Au hasard de nos offres
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 770 000 € WATERLOO
  • Villa 1 495 000 € UCCLE
  • Maison 1 600 000 € IXELLES
  • Appartement 595 000 € UCCLE
  • Maison 1 850 000 € IXELLES
  • Villa 2 650 000 € UCCLE
  • Penthouse 890 000 € UCCLE
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    dolor. tristique pulvinar nunc mattis libero velit, Praesent adipiscing vulputate,

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Justice et relations de voisinage – des changements dans l’air ?

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 072
    Site Web

    Justice et relations de voisinage – des changements dans l’air ?

    Un avant-projet de loi concernant la réforme du Code Civil introduira des dispositions concernant des troubles de voisinage. Pour le contexte de cet avant-projet de loi voire le salon copropriété.

    Code Civil
    Livre II
    Titre 5. – Relations de voisinage
    CHAPITRE I. - Troubles de voisinage

    Art. 116. - Troubles anormaux de voisinage :

    a. Les propriétaires voisins ont chacun droit à l'usage et à la jouissance de leur bien immeuble. Dans l'exercice de leur droit de propriété, chacun d'eux doit tenir compte de l'équilibre établi en n'infligeant pas à son voisin un trouble qui excède la mesure des inconvénients ordinaires du voisinage et qui lui est imputable. Pour le caractère excessif de l’inconvénient, il est tenu compte de toutes les circonstances de l’espèce, tels l’environnement local, le moment, la fréquence et l'intensité du trouble, la préoccupation individuelle et, le cas échéant, la destination publique du bien immeuble d'où le trouble causé provient.

    b. Celui qui rompt l'équilibre précité est tenu à une juste et adéquate compensation, en espèces ou en nature, à l'égard de la victime du trouble, qui vise uniquement à restaurer l'équilibre entre les parcelles voisines.

    c. Si l'un ou les deux biens immeubles voisins sont grevés d'un droit en faveur d'un tiers, qui dispose d’un attribut du droit de propriété, les droits et obligations mentionnés aux alinéas précédents reposent sur les titulaires de ce droit pour autant que l’inconvénient soit causé par un trouble résultant de l’exercice de l'attribut et pouvant lui être imputé. Si le trouble résulte de travaux autorisés expressément ou tacitement par le propriétaire concerné ou le titulaire de l’attribut du droit de propriété, il est réputé lui être imputable.

    d. L'action pour trouble anormal de voisinage se prescrit conformément à l'article 2262bis, § 1er, alinéas 2 et 3, du présent Code.

    Art. 117. – Prévention des troubles anormaux de voisinage :
    Si un bien immeuble occasionne des risques graves et manifestes en matière de sécurité, de santé ou de pollution à l'égard d'un bien immeuble voisin, rompant ainsi l'équilibre entre les biens immeubles, le propriétaire ou l'occupant de ce bien immeuble voisin peut demander en justice que des mesures préventives soient prises afin d'empêcher que le risque se concrétise.


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    GT
    Pimonaute incurable
    Inscription : 11-10-2014
    Messages : 3 864

    Re : Justice et relations de voisinage – des changements dans l’air ?

    En matière de relations de voisinage (titre 5 du livre II, C. civil)les modifications ne concernent pas que les troubles de voisinage (chap. 1) mais aussi le clôture mitoyenne (chap.2) et les servitudes (chap.3)

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres