forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Amélioration du PEB d'un point de vue technique : possible impossibilité

Chokotoff
Pimonaute
Inscription : 12-12-2022
Messages : 7

Amélioration du PEB d'un point de vue technique : possible impossibilité

Bonjour,

Vous le savez tous, les certificats PEB sont obligatoires pour plusieurs modalités (vente d'un bien, bail...). Vous le savez aussi que si vous demandez à Anatole et à Bernard, deux certificateurs PEB, vous aurez très certainement deux PEB différents, parfois avec des différences de lettre. Je ne parle même pas des différences d'échelles de lettres entre les régions.
Donc, un PEB est obligatoire.
Un PEB d'un niveau minimum est requis pour indexer votre loyer, mieux vendre votre bien, etc.
Rien ne dit qu'à l'avenir (à déterminer), un niveau minimum de PEB soit requis, sans quoi vous serez priés de faire les travaux nécessaires pour  mettre votre logement à niveau sans quoi vous vous exposerez peut-être à restrictions, amendes, pénalités ou toute autre joyeuseté que l'on pourra nous inventer. L'imagination humaine et politique est généralement sans limite et pas toujours réfléchie (surtout la politique wink ).

Là où le bât blesse, et je n'aborde même pas les considérations urbanistiques qu'il faudra, à mon avis, complètement mettre à plat, c'est comment remonter un niveau de PEB de, mettons G à C, alors que, techniquement, il ne serait possible de le remonter que de G à D/limite E ?

Même d'un point de vue énergétique, comment considérer un logement qui consomme x en énergie par rapport à un logement qui ne consommerait rien en énergie directement mais qui consommerait x, voire davantage, en énergie pour ventiler ou refroidir par exemple ?

Peut-être déjà débattu, auquel cas, mille excuses et merci de me renvoyer vers le sujet adéquat.

Hors ligne

D1791
Pimonaute intarissable
Inscription : 05-07-2013
Messages : 927

Re : Amélioration du PEB d'un point de vue technique : possible impossibilité

Je n'ai pas compris la question : "Même d'un point de vue énergétique, comment considérer un logement qui consomme x en énergie par rapport à un logement qui ne consommerait rien en énergie directement mais qui consommerait x, voire davantage, en énergie pour ventiler ou refroidir par exemple ?"

Un logement qui consomme de l'énergie, c'est pour le chauffer, le refroidir, l'éclairer et le construire (one shot).


Modeste propriétaire bailleur de maisons unifamiliales en province de Luxembourg

Hors ligne

Chokotoff
Pimonaute
Inscription : 12-12-2022
Messages : 7

Re : Amélioration du PEB d'un point de vue technique : possible impossibilité

Ce que j'ai voulu exprimer, c'est que les normes de constructions d'aujourd'hui sont telles qu'un logement neuf est passif ou presque. Ce caractère passif passe notamment par une étanchéité remarquable et remarquée.
Mais si c'est étanche, il faut donc organiser une ventilation donc la dépense de fonctionnement (electricute donc pécunier) est loin d'être négligeable.
Donc, faut-il impérativement un logement hyper isolé, hyper étanche, pour in fine devoir investir dans des systèmes annexes (ventilation double flux par exemple) qui vont avoir un certain coût à l'installation et à l'usage et en maintenance, en plus du coût pour rendre le logement hyper isolé et étanche ?

Et donc je m'interroge, d'une manière générale sur la possibilité, ou plutôt l'impossibilité technique (et financière aussi d'ailleurs) de pouvoir atteindre le niveau que l'on imposera à tous les logements dans quelques années.

Je n'ai pas encore abordé la disponibilité des artisans et des ressources en matières premières et produits transformés pour atteindre ces niveaux.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres