forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Nouveau constat d'échec du logement public

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 515
Site Web

Nouveau constat d'échec du logement public

Les autorités sont souvent décriées pour leur incapacité à gérer et développer le logement public en concordance avec les besoins de la population qui est en droit d'en bénéficier et qui est sur les listes d'attente pour des années.

Il est à reconnaître, que le terme bénéficier est bien choisi. En effet, les sociétés de logements sociaux sont souvent à peine à l'équilibre, alors qu'elle construisent avec des subsides, rénovent avec des subsides, et, selon les bénéficiaires, ne font pratiquement pas d'entretien.

Moralité: si les loyers sont tellement bas, c'est bien grâce aux impôts de ceux qui en payent pour maintenir le système. Et à peine la moitié de ceux qui peuvent en bénéficier en profite, ce qui fait que ce système est le plus inégalitaire possible. Un peu comme le loto.

Vous connaissez la suite de mon avis. Ce ticket de loto gagnant est un piège pourri, étant donné que, avec un tel niveau de loyer, les locataires sociaux ne voient aucun intérêt à acheter leur propre bien, même quand c'est possible. Grâce à ce ticket gagnant, ils se trouvent piégés dans le système locatif subsidié (par nos impôts) et se retrouvent précarisés à l'heure de la retraite. Et donc devront encore bénéficier de notre système d'aide sociale.

Aujourd'hui, nouveau constat d'échec. Le système des Agences Immobilières Sociales, qui est un faible palliatif qui marche plus ou moins bien selon les communes et les moyens que celles-ci y mettent, se retrouve limité, car trop couteux.

Je n'ai pas l'accès à l'article complet de ce constat d'échec supplémentaire.

Hors ligne

max11
Pimonaute intarissable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 28-02-2012
Messages : 1 613

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

Selon l'article, ils vont limiter le système parce qu'il fonctionne "trop bien" et c'est ça qui leur coûte trop cher.

Les promoteurs se sont rués sur les AIS pour y placer des appartements neufs et bénéficier des nombreux avantages dont la plupart des "simples " propriétaires ne bénéficient pas ou pas aussi facilement qu'un promoteur avec un service administratif dédié.

La TVA réduite à 12% (pour le neuf), les primes et subsides obtenues aux termes de parcours du combattant souvent décourageants pour le "simple" propriétaire mais pas pour un service dédié bien rompu à toutes cette paparasserie pénible & conditions pas toujours simple à comprendre.
Les promoteurs empochent tout cela en s'assurant des loyers garantis sans devoir payer de frais de gestion.
A la fin du contrat avec l'AIS, ils peuvent revendre les biens remis en état par l'AIS en empochant une belle plus-value.

Le système était prévu pour recevoir des biens à mettre en location à bas prix en annonçant toutes ces belles contreparties mais, aussi, en comptant sur les difficultés mises pour en bénéficier faisant que peu de propriétaires iraient au bout des demandes...
Procédures habituelles pour toutes les primes, subsides et autres incitants fiscaux que ce soit pour les propriétaires ou les petites PME par exemple....

Mais les promoteurs ont vu qu'ils pouvaient y gagner et ont utilisés le système à fonds grâce à leurs ressources et nos impôts. Un peu comme pour les incitants fiscaux qui profitent souvent beaucoup plus aux gros qu'aux petits !

Dernière modification par max11 (07-01-2021 16:04:17)

Hors ligne

Aime ce post :
GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 8 796

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

Suppositions
hypothèse 1 : Je suis locataire.

Je considère que la fiscalité des emprunts hypothécaires favorise tous les propriétaires privés. C'est une forme de subside donné par les pouvoirs publics aux propriétaires.

hypothèse 2 : je suis propriétaire d'un seul appartement ou d'une seule maison

Je considère que la fiscalité des emprunts hypothécaires favorisant les multipropriétaires privés est une forme de subside octroyé à ceux-ci leur permettant de développer leur patrimoine.

Autre supposition:

un jeune détenteur d'un bac est engagé dans la fonction publique à Bruxelles. Il a 23 ans. Il est isolé fiscalement. Il prend en location un appartement d'1 chambre. Loyer mensuel hors charges sur le marché privé : 650 €. Il réussit à épargner 500€/mois. Pendant combien d'années devra-t-il épargner avant de prétendre à la propriété si le prix des logements continue à augmenter chaque année (érodant ainsi son épargne déjà constituée)  et sachant qu'il n'a pas de parents susceptibles de l'aider ?  Ma conclusion est qu'une partie de la population , même active, n'accédera que très difficilement à la propriété.

Hors ligne

max11
Pimonaute intarissable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 28-02-2012
Messages : 1 613

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

@GT : quel rapport avec les AIS  ?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 515
Site Web

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

max11 a écrit :

@GT : quel rapport avec les AIS  ?

Je suppose que GT trouve que mon raccourci "Logement social = piège empêchant de devenir propriétaire" est incorrect, car bien des gens ne pourront jamais devenir propriétaires, vu les prix dans la capitale. Je ne peux pas lui donner complètement tort.

Mais pas complètement raison non plus. J'ai particulièrement le souvenir d'un commissaire de police retraité qui a vécu toute sa vie en logement social, dans la belle région de Charleroi où il aurait parfaitement eu les moyens de devenir propriétaire.

J'ai également le souvenir de ce locataire d'un logement social qui payait son appartement aussi cher que dans le privé pour un appartement similaire, parce qu'il travaillait. En effet, les loyers des logements sociaux sont recalculés chaque année en fonction des revenus de occupants et de leur composition familiale. Pourquoi il restait? Par peur de perdre son emploi et de ne plus savoir payer son loyer. Ce logement social était donc son "assurance perte d'emploi".  Ce gars-là non plus n'achetera jamais.

Alors, le logement social est certainement une solution pour bien des gens qui on subi un accident de la vie ou de la naissance. Je ne plaide pas pour la suppression des logements sociaux. Mais c'est un piège pour beaucoup de gens, et c'est quelque chose qui mérite d'être pris en considération.

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 515
Site Web

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

Par ailleurs, il est paradoxal que la région bloque le système des AIS d'un côté, et constate l'échec total de leur politique de logement de l'autre.

Evidemment, faire un grand plan logement est plus porteur que d'étendre un système qui fonctionne. Parler de 1 milliards de dépense (qui ne se fera sans doute pas)est plus frappant que de parler d'étendre un système qui fonctionne et permet (plus) rapidement de donner du logement. En effet, comme cela fcontionne, la dépense n'est plus hypothétique, mais réelle...

C'est beaucoup moins cher mais plus porteur de dire "on va dépenser un milliard pour bien vous loger" (même si c'est du vent, que le résultat est nul et qu'il ne sera pas possible de passer au côté opérationnel) que de dire "on va augmenter les subsides au logement AIS de 250.000€ par an.

Mais on va encore dire que je suis poujadiste populiste, antisocial. Si je peux marquer mon accord sur les deux premiers termes, je ne valide pas le dernier. Antisocialiste serait plus correct... wink

Hors ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 8 796

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

grmff a écrit :

Je n'ai pas l'accès à l'article complet de ce constat d'échec supplémentaire.

Renseignements utiles en ce qui concerne la problématique dont fait état  l'article de la Libre Belgique.

https://inforbdh.medium.com/les-agences … a05fc320a5.

Accessoirement, j'ajoute qu'il existe des législations régionales différentes en ce qui concerne les agences immobilières sociales,
Accessoirement j'ajoute que les biens mis en locations dans le cadre des agences immobilières sociales ne sont pas des logements sociaux au sens des textes wallon ou bruxellois.

En Région bruxelloise, les sociétés immobilières de service public (SISP) ont essentiellement pour objet social la réalisation et la mise à disposition d'habitations sociales. Elles prennent la forme de sociétés anonymes ou coopératives. Elles sont régies par le Code des sociétés, sous réserve des dispositions prévues par le Code du logement . Elles sont agréées par la SLRB. Les AIS  ne sont pas des SISP.

Dernière modification par GT (09-01-2021 15:14:26)

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 515
Site Web

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

Tiens, le secteur du logement bruxellois se pose des questions sur la manière dont les grands groupes (étrangers?) envahissent le secteur du logement à bas prix.

Ils ont raison de s'inquiéter. Une fois que le par ce locatif de logement bruxellois bon marché sera aux mains de grands groupes, on sera à la merci de tous les soubressauts des bourses de partout dans le monde... et comme l'article le mentionne, les locataires ne seront pas mieux logés...

Hors ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 8 796

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

Je ne suis pas abonné au Soir.
Je n'ai pas accès à l'article

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 19-06-2012
Messages : 9 467

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

Grmff a écrit :

Ils ont raison de s'inquiéter. Une fois que le par ce locatif de logement bruxellois bon marché sera aux mains de grands groupes, on sera à la merci de tous les soubressauts des bourses de partout dans le monde... et comme l'article le mentionne, les locataires ne seront pas mieux logés...

ET vous parliez d'humanité?

Un autre titre:"Trevi, Bouygues, Ion: enquête sur le juteux business des AIS"

Il reste quelque belges comme Inclusio qui vient de réaliser son IPO avec grand succès puisqu'en lançant leur société en bourse, ils ont pu récolter 60 millions. De quoi financer de beaux projets grâces à des investisseurs (petits ou grand actionnaires).
https://inclusio.be/wp-content/uploads/ … lts-FR.pdf
https://inclusio.be/

Elle est dirigée par Xavier Mertens que je connais bien et qui a également été le patron de Home Invest dont j'ai souvent parlé sur ces forums.

Hors ligne

max11
Pimonaute intarissable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 28-02-2012
Messages : 1 613

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

panchito a écrit :
Grmff a écrit :

Ils ont raison de s'inquiéter. Une fois que le par ce locatif de logement bruxellois bon marché sera aux mains de grands groupes, on sera à la merci de tous les soubressauts des bourses de partout dans le monde... et comme l'article le mentionne, les locataires ne seront pas mieux logés...

ET vous parliez d'humanité?

Parlez d'humanité quand il s'agit de tels groupes financiers.... Il faut vraiment être déconnectée de la vrai vie...
Il n'y a aucune humanité dans leurs investissements, ce n'est qu'une question d'argent et de rentabilité.

Je suis du même avis que Grmff ! 
On leur donne des moyens publics pour construire leurs immeubles mais leurs seuls objectifs sont la rentabilité maximale !
Les dividendes de l'actionnaire bien avant et bien au-dessus de l'humanité !
Le problème est que c'est l'argent public (donc mes impôts) qui est en grande partie utilisé et détourné de son "objectif humanitaire" ou social.
Mais si une crainte de diminution (voir d'une diminution de l'augmentation) des dividendes se présente, les investisseurs auront vite fait d'oublier que c'est l'argent du social qui leur a permis de financer leur poule aux oeufs d'or.

Dernière modification par max11 (09-02-2021 12:47:25)

Hors ligne

Aime ce post :
panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 19-06-2012
Messages : 9 467

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

MAX11 a écrit :

Parlez d'humanité quand il s'agit de tels groupes financiers.... Il faut vraiment être déconnectée de la vrai vie...
Il n'y a aucune humanité dans leurs investissements, ce n'est qu'une question d'argent et de rentabilité.

Encore totalement à côté de la plaque.

Si vous aviez lu les posts de GRMFF (dans un autre sujet) vous auriez su que c'était lui qui parlait d'humanité en parlant des AIS.

Je n'étais pas d'accord.

C'est bien une affaire commerciale!

Comme les AIS ne remplissent pas leur rôle avec notre argent, ce sont donc des groupes côtés en bourses qui vont le remplir.

Hors ligne

max11
Pimonaute intarissable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 28-02-2012
Messages : 1 613

Re : Nouveau constat d'échec du logement public

panchito a écrit :
MAX11 a écrit :

Parlez d'humanité quand il s'agit de tels groupes financiers.... Il faut vraiment être déconnectée de la vrai vie...
Il n'y a aucune humanité dans leurs investissements, ce n'est qu'une question d'argent et de rentabilité.

Encore totalement à côté de la plaque.

Si vous aviez lu les posts de GRMFF (dans un autre sujet) vous auriez su que c'était lui qui parlait d'humanité en parlant des AIS.

Je n'étais pas d'accord.

C'est bien une affaire commerciale!

Comme les AIS ne remplissent pas leur rôle avec notre argent, ce sont donc des groupes côtés en bourses qui vont le remplir.

Ah ben super alors !  On est d'accord  tongue  lol

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres