forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

emmamillathompson
Pimonaute
Inscription : 13-01-2019
Messages : 1

Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

Bonjour,
Nous avons un bien encore en commun ,nous avons fais 4 agences pour une estimation tous au même prix.
Elle refuse leurs propositions catégorique.
Que puis je faire pour vendre cette appartement
Merci

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 7 297

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

Il semble que votre femme ne veut pas vendre... ou elle surestime la valeur du bien. Vous avez déjà de la chance que 4 agences s'accordent quant au prix estimé.

Ce que vous pouvez faire ? Convaincre votre épouse.


rexou

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 12 561
Site Web

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

Pour sortir d'indivision, à défaut d'accord entre indivis, il n'y a pas d'autre solution que la mise en vente publique.


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 7 297

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

PIM a écrit :

Pour sortir d'indivision, à défaut d'accord entre indivis, il n'y a pas d'autre solution que la mise en vente publique.

Voilà un argument pour convaincre votre femme. Parce que la vente publique, c'est un prix inférieur et des frais supérieurs.


rexou

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 4 839

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

N'y a-t-il pas une différence entre un bien en indivision et un bien en communauté ?

Je crois que si la liquidation partage du régime matrimonial ne peut se faire à l'amiable il faudra recourir à la liquidation partage judiciaire.

Dans la situation énoncée , je consulterais un avocat pour m'éclairer sur la procédure à suivre.

Dernière modification par GT (14-01-2019 20:27:19)

En ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 12 561
Site Web

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

GT a écrit :

N'y a-t-il pas une différence entre un bien en indivision et un bien en communauté ?

Je crois que si la liquidation partage du régime matrimonial ne peut se faire à l'amiable il faudra recourir à la liquidation partage judiciaire.

Dans la situation énoncée , je consulterais un avocat pour m'éclairer sur la procédure à suivre.

Voir
https://www.notaire.be/divorce-separati … -immeubles

"Les ex- époux sont copropriétaires d'un immeuble. Ils sont donc en indivision pour cet immeuble. Cette situation peut devenir difficilement supportable. Que peuvent-ils faire? L'indivision peut poser certains problèmes. Qui pourra habiter l'immeuble? Qui s'occupera de la location et recevra les loyers? Qui paiera les charges et le précompte? Qui s'occupera des réparations et en supportera le coût?

Si les ex- époux s'entendent pour gérer cette indivision, il suffit de régler ces questions entre eux.

De même, s'ils veulent s'empêcher mutuellement de demander la vente ou le partage de l'immeuble, ils peuvent signer un acte notarié par lequel ils s'engagent à rester en indivision (le pacte d'indivision). Cet engagement ne peut toutefois être pris que pour cinq ans.


Certaines situations d'indivision sont parfois très difficiles à gérer, et à ce moment se pose le problème de la sortie d'indivision. La solution la plus simple est de décider de mettre l'immeuble en vente. Cette vente peut se faire de gré à gré ou publiquement. Il faut déjà s'entendre sur le principe de la mise en vente et décider ensuite du mode de vente.

Pour vendre de gré à gré, il suffit de trouver un acquéreur, soit directement, soit par l'intermédiaire d'un tiers. Cependant si les ex- époux se méfient l'un de l'autre, ils préféreront certainement la vente publique volontaire qui présente le plus de garantie de transparence ou de sincérité du prix. Dans ce cas, un notaire étant chargé de toute la procédure, aucun des ex- époux ne pourra prétendre que l'autre se sera entendu avec l'acquéreur pour avoir avec lui un arrangement spécial!

Le prix de vente ainsi obtenu sera partagé avec le reste des biens des ex- époux.

Si l'un des deux désire reprendre l'immeuble, il pourra proposer de racheter les parts de l'autre : cela s'appellera une cession de droits indivis. L'avantage de cette formule est que celui qui rachète ainsi la part de l'autre ne devra pas payer les mêmes frais que dans le cadre d'une acquisition. Dans ce cas, le droit d'enregistrement (la taxe fiscale) à supporter ne sera que de 1 %, mais il sera calculé non pas sur la valeur de la part achetée, mais bien sur tout l'immeuble. Il faut y ajouter les autres frais de l'acte notarié et le montant total des frais d'acte ne sera que d'environ 4 % (pour un immeuble de 37.500 €) à 2 % (pour une maison de 250.000 €).


Tout ce qui précède n'est valable qu'en cas d'accord : si on ne s'accorde pas sur la vente ou la cession à un autre copropriétaire, il faudra recourir à la procédure judiciaire.

Le Code Civil prévoit que nul ne peut être tenu de rester en indivision. Cela signifie que chaque copropriétaire peut exiger de recevoir "sa part" et peut donc forcer la vente de l'immeuble. Dans ce cas, à défaut d'accord sur une autre procédure de vente, l'immeuble devra être exposé en vente publique. A partir du moment où cette procédure est lancée, elle ne peut plus être arrêtée que de l'accord des deux ex- époux. Ainsi si celui qui a introduit la procédure le regrette, il ne peut plus l'arrêter sans l'accord de l'autre.

Cette vente étant ordonnée par le Tribunal, elle se fera avec une faculté de surenchère.

Lorsque la vente sera définitive, le notaire percevra le prix et le répartira dans le cadre du partage global des biens."


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

Aime ce post :

GT

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 7 297

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

Partage judiciaire ou vente publique... c'est le même problème : la vente se fera à un prix bradé. Un avocat ? Des frais en plus.

Une solution possible aussi : communiquer avec votre femme et comprendre ce qu'elle souhaite exactement. Je sais, ça peut sembler con... mais quand même, faudrait essayer. ^^


rexou

Hors ligne

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 4 839

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

Un éclairage sur la problématique

https://plusmagazine.levif.be/droit-et- … 59717.html

En ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 19-06-2012
Messages : 7 215

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

4 agences qui n'ont absolument aucun lien entre elles, estiment votre bien exactement au même prix?

Je ne pense pas que cela soit possible... J'ai déjà vu d'énormes écarts entre différentes estimations!

Mais quel est sont problème? Elle veut garder le bien, ou le vendre plus cher?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 17 155
Site Web

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

Mon voisin est demandeur d'une séparation du patrimoine en indivision. Il a attendu 20 ans. C'est maintenant vendu (et pas trop mal, honnêtement) Son avocat lui dit qu'il pourra encore attendre une dizaine d'année pour la redistribution.

Son ex n'a pas de problème de sous. Et visiblement a décidé de faire tout pour enquiquiner mon voisin, qui se retrouve sur la paille, en burn out, incapable d'honorer ses traites et impots, par l'incurie (la volonté méchante je dirais) de son ex.

Les gagnants? Les avocats et le fisc...

Bref, quand on tombe sur un casse-cpied, on est dans la mouise et pour longtemps.


Grmf!
----------------
Nonobstant la baisse de confiance induite, je suggère fortement d’essayer les principales voies emblématiques, en prenant toutes les précautions qui s'imposent. (Pipotron)

En ligne

Aime ce post :
GT
Pimonaute incurable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 4 839

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

panchito a écrit :

4 agences qui n'ont absolument aucun lien entre elles, estiment votre bien exactement au même prix?

Je ne pense pas que cela soit possible...

J'avais relevé ce fait sans en faire mention.
Bizarre autant qu'étrange.

En ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 7 297

Re : Mon ex femme ne veut vendre au prix du marché notre appartement

GT a écrit :
panchito a écrit :

4 agences qui n'ont absolument aucun lien entre elles, estiment votre bien exactement au même prix?

Je ne pense pas que cela soit possible...

J'avais relevé ce fait sans en faire mention.
Bizarre autant qu'étrange.

J'imagine qu'il est question d'une même fourchette de prix... Par exemple entre 300 et 330 K. Annoncé 330 et marge de manoeuvre jusque 300...


rexou

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres