forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Cause majeure pour ne pas devoir restituer l’abattement sur 1er achat

Dedea
Pimonaute
Inscription : 23-04-2022
Messages : 1

Cause majeure pour ne pas devoir restituer l’abattement sur 1er achat

Bonjour,
J’ai acheté un appartement en 2018 et j’ai bénéficié de l’abattement sur les premiers 175000€.
J’y ai habité en tant que célibataire jusqu’aujourd’hui . Ma situation familiale a évolué et je voudrais m’installer dans un autre appartement avec mon partenaire. Je conserverais mon appartement et le mettrais en location. Dois je rembourser l’abattement reçu?
Merci .

Hors ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 10 041

Re : Cause majeure pour ne pas devoir restituer l’abattement sur 1er achat

L'administration (et non moi) apprécie, au cas par cas, sur base d'un ensemble d'éléments de faits (qui seront avancés et prouvés ) si l'événement
- ne pouvait pas être prévu au moment de l’acquisition,
- n'a pas pu être empêché
- rend impossible l’obligation de maintenir la résidence principale dans l’immeuble acquis.

Vous pouvez demander son opinion au notaire qui est intervenu lors de l'achat du bien.


Question parlementaire n° 157 de monsieur Olivier de Clippele du 24.01.2017
Questions et Réponses, Parlement Région de Bruxelles-Capitale, Session ordinaire 2016-2017, n° 27 du 15.03.2017, p. 72
Les cas de force majeure qui dispensent de restituer l’abattement

QUESTION

L’article 46bis, 2°, c), du Code des droits d’enregistrement a trait au maintien de la résidence durant cinq ans et dit ceci : « Sauf cas de force majeure, les mêmes droits complémentaires sont dus indivisiblement par les acquéreurs lorsqu’aucun d’eux ne satisfait à l’engagement visé au 2°, c), de l’alinéa 5. »
Ainsi, il n’y a pas d’amende en cas de non-respect de ce délai de cinq ans, mais bien l’obligation de restituer l’abattement ; il existe toutefois une exception, la « force majeure ».
Puis-je vous demander des explications au sujet de l’application qui en est faite par votre administration : quels sont les cas de force majeure ?
Avez-vous donné des instructions à ce sujet et à défaut pouvez m’expliquer les raisons qui vous ont conduit à ne pas prévoir de circulaire qui serait de nature à informer les acquéreurs amenés à quitter le logement avant l’écoulement du délai de cinq ans ?
Depuis que l’abattement permet une réduction de 21.875 euros, la question revêt un caractère crucial pour les finances des personnes concernées.

REPONSE
La question de savoir si l’on se trouve ou non en présence d’un cas de force majeure doit être résolue par les services compétents du SPF Finances suivant les principes du droit civil. L’acquéreur pourra garder le bénéfice de l’abattement s’il prouve que le non-respect de l’obligation résulte d’un évènement qu’il ne pouvait pas prévoir au moment de l’acquisition, qu’il n’a pas pu empêcher et qui rendait impossible l’obligation de maintenir la résidence principale dans l’immeuble acquis. Ces motifs doivent être prouvés et examinés au cas par cas.
Il n’est pas possible de dresser une liste exhaustive des motifs qui pourraient être considérés comme des cas de force majeure. C’est pourquoi aucune circulaire n’est publiée à ce sujet. L’ouvrage de référence « Droits d’enregistrement », tome III, n° III/8283 e.s., III/110, III/14082 e.s. de M. Werdefroy dresse une liste de cas pratiques qui ont été considérés comme des cas de force majeure par l’administration et/ou la jurisprudence, par exemple : le décès de l’acquéreur, une maladie grave ou un accident grave survenu à l’acquéreur, une modification de l’activité professionnelle, une modification de la vie familiale des acquéreurs (divorce, cessation de cohabitation), des troubles de droit (expropriation, déclaration d’insalubrité) et la violence physique ou morale. Ces différents cas ne constituent pas ipso facto une force majeure, ils doivent réellement avoir empêché l’acquéreur de remplir son obligation de maintenir sa résidence principale dans l’immeuble acquis. De plus, cette liste n’est pas exhaustive, d’autres motifs peuvent être admis sur la base de la définition générale de la force majeure.

Dernière modification par GT (24-04-2022 07:55:17)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 15 545
Site Web

Re : Cause majeure pour ne pas devoir restituer l’abattement sur 1er achat

Voir cet article sur notre blog ainsi que ses nombreuses questions/réponses


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 10 041

Re : Cause majeure pour ne pas devoir restituer l’abattement sur 1er achat

Dedea a écrit :

Bonjour,
J’ai acheté un appartement en 2018 et j’ai bénéficié de l’abattement sur les premiers 175000€.
J’y ai habité en tant que célibataire jusqu’aujourd’hui . Ma situation familiale a évolué et je voudrais m’installer dans un autre appartement avec mon partenaire. Je conserverais mon appartement et le mettrais en location. Dois je rembourser l’abattement reçu?
Merci .

Bien imprudent serait celui qui répondrait avec certitude ,affirmativement ou négativement, à cette question..

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres