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

Il y a quelques années, BNP Paribas a libéré la caution d'un de mes locataires sans mon avis.
J'ai mis du temps à m'en rendre compte car il y avait un bilan de charges qui tardait à venir (calorimètres)
Ensuite j'ai déposé plainte, et ils ont reconstituée le compte en garantie, avec le même numéro de compte, et ils l'ont approvisionné avec le compte à vue du locataire, qui heureusement était solvable.
Ils s'en sont vaguement excusé par écrit, en ajoutant quand même que j'avais bien signé l'état des lieux de sortie et que ce document avait été présenté à l'agence. Pour l'employé de l'agence semble-t-il, l'état des lieux soldait tout compte... Mais c'est évidemment faux car il aurait pu y avoir des retards de loyers et des suppléments de charge par rapport aux provisions.

Dernière modification par Christopher (17-06-2016 00:01:58)

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 720

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

Il n'y en a malheureusement pas un pour rattraper l'autre ...

BNP a déjà bloqué une garantie à la demande de locataires à 115 km de chez moi alors qu'il n'y avait pas de bail signé ni aucune promesse en ce sens. Ils m'ont fait toute une histoire alors que je suis chez eux depuis plus de 40 ans pour la débloquer alors que je n'avais jamais signé les documents de blocage et que mon bien était loué entre temps à d'autres personnes.

Du grand n'importe quoi!!

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

Les pires sont sans conteste la Poste.

Pour débloquer une garantie locative (locataire du propriétaire précédent), la locataire avait demandé la liste des documents nécessaires au préalable. Cela n'a pas empêché que je doive me rendre à 4 reprises (oui. quatre.) avec chaque fois d'autres explications. Ma locataire a dû y aller 6 fois au total.

Depuis, je ne prends plus la garantie de la Banque de la Poste.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 303
Site Web

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

Dans le cadre d'un achat d'un bien occupé par un locataire, avec garantie en espèces déposée sur un compte rubriqué, chez BNP, pour organiser le transfert de la garantie:
- le préposé déclare qu'il faut faire un nouveau bail, entre les nouvelles parties (!!!....)
- pour la garantie, il faut tout recommencer entre les nouvelles parties

N'importe quoi !


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 3 099

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

De manière générale je suis bien conscient que certains employés(ou fonctionnaires) ont (banque, assurances, CPAS, ministères...) des réponses parfois pour le moins surprenantes .

Par ailleurs, je suis également convaincu que d'une part certains critiquent sans s'être donnés la peine de lire les conditions d'un contrat ou les textes légaux et réglementaires - et, après la lecture éventuelle, le contenu a-t-il été assimilé? - et d'autre part que certains dominent parfois mieux une matière que l'interlocuteur auquel ils sont confrontés.

Chaque cas évoqué est à examiner séparément en fonction d'un ensemble d'éléments.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 303
Site Web

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

GT a écrit :

De manière générale je suis bien conscient que certains employés(ou fonctionnaires) ont (banque, assurances, CPAS, ministères...) des réponses parfois pour le moins surprenantes .

Par ailleurs, je suis également convaincu que d'une part certains critiquent sans s'être donnés la peine de lire les conditions d'un contrat ou les textes légaux et réglementaires - et, après la lecture éventuelle, le contenu a-t-il été assimilé? - et d'autre part que certains dominent parfois mieux une matière que l'interlocuteur auquel ils sont confrontés.

Chaque cas évoqué est à examiner séparément en fonction d'un ensemble d'éléments.

GT/Salomon, même combat angel


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 3 099

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

PIM a écrit :
GT a écrit :

De manière générale je suis bien conscient que certains employés(ou fonctionnaires) ont (banque, assurances, CPAS, ministères...) des réponses parfois pour le moins surprenantes .

Par ailleurs, je suis également convaincu que d'une part certains critiquent sans s'être donnés la peine de lire les conditions d'un contrat ou les textes légaux et réglementaires - et, après la lecture éventuelle, le contenu a-t-il été assimilé? - et d'autre part que certains dominent parfois mieux une matière que l'interlocuteur auquel ils sont confrontés.

Chaque cas évoqué est à examiner séparément en fonction d'un ensemble d'éléments.

GT/Salomon, même combat angel

Sans être juge, il m'est déjà arrivé d'intervenir dans la prise de décisions mais alors après prise de connaissance d'un ensemble d'éléments de fait et de droit.  Cette condition n'est pas remplie et on peut le comprendre sur un forum. Sur un forum est exposée de manière unilatérale et parfois incomplète une situation.

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 681
Site Web

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

Tout à fait d'accord. Que Fortis vienne donner son éclairage, ils sont les bienvenus.

Hier, j'ai dû débloquer une garantie locative.

Le locataire est décédé, ses enfants ne sont pas encore "en ordre" pour la succession. J'ai acheté l'immeuble aux enfants du propriétaire décédé, avec le locataire dans les lieux. Donc, pas un cas simple.

On a tout fait facilement: copie carte identité, copie attestation du notaire, accord de libération signé de mes mains, le tout scanné et envoyé par mail. Même pas besoin de se déplacer sur à l'agence.

Alors que mon banquier (BNP de la même agence qui m'a cassé les pieds jeudi...) me disait que c'était impossible de libérer unilatéralement la garantie de la part du propriétaire, et qu'il fallait des tas de documents et la copie complète de l'acte de vente, et l'accord des vendeurs pour la libaration, etc.

Comme quoi, d'une agence à l'autre, ils font différemment. N'importe quoi. Mais vraiment n'importe quoi.

Mais Fortis est le bienvenu pour nous expliquer pourquoi dans certains cas c'est facile et dans d'autres on complique tout. J'ai pas de problème avec cela....


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 3 099

Re : Quand les banques nous compliquent la tâche...

Il existe aussi des employés en agence bancaire qui exécutent scrupuleusement les procédures internes prévues et d'autres qui prennent certaines libertés avec celles-ci.

Pour les premiers (les prudents), un dossier en ordre est celui prévu dans la procédure interne pour le cas concerné.   Et la procédure interne de la banque X n'est pas la même que celle mise en place dans la banque  B.
Entre 2 agences de la même banque, on peut attendre que les procédures soient identiques.

Ceci dit, les interrogations d'un client sur le sort réservé à sa demande concernant une garantie locative sont évidemment légitimes.  Il a envie de comprendre. Parfois, l'insistance porte ses fruits.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Un petit clic pour continuer à recevoir la Pim's Newsletter - mailchi.mp/pim/un-petit-c…

Hier De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Appartement À partir de 350 000 € BRUXELLES
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Maison 1 450 000 € IXELLES
  • Villa 845 000 € BEERSEL
  • Penthouse 585 000 € UCCLE
  • Appartement Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Villa Sorry : trop tard ! LINKEBEEK
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's Newsletter

    Informations régulières gratuites.
    Abonnez-vous !
    Inscription
    close-link
    969e2140b7c28f0315501878bdb3e88cPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP