Au hasard de nos offres
  • Villa 2 650 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Appartement 595 000 € BRUXELLES 5
  • Appartement 420 000 € UCCLE
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Maison Sorry : trop tard ! UCCLE
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Villa 770 000 € WATERLOO
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    vulputate, facilisis Curabitur sed venenatis, felis odio velit,

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    radiateur privatif ou commun

    Mac
    Pimonaute assidu
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 11-10-2005
    Messages : 183

    radiateur privatif ou commun

    Bonjour,
    Il avait une petite fuite dans mon radiateur. Ca engendrait la diminution constante de pression dans le circuit. Syndic m’a envoyé son chauffagiste qui en lieu de réparer à débrancher mon radiateur ! Résultat plus de chauffage.
    Que faire ? Le radiateur est-il privatif ou commun ? À qui de le réparer ou remplacer ? Syndic reste muet, ne réponde plus a mes demandes !
    Merci


    Mac

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    ninifel a écrit :

      - Bien sur que les travaux prévisibles concernant le chauffage collectif sont programmés en été ! Mais une fuite n'est pas vraiment programmée à l'avance !....oui absolument mais l'auteur du Post s'étonne maintenant qu'on le laisse finalement en plan avec un radiateur déconnecté jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il doit en acheter un et qu'il pourra le faire installer tranquillement l'été prochain lors de la saison des travaux.

    - Sérieusement le syndrome de la fuite ( sur le radiateur en bout de circuit) survient typiquement en hiver lorsqu'on fait injecter de l'eau froide dans un circuit chaud en plein hiver...ça pète parfois et ça fait du boulot aux chauffagistes qui vont pas  l'expliquer. Si les CPS savent pas , tant pis pour les couillons. On ignore s'il y a eu ce genre de  travaux dans l'immeuble de l'auteur du post initial

    - Pourquoi préciser dans un ROI des points évidents comme la purge des radiateurs ? Je me fais mal comprendre ? Non je dis qu'il faut indiquer dans le ROI que tous les occupants doivent être présents si une intervention sur le circuit rend nécessaire la purge collective ( simultanée). D'ailleurs Rexou, autrefois tous les occupants étaient bien présents pour le relevé des calorimètres le jour J à l'heure fixée. C'est pareil pour la purge des radiateurs

    - et je me répète : après une purge il faut rajouter de l'eau


    - on ne rajoute pas de l'eau sans savoir mais où est passé l'eau manquante ??? C'est le devoir n°1 de l'ACP intelligente et économe de préciser dans le ROI le devoir des occupants de signaler sans délai l'appartition les traces d'humidité ( colonnes montantes enmmurées ) dans les logements ( placard...)  et l'interdiction de demander au Syndic d'aller rajouter de l'eau sans réfléchir à la situation globalement : ( sinon le résultat c'est la vidéo que j'avais envoyée).

    - L'auteur du post s'étonne à tord. Le syndic a agi exactement comme il le devait.
    - La fuite est réelle. La non-réaction de l'intéressé aussi. Le rapport éventuel entre cette fuite et un rajout d'eau dans le circuit est hypothétique.
    - Il faut indiquer dans le ROI que tous les occupants de l'immeuble doivent être présents pour la purge ??? Mais vous rêvez !
    - La pression baisse normalement et naturellement dans une installation de chauffage, principalement en hiver bien sur, et si cette baisse est anormalement élevée, on peut se poser des questions. C'est bien le cas ici, non ? Le syndic a réagi très correctement. J'ajoute que jamais le syndic ne sera en mesure de détecter une fuite dans un appartement privatif.
    - Je suis certain que l'acte de base précise les devoirs des occupants si un incident dans leur bien (comme une fuite d'eau de chauffage) peut interférer sur l'installation commune et demande une intervention.
    - Le syndic ne rajoute pas d'eau, ce n'est pas son boulot. Le chauffagiste, ou un membre du CDC, ou un habitant habilité effectuent ce travail. Quand c'est nécessaire. Et sans nécessairement diligenter une enquête...


    rexou

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    PIM a écrit :
    ninifel a écrit :

    ( sinon le résultat c'est la vidéo que j'avais envoyée).

    quelle video ?

    Tiens c'est vrai, elle a disparu... mais peu importe, elle illustrait de l'eau s'écoulant d'un plafond via le point électrique... classique, mais sans rapport avec le débat.

    Le radiateur avait une fuite. Le seul responsable est l'occupant de l'appart dans lequel se trouve ce radiateur. Personne d'autre. Et le syndic a (ré)agi exactement comme il devait le faire.


    rexou

    Hors ligne

    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    Rexou a dit
    tous les occupants de l'immeuble doivent être présents pour la purge ??? Mais vous rêvez !

    je réponds que je dois loger dans une copropriété exemplaire wink  Avec les locataires ont a tous tellement souffert que maintenant si un avis de travaux est annoncé on se concerte entre habitants et on se rend ce service-là de se prêter les clefs ( et la clef de purge) pour retrouver tous un chauffage en forme le soir-même et c'est bien agréable ( on sait tous que sinon c'est galère pendant x semaines) . Ce chauffage collectif a le pouvoir de créer des liens de solidarité  entre habitants


    -  La pression baisse normalement et naturellement dans une installation de chauffage,

    Oui autrefois lorsque l'installation était en "circuit ouvert" avec un vase en toiture.

    Avec une installation sous pression  en "circuit fermé" je ne vois pas où partirait l'eau Rexou ???


    -  si cette baisse est anormalement élevée, on peut se poser des questions

    Non, pas forcément cfr ma vidéo....une 'tite baisse de pressions avec une fuite vicieuse négligée pendant des années ( le locataire se plaignait  au Syndic qui  disait rien à personne) ça suffit pour faire des gros dégats. Un jour qq'un a voulu rajouter encore de l'eau dans le circuit sous pression. ça a fait péter la membrane du vase d'expansion ainsi que les canalisations du dernier étage qui a sinistré ainsi 3 étages ( Cfr la vidéo de l'appartment du 4èeme qui a reçu toute l'eau de chauffage. Cette 'tite fuite avait  couvé pendant de nombreuses années, on aurait pû la détecter en se parlant correctement ( en se disant tout de manière transparente)  entre habitants et copropriétaires . D'où ma sensibilité ( mon intérêt) pour réfléchir à la cause des choses, on peut économiser des ennuis.

    http://www.youtube.com/watch?v=g2U0Ui7HVaU


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    panchito
    Pimonaute non modérable
    Inscription : 19-06-2012
    Messages : 6 656

    Re : radiateur privatif ou commun

    Ninifel a écrit :

    et on se rend ce service-là de se prêter les clefs ( et la clef de purge)

    Vous vivez sur quelle planète? Chaque occupant peut (doit!) se procurer des clés lui permettant de purger ses radiateurs.

    Qu'y a-t'il de plus vulgaire qu'une clé de purge de radiateurs? On peut en trouver n'importe où!

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    Ninifel, je suis ravi (un peu surpris aussi) que vous viviez dans une copropriété exemplaire. A la lecture de certains de vos post, je ne l'avais pas vraiment vu ainsi...

    Je comprends votre sensibilité au vu du cas vécu que vous citez. Pourtant, un accident est toujours possible...

    Dans le cas présent (je sais, je me répète) le syndic n'a rien à se reprocher. L'occupant du bien où se trouve le radiateur est seul responsable.


    rexou

    Hors ligne

    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    Rexou où aurais-je pointé le Syndic ? Le brave homme n'habite pas l'immeuble et si les CPs sont mésintelligents pour leur chaufferie collective c'est pas sa faute !!! Dans mon immeuble l'entête est chouette entre les habitants (  la majorité des habitants ne sont pas les copropriétaires et ils ont un peu les mêmes ennuis que moi mais eux ils changent  tous les ans ou tous les 3 ans).

    Panchito dans mon immeuble on purge le jour de travaux , vous avez souvent besoin de purger vous aussi comme Rexou  ?

    vous avez un circuit fermé ou un vase à l'air libre en toiture ?


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 073
    Site Web

    Re : radiateur privatif ou commun

    ninifel a écrit :

    (...)
    2/ éviter de provoquer des fuites car l'ajout d'eau FROIDE en hiver dans un système chaud à 60° a déja provoqué des FUITES par dilatation des joints et c'est souvent le radiateur en bout de circuit qui va péter. Bref en voulant changer une bête vanne ou un radiateur en hiver on prend le risque en chaine d'avoir un souci ailleurs

    Ce qui c'est "probablement" passé dans ma copropriété mi 2014. Une personne non-pro "bricolle" dans la chaufferie au niveau -1 et le purgeur collectif en bout du circuit (à 200m plus loin au niveau +9) "explose".

    Dégats? La cabine moteur "mis hors état" d'un des deux ascenseurs renové en 2013, hormis d'autres dégats comme un dégat d'eau très important dans les parties privatives, ... . L'ascenseur n'est pas encore ni réparé ni remis en état (16 mois plus tard).

    L'eau qui sortait du purgeur "à son initiative et pas sur ordre du syndic" a descendu du 8ème, pour "embellir" d'autres étages, en suivant les lois de la nature et pas la loi du pouvoir en place. Si je crois le point dans ce contexte mis à l'OJ de l'AG suivante, je comprends que le syndic veut faire un procès contre les lois physiques de la nature. J'en étoufferai de rire, si ce n'était pas si grave. .Je pourrais en dire plus, mais cela sort du sujet.

    Ma conclusion personelle: à Bruxelles laisse purger votre système par un technicien agréé par l'IBGE.


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    Aime ce post :

    PIM

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 073
    Site Web

    Re : radiateur privatif ou commun

    rexou a écrit :

    Dans le cas présent (je sais, je me répète) le syndic n'a rien à se reprocher. L'occupant du bien où se trouve le radiateur est seul responsable.

    Vous le croyez vraiment?


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    Aime ce post :
    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    J'approuve la question de Luc car mon expérience de fuite de radiateur ( autre épisode vécu) étant similaire au cas de LUC j'aurais bien aimé interroger  TECHNIQUEMENT :
    - une photo du radiateur ?
    - son emplacement dans le circuit de chauffage ?
    - les circonstances qui ont précédé la fuite ?
    - la photo de la fuite du radiateur ?

    Mais que nul se fâche :  je n'ai pas posé mes 'tites questions.

    Et puis si les copropriétaires demandent au Syndic des travaux en plein hiver c'est pas sa faute wink


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    Je partage 1000% cet avis techniquement :
    Ma conclusion personelle: à Bruxelles laisse purger votre système par un technicien agréé par l'IBGE.

    Les chaufferies actuelles n'ont plus rien à voir avec autrefois  les immeubles en circuit ouvert avec une évacuation du trop-plein en toiture.


    On parle en 2015 d'un immeuble sous pression d'eau à plusieurs BARS en circuit fermé

    Et Rexou c'est pour la  mise en pratique de cette règle fondamentale que je pense que cela doit être stipulé dans le REGLEMENT  ou dans LE ROI et/ou dans le CONTRAT DU SYNDIC....qu'en pensez-vous ?


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    dach
    Pimonaute intarissable
    Lieu : Hainaut
    Inscription : 08-12-2010
    Messages : 540

    Re : radiateur privatif ou commun

    Il me semble que l’expansion de l'eau du circuit de chauffage est indépendant de l'âge de l'installation ou du type de vase d’expansion.
    La pression dans le circuit est fonction de la hauteur de la colonne d'eau et de la pression dans le vase d’expansion (pression  atmosphérique dans le cas d'un vase ouvert)
    Hormis l'évaporation, somme toute faible, un vase ouvert ne demande pas d'ajouter de l'eau régulièrement.
    L'air dans le circuit est soit de l'air non remplacer par de l'eau (remplissage insuffisant ou fuite), soit un dégagement gazeux du au chauffage de l'eau. Ce phénomène n'a lieu que lors la première période de chauffe suivant le remplissage.
    Dans une installation en état et sans travaux, il n'est pas normal de devoir purger après la première période de chauffe.
    Donc indiquer dans le ROI de purger régulièrement est une erreur.
    Par contre, comme tous éléments communs inclus dans un lot privatif, l'occupant doit géré en bon père de famille la partie inclue dans son lot de l'installation commune de chauffage. Càd que si il constate une anomalie, il doit intervenir (càd au minimum prévenir les personnes concernées et prendre les mesures d'urgences) dès que possible et en bonne collaboration avec l'ACP. Le répartition des frais intervenant en second plan. Ne rien faire parce-que  "c'est pas à moi de payer" ne me semble pas une bonne option lorsque l'on est au première loge du problème.

    Hors ligne

    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    J'ai besoin d'exemples de Reglement ( statuts..) évoquant les règles collectives et obligations  à respecter pour une bonne gestion de l' installation de de chauffage collectif  à x Bars de pression dans une copropriété ...

    N'hésitez pas à m'envoyer tout texte qui en ferait mention en MP  hmm  Je vous en remercie bien d'avance.

    http://www.legavox.fr/blog/maitre-antho … nlan7YrKt8


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    ninifel a écrit :

    J'ai besoin d'exemples de Reglement ( statuts..) évoquant les règles collectives et obligations  à respecter pour une bonne gestion de l' installation de de chauffage collectif  à x Bars de pression dans une copropriété ...

    Règlement, statuts, règles collectives et obligations... concernant la pression de l'eau dans l'installation de chauffage ? C'est quoi ça ???

    La pression est déterminée par les caractéristiques de l'installation, les besoins de la copropriété, et surtout, le bon sens du chauffagiste et la demande de la copropriété.

    Pourquoi ne pas chercher aussi une règlementation sur la couleur de la chaudière ou sur le nombre de fois qu'il convient de frotter chaque pied sur le paillasson du hall d'entrée ? (avec des variantes selon les saisons, une caméra de contrôle, et des amendes pour les inciviques...) Pour moi, ce n'est pas sérieux.


    rexou

    Hors ligne

    PIM
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 10-03-2004
    Messages : 11 913
    Site Web

    Re : radiateur privatif ou commun

    Ninifel-Rexou: les bans sont publiés ?


    Erik DECKERS
    Pim's webmaster (notamment...)
    Propriétés Immobilières

    --------------------
    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 454
    Site Web

    Re : radiateur privatif ou commun

    Je n'ai jamais vu aucun acte de base ni ROI qui mentionnait ce genre de chose. Jamais. Et j'en ai vu quelques uns, tout de même.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    En ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    PIM a écrit :

    Ninifel-Rexou: les bans sont publiés ?

    Nan !!! Je divorce !!!

    La simple idée de baser des relations de voisinage sur la recherche de textes, obligations et règlementations me hérisse dans la mesure où le simple bon sens est la seule voie à suivre.

    La seule règle à suivre en l'occurrence, c'est de se conformer aux besoins de confort d'usage des occupants avec bon sens et en fonction de la nature de l'installation. La gestion de l'installation du chauffage, c'est du ressort du chauffagiste, qui peut recevoir des demandes/instructions de la part du syndic. Soit sur initiative personnelle dans le cadre d'une bonne gestion, soit suite à une demande des CP exprimée en AG. Par exemple, pour décider de couper l'alimentation de chauffage et/ou eau chaude durant (une partie de) la nuit. Ou encore d'augmenter la pression pour que les radiateurs du dernier étage soient alimentés en eau.

    On ne répond pas à une question technique par une règlementation.
    Et un CP lambda n'a pas à se poser ces questions, ce n'est pas de son ressort. Sauf bien sur à vouloir à tout prix polémiquer pour le plaisir. S'il a un problème, il en fait état au syndic. Il peut aussi demander de mettre le point à l'ordre du jour de la prochaine AG. . Si c'est vraiment utile.

    Je ne sais pas pourquoi, mais je repense à un sujet déjà évoqué d'ajout d'eau froide pour augmenter la pression, et de joint "fragilisé" qui fuite... Si c'est ça, la question peut se formuler autrement : je recherche des arguments pour faire payer à la copropriété les conséquences de cette fuite... Mais bon, ce n'est surement pas ça ! devil

    Je recherche en vain le rapport (et l'intérêt) du lien avec un article qui fait référence à la suppression de l'expression "bon père de famille" en France, au motif que ce serait sexiste. On repart dans un débat du genre "à l'unanimité, sauf..." Polémique stérile qui n'apporte rien. Ou alors, c'est le départ d'une nouvelle croisade ?

    Dernière modification par rexou (23-12-2015 00:34:48)


    rexou

    Hors ligne

    Aiment ce post :
    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    Bonjour  c'est Noel je n'ai pas lu mais j'ai juste vu ceci "La simple idée de baser des relations de voisinage sur la recherche de textes, obligations et règlementations me hérisse dans la mesure où le simple bon sens est la seule voie à suivre.".

    UNE RECTIFICATION du propos s'impose ( alors pas de pause même à Noel !! ? ) :

    La gestion de parties communes ( CHAUFFAGISTE, d'un bâtiment en copropriété dépend nullement de relations de voisinage ...et les  gentils voisins  ne sont que des locataires de passage pour 1 an, 3 ans .

    Le législateur a crée l'assemblée générale pour quoi ?

    La mission de l'AG est-elle de fabriquer des PVs AD Litem pour  envoyer au goulag le copropriétaire minoritaire qui dénonce des travaux sérieusement nécessaires à faire pour faire cesser des désordres des parties communes qui le préjudicient et dégradent le bâtiment ?

    L'Ag doit-elle subir une majorité de copropriétaires bailleurs (rentiers) qui ont des oursins dans les poches et  répondent "oh ça m'hérisse le poil...on verra ça +tard à la prochaine AG aux calendes grecques" cela mène où l'AG ?

    Que le Syndic mette jamais à son ORDRE DU JOUR "les points qui hérissent le poil" cela mène absolument nulle part  l'AG qu'il GERE et dont il est 100% responsable devil

    C'est Noel, pensez aussi aux travaux pour l'immeuble  glasses


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    ninifel a écrit :

    Bonjour  c'est Noel je n'ai pas lu mais j'ai juste vu ceci "La simple idée de baser des relations de voisinage sur la recherche de textes, obligations et règlementations me hérisse dans la mesure où le simple bon sens est la seule voie à suivre.".

    UNE RECTIFICATION du propos s'impose ( alors pas de pause même à Noel !! ? ) :

    La gestion de parties communes ( CHAUFFAGISTE, d'un bâtiment en copropriété dépend nullement de relations de voisinage ...et les  gentils voisins  ne sont que des locataires de passage pour 1 an, 3 ans .

    Le législateur a crée l'assemblée générale pour quoi ?

    La mission de l'AG est-elle de fabriquer des PVs AD Litem pour  envoyer au goulag le copropriétaire minoritaire qui dénonce des travaux sérieusement nécessaires à faire pour faire cesser des désordres des parties communes qui le préjudicient et dégradent le bâtiment ?

    L'Ag doit-elle subir une majorité de copropriétaires bailleurs (rentiers) qui ont des oursins dans les poches et  répondent "oh ça m'hérisse le poil...on verra ça +tard à la prochaine AG aux calendes grecques" cela mène où l'AG ?

    Que le Syndic mette jamais à son ORDRE DU JOUR "les points qui hérissent le poil" cela mène absolument nulle part  l'AG qu'il GERE et dont il est 100% responsable devil

    C'est Noel, pensez aussi aux travaux pour l'immeuble  glasses

    Chèr(e) Ninifel,

    C'est vrai, c'est Noël et on peut faire une pause smile

    Notez qu'une opinion divergente n'est pas une marque d'hostilité, même exprimée de manière peu diplomatique... Pensez à l'harmonie des relations au sein de votre immeuble... le bon sens doit primer sur la recherche d'une contrainte. C'est mon avis et je vous le partage (citation empruntée à une célébrité de ce site qui voudra bien me pardonner^^)

    Joyeux Noël à vous, à tous les Pimonautes et à tous les copropriétaires qui nous lisent ! kiss


    rexou

    Hors ligne

    ninifel
    Pimonaute intarissable
    Inscription : 18-07-2007
    Messages : 1 497

    Re : radiateur privatif ou commun

    @Rexou

    Rexou a écrit :

    imposer une pénalité forfaitaire pour un radiateur enlevé, correspondant à la consommation d'un radiateur présent mais inutilisé (dans le cas de calos à évaporation) peut se justifier. A débattre en AG.

    Pourriez-vous me rafraichir la mémoire sur ce point-là que je voudrais comprendre , merci


    « L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 929

    Re : radiateur privatif ou commun

    ninifel a écrit :

    @Rexou

    Rexou a écrit :

    imposer une pénalité forfaitaire pour un radiateur enlevé, correspondant à la consommation d'un radiateur présent mais inutilisé (dans le cas de calos à évaporation) peut se justifier. A débattre en AG.

    Pourriez-vous me rafraichir la mémoire sur ce point-là que je voudrais comprendre , merci

    Si les radiateurs sont équipés de calorimètres à évaporation, chaque radiateur présent, même totalement inactif, présentera une évaporation naturelle de une, deux ou trois unités, en fonction de l'échelle du calorimètre (dépendant de la puissance du radiateur). Ceci compense une déperdition dans la tuyauterie.

    Donc, si vous supprimez un radiateur, il est alors cohérent de comptabiliser une ou deux unités forfaitaires correspondant à ce qu'aurait "consommé" un calorimètre placé sur un radiateur inactif.

    La décision est à prendre en AG, et aussi bien sur en fonction du mode de répartition de la consommation chauffage. Parfois, 25 ou 40% par exemple répartis selon les quotités, et 75 ou 60% basés sur les calorimètres. Parfois 100% sur les calos...

    Supprimer un radiateur peut se justifier par exemple par la modification de la distribution des pièces, ou par la pose de double vitrage...

    Différentes options sont possibles : par exemple une unité forfaitaire pour un radiateur supprimé, deux pour le second, trois pour le suivant, et ainsi de suite... avec ou sans limite... C'est à l'AG de voter, en prenant conseil auprès du chauffagiste et de la société relevant les calorimètres. Leurs avis n'étant qu'indicatifs bien sur.

    Le raisonnement peut s'appliquer aussi dans le cas de calos électroniques, mais devient moins évident...

    Interdire toute suppression de radiateur ou ne rien comptabiliser pour un radiateur enlevé sont d'autres options possibles.

    Chaque cas est différent, il n'existe pas de "meilleur choix", chaque ACP décide en toute liberté du mode de répartition de ses frais de chauffage. D'abord en fonction de l'acte de base, ensuite en fonction de décisions ultérieurs prises en AG.


    rexou

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres