forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

hattorihanzo
Pimonaute assidu
Lieu : CHARLEROI
Inscription : 08-04-2013
Messages : 34

En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Avec ce locataire, tout avait pourtant bien démarré.
Bail de courte durée (trois ans) qui commence en août dernier pour un studio.
Contact facile, paiements réguliers et, apparemment, il entretenait convenablement les lieux.

Dernièrement, il m'appelle pour me demander d'intervenir parce qu'il n'"en peut plus" du bruit causé par ses voisins de palier.
C'est une copropriété et je ne connais pas le bailleur concerné.
Je contacte le syndic en vue d'un rappel à l'ordre du propriétaire sur le respect par son locataire du règlement d'ordre intérieur.
De plus, j'avise mon locataire que, si la situation est réellement intolérable, il est libre comme tout un chacun d'appeler la police.

Mais rien ne change et il me supplie d'intervenir tout en évoquant la possibilité d'un départ anticipé.
Comme le contact était bon, je vais jusqu'à organiser une petite réunion de conciliation entre les deux occupants et il en ressort un "pacte verbal de bonnes relations de voisinage".
Malheureusement, ça ne suffit pas et l'accalmie est de courte durée.
Mon locataire, maintenant, est bien décidé à partir. de plus, il veut partir immédiatement ou presque.

En ce qui me concerne, je comprends qu'il partira quoi que je fasse.
De plus, les occupants de ces studios, même s'ils s'acquittent de leurs loyers, ne font pas partie d'une population réellement solvable.
Dans ce cas de figure, mon expérience me commande de d'abord récupérer les clés en première et impérative priorité, de compter sur la garantie pour le reste et, en troisième lieu de négocier (une fois les clés en mais) un arrangement acceptable (par moi d'abord).
Le bail prévoit ici trois mois d'indemnités mais je ne compte pas vraiment aller en justice sur ce point (solvabilité relative du locataire et risque de voir l'indemnité réduite par un juge). Je compte pouvoir négocier 1 mois à l'amiable en agitant le risque pour lui de s'en voir infliger 3 devant la justice au titre du bail.
Bref, pour les studios, je fais comme ça mais j'agis différemment en fonction du profil ou s'il s'agit d'un appartement (plus long à remettre en location).

Mais... Ici, ça se complique. Ce locataire "bien sous tous rapports" commence visiblement à me balader. Il fixe une date pour la remise des clés puis le repousse de jour en jour (3 en tout), chaque fois en dernière minute.

Là, ça ne va plus. Mais comme je suis également en contact avec son fils qui gère ses affaires et que celui-ci me confirme qu'il aidera au déménagement pour ce dernier jour, je tiens ce rendez-vous pour solide.
L'heure approche et, alors que j'étais censé recevoir de leur part un appel, rien ne se produit.
Deux heures plus tard, toujours rien.

À ce moment,  comme je me trouve en compagnie d'un autre locataire (qui est lui devenu un ami depuis des années) et que nous devons nous rendre chez lui pour prendre un café une fois que la question du studio sera réglée, je décide de que nous y passerons pour nous enquérir de l'avancement du déménagement.

Devant sa porte, il faut se rendre à l'évidence : il y a autant de déménagement que de beurre en broche...

Je sonne et là, surprise, celui qui m'ouvre la porte est transfiguré. Il transpire l'agressivité. C'est visiblement un forcené.
D'ailleurs, il se baisse subitement et saisit une feuille de boucher (une sorte de hachette à viande à la lame très impressionnante). Il brandit cette arme extrêmement dangereuse à 10 centimètres de mon visage et l'agite dangereusement. Ses paroles ne collent pas à ses actes. C'est moi qu'il menace mais c'est son voisin qu'il dit vouloir "couper en morceaux s'il continue".
Je ne vois que cette feuille de boucher juste au-dessus de mon crâne et il me faut déployer un effort considérable pour ne pas fixer qu'elle.
D'un autre côté, je sens que si je recule ou que je cherche à fuir, elle s'abattra immanquablement en causant, sans doute, des blessures atroces.
Une feuille de boucher est faite pour découper de la viande et je n'ai pas envie de goûter à ce traitement.
S'il fait un geste dans ma direction, je ne pourrai pas esquiver le coup, c'est certain. La lame est bien trop près et elle est assez lourde et affûtée pour couper profondément avec un élan de quelques centimètres.
La seule solution que je trouve sur le moment, c'est de le regarder droit dans les yeux et de feindre un calme à toute épreuve tout en lui demandant s'il me reproche, à moi et non à son voisin, quoi que ce soit.

Sur ce, il baisse la lame et me claque la porte au nez.

Mon autre locataire, un ami donc, est aussi resté immobile un peu à l'écart sur le palier. Nous sommes estomaqués. Devant nous, nous avions une personne qui n'avait jamais, mais alors jamais, révélé un tel visage.

Jamais dans ma vie je n'ai dû déposer plainte à la police et je ne sais si la justice agit véritablement dans ce genre de situations.
Néanmoins, j'ai un témoin et au fur et à mesure que les heures passent, je me dis qu'il faut avertir les autorités.
Et s'il finissait par blesser ou tuer quelqu'un ? Visiblement, ce type a un problème...

Peu après, j'ai pu avoir son fils au téléphone. Je lui ai expliqué l'incident mais il a tenté de minimiser en assurant que son père ne blesserait personne.
Il m'a demandé de traiter avec lui directement et de venir récupérer les clés auprès de lui dans quelques jours. De plus, comme c'est lui qui paye le loyer de son père, nous discuterons alors des modalités de ruprure.

Certains d'entre-vous auraient-ils déjà vécu des situations similaires ? Comment avez-vous agi ?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 17 178
Site Web

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Eh ben quelle aventure...


Grmf!
----------------
Il y a le ciel, le soleil et la mer...
Il y a aussi l'équipe pour gérer et les briques pour payer le tout.
Grmf! big_smile

Hors ligne

XTof.vl
Pimonaute assidu
Inscription : 08-11-2016
Messages : 151

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Il fallait appeler la police, mais sans tarder. La police l'aurait vu dans son état. Vous rendriez service à tout le monde, au type inclus.

Maintenant, j'ai eu par le passé affaire à un voisin (1/10) forcené violent... C'est quand j'ai appelé la police que j'ai compris que j'aurais dû le faire bien plus tôt... Multirécidiviste...

On peut parler de ses doutes à la police, il y a bien plus de policiers compétents qu'on le dit trop souvent - et je ne travaille pas à la police ;-)

Maintenant, courage, porter ce genre d'agression n'est pas facile. Votre attitude pendant l'agression a été parfaite.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 12 568
Site Web

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

yikes


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

AD
Pimonaute
Inscription : 08-10-2018
Messages : 25

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Moi à votre place je lui envoie des amis albanais ou bosniaques ça sera vite réglé smile il réfléchira 2 fois avant de faire ce genre de geste

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 17 178
Site Web

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Le type a des problèmes psychique. Des albanais n'ont pas de raison dans ce contexte d'irresponsabilité.

Mais la police est là pour protéger la population.

S'il débarque chez moi comme locataire sans que je m'en rende compte, et que je suis blessé par la suite, vous avez intérêt à ce que je ne repère pas cet antécédant.

Vous auriez affaire à moi (ou à des albanais...) pour non assistance à personne en danger.

Bref, de grâce, mettez le hors d'état de nuire. Merci pour nous...


Grmf!
----------------
Il y a le ciel, le soleil et la mer...
Il y a aussi l'équipe pour gérer et les briques pour payer le tout.
Grmf! big_smile

Hors ligne

hattorihanzo
Pimonaute assidu
Lieu : CHARLEROI
Inscription : 08-04-2013
Messages : 34

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Décidément, avec vos Albanais, cela confine à l'obsession...

Plus sérieusement, je reconnais que si je m'abstenais finalement de porter plainte, j'aurais certainement une responsabilité morale vis-à-vis d'une potentielle victime future.
Une responsabilité pénale, certainement pas. Quant à une éventuelle responsabilité civile, cela serait sans doute une première.

Pour la petite histoire, je viens de récupérer le studio et la garantie auprès du fils.
Et le locataire m'appelle pour s'indigner du fait que j'aie gardé cette garantie.
Le ton qu'il avait au bout du fil me laisse croire que cela pouvait être entendu comme une menace, même si rien de ce genre n'a été dit ouvertement.

Je vais me rendre à la police pour leur faire part de tout ceci et je ferai valoir le certificat médical que j'ai reçu cet après-midi constatant le dommage psychologique (avec incapacité de travail) subi.
Toutefois, je ne suis pas stupide non plus. Cela ne sera pas nécessairement présenté comme un dépôt de plainte et je vais demander de faire en sorte que cela figure dans leurs fichiers et que le type soit convoqué en vue des soins que son état mental justifie.
À partir de là, ils agiront comme ils le veulent.

Je ne fais pas intervenir d'"Albanais" dans mes affaires. Jamais.
Celui qui fait appel à des hommes de mains pour effectuer ses basses besognes est pour moi un lâche puisque, d'une part, il n'ose pas agir lui-même et qu'ensuite, bien souvent, si cela tourne mal pour lui, il se retourne alors vers la justice en se plantant comme une victime. Justice dont il vient d'ailleurs de sortir par l'emploi de ses méthodes.
On agit dans un sens ou dans l'autre mais en choisir l'un pour après aller pleurnicher auprès des policiers parce qu'on s'est fait casser la gueule (ou pire), c'est juste la même chose que font ces gens qui pensent se faire justice soi-même et qui, ayant perdu, retournent grimés en victimes pour pleurnicher devant les policiers.

D'ailleurs, c'est presque tout ce que vous retrouvez comme cas relatés dans les journaux.

Non, moi, je le vois bien péter des boîtes aux lettres dans des immeubles qu'il sait m'appartenir. S'il pousse plus loin et, je ne sais pas, s'introduit pour moi, pour me zigouiller en pleine nuit, j'espère que je pourrai me défendre.
Et, si c'est pas le cas, comme disent les Américains (plutôt républicains), quand les secondes comptent dans ces moments-là, ne vous inquiétez pas, la police n'est qu'à quelques minutes...

Non, merde, je récupère ce que je voulais au moment où je le voulais et je dois vivre avec une agression à laquelle je penserai encore longtemps.
Je risque clairement des représailles du fait de mon "gain"  (faussement) perçu vis-à-vis d'eux.
Vraisemblablement, cela sera matériel.
Physique, c'est possible, mais je ferai le maximum pour que cela n'arrive pas.
J'espère que le fonctionnement de la police me permettre de déposer plainte anonymement sous la forme d'un signalement.
Au premier acte de représailles et si je suis encore debout, je lance mon dossier d'indemnisation du dommage psychologique.
Mais jamais je n'enverrai vos Albanais.
Ce qui me débecte au plus haut point, ce sont ces méthodes (que j'espère humoristiques) faisant appel à des Albanais.
Ou alors, il n'y a plus de police, plus de justice, plus rien et c'est la loi de la jungle.

Par ailleurs, ceux qui pensent ça feraient bien d'arrêter le métier de bailleur, parce que dans un monde où il n'y a plus que ça qui fonctionne, vous avez intérêt à être un dur, mais alors là vraiment un dur (et ce n'est pas vraiment le profil de ceux qui voient l'"Albanais" comme l'homme qui va régler tous ses problèmes...
Quand on veut jouer au dur, on le fait. Point.
Dans 99% des cas, cela veut dire qu'on le fait soi-même et qu'on est prêt à en affronter toutes les conséquences.
Moi, et même si l'envie de le croiser sans feuille de boucher pour lui mettre mon poing dans la gueule me titille, j'avoue clairement ne pas en assumer les conséquences légales. Donc je ne fais pas partie de cette catégorie.

C'est valable aussi en sens inverse. Un mec qui a besoin d'une feuille de boucher pour impressionner quelqu'un d'autre, soit c'est un tueur et il la plante dans le visage directement, soit c'est un type qui veut se faire passer pour un tueur et qui n'est qu'un petit vandale de merde au final.
Si je dépose plainte contre cette petite frappe sans la précaution que j'ai donnée avant, cela risque bien de me faire connaître des dégradations plus grandes encore dont personne ne me remboursera jamais.

Bref, sans rancune, mais soyez toujours prudents. Que mon expérience serve à d'autres. Un type normal et, à première vue, sans problème peut cacher un sale individu sur lequel je vous souhaite de ne jamais tomber.
Le métier de bailleur n'est pas de tout repos.
Sachez à quoi vous vous engagez.

Et oubliez vos Albanais, ils ne vont pas vous empêcher de vous salir les mains en le faisant pour vous. Ce sont des méthodes de lâche.

Hors ligne

Aime ce post :

AD

hattorihanzo
Pimonaute assidu
Lieu : CHARLEROI
Inscription : 08-04-2013
Messages : 34

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

En tout cas, maintenant, je vais solidement adapter mes critères de sélection.
Cette expérience va me servir.
Et ces critères seront... impitoyables (je n'ai pas dit illégaux) tout en restant cachés.

Le bailleur ne peut pas demander les antécédents psychiatriques ni un bonne vie et moeurs ?
C'est sa peau qu'il doit sacrifier ?
Eh bien, bonne chance à ceux qui n'adapteront pas leurs stratégies.
De mon côté, ce ne sont pas les idées qui manquent.

Marre de devoir se coltiner les déchets de la société en aveugle.

Hors ligne

Aime ce post :

AD

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 12 568
Site Web

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Je crois que la suggestion du recours aux albanais relevait davantage de la plaisanterie récurrente que du vrai conseil


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 17 178
Site Web

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

PIM a écrit :

Je crois que la suggestion du recours aux albanais relevait davantage de la plaisanterie récurrente que du vrai conseil

Evidemment big_smile

Vu les circonstances, je peux comprendre que notre ami hattorihanzo ait perdu (provisoirement) son sens de l'humour...

Remettez vous bien. Ce genre d'agression n'est pas anodine...


Grmf!
----------------
Il y a le ciel, le soleil et la mer...
Il y a aussi l'équipe pour gérer et les briques pour payer le tout.
Grmf! big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
hattorihanzo
Pimonaute assidu
Lieu : CHARLEROI
Inscription : 08-04-2013
Messages : 34

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

grmff a écrit :
PIM a écrit :

Je crois que la suggestion du recours aux albanais relevait davantage de la plaisanterie récurrente que du vrai conseil

Evidemment big_smile

Vu les circonstances, je peux comprendre que notre ami hattorihanzo ait perdu (provisoirement) son sens de l'humour...

Remettez vous bien. Ce genre d'agression n'est pas anodine...

Vous avez raison, j'ai perdu mon sens de l'humour brièvement.
Ne m'en veuillez pas, les amis.

Mon nouveau pseudo sur le forum ne deviendra pas "le boucher", pas plus que l'"Albanais". Promis

Hors ligne

Aiment ce post :
GT
Pimonaute incurable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 4 872

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

PIM a écrit :

Je crois que la suggestion du recours aux albanais relevait davantage de la plaisanterie récurrente que du vrai conseil

Suggestion de AD

Hors ligne

Aime ce post :

AD

jacq
Pimonaute intarissable
Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
Inscription : 21-10-2005
Messages : 1 046

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

PIM a écrit :

Je crois que la suggestion du recours aux albanais relevait davantage de la plaisanterie récurrente que du vrai conseil

OUI d'accord avec vous encore faut il en connaitre un ou plusieurs. smile


jacq

Hors ligne

Aime ce post :

AD

Bim
Pimonaute assidu
Inscription : 09-10-2018
Messages : 146

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Les albanais me font penser à l'affaire Vandeuren mais lui employait un équatorien  lol

Hors ligne

AD
Pimonaute
Inscription : 08-10-2018
Messages : 25

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

Il s'agit d'humour  big_smile.  Il faut bien entendu essayer d'éviter à tout prix ce genre de situation.

En ce qui me concerne, je favoriserai toujours la médiation, le sens du compromis et le dialogue mais des fois cela ne suffit pas...

Hors ligne

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 4 872

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

AD a écrit :

Il s'agit d'humour  big_smile.  Il faut bien entendu essayer d'éviter à tout prix ce genre de situation.

En ce qui me concerne, je favoriserai toujours la médiation, le sens du compromis et le dialogue mais des fois cela ne suffit pas...

Et si la médiation, le dialogue et le sens du compromis ne suffisent pas vous laissez entendre à mon avis que, ds ce cas de figure, vous pouvez comprendre le recours à la force.

Hors ligne

AD
Pimonaute
Inscription : 08-10-2018
Messages : 25

Re : En tant que bailleur, je croyais avoir tout vécu...

GT a écrit :
AD a écrit :

Il s'agit d'humour  big_smile.  Il faut bien entendu essayer d'éviter à tout prix ce genre de situation.

En ce qui me concerne, je favoriserai toujours la médiation, le sens du compromis et le dialogue mais des fois cela ne suffit pas...

Et si la médiation, le dialogue et le sens du compromis ne suffisent pas vous laissez entendre à mon avis que, ds ce cas de figure, vous pouvez comprendre le recours à la force.


Je n'ai , à ce jour, jamais eu recours à ce genre de pratique et il est clair que si la médiation ou compromis ne fonctionnent pas les forces de l'ordre sont là pour faire règner l'ordre big_smile

De ma courte expérience de bailleur,  une médiation a suffit pour régler un problème avec un locataire qui souhaitait partir dans la première année de son bail (bail de 3 ans)...

Et encore j'ai été très sympa car au lieu de payer 3 mois d'indemnité de rupture, le locataire n'en a payé qu'un seul... Un bon compromis comme on les aime en Belgique smile

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres