Au hasard de nos offres
  • Maison 1 950 000 € IXELLES
  • Appartement 390 000 € ST-GILLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Maison 529 000 € UCCLE
  • Appartement 420 000 € UCCLE
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 675 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    pulvinar justo odio eget quis venenatis

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 366
    Site Web

    Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    Je suis propriétaire, et syndic, dans une copropriété dont les actes de base, non coordonnés, stipulent que toutes les charges sauf l'assurance sont réparties suivant des quotités spécifiques, qui omettent les garages. Les garages ne participent qu'à l'assurance.

    Or, ces garages ne sont pas séparés de l'immeuble principal. Ils sont en dessous.

    Doit-on appliquer l'acte de base et les quotités spéciales hors garages?  Ou la loi qui dit que les charges doivent être comptées à ceux à qui elles sont utiles?

    Je trouve inéquitable que les garages ne doivent pas participer aux frais de l'étanchéité de l'immeuble (descentes d'eau y compris)


    Grmf!
    ----------------
    N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

    Hors ligne

    Aime ce post :
    Francis
    Pimonaute incurable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 28-05-2004
    Messages : 3 478

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    Je suis du même avis.  tout ce qui touche à l'étanchéité, à la stabilité, la sécurité, etc. devrait être également réparti avec les garages.


    Francis

    Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
    l´univers et la bêtise humaine...
    Albert Einstein...

    Hors ligne

    Aime ce post :
    GT
    Pimonaute incurable
    Inscription : 11-10-2014
    Messages : 3 787

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    Les quote-parts dans les charges communes ne peuvent être modifiées que de l'accord des 4/5 des voix des copropriétaires présents ou représentés lors de l'AG prenant cette décision.
    (art. 577-7, § 1, 2°, a), C. civil.

    Le syndic ne peut d'initiative s'affranchir des statuts fixant la ventilation des charges communes quelle que soit son opinion sur cette ventilation.

    L' AG est le passage obligé.

    En ce qui concerne le mode de répartition des charges, un copropriétaire , en cette qualité (et non en celle de syndic non professionnel) peut demander au juge de le rectifier s'il estime que ce mode  lui cause un préjudice propre. Il peut agir de même si le calcul de ces charges est inexact ou s'il est devenu inexact par suite de modifications apportées à l'immeuble.
    (art. 577-9, § 6, 2°, C. civil)

    Le juge est le passage obligé.

    Dernière modification par GT (15-09-2017 13:05:40)

    Hors ligne

    Aiment ce post :

    PIM, luc

    BMCTools
    Pimonaute assidu
    Lieu : Belgique
    Inscription : 11-03-2011
    Messages : 120
    Site Web

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    Cher Grmmf,

    L’article 577-2 §9 stipule que « Les charges de cette copropriété, notamment les frais d'entretien, de réparation et de réfection, doivent être réparties en fonction de la valeur respective de chaque bien privatif, sauf si les parties décident de les répartir en proportion de l'utilité pour chaque bien privatif, des biens et services communs donnant lieu à ces charges. Les parties peuvent également combiner les critères de valeur et d'utilité. »

    Et les parties, au travers l’acte de base, ont décidés de répartir les charges comme vous décrivez. Et l'acte de base est un acte d'adhésion.
    Donc, je rejoins l’avis de GT, il faut passer par l’AG ou le juge de paix.

    A noter que dans le projet du Ministre Geens, l’ ACP pourra agir en justice en ce qui concerne la modification des quotes-parts ou la modification de la répartition de charges.


    Yves Van Ermen

    Hors ligne

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 038
    Site Web

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    BMCTools a écrit :

    (...)
    A noter que dans le projet du Ministre Geens, l’ ACP pourra agir en justice en ce qui concerne la modification des quotes-parts ou la modification de la répartition de charges.

    En principe l'AG ne peut agir que sur décision explicite de l'AG (sauf dans le cas des dettes).
    Le projet propose donc selon vous que l'ACP puisse agir sur proposition exclusive de son syndic, sans accord préalable ni postérieure de l'AG.
    Correct?


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 038
    Site Web

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    grmff a écrit :

    Je suis propriétaire, et syndic, dans une copropriété dont les actes de base, non coordonnés, stipulent que toutes les charges sauf l'assurance sont réparties suivant des quotités spécifiques, qui omettent les garages. Les garages ne participent qu'à l'assurance.

    Or, ces garages ne sont pas séparés de l'immeuble principal. Ils sont en dessous.

    Doit-on appliquer l'acte de base et les quotités spéciales hors garages?  Ou la loi qui dit que les charges doivent être comptées à ceux à qui elles sont utiles?

    Je trouve inéquitable que les garages ne doivent pas participer aux frais de l'étanchéité de l'immeuble (descentes d'eau y compris)

    La situation est analogue dans ma copropriété, avec cette différence
    1. que les statuts mettent tout à charge de tous (sauf chaufage).
    2. que le pouvoir en place essaie de mettre les charges "parking souterrain" à charge des seuls CP de garagebox/emplacements.

    Motif: obscur, mais cela cadre dans la politique à long terme de certains firmes syndics. Trois de nos 4 syndics 1983-2017 sont aussi des firmes investisseurs/courtiers d'assurance . Leurs propositions de grands travaux donnent l'impression qu'ils colmatent "plic ploc" des brèches, mais ne s'intéressent pas à la conservation structurelle de l'immeuble.

    S'ils arrivent à s'imposer juisqu'en 2022, notre immeuble rejoindra le groupe des immeubles à rénover d'un coup, pour lequel la loi est en train d'être changé.
    Comme deux immeubles de bureaux en face  dans notre quartier près de l'OTAN.


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    BMCTools
    Pimonaute assidu
    Lieu : Belgique
    Inscription : 11-03-2011
    Messages : 120
    Site Web

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    luc a écrit :

    En principe l'AG ne peut agir que sur décision explicite de l'AG (sauf dans le cas des dettes).
    Le projet propose donc selon vous que l'ACP puisse agir sur proposition exclusive de son syndic, sans accord préalable ni postérieure de l'AG.
    Correct?

    Non.

    A aucun moment, j'ai dis que c'était "sur proposition exclusive de son syndic". Comme toutes décisions d'agir en justice, sauf en ce qui concerne le recouvrement des arriérés, l'ACP agit sur base d'une décision d'AG.

    Dernière modification par BMCTools (19-09-2017 08:40:37)


    Yves Van Ermen

    Hors ligne

    PIM
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 10-03-2004
    Messages : 11 859
    Site Web

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    luc a écrit :

    En principe l'AG ne peut agir que sur décision explicite de l'AG

    Je suppose qu'il y a lieu de lire: "En principe l'ACP ne peut agir que sur décision explicite de l'AG "


    Erik DECKERS
    Pim's webmaster (notamment...)
    Propriétés Immobilières

    --------------------
    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

    Hors ligne

    GT
    Pimonaute incurable
    Inscription : 11-10-2014
    Messages : 3 787

    Re : Acte de base non coordonné - dispositions contraires à la loi?

    @luc
    Une des recommandations présentée au Ministre GEENS vise au remplacement de l’article 577-9, § 1er, alinéa 2, du Code civil par le texte suivant :

    « Nonobstant l'article 577-5, § 3, l'association des copropriétaires a le droit d’agir en justice, tant en demandant qu’en défendant, conjointement ou non avec un ou plusieurs copropriétaires, en vue de la sauvegarde de tous les droits relatifs à l'exercice, à la reconnaissance ou à la négation de droits réels ou personnels sur les parties communes, ou relatifs à la gestion de celles-ci, ainsi qu’en vue de la modification des quotes-parts dans les parties communes ou de la modification de la répartition des charges. ».

    Le principe est clairement énoncé :  l'association des copropriétaires a le droit d'agir en justice , tant en demandant qu'en défendant (...) en vue de la modification des quotes-parts dans les parties communes ou de la modification de la répartition des charges. Le texte n'attribue pas un quelconque pouvoir particulier au syndic en la matière.

    Hors ligne

    Aime ce post :

    luc

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres



    derniers-tweets-small Derniers tweets

    Retweeted Muriel MICHEL (@mumitim): La réforme des régimes matrimoniaux entre en vigueur le 1er septembre, en même temps que le nouveau droit successoral. Qu'est-ce que ça change pour vous? lecho.be/r/t/1/id/10034… via @monargentbe

    Hier De PIM's Twitter

    Au hasard de nos offres
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Villa Sous option BEERSEL
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    commodo in commodo Phasellus dictum eleifend ut quis ipsum mattis ultricies ut