Au hasard de nos offres
  • Appartement 775 000 € FOREST
  • Penthouse 890 000 € UCCLE
  • Appartement 390 000 € ST-GILLES
  • Maison 1 150 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Villa 675 000 € RHODE ST GENESE
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    ultricies elementum libero lectus pulvinar eleifend neque. Sed eget Phasellus diam

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    maguyhn
    Pimonaute
    Inscription : 10-12-2015
    Messages : 11

    Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    Bonjour,

    Je suis propriétaire et je rencontre malheureusement des soucis avec l’un de mes locataires. Effectivement, il ne tient pas ses engagements tant au niveau de ses paiements (loyers, prov. des charges et garantie locative) mais qui semblent se résoudre via les services d’un organisme d’aide, mais également au niveau de ses attitudes, comportements et entretien/réparations locatives. De ce fait, il accumule une série de manquements à certains articles du contrat de bail mais également du règlement d’ordre intérieur. Ce dernier stipule notamment quant cas de non-respect : « B L’expulsion du locataire avec 1 mois de préavis, sauf, pour le point 6 ». J’aurais donc voulu savoir si c’est légal que je lui adresse par lettre recommandée une résiliation anticipée du contrat bail (par sa faute) avec un préavis d’un mois ? Je vous avoue ne pas vraiment faire la distinction entre résilier un bail ou le résoudre et le terme « expulsion » qu’il y a en cas de manquement à mon ROI (le point B mentionné précédemment). J’ai tendance à me dire que l’expulsion d’un locataire se réalise uniquement par le Juge de Paix. Pourtant, si je résilie le bail (avec 1 mois de préavis) par la faute du locataire, il devra donc quitter les lieux pour certaine date (donc expulsion ?). Enfin, je pense m’y perdre dans tous termes.

    Voici quelques éléments qui me semble important à savoir. Ce locataire a signé un contrat de bail de résidence secondaire, du 01/09/15 au 15/08/16. Ce même contrat de bail est également signé par une personne (donc colocation). Parallèlement au contrat de bail, chaque locataire signe indépendamment une convention répartissant les montants à payer personnellement au regard du contrat de bail. Concernant le contrat de bail, il précise ceci pour la cession, sous-location et résiliation : « Le logement est loué pour une durée déterminée. Il n'est pas possible d'y mettre fin avant son échéance, sauf de commun accord écrit. Le locataire ne pourra céder ses droits au bail, ni sous-louer le bien, en tout ou en partie sauf accord préalable et par écrit du bailleur. Dans ce dernier cas, un avenant précisera les conditions de la cession ou de la sous-location. En cas de résiliation par la faute du locataire, celui-ci est tenu de payer le prix du bail pendant le temps nécessaire à la relocation, sans préjudice des charges de toutes natures, des dommages locatifs et intérêts qui ont pu résulter de l’abus. De plus, le locataire devra supporter, outre le loyer en cours et toutes les charges, tous frais, débours et dépens provenant de cette résiliation ainsi que les frais de défense. » 
    Je ne sais s’il vous faut d’autres éléments afin de traiter ma question (copie du contrat de bail, convention, ROI).

    En vous remerciant d’avance
    maguyhn

    Hors ligne

    jacq
    Pimonaute intarissable
    Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
    Inscription : 21-10-2005
    Messages : 939

    Re : Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    Qui peut interdire a un locataire d'inscrire SON DOMICILE dans une résidence secondaire , la commune ne demande même pas copie du bail ?
    La police non plus lorsqu'elle vient vérifier si vous dormez bien dans ce logement .
    Qui peut interdire a un locataire de prendre ce logement comme adresse de référence lorsque cela est fait à votre insu.
    Je me pose la question pourquoi faire un bail de résidence secondaire si ont se trouve devant toutes ces difficultés que je viens de d'écrire.
    Qu'elle est la différence juridique de ce genre de bail.


    jacq

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 374
    Site Web

    Re : Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    Devant le juge, ce sera le bail de résidence secondaire et les conditions ce ce bail qui seront examinées... Et cela peut tout changer.


    Grmf!
    ----------------
    N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

    Hors ligne

    jacq
    Pimonaute intarissable
    Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
    Inscription : 21-10-2005
    Messages : 939

    Re : Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    grmff a écrit :

    Devant le juge, ce sera le bail de résidence secondaire et les conditions de ce bail qui seront examinées... Et cela peut tout changer.

    N'ayant jamais rédigé et signé de bail de résidence secondaire quel différence juridique entre le  bail de résidence principal, merci Grmff de m'éclairer sur ce sujet.


    jacq

    Hors ligne

    Himura
    Pimonaute incurable
    Lieu : Liège
    Inscription : 05-06-2013
    Messages : 2 688

    Re : Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    Cela tient essentiellement à la protection du locataire, qui ne sera pas du tout la même, vu que la loi sur les baux couvre les résidences principales.

    Hors ligne

    panchito
    Pimonaute non modérable
    Inscription : 19-06-2012
    Messages : 6 584

    Re : Résiliation anticipée bail résidence secondaire de courte durée

    Effectivement, seuls les baux de résidence principale tombent sous la loi dite des loyers.

    Les baux de résidence secondaire tombent sous le droit de commun (droit de louage des chose) et sont dès lors totalement différents et n'offrent aucune protection aux locataires. Les "locataires" sont considérés comme des "vacanciers". D'ailleurs dans un bail de résidence secondaire, il faut indiquer la résidence principale du preneur et l'objectif de la location (villégiature, tourisme, pied-à-terre, etc...).

    Donc souvent on indique dans un bail de résidence secondaire qu'il est résiliable à tout moment par le bailleur moyennant un préavis très cours puisqu'il n'y a aucune protection.

    Tout le contraire d'un bail de résidence principale...

    En ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres



    derniers-tweets-small Derniers tweets

    Retweeted Muriel MICHEL (@mumitim): La réforme des régimes matrimoniaux entre en vigueur le 1er septembre, en même temps que le nouveau droit successoral. Qu'est-ce que ça change pour vous? lecho.be/r/t/1/id/10034… via @monargentbe

    Hier De PIM's Twitter

    Au hasard de nos offres
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Villa Sous option BEERSEL
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    commodo in commodo Phasellus dictum eleifend ut quis ipsum mattis ultricies ut