forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Précompte immobilier : à combien s’élèvera l’indexation en 2024 ?

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 17 047
Site Web

Précompte immobilier : à combien s’élèvera l’indexation en 2024 ?

https://moustique.lalibre.be/actu/belgi … 024-274179

Après une inflation record en 2022 (répercutée en 2023), les propriétaires de logements en Wallonie et à Bruxelles doivent encore s’attendre à une hausse importante du précompte immobilier l’an prochain.

Si elle moins marquée que l’an dernier (9,58%), l’inflation continue d’évoluer à des niveaux plutôt hauts et devrait s’établir à 4,1% (en base annuelle) pour 2023, selon les prévisions du Bureau fédéral du Plan.

Avec un effet retard, la hausse générale des prix va se répercuter l’an prochain, notamment sur les propriétaires d’un bien immobilier, qui devront s’acquitter du précompte. Selon l’Echo, le coefficient d’indexation du revenu cadastral s’élèvera à environ 2,1773 pour l’exercice d’imposition 2024, contre 2,0915 en 2023.

À partir de l'indice des prix à la consommation, le quotidien a calculé que le coefficient d’indexation grimpera de 4,1% en 2024.

Cela signifie-t-il pour autant que le précompte immobilier augmentera de 4,1 % pile pour tous les propriétaires ? Non, d’autres paramètres (primes, centimes additionnels) que le revenu cadastral entrant aussi en compte, de manière à stabiliser ou au contraire alourdir la facture.
Centimes additionnels

Pour rappel, chaque année, l’administration fédéral procède à l’indexation du revenu cadastral (RC), une valeur théorique censée représentée la valeur locative moyenne annuelle à une date de référence (le 1er janvier 1975) des biens immobiliers. D’une année à l’autre, cette indexation est généralement de 1 à 2%. Après le record de 2023 (9,6%), celle-ci devrait donc rester encore élevée en 2024.

Le précompte immobilier équivaut à un pourcentage de ce revenu cadastral indexé. Le taux de base destinée à la région (1,25 % du RC indexé) ne constitue qu’une partie de l’impôt payé par les propriétaires.

Le précompte immobilier profite avant tout aux finances locales, puisque les provinces et surtout les communes peuvent lui rajouter une taxe appelée «centimes additionnels». Un ajout de cent centimes additionnels au taux de base représente une taxe complémentaire d’un euro, pour chaque euro de taxe régionale.

En fonction de la politique budgétaire menée par les différents niveaux de pouvoir, le montant du précompte immobilier variera localement. L’Echo donne deux exemples :

Pour une habitation dont le revenu cadastral (RC) non indexé est de 1.000 euros, le RC indexé s’élèvera à 2.177,3 euros en 2024. À Bruxelles-Ville, le montant du précompte immobilier devrait s’élever à 1.099,07 euros en 2024 contre 1.055,83 euros l’année précédente, soit environ 4% de plus.

À l’inverse, si le logement se situe à Bastogne, son propriétaire, malgré l’indexation, devra s’acquitter d’un précompte immobilier de 1.306,08 euros en 2024, contre 1.280,54 euros en 2023. Soit une hausse de seulement 2%, qui s’explique par  la baisse des centimes provinciaux et communaux.

À noter encore que le relèvement de la fiscalité locale est une tendance de fond, particulièrement à Bruxelles. Ce qui peut s’expliquer en rappelant que 60% des Bruxellois sont locataires. Le réflexe des autorités communales serait dès lors d’d’augmenter en premier lieu les contributions fiscales des propriétaires.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres