forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Sa maison au milieu d'un rond-point

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 15 545
Site Web

Sa maison au milieu d'un rond-point

https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2022/03/07 … e=DM194127

309ccc1f-9d41-11ec-b07d-02b7b76bf47f.jpg

Dirk ne voulait pas quitter sa maison et se retrouve au milieu d’un rond-point à Malines
C’est une image pour le moins insolite à Malines, une maison se dresse toute seule au milieu d’un rond-point. Son occupant Dirk van den Broeck (80 ans) a refusé d’être exproprié et a voulu continuer à vivre là où il habite depuis 40 ans. Alors il a passé un accord avec la ville : sa maison restera debout jusqu’à sa mort.


On aurait du mal à l’imaginer aujourd’hui mais autrefois, cet endroit situé près du pont Coloma sur la Dyle à Malines (Anvers) était une rue ordinaire qui comptait 14 maisons. Aujourd’hui il n’y en a plus qu’une seule, mais elle se trouve en plein milieu d’un rond-point.

Parmi les 14 maisons, 13 ont été expropriées par la SNCB et plus tard par la ville de Malines. Seul Dirk van den Broeck – âgé aujourd’hui de 80 ans – n’a pas voulu partir. "Je n’avais aucune envie de quitter ma maison, dans laquelle je vis depuis 40 ans. J’ai conclu un accord avec la ville et je peux y rester jusqu’à ma mort", a-t-il déclaré sur Radio 2.

Les maisons ont depuis fait place à une voie de contournement pour les bus. Cela s'inscrit dans le cadre des nouveaux aménagements autour de la gare de Malines. Et comme Dirk ne voulait pas déménager, la boucle pour les bus passe autour de sa maison. On ne peut pas vraiment appeler ça une réussite. "C'est une grosse erreur, un spectacle pour le moins insolite. Mais je me suis battu pour continuer à vivre ici, je vais laisser passer ça. Même si j'aurais préféré que ce soit différent. Les bus passent vraiment juste devant chez moi."

"Mais je suis philosophe dans la vie. Je ne veux pas me mettre à dos les transports publics et je n'irai pas au tribunal pour cette intervention bizarre", poursuit-il.

Il espère toutefois que la ville plantera quelques arbustes pour cacher la vue. "C’est comme si mon jardin se trouvait dans la rue. Il y a bien des plantes basses, je vais donc appeler la ville pour qu’elle trouve une autre solution".


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres