[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Résiliation de bail: ok ou pas ok?

skywalker
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 27-10-2007
Messages : 220

Résiliation de bail: ok ou pas ok?

Bonjour!
Avant de répondre de façon officielle à mon locataire, j'aimerais avoir votre avis.
Je suis bailleur et un bail de résidence principale d'un an ayant démarré le 3 juillet 2012 me lie à mon locataire.
Il est indiqué dans le bail: a) Le bail est conclu pour une durée d’un an prenant cours le 3 juillet 2012.
Il prend fin le 2 juillet 2013 moyennant congé notifié par l’une ou l’autre partie au moins trois mois à l’avance dans un courrier recommandé. A défaut d’un congé notifié dans ce délai, le bail est automatiquement prolongé pour une période de même durée, et soumis aux mêmes conditions de préavis.
b) A l’issue de cette 2e période, le bail est automatiquement transformé en bail de 9 ans supposé avoir commencé au début de la période initiale.

Ce 25 juin, je reçois un courrier recommandé de mon locataire m'annonçant
résilier  le bail à dater du 1er juillet 2013 moyennant préavis de trois mois de telle sorte que celui-ci prendra fin le 30 septembre 2013.

Voici mes questions:
1/ Peut-il résilier ce bail dans les 3 mois?
2/ Me doit-il des indemnités de rupture de bail?
3/ Y a-t-il des mentions particulières à indiquer dans ma lettre de réponse?

Merci à vous!

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 327

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

SNP a écrit :

Attention! Pour des raisons juridiques, il vaut mieux ne pas faire un copier-coller de la solution mise en place par le législateur pour les baux de 9 ans, mais bien prévoir une indemnité fixe, forfaitaire et irréductible pour la résiliation anticipée des baux de courte durée.

Merci pour cette info.  wink

Je le faisais en toute innocence... mais peut-on en savoir plus sur ces raisons juridiques ?


rexou

Hors ligne

skywalker
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 27-10-2007
Messages : 220

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

vous êtes actuellement toujours dans un bail de type courte durée avec votre locataire, vu la clause mentionnée (s'il est bien écrit que le bail EST renouvelé faute de congé et non pas PEUT être renouvelé faute de congé).

Mon bail indique que: "Le bail est conclu pour une durée d’UN AN prenant cours le  2012.
Il prend fin le  2013 moyennant congé notifié par l’une ou l’autre partie au moins trois mois à l’avance dans un courrier recommandé. A défaut d’un congé notifié dans ce délai, le bail est automatiquement prolongé pour une période de même durée, et soumis aux mêmes conditions de préavis.
A l’issue de cette 2e période, le bail est automatiquement transformé en bail de 9 ans supposé avoir commencé au début de la période initiale."

Donc, mes locataires sont bien dans un bail de type court qui ne peut être résilié avec son terme. Dans l'hypothèse où je ne trouve pas de nouveaux locataires pour octobre 2013 (cad fin du préavis qu'ils m'ont transmis par voie recommandée) sont-ils lié au bail jusqu'au 2 juillet 2014 (leur bail ayant démarré le 3 juillet 2012)?

il convient de lire attentivement le contrat afin de savoir si une clause de résiliation anticipée est bien prévue ou pas. Si elle existe, il faut l'appliquer (dans les baux du SNP, 3 mois de préavis et 3 mois d'indemnité). Si elle n'est pas prévue, il faut trouver un accord entre parties.

Mon bail indique dans l'article "Fin anticipée du bail":
Bail d’une durée de 3 ans maximum

Si le preneur souhaite quitter anticipativement les lieux loués, le bailleur pourra à son choix :

- soit exiger que le preneur reste responsable de l’exécution du bail, tout en l’autorisant à céder celui-ci à un tiers, recherché par lui et agréé par le bailleur, ceci à la condition expresse qu’il ait payé :
        1. toutes les sommes dues (loyers, charges, impôts,…) jusqu’à la date d’entrée en vigueur de la cession ;
        2. les frais éventuels de remise en état des lieux chiffrés suivant l’état des lieux établi par l’expert désigné en commun accord ou par la Chambre d’Arbitrage et de Médiation et dont les honoraires sont à charge du preneur ;

- soit exiger du preneur un préavis de trois mois prenant cours le 1er jour du mois qui suit le mois durant lequel le congé est donné, et le payement d’une indemnité de résiliation de trois mois de loyer.

Hors ligne

SNPC
Pimonaute intarissable
Inscription : 08-04-2004
Messages : 848
Site Web

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

rexou a écrit :

SNP a écrit : Attention! Pour des raisons juridiques, il vaut mieux ne pas faire un copier-coller de la solution mise en place par le législateur pour les baux de 9 ans, mais bien prévoir une indemnité fixe, forfaitaire et irréductible pour la résiliation anticipée des baux de courte durée.

Merci pour cette info.  wink

Je le faisais en toute innocence... mais peut-on en savoir plus sur ces raisons juridiques ?

Il s'agit d'une différence dans la qualité juridique de l'indemnité. Il faut éviter qu'elle ne devienne une clause pénale auquel cas, le juge peut la revoir à la baisse (généralement, rarement à la hausse!), voire la supprimer.


Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires

Hors ligne

SNPC
Pimonaute intarissable
Inscription : 08-04-2004
Messages : 848
Site Web

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

skywalker a écrit :

Citation :vous êtes actuellement toujours dans un bail de type courte durée avec votre locataire, vu la clause mentionnée (s'il est bien écrit que le bail EST renouvelé faute de congé et non pas PEUT être renouvelé faute de congé).

Mon bail indique que: "Le bail est conclu pour une durée d’UN AN prenant cours le  2012.
Il prend fin le  2013 moyennant congé notifié par l’une ou l’autre partie au moins trois mois à l’avance dans un courrier recommandé. A défaut d’un congé notifié dans ce délai, le bail est automatiquement prolongé pour une période de même durée, et soumis aux mêmes conditions de préavis.
A l’issue de cette 2e période, le bail est automatiquement transformé en bail de 9 ans supposé avoir commencé au début de la période initiale."

Donc, mes locataires sont bien dans un bail de type court qui ne peut être résilié avec son terme. Dans l'hypothèse où je ne trouve pas de nouveaux locataires pour octobre 2013 (cad fin du préavis qu'ils m'ont transmis par voie recommandée) sont-ils lié au bail jusqu'au 2 juillet 2014 (leur bail ayant démarré le 3 juillet 2012)?

Citation :il convient de lire attentivement le contrat afin de savoir si une clause de résiliation anticipée est bien prévue ou pas. Si elle existe, il faut l'appliquer (dans les baux du SNP, 3 mois de préavis et 3 mois d'indemnité). Si elle n'est pas prévue, il faut trouver un accord entre parties.

Mon bail indique dans l'article "Fin anticipée du bail":
Bail d’une durée de 3 ans maximum

Si le preneur souhaite quitter anticipativement les lieux loués, le bailleur pourra à son choix :

- soit exiger que le preneur reste responsable de l’exécution du bail, tout en l’autorisant à céder celui-ci à un tiers, recherché par lui et agréé par le bailleur, ceci à la condition expresse qu’il ait payé :
        1. toutes les sommes dues (loyers, charges, impôts,…) jusqu’à la date d’entrée en vigueur de la cession ;
        2. les frais éventuels de remise en état des lieux chiffrés suivant l’état des lieux établi par l’expert désigné en commun accord ou par la Chambre d’Arbitrage et de Médiation et dont les honoraires sont à charge du preneur ;

- soit exiger du preneur un préavis de trois mois prenant cours le 1er jour du mois qui suit le mois durant lequel le congé est donné, et le payement d’une indemnité de résiliation de trois mois de loyer.

Voici toutes les réponses aux questions que vous vous posez!
En résumé: vous êtes dans un bail court et le bail prévoit la possibilité d'une résiliation anticipée. Il vous appartenait en principe de choisir la solution à appliquer (cession du contrat ou résiliation).
Votre locataire n'ayant pas pris contact avec vous avant de faire le nécessaire, le "choix" est évidemment la deuxième solution: 3 mois de préavis et 3 mois d'indemnité (en effet, en vous envoyant le préavis, il est privé de la possibilité de céder son bail... qui voudrait d'un bail qui court seulement jusqu'en octobre?).


Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires

Hors ligne

skywalker
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 27-10-2007
Messages : 220

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

Rebonjour!
Les choses qui paraissent simples...ne le sont jamais vraiment!
Mes locataires ont contacté un juriste d'un célèbre organisme de défense du consommateur qui leur a dit que, conformément à l'article 3 paragraphe 6 sur les baux de résidence principale, un bail ne peut être prorogé que par écrit. La tacite reconduction n'existe donc pas dans le cas de baux.
J'ai moi-même joint ce jour cet organisme: l'un des juristes confirme...
Dès lors, mes locataires sont dans un bail de 9 ans (avec indemnité de rupture de 2 mois).
Qui a finalement raison?

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 720

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

Sauf que la loi sur les loyers porte sur les baux standards, soit le bail de résidence principale de 9 ans.

La loi est muette sur les baux de court terme (1,2 ou 3 ans) et c'est donc le bail et ses clauses spécifiques qui fait office de loi entre les parties.

Donc dans votre cas précis, vous avez une clause particulière dans votre bail qui stipule:

Le bail est conclu pour une durée d’UN AN prenant cours le 2012.
Il prend fin le 2013 moyennant congé notifié par l’une ou l’autre partie au moins trois mois à l’avance dans un courrier recommandé. A défaut d’un congé notifié dans ce délai, le bail est automatiquement prolongé pour une période de même durée, et soumis aux mêmes conditions de préavis.
A l’issue de cette 2e période, le bail est automatiquement transformé en bail de 9 ans supposé avoir commencé au début de la période initiale."

Hors ligne

SNPC
Pimonaute intarissable
Inscription : 08-04-2004
Messages : 848
Site Web

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

skywalker a écrit :

Rebonjour!
Les choses qui paraissent simples...ne le sont jamais vraiment!
Mes locataires ont contacté un juriste d'un célèbre organisme de défense du consommateur qui leur a dit que, conformément à l'article 3 paragraphe 6 sur les baux de résidence principale, un bail ne peut être prorogé que par écrit. La tacite reconduction n'existe donc pas dans le cas de baux.
J'ai moi-même joint ce jour cet organisme: l'un des juristes confirme...
Dès lors, mes locataires sont dans un bail de 9 ans (avec indemnité de rupture de 2 mois).
Qui a finalement raison?

il y a eu des contestations de ce genre devant les tribunaux. La contestation n'est pas tranchée définitivement car le Cour de cassation n'a pas été saisie de la question. Cependant, la jurisprudence des tribunaux de première instance (appel des juges de paix) reconnait la validité des clauses contenues dans le bail initial (pour autant qu'elles soient bien rédigées et sans équivoque sur le sort du contrat à la fin de la première période, en l’occurrence fin de la première année).


Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires

Hors ligne

skywalker
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 27-10-2007
Messages : 220

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

Ce sujet, d'apparence très simple, n'arrête pas de rebondir et j'en deviens fou!
Mon agent immobilier, avec lequel j'entretiens d'excellentes relations depuis de longues années, se range du côté de l'organisme de défense du consommateur! Après avoir lu le bail, il m'indique que je ne peux réclamer aucune indemnité à mes locataires, d'autant qu'il n'y aura pas de chomage locatif : « Cela va à contre sens des disposition du bail de courte durée », m'indique-t-il en me renvoyant au lien internet suivant : http://www.droit-fiscalite-belge.com/article1343.html.

Après lecture attentive de ce site, il me semble que le preneur d'un bail de type court peut être soumis à une indemnité de rupture anticipée si celle-ci est indiquée dans le bail et qu'une clause de résiliation unilatérale et anticipée dans un bail de courte durée, avec indemnité, peut trouver application. Selon mon analyse, les clauses particulières d'un bail de type court lient les parties et s'appliquent donc....

Ai-je raison?
Dans l'affirmative, pouvez-vous m'aider à adresser à l'agent immobilier mais également aux locataires une réponse qui coupera court à toute polémique et à toute suspicion ? J'aimerais en effet que mes droits soient respectés et je dois agir rapidement.
Concrètement, de quelle manière les locataires doivent me payer cette indemnité? Ce montant peut-il être pris sur la garantie locative de 3 mois (dans l'hypothèse où aucun manquement n'est à déplorer à l'issue de l'EDS)?

Hors ligne

pfffff
Pimonaute bavard
Inscription : 21-08-2008
Messages : 258

Re : Résiliation de bail: ok ou pas ok?

Ma petite contribution à cette discussion, sous les réserves habituelles. J'aurais a priori tendance à le voir comme ça :

- De deux choses l'une : soit nouveau bail de courte durée, soit bail de neuf ans.

La disposition légale à interpréter en premier lieu :

" Il ne peut être prorogé qu'une seule fois, et seulement par écrit et sous les mêmes conditions, sans que la durée totale de location ne puisse excéder trois ans.
  Il prend fin moyennant un congé notifié par l'une ou l'autre des parties au moins trois mois avant l'expiration de la durée convenue.
  Nonobstant toute clause ou toute convention contraires, à défaut d'un congé notifié dans les délais ou si le preneur continue à occuper les lieux sans opposition du bailleur, et même dans l'hypothèse où un nouveau contrat est conclu entre les mêmes parties, le bail est réputé avoir été conclu pour une période de neuf ans à compter de la date à laquelle le bail initial de courte durée est entré en vigueur et est dès lors régi par les §§ 1er à 5."

Comme il a été dit, la question de savoir si la prorogation par silence à l'échéance mais en vertu d'une clause prévue dans le 1er bail est valable est controversée en jurisprudence.

De façon générale, la loi sur les baux de résidence principale étant impérative, les accords conclus trop tôt sont toujours dangereux...

- Il y a apparemment une indemnité due. Seul le montant diffère : trois ou deux mois (sauf à constater l'éventuelle absence d'un élément, non évoqué dans ce fil, qui pourrait ptêt bin influencer et compliquer encore un peu plus la discussion)...

- Bien noté qu'il n'y aura pas de chômage locatif...

(-Pas trop saisi l'argument qui justifierait que la clause prévoyant une indemnité fixe de 3 mois soit préférable à celle prévoyant une indemnité dégressive, les deux me semblant être des clauses pénales)

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Un petit clic pour continuer à recevoir la Pim's Newsletter - mailchi.mp/pim/un-petit-c…

Hier De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Appartement 1 050 000 € UCCLE
  • Villa Sorry : trop tard ! LINKEBEEK
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Penthouse 585 000 € UCCLE
  • Appartement À partir de 775 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Appartement Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Maison 1 600 000 € IXELLES
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Appartement Sorry : trop tard ! FOREST
  • Voir toutes les offres »

    Pim's Newsletter

    Informations régulières gratuites.
    Abonnez-vous !
    Inscription
    close-link
    ba064909020a9db8e021453b242762ff|||||||||