forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Biddit la déception....

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Biddit la déception....

Je voulais juste vous faire part de mon expérience avec le site de vente en ligne des notaires Biddit qui rencontre de plus en plus de succès.

J'ai récemment visité un bien et décider d'enchérir sur celui-ci. Prix de départ 190 000 euros pour une 3 façades en province de Liège qui était à mon sens un peu sous le prix du marché Je me retrouve le seul a enchérir et j'en suis donc resté a la mise a prix. Je remporte ainsi la vente aux enchères et là 1 jours avant la signature de l'adjudication définitive chez le notaire la secrétaire de celui-ci ( qui était des plus désagréable et hautaine bref passons) m'informe que le vendeur n'accepte pas l'offre et en espérait plus en me riant presque au nez d'avoir espérer conclure la vente à ce prix la... Quelques heures plus tôt le notaire en personne à téléphoné a ma copine en faisant des sous entendu dans le but qu'on fasse une offre plus élevée car les vendeurs en espérait plus ma copine a refusé.

Bref ok légalement les vendeurs ont visiblement dans les clauses de la plus part des ventes Biddit le droit de ne pas accepter la vente.Ce qui perd tout l'intérêt d'une vente publique.

Quel est le but de tout cela finalement??? mettre un prix de départ bas afin de faire espérer/rêver les candidats acquéreur et ne finalement vendre que si il y a des " pigeons" qui sont prêt a mettre des offres plus haut que les prix du marché car plein de gens se laissent emporter dans les ventes publique? Pourquoi ne pas mettre une mise à prix de départ a laquelle le vendeur serait prêt à laisser partir sont bien directement.

C'est vraiment pas honnête comme procédé.

Ce sont des techniques de marchands de tapis. Première et dernière fois pour moi avec Biddit.

Ps: Entretemps j'ai contacté une autre étude notariale qui fait beaucoup de vente Biddit et m'assure qu'elle n'a jamais été face a ce genre de cas et que tout les vendeurs ont toujours  été d'accord de vendre aux prix obtenu.

Dernière modification par blackkeys (29-06-2020 19:56:46)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 13 701
Site Web

Re : Biddit la déception....

En vente publique volontaire classique, le vendeur a également la possibilité de retirer de la vente si le prix offert ne lui donne pas satisfaction.


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
Ce n'est pas parce que l'erreur se propage qu'elle devient vérité. (Ghandi)

Hors ligne

Aime ce post :
blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

Oui en effet et les ventes forcées ne concernent que quelques petits  % des ventes Biddit.

Dernière modification par blackkeys (29-06-2020 20:21:13)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 13 701
Site Web

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :

Oui en effet et les ventes forcées ne concernent que quelques petits  % des ventes Biddit.

Si vente forcée, est-ce précisé lors de la mise en vente-Biddit ? (suis pas un habitué de cette plateforme)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
Ce n'est pas parce que l'erreur se propage qu'elle devient vérité. (Ghandi)

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 8 370

Re : Biddit la déception....

PIM a écrit :

En vente publique volontaire classique, le vendeur a également la possibilité de retirer de la vente si le prix offert ne lui donne pas satisfaction.

Voue m'ôtez les mots de la bouche.  smile

Pratique normale et en aucun cas critiquable. Par contre, si la vente ne se conclut pas, tous les frais restent à charge du vendeur. D'où l'intérêt de chercher un accord avec l'acheteur potentiel.

J'ai ainsi vécu un cas similaire lors d'une vente publique. J'avais déposé à l'étude 10% du prix de la première adjudication pour provoquer une seconde séance. Je suis le meilleur enchérisseur et le vendeur me demande un effort supplémentaire que je refuse, suite à quoi la vente est déclarée nulle. Je demande donc au notaire de me restituer la somme déjà versée. Le même jour, celui-ci me contacte par teléphone pour me proposer de consentir à payer un prix supérieur au vendeur, mais dans le cadre d'une vente de gré à gré, et donc avec moins de frais. le total à payer restant ce qu'aurait été le prix à payer via la vente publique. J'ai accepté et acheté.


rexou

En ligne

Aime ce post :
GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 7 404

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :

Bref ok légalement les vendeurs ont visiblement dans les clauses de la plus part des ventes Biddit le droit de ne pas accepter la vente.Ce qui perd tout l'intérêt d'une vente publique.


Le titre initial faisait état d'une escroquerie.
Ce terme n'était pas adéquat.
Je constate qu'il a été remplacé par celui de déception.

En ligne

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

GT a écrit :
blackkeys a écrit :

Bref ok légalement les vendeurs ont visiblement dans les clauses de la plus part des ventes Biddit le droit de ne pas accepter la vente.Ce qui perd tout l'intérêt d'une vente publique.


Le titre initial faisait état d'une escroquerie.
Ce terme n'était pas adéquat.
Je constate qu'il a été remplacé par celui de déception.


En effet ce n'etait pas adéquat je l'ai donc modifié aprés relecture j'ai également corrigé quelques fautes d'orthographe. N'étant pas très doué a ce niveau il en reste surement encore.

Dernière modification par blackkeys (30-06-2020 12:46:31)

Hors ligne

Aime ce post :

GT

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

PIM a écrit :
blackkeys a écrit :

Oui en effet et les ventes forcées ne concernent que quelques petits  % des ventes Biddit.

Si vente forcée, est-ce précisé lors de la mise en vente-Biddit ? (suis pas un habitué de cette plateforme)

Je pense que oui dans le fichier pdf des conditions de vente joint à l'annonce de la vente il est alors écrit par exemple " Par le vendeur veuillez comprendre dans ce cas ci le curateur de dette" ou autre. Du coup la dénomination du vendeur est changée et dans certain cas je suppose il n'y a alors pas de clause " après  acceptation du vendeur de l'enchère la plus élevée retenue". Ce n'est que mon constat si des gens plus éclairé peuvent répondre?


Je trouve tout de même que finalement ce système de vente publique volontaire c'est uniquement contraignant pour l'acheteur:

-Pas de possibilité de négocier
-Pas de condition suspensive pour une réserve d'acceptation d'un prêt hypo.
-On est lié à son enchère même si on ne remporte pas la vente, du coup si on enchérit le premier jours on reste lié a son enchère et cela peut aller jusqu'à 17 jours( 7 jours d'enchère+ 10 jours max avant la signature du PV d'adjudication). On peut donc rater des opportunités qui se présenteraient pendant ce temps si on a un budget limité  pour finalement (et il y a beaucoup de chance vu qu'il y a en moyenne 10 enchérisseurs par vente selon Biddit) peut être rater la vente.
-Aucune garantie d'acquérir le bien même si l'on remporte la vente.
-Vu qu'on ne sait pas le prix souhaité de l'acheteur et à quel prix va se terminer les enchères il faut visiter encore beaucoup plus de bien dans l'espoir de conclure enfin une vente que si l'on cherchait un bien uniquement via vente classique.C'est donc fort chronophage.
-On paie plus de frais qu'une vente classique, pour un achat à 200 000 euros il faut compter 15% de frais.

Les points positifs: en me mettant du coté de l'acheteur je n'en vois pas.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 13 701
Site Web

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :
PIM a écrit :
blackkeys a écrit :

Oui en effet et les ventes forcées ne concernent que quelques petits  % des ventes Biddit.

Si vente forcée, est-ce précisé lors de la mise en vente-Biddit ? (suis pas un habitué de cette plateforme)

Je pense que oui dans le fichier pdf des conditions de vente joint à l'annonce de la vente il est alors écrit par exemple " Par le vendeur veuillez comprendre dans ce cas ci le curateur de dette" ou autre. Du coup la dénomination du vendeur est changée et dans certain cas je suppose il n'y a alors pas de clause " après  acceptation du vendeur de l'enchère la plus élevée retenue". Ce n'est que mon constat si des gens plus éclairé peuvent répondre?


Je trouve tout de même que finalement ce système de vente publique volontaire c'est uniquement contraignant pour l'acheteur:

-Pas de possibilité de négocier
-Pas de condition suspensive pour une réserve d'acceptation d'un prêt hypo.
-On est lié à son enchère même si on ne remporte pas la vente, du coup si on enchérit le premier jours on reste lié a son enchère et cela peut aller jusqu'à 17 jours( 7 jours d'enchère+ 10 jours max avant la signature du PV d'adjudication). On peut donc rater des opportunités qui se présenteraient pendant ce temps si on a un budget limité  pour finalement (et il y a beaucoup de chance vu qu'il y a en moyenne 10 enchérisseurs par vente selon Biddit) peut être rater la vente.
-Aucune garantie d'acquérir le bien même si l'on remporte la vente.
-Vu qu'on ne sait pas le prix souhaité de l'acheteur et à quel prix va se terminer les enchères il faut visiter encore beaucoup plus de bien dans l'espoir de conclure enfin une vente que si l'on cherchait un bien uniquement via vente classique.C'est donc fort chronophage.
-On paie plus de frais qu'une vente classique, pour un achat à 200 000 euros il faut compter 15% de frais.

Les points positifs: en me mettant du coté de l'acheteur je n'en vois pas.

Rien de tel qu'une bonne agence immobilière wink


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
Ce n'est pas parce que l'erreur se propage qu'elle devient vérité. (Ghandi)

Hors ligne

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

PIM a écrit :
blackkeys a écrit :
PIM a écrit :
blackkeys a écrit :

Oui en effet et les ventes forcées ne concernent que quelques petits  % des ventes Biddit.

Si vente forcée, est-ce précisé lors de la mise en vente-Biddit ? (suis pas un habitué de cette plateforme)

Je pense que oui dans le fichier pdf des conditions de vente joint à l'annonce de la vente il est alors écrit par exemple " Par le vendeur veuillez comprendre dans ce cas ci le curateur de dette" ou autre. Du coup la dénomination du vendeur est changée et dans certain cas je suppose il n'y a alors pas de clause " après  acceptation du vendeur de l'enchère la plus élevée retenue". Ce n'est que mon constat si des gens plus éclairé peuvent répondre?


Je trouve tout de même que finalement ce système de vente publique volontaire c'est uniquement contraignant pour l'acheteur:

-Pas de possibilité de négocier
-Pas de condition suspensive pour une réserve d'acceptation d'un prêt hypo.
-On est lié à son enchère même si on ne remporte pas la vente, du coup si on enchérit le premier jours on reste lié a son enchère et cela peut aller jusqu'à 17 jours( 7 jours d'enchère+ 10 jours max avant la signature du PV d'adjudication). On peut donc rater des opportunités qui se présenteraient pendant ce temps si on a un budget limité  pour finalement (et il y a beaucoup de chance vu qu'il y a en moyenne 10 enchérisseurs par vente selon Biddit) peut être rater la vente.
-Aucune garantie d'acquérir le bien même si l'on remporte la vente.
-Vu qu'on ne sait pas le prix souhaité de l'acheteur et à quel prix va se terminer les enchères il faut visiter encore beaucoup plus de bien dans l'espoir de conclure enfin une vente que si l'on cherchait un bien uniquement via vente classique.C'est donc fort chronophage.
-On paie plus de frais qu'une vente classique, pour un achat à 200 000 euros il faut compter 15% de frais.

Les points positifs: en me mettant du coté de l'acheteur je n'en vois pas.

Rien de tel qu'une bonne agence immobilière wink

Ahaha  et bien oui je crois wink

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 8 370

Re : Biddit la déception....

Les points positifs: en me mettant du coté de l'acheteur je n'en vois pas.

Alors je vais vous en donner un : si peu d'acheteurs sont intéressés par les différentes contraintes et désavantages que vous citez, le prix offert sera forcément inférieur au prix du marché et vous ferez une affaire. Non ?

C'est exactement pareil pour les ventes publiques. D'autre part, le vendeur qui retire son bien de la vente se contraint aussi à payer les frais relatifs à cette vente (visites, frais de notaire et de salle...) pour ne pas vendre son bien en finale. Il sera dès lors motivé à accepter une offre inférieure au marché... mais pas trop quand même.

C'est le marché qui détermine l'équilibre de la transaction. Ce n'est en aucun cas une forme d'escroquerie ou de pratique critiquable. Vous restez d'ailleurs totalement libre d'acheter de gré à gré.

Comme toujours, il faut accepter les inconvénients qui vont avec les avantages.


rexou

En ligne

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

rexou a écrit :

Les points positifs: en me mettant du coté de l'acheteur je n'en vois pas.

Alors je vais vous en donner un : si peu d'acheteurs sont intéressés par les différentes contraintes et désavantages que vous citez, le prix offert sera forcément inférieur au prix du marché et vous ferez une affaire. Non ?

Ce serait peut-être vrai si le vendeur était tenu de vendre à celui qui remporte l'enchère.
La loi de l'offre et la demande et le fait que ce système de vente soit nouveau doit sans doute jouer un rôle dans le succès que rencontre Biddit.

D'ailleurs lors des  quelques visites que j'ai effectuées les autres candidats étaient tous des novices de Biddit.

Finalement, votre expérience et la mienne le prouve, on remporte quoi? le droit d'enfin négocier avec le notaire ou le vendeur ?

Dans cette logique on peut même s'abstenir d'enchérir, une fois la vente terminée on téléphone au notaire responsable et on fait une offre de vente un peu supérieur à l'enchère finale.

Libre à vous également d'être fan de ce système moi je le trouve très largement critiquable et défavorable à l'acheteur.

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 8 370

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :

Ce serait peut-être vrai si le vendeur était tenu de vendre à celui qui remporte l'enchère.
La loi de l'offre et la demande et le fait que ce système de vente soit nouveau doit sans doute jouer un rôle dans le succès que rencontre Biddit.

D'ailleurs lors des  quelques visites que j'ai effectuées les autres candidats étaient tous des novices de Biddit.

Finalement, votre expérience et la mienne le prouve, on remporte quoi? le droit d'enfin négocier avec le notaire ou le vendeur ?

Dans cette logique on peut même s'abstenir d'enchérir, une fois la vente terminée on téléphone au notaire responsable et on fait une offre de vente un peu supérieur à l'enchère finale.

Libre à vous également d'être fan de ce système moi je le trouve très largement critiquable et défavorable à l'acheteur.

Mais la liberté, qu'en faites-vous ? Pourquoi obliger un vendeur à vendre si les conditions ne lui conviennent pas ?

Le système est nouveau, mais il est calqué sur les ventes aux enchères classiques.

Votre raisonnement n'est pas bon (en tout cas dans le cadre d'une vente publique, je ne connais pas toutes les spécificités de Biddit)...la vente étant finie, le vendeur accepte l'offre reçue, ce qui est généralement le cas, soit il la refuse et doit dans ce cas débourser les frais sans en retirer aucun bénéfice. Une autre vente est pour lui la certitude de nouveaux frais et l'incertitude totale quant au prix qui peut être supérieur... ou inférieur.

Je ne suis ni fan ni opposé à ce système, je dis seulement qu'il est équilibré et il est bon que chacun conserve la liberté de son choix. Acheteur comme vendeur. La loi de l'offre et la demande est garante de l'équilibre de la transaction. Je suis totalement opposé à une contrainte quelconque pour le vendeur d'accepter une offre qui peut être ridiculement basse.

La vente se conclut s'il existe accord sur le prix et sur la chose. Le vendeur reste libre de donner ou non son accord, comme l'acheteur est libre de fixer sa limite. Liberté liberté je t'aime !!!

Et tout acheteur qui n'aime pas ce système peut fort bien passer par un autre canal pour acheter. C'est aussi sa liberté.


rexou

En ligne

Aime ce post :
blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

rexou a écrit :

Le vendeur reste libre de donner ou non son accord, comme l'acheteur est libre de fixer sa limite. Liberté liberté je t'aime !!!

big_smile big_smile big_smile

Il est vrai que c'est calqué sur l'ancien modèle...je m'en vais faire une proposition de refonte du système des ventes publiques à l'ordre des notaires,
je vous tiens au courant de la suite. big_smile

Hors ligne

Aime ce post :
blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

Mais blague à part ma vision de la chose n'est peut être pas la bonne mais ce serait quand même plus agréable pour tout le monde que le vendeur  avec le notaire soit d'accord avec sa mise de départ (sinon pourquoi en faire une déjà on peut aussi bien démarrer à 1 euro...) et "jouer le jeux".

Ici cela ressemble vraiment à mettre une pièce dans une slot machine et si on a pas les 3 raisins qui s'alignent on prend ses jambes a son cou.

Tant mieux si la plupart des ventes aboutissent. Moi cela n'a pas été mon cas, qui plus est ma compagne à dans un premier temps demandé quel prix les vendeurs souhaitaient et réponse de la secrétaire sur un ton très irrité: Beaucoup plus !   [silence]         euh.....

Ma compagne n'a donc pas souhaité faire une offre supérieur dans ces conditions.Comme si on était responsable que personne d'autre n'enchérisse....Donc je ne sais pas cela n'a pas vraiment ouvert  la porte aux négociations. Aucune contre offre n'a d'ailleurs été faite de leur part non plus.
Bon ce n'est pas grave je vais attendre qu'elle soit remise en vente classique et j'en proposerai 10 000 de moins que les 190 000 de départ.

Dernière modification par blackkeys (01-07-2020 12:09:01)

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 8 370

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :

Mais blague à part ma vision de la chose n'est peut être pas la bonne mais ce serait quand même plus agréable pour tout le monde que le vendeur  avec le notaire soit d'accord avec sa mise de départ (sinon pourquoi en faire une déjà on peut aussi bien démarrer à 1 euro...) et "jouer le jeux".

Ici cela ressemble vraiment à mettre une pièce dans une slot machine et si on a pas les 3 raisins qui s'alignent on prend ses jambes a son cou.

Tant mieux si la plupart des ventes aboutissent. Moi cela n'a pas été mon cas, qui plus est ma compagne à dans un premier temps demandé quel prix les vendeurs souhaitaient et réponse de la secrétaire sur un ton très irrité: Beaucoup plus !   [silence]         euh.....

Ma compagne n'a donc pas souhaité faire une offre supérieur dans ces conditions.Comme si on était responsable que personne d'autre n'enchérisse....Donc je ne sais pas cela n'a pas vraiment ouvert  la porte aux négociations. Aucune contre offre n'a d'ailleurs été faite de leur part non plus.
Bon ce n'est pas grave je vais attendre qu'elle soit remise en vente classique et j'en proposerai 10 000 de moins que les 190 000 de départ.

Vous pouvez aussi ne pas vous focaliser sur ce bien et chercher autre chose... Ce serait un choix légitime. Pour ma part, j'étais prêt à renoncer et c'est le notaire qui est revenu vers moi le jour même.  Le gros avantage de l'acheteur, c'est qu'il a le choix.

Vous n'êtes pas responsable si personne n'enchérit, c'est un fait. Mais le vendeur n'y peut rien lui non plus et il est propriétaire d'un bien qui a une certaine valeur. Pourquoi devrait-il le brader obligatoirement ? Certains le font. Pas tous.

Je comprends votre intérêt pour ce bien et votre déception...

Vous pouvez faire une offre qui vous semble acceptable et voir si le vendeur accepte... en vente de gré à gré, les frais à payer sont plus faibles, ce qui vous permet déjà de majorer un peu le prix d'achat

Dernière modification par rexou (01-07-2020 12:36:48)


rexou

En ligne

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

Je suis 100  %  d'accord il ne doit pas brader si il n'en a pas l'envie d'ou mon interrogation de démarrer avec une mise à prix qui ne lui convienne pas.Il ne faut pas non plus avoir peur de demander ce que l'on en veut lol
Je suis plus déçu de la tournure des événements et du comportement de l'étude notariale que d'avoir raté cette vente je trouverai d'autre opportunité ce n'est vraiment pas grave même si bien évidement j'aurais aimé conclure la vente.

Pour en revenir a votre expérience (si ce n'est pas indiscret) comment se fait-il que vous aviez déjà déposé de l'argent chez le notaire avant l'adjudication définitive? c'était une des conditions de la vente ? une caution?

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 8 370

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :

Pour en revenir a votre expérience (si ce n'est pas indiscret) comment se fait-il que vous aviez déjà déposé de l'argent chez le notaire avant l'adjudication définitive? c'était une des conditions de la vente ? une caution?

J'ai participé à une vente publique et j'ai laissé le bien être adjugé à un autre acheteur en première séance. J'ai ensuite encore réfléchi et comparé avec des biens similaires dans le même secteur (côte belge).

J'ai alors contacté le notaire et déposé 10% du prix de la première adjudication pour provoquer une deuxième séance de vente. Cette séance a donc débuté au prix déjà offert, plus mes 10%. C'est lors de cette seconde séance (définitive) que le dernier prix a été fixé après une seule enchère symbolique d'un autre acheteur à laquelle j'ai répondu. Le vendeur a tenté de me convaincre de me montrer plus généreux, ce que j'ai refusé et il a alors retiré son bien de la vente. Selon le même raisonnement que vous : pourquoi devrais-je enchérir sur ma propre enchère ?

J'avais donc demandé normalement que me soit remboursé l'argent que j'avais engagé. Et je suis rentré chez moi. Le vendeur a sans doute fait ses comptes aussi et constaté qu'il était deux fois perdant : il doit payer des frais et n'a pas conclu sa vente. Je suppose que c'est le notaire qui lui a proposé de passer par une vente de gré à gré, dans laquelle les frais sont moins élevés et m'a contacté pour me faire la proposition d'accepter de payer un prix légèrement supérieur, mais pour un total frais inclus qui soit identique à ce que j'aurais payé dans le cadre de la vente publique.

Organiser une autre vente publique aurait entrainé des frais sans aucune certitude de bénéfice et une vente ordinaire implique elle aussi des frais (et des visites) en plus d'un délai de 4 mois après la signature d'un éventuel compromis... Cela peut durer un an... temps pendant lequel le vendeur supporte aussi les frais et taxes...


rexou

En ligne

blackkeys
Pimonaute
Inscription : 17-08-2013
Messages : 23

Re : Biddit la déception....

Trés intéressant Rexou merci pour votre retour d'expérience wink

Hors ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 7 404

Re : Biddit la déception....

blackkeys a écrit :

Pour en revenir a votre expérience (si ce n'est pas indiscret) comment se fait-il que vous aviez déjà déposé de l'argent chez le notaire avant l'adjudication définitive? c'était une des conditions de la vente ? une caution?

Une (simple) recherche sur le site du notariat
https://www.notaire.be/acheter-louer-em … surenchere;

Je suppose que le texte répond aux dispositions applicables aujourd'hui

Extraits

"En cas d'application de la faculté de surenchère
Si la faculté de surenchère est d'application, cela signifie simplement que l'adjudication n'est définitive que pour autant qu'aucun autre amateur (présent lors de la séance unique ou non) n'ait, endéans les 15 jours, signifié une offre supérieure de 10 % avec un minimum de 250 € (si le prix est inférieur à 2.500 €), et un maximum de 6.200 € (si le prix est supérieur à 62.000 €) au montant du prix d'adjudication. Si la surenchère est exercée, la vente ne sera définitive que lors d'une nouvelle séance de vente.
Dans les cinq jours de la vente, le notaire devra faire apposer de nouvelles affiches annonçant la faculté de surenchère. Il fera également publier des annonces dans des journaux.
Tout amateur, présent ou non lors de la séance de vente, peut surenchérir pendant les quinze jours qui suivent la vente. Si le dernier jour est un samedi, un dimanche ou un jour férié légal, ce délai est prolongé jusqu'au premier jour ouvrable suivant. Le délai étant très court, il vaut mieux s'y prendre à temps!
Si personne ne surenchérit, la vente est définitive à l'expiration de ce délai.
Pour notifier une surenchère, l'amateur ne devra pas s'adresser au notaire vendeur, mais bien à un huissier de justice à qui il confiera le montant de la surenchère (en espèces, ou en chèque bancaire ou certifié). L'huissier, après avoir pris contact avec le notaire, se présentera ensuite chez lui et chez l'amateur qui avait acquis l'immeuble lors de la première séance pour leur signifier l'existence de la surenchère.
Le notaire chargé de la vente pourra cependant refuser la surenchère d'une personne dont l'identité ou la solvabilité ne lui paraissent pas justifiées.
Si le notaire accepte la surenchère, il devra réexposer l'immeuble en vente, aux jour et lieu qu'il fera connaître à l'occasion d'une nouvelle publicité par voie d'affiches et d'annonces dans les journaux.
Dans l'intérêt de tous, le délai entre la surenchère et la nouvelle séance de vente devrait être le plus court possible. Cette séance de vente après surenchère se fera également aux enchères, avec comme mise à prix, le montant obtenu lors de la séance précédente, majoré du montant de la surenchère. Elle sera définitive, et ne sera plus susceptible d'une nouvelle surenchère. Si c'est le surenchérisseur qui devient propriétaire, le montant qu'il aura versé à titre de surenchère sera considéré comme acompte sur les sommes qu'il doit payer; dans le cas contraire, cette somme lui sera immédiatement restituée."

En ligne

Aime ce post :

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres