forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

AdemJS
Pimonaute
Inscription : 17-07-2023
Messages : 17

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

grmff a écrit :

Je vous suggère des pièges permettant d'attraper les rats légalement, et de les déposer au bureau de Mr Maron qui a l'air bien au courant de ce qu'il faut faire. devil

big_smile

Je crois que cela risque d'être très mal interprété, donc je m'abstiendrai...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 23 285

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

Je vous suggère des pièges permettant d'attraper les rats légalement, et de les déposer au bureau de Mr Maron qui a l'air bien au courant de ce qu'il faut faire. devil

En ligne

Aime ce post :
AdemJS
Pimonaute
Inscription : 17-07-2023
Messages : 17

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

grmff a écrit :

D'autres villes offrent le service gratuitement. Avez-vous contacté votre Ville?

Hélas, ce n'est pas le cas de notre Commune.

Entre-temps, la situation semble avoir positivement évolué.  C'est juste que la communication est parfois laborieuse et déformée entre les différentes parties prenantes, mais ça bouge. Ex : le Syndic avait demandé aux occupants de donner accès à toutes les caves, mais finalement, le dératiseur ne serait passé que dans deux (?) des caves que j'avais signalées, sans que je sois mis au courant de ce changement de stratégie le jour de la visite... heureusement que presque personne n'avait répondu présent alors !

GT a écrit :

La question posée en commission au parlement bruxellois

https://m.facebook.com/VictoriaAustraet … 2489/?_rdr

Merci !

Hors ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 11 757

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

Commission de l'environnement et de l'énergie, chargée de la conservation de la nature, du bien-être animal, de la propreté, de la politique de l'eau et du Port de Bruxelles, RÉUNION DU MERCREDI 29 SEPTEMBRE 2021, page 40

"Je rappelle tout de même qu’il est interdit de tuer un mammifère au moyen de rodenticide (ou raticide), selon l'annexe VI de l'ordonnance sur la protection de la nature du 1er mars 2012. Une dérogation à cette interdiction peut être obtenue par l'octroi d'un permis de Bruxelles Environnement, après analyse de la demande de dérogation par le Conseil supérieur bruxellois de conservation de la nature."

M. Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative

http://weblex.brussels/data/crb/biq/202 … df#page=40

Commission de l'environnement et de l'énergie, chargée de la conservation de la nature, du bien-être animal, de la propreté, de la politique de l'eau et du Port de Bruxelles, RÉUNION DU MERCREDI 20 JANVIER 2021, pages 47 et 48

"Concernant les rodenticides, il est en effet probable que leur utilisation passe en grande partie sous le radar de Bruxelles Environnement et qu'elle est de facto illégale si l'on se réfère par exemple aux articles 83, 84 et 88 de l'ordonnance nature de 2012.
Pour rappel, selon l'article 88, si le rat brun tombe hors du champ d'application d'une protection stricte, les méthodes et moyens de capture interdits sont toujours applicables. Il est donc interdit de placer du poison ou des appâts empoisonnés. Des dérogations sont toutefois possibles sur la base des articles 83 et 84."

M. Alain Maron, ministre du gouvernement  du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative

http://weblex.brussels/data/crb/biq/202 … df#page=47

En ligne

GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 11 757

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

AdemJS a écrit :
grmff a écrit :

Arrêtez de perdre votre temps. Mettez du poison vous-même, avec accord du syndic pour payer la facture. Cela ira beaucoup plus vite, et sera beaucoup plus efficace.

Je veux bien, mais... (je n'ai pas accès à tout l'article) : apparemment, l'usage de poison est interdit en région bruxelloise ! https://www.sudinfo.be/art/730836/artic … ruxelloise

Je verrai dans les prochains jours si votre suggestion est faisable.

Merci d'avoir pris le temps de me répondre, en tout cas !

La question posée en commission au parlement bruxellois

https://m.facebook.com/VictoriaAustraet … 2489/?_rdr

En ligne

Aime ce post :

PIM

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 23 285

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

grmff a écrit :

Certaines villes donnent de la mort-aux-rats. C'est le cas de Charleroi par exemple. Et, à mon humble avis, c'est la première chose à faire: les nourrir à fortes doses! Si c'est le cas chez vous, allez en chercher un stock, et nourrissez les bestiaux!

D'autres villes offrent le service gratuitement. Avez-vous contacté votre Ville?

En ligne

AdemJS
Pimonaute
Inscription : 17-07-2023
Messages : 17

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

grmff a écrit :

Arrêtez de perdre votre temps. Mettez du poison vous-même, avec accord du syndic pour payer la facture. Cela ira beaucoup plus vite, et sera beaucoup plus efficace.

Je veux bien, mais... (je n'ai pas accès à tout l'article) : apparemment, l'usage de poison est interdit en région bruxelloise ! https://www.sudinfo.be/art/730836/artic … ruxelloise

Je verrai dans les prochains jours si votre suggestion est faisable.

Merci d'avoir pris le temps de me répondre, en tout cas !

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 23 285

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

Arrêtez de perdre votre temps. Mettez du poison vous-même, avec accord du syndic pour payer la facture. Cela ira beaucoup plus vite, et sera beaucoup plus efficace.

En ligne

AdemJS
Pimonaute
Inscription : 17-07-2023
Messages : 17

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

hesis a écrit :

on a donc pris les devants en calfeutrant chaque trou d'où elles pourraient provenir avec :soit des éponges métalliques remplies de silicone, soit du plâtre avec des planches en bois en fonction de ce qui était possible

Merci beaucoup, j'en prends bonne note ! Cela pourra peut-être servir.  Actuellement, la société de dératisation n'a toujours pas calfeutré les trous dans les chambranles/portes des caves privatives "attaquées", mais il y a peut-être une raison.  Stratégie particulière, peut-être...  ils espèrent peut-être capturer nos invités en les laissant venir dans les communs ; c'est vrai que s'il n'y a que quelques "occupants", cette stratégie est moins compliquée à mettre en oeuvre que de pénétrer dans les privatifs concernés.  En revanche, s'il y a une colonie pas loin et que la population se renouvelle, en s'introduisant toujours par le même privatif, cette approche n'est pas pertinente du tout.

Je vais demander d'accéder aux rapports d'intervention.

grmff a écrit :

Si vous vous posez la question en terme de responsabilité, vous allez être mal barré avant longtemps. Attention, neurasthénie devant!

Cherchez des solutions, pas des responsables...

En effet ! C'est bien mon approche pour l'instant, que d'être orienté solutions ; mais il faut pourtant bien envisager le pire, comme par exemple l'inaction ou une trop grande mollesse de une ou plusieurs parties prenantes.  Donc, pouvoir responsabiliser chacun des dégâts qu'il contribue à infliger à l'immeuble... juste au "kazou" !

grmff a écrit :

Tenez nous au courant de la visite de la société de dératisation...

Pour aujourd'hui, ça va être très simple... il était prévu que les occupants donnent accès à leur cave, mais la Société ne s'est pas présentée ; par contre j'ai constaté en cette fin de journée que du poison frais avait été déposé... De toute façon, vu la communication défaillante, très peu d'occupants étaient présents, et à part moi aucun copropriétaire.  Si les dératiseurs sont venus, ils n'ont pas respecté le programme, en tout cas...   me revoilà reparti pour envoyer quelques mails.

Hors ligne

hesis
Pimonaute
Inscription : 16-07-2023
Messages : 13

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

J'ai eu à gérer un appartement envahit par des souris.
Elles proliféraient dans un commerce du rez-de-chaussée abandonné.
On savait que discuter avec la propriétaire de ce commerce ne servirait à rien, on a donc pris les devants en calfeutrant chaque trou d'où elles pourraient provenir avec :soit des éponges métalliques remplies de silicone, soit du plâtre avec des planches en bois en fonction de ce qui était possible.

Comme on était pas bien sûr des endroits d'où elles venaient, on a dû venir 2 fois mais le locataire n'a plus eu de souci après ça.

Après je ne sais pas si c'est une solution applicable dans votre cas de figure.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 23 285

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

AdemJS a écrit :

En effet, plus la dératisation tarde, plus les invités se multiplient, plus les dégâts sont nombreux... et là, se pose la question de la répartition de la responsabilité civile (outre celle du problème sanitaire).  J'espère ne pas devoir en arriver à ce genre de réflexion...

- responsabilité éventuelle des locataires qui respectent approximativement le ROI
- responsabilité éventuelle des copropriétaires qui ne communiquent pas correctement avec leur locataire
- responsabilité éventuelle du Syndic qui ne se démène pas suffisamment pour organiser l'opération correctement
- responsabilité éventuelle du CdC (dont je suis le seul membre) qui n'assume pas complètement sa mission (pour le moment, je pense m'en acquitter correctement en informant toutes les parties que je peux, mais je redoute de devoir aller plus loin).

Si vous vous posez la question en terme de responsabilité, vous allez être mal barré avant longtemps. Attention, neurasthénie devant!

Cherchez des solutions, pas des responsables...

Tenez nous au courant de la visite de la société de dératisation...

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 23 285

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

PIM a écrit :

Il faudrait tout de même disposer d'un relevé des propriétaires des caves avec, à chaque fois, le mode d'occupation (par locataire ?, dont il faut également disposer des coordonnées): c'est le début d'une saine gestion...

Effectivement, c'est nécessaire
(Même si j'ai bien connu une copropriété avec 6 carport dont on ignorait quel propriétaire était propriétaire duquel. Ils étaient numéroté 1 à 6 sur les actes de propriété, mais les plans ne présentaient aucune numérotation. Cela n'a posé problème qu'au bout de 30 ans environ...- dju, v'là que je parle comme un vieux con yikes )

En ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 17 047
Site Web

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

Il faudrait tout de même disposer d'un relevé des propriétaires des caves avec, à chaque fois, le mode d'occupation (par locataire ?, dont il faut également disposer des coordonnées): c'est le début d'une saine gestion...

Hors ligne

AdemJS
Pimonaute
Inscription : 17-07-2023
Messages : 17

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

Bonjour,

Merci pour votre réponse ; je vais y penser... Je vais d'abord attendre les résultats de la visite de la Société de dératisation de ce jour.

Mon idée est que le Syndic risque d'être limité dans ses mouvements par manque d'information, et/ou trop grande inertie des occupants/copropriétaires... Donc, outre le suppléer, il va peut-être falloir l'inciter à déployer tous les moyens nécessaires à l'obtention des informations dont il manque (mais j'espère que non, car ce n'est jamais agréable, ce genre de relation).

En effet, plus la dératisation tarde, plus les invités se multiplient, plus les dégâts sont nombreux... et là, se pose la question de la répartition de la responsabilité civile (outre celle du problème sanitaire).  J'espère ne pas devoir en arriver à ce genre de réflexion...

- responsabilité éventuelle des locataires qui respectent approximativement le ROI
- responsabilité éventuelle des copropriétaires qui ne communiquent pas correctement avec leur locataire
- responsabilité éventuelle du Syndic qui ne se démène pas suffisamment pour organiser l'opération correctement
- responsabilité éventuelle du CdC (dont je suis le seul membre) qui n'assume pas complètement sa mission (pour le moment, je pense m'en acquitter correctement en informant toutes les parties que je peux, mais je redoute de devoir aller plus loin).

Bàv

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 23 285

Re : Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

AdemJS a écrit :

Bonjour,

Je suis membre d'un Conseil de Propriété, copropriétaire et occupant d'un studio dans un immeuble comprenant 14 studios plus des garages.  N'ayant pas rencontré le cas de figure qui est le mien sur ce Forum, je me permets de poster, à toutes fins utiles.

Nous subissons apparemment une invasion de rats, affectant les communs au niveau des caves, dont le point d'entrée semble se situer dans une ou plusieurs caves privatives.  L'effet est évidemment catastrophique : dégâts sur les portes, rongées de l'intérieur et de l'extérieur, des caves privatives ; poubelles déchirées ; service de nettoyage vraiment sous pression ; excréments ; mouches ; occupants qui n'osent plus se rendre dans la cave et jettent leurs poubelles de loin dans le local...  Bref, il y a effet "boule" de neige.

Il aura fallu un peu de temps pour que l'information arrive aux oreilles du Syndic, qui, à la demande d'un occupant, a rapidement demandé l'intervention d'une société de dératisation ; le souci, c'est que la mesure de l'invasion ne semble pas avoir été immédiatement prise, et que pendant plusieurs semaines, l'on s'est contenté de placer quelques pièges dans les parties communes des caves.  Mais les agressions envers les poubelles persistent !  roll

Après quoi, j'ai fait ma petite inspection moi-même, et ai relevé les N° de cave dont les portes/chambranles avaient visiblement été attaquées, ou à l'intérieur desquelles on peut entendre de très vigoureux grattements, ne laissant planer aucun doute sur le profil de l'occupant.  J'ai transmis ces informations au Syndic, en émettant quelques suggestions de gestion immédiate (comme par exemple boucher les trous dans les portes afin de se donner le temps d'organiser la visite des caves privatives problématiques).

Le souci, c'est que le Syndic ne semble pas disposer des informations quant à quel copropriétaire est associée quelle cave ; ni des adresses eMail de tous les copropriétaires.  Cela pose un vrai problème dans le contexte de l'organisation d'une opération bien plus complexe qu'il n'y paraît, puisqu'il faut obtenir des occupants qu'ils donnent accès à leur cave, et la vident sans doute le temps de l'intervention.  Et quand ils envoient un Mail visiblement, au moins une partie des autres copropriétaires ne les reçoivent pas, alors qu'ils ont fourni la bonne adresse au Syndic.  Le dynamisme nécessaire n'est pas au rendez-vous, les vacances aggravant encore la situation.

De plus, le Syndic semble rétif à apposer des affiches dans la valve prévue à cet effet... Donc, pour le moment, je compense en plaçant mes propres affiches manuscrites.  lol  Il est vrai que leur efficacité n'est pas extraordinaire, mais tout de même ! De plus, il s'agit d'une obligation de moyen avant tout, et pas forcément d'une obligation de résultat.

Donc voilà, si vous avez une expérience de gestion (en tant que membre du CdC) d'une telle situation, je suis preneur.  NB : je suis au courant depuis longtemps que le seul rôle du CdC, est le contrôle du service fourni par le Syndic, mais dans la présente situation, il me semble évident que le CdC a un rôle plus actif à jouer, d'ordre "supplétif".

Pour inventaire des rôles et des responsabilités financières des différents acteurs dans le cadre d'une telle intervention, j'ai déjà fait l'exercice cool

D'avance, merci pour votre attention et pour vos réponses !

Bonjour et bienvenue sur le forum.

Si vous avez une invasion de rats, et que les gens jettent leurs poubelles par peur de se faire attaquer, vous n'êtes pas rendus...

Certaines villes donnent de la mort-aux-rats. C'est le cas de Charleroi par exemple. Et, à mon humble avis, c'est la première chose à faire: les nourrir à fortes doses! Si c'est le cas chez vous, allez en chercher un stock, et nourrissez les bestiaux!

Si vous vous sentez de faire plus que votre rôle de simple superviseur du jub du syndic, ce que le code civil vous octroie, vous pouvez suggérer au syndic de vous fournir, ou de vous rembourser, une belle dose de mort-aux-rats, et votre problème sera largement derrière vous. Ou en tout cas, l'effet boule-de-neige sera cassé.

Avec 3 boites de 150g (30€...), vous aurez fait la moitié du chemin.

En ligne

AdemJS
Pimonaute
Inscription : 17-07-2023
Messages : 17

Gérer une invasion de rats lorsque le point d'entrée est un privatif

Bonjour,

Je suis membre d'un Conseil de Propriété, copropriétaire et occupant d'un studio dans un immeuble comprenant 14 studios plus des garages.  N'ayant pas rencontré le cas de figure qui est le mien sur ce Forum, je me permets de poster, à toutes fins utiles.

Nous subissons apparemment une invasion de rats, affectant les communs au niveau des caves, dont le point d'entrée semble se situer dans une ou plusieurs caves privatives.  L'effet est évidemment catastrophique : dégâts sur les portes, rongées de l'intérieur et de l'extérieur, des caves privatives ; poubelles déchirées ; service de nettoyage vraiment sous pression ; excréments ; mouches ; occupants qui n'osent plus se rendre dans la cave et jettent leurs poubelles de loin dans le local...  Bref, il y a effet "boule" de neige.

Il aura fallu un peu de temps pour que l'information arrive aux oreilles du Syndic, qui, à la demande d'un occupant, a rapidement demandé l'intervention d'une société de dératisation ; le souci, c'est que la mesure de l'invasion ne semble pas avoir été immédiatement prise, et que pendant plusieurs semaines, l'on s'est contenté de placer quelques pièges dans les parties communes des caves.  Mais les agressions envers les poubelles persistent !  roll

Après quoi, j'ai fait ma petite inspection moi-même, et ai relevé les N° de cave dont les portes/chambranles avaient visiblement été attaquées, ou à l'intérieur desquelles on peut entendre de très vigoureux grattements, ne laissant planer aucun doute sur le profil de l'occupant.  J'ai transmis ces informations au Syndic, en émettant quelques suggestions de gestion immédiate (comme par exemple boucher les trous dans les portes afin de se donner le temps d'organiser la visite des caves privatives problématiques).

Le souci, c'est que le Syndic ne semble pas disposer des informations quant à quel copropriétaire est associée quelle cave ; ni des adresses eMail de tous les copropriétaires.  Cela pose un vrai problème dans le contexte de l'organisation d'une opération bien plus complexe qu'il n'y paraît, puisqu'il faut obtenir des occupants qu'ils donnent accès à leur cave, et la vident sans doute le temps de l'intervention.  Et quand ils envoient un Mail visiblement, au moins une partie des autres copropriétaires ne les reçoivent pas, alors qu'ils ont fourni la bonne adresse au Syndic.  Le dynamisme nécessaire n'est pas au rendez-vous, les vacances aggravant encore la situation.

De plus, le Syndic semble rétif à apposer des affiches dans la valve prévue à cet effet... Donc, pour le moment, je compense en plaçant mes propres affiches manuscrites.  lol  Il est vrai que leur efficacité n'est pas extraordinaire, mais tout de même ! De plus, il s'agit d'une obligation de moyen avant tout, et pas forcément d'une obligation de résultat.

Donc voilà, si vous avez une expérience de gestion (en tant que membre du CdC) d'une telle situation, je suis preneur.  NB : je suis au courant depuis longtemps que le seul rôle du CdC, est le contrôle du service fourni par le Syndic, mais dans la présente situation, il me semble évident que le CdC a un rôle plus actif à jouer, d'ordre "supplétif".

Pour inventaire des rôles et des responsabilités financières des différents acteurs dans le cadre d'une telle intervention, j'ai déjà fait l'exercice cool

D'avance, merci pour votre attention et pour vos réponses !

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres