forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Loyers étudiants non payés prétextes fallacieux

Circé
Pimonaute
Lieu : Liège
Inscription : 12-07-2018
Messages : 11

Loyers étudiants non payés prétextes fallacieux

Bonjour,

J'ai un souci de loyers délibérément non payés par étudiants malhonnêtes.

Explication :

Je possède un immeuble neuf  construit en 2017 habité depuis septembre 2018 dans lequel j'ai 2 appartements.

- 1 appartement ( rez de chaussée)  2 chambres de 75m2 pour lequel j'ai un bail de colocation avec 2 étudiants français bail 1 an 1/9/20 jusqu'à 31/8/21.

Concernant cet appartement j'ai une colocataire nommée RP qui est partie prétextant que son Erasmus n'était plus en présentiel donc il me manque son loyer mai au minimum... ( 480€). Elle ne m'a pas avertie de son départ et je n'ai pas reçu ses clés en retour évidemment.


- 1 appartement ( 1er étage et second étage)  3 chambres pour lequel j'ai un bail de colocation avec 3 étudiants ( 2 français et une belge) bail 1 an 1/9/20 jusqu'à 31/8/21.

Concernant cet appartement,  je collectionne les soucis :

a. Un colocataire nommé FP ne m'a pas versé ses loyers d'avril et mai ( 480€ / mois) prétextant que je dois remplacer son ampoule de hotte , changer son frigo neuf car il est soudain trop petit,   ... et autres bêtises qui résultent simplement du fait que c'est un tricheur qui n'a plus envie de payer ( il avait essayé de négocier son loyer lors de la visite mais je n'avais pas accepté... j aurais dû ne jamais accepter sa candidature). Bref non seulement il ne paie pas mais aussi m'envoie des messages WhatsApp à 23h30 auxquels je ne réponds pas et pour lesquels il m'envoie  " vous ne me répondez pas mais je vois bien que vous êtes en ligne".

b. Ce colocataire qui voulait se domicilier ( malgré que dans son bail il est stipulé et il a signé que le locataire déclare ne pas affecter les lieux à sa résidence principale et que donc sa résidence principale se situe à telle adresse ) a fait venir une employée urbanisme de la commune pour insalubrité ! Evidemment que mon logement est neuf et construit suivant les règles de l'art et obligations en vigueur donc il n'a pas été déclaré insalubre mais surpeuplé !!!

J'ai immédiatement réagi envers la commune en leur écrivant que mon appartement fait 125m2 et comporte 3 chambres. De plus leur bail impose que chaque chambre ne peut être occupée que par 1 étudiant au maximum.

Ils m'ont renvoyé le fait qu'une de mes chambres mesure 9m2 et donc ne peut être une chambre ( celle justement de ce colocataire véreux) et parallèlement à cela j'ai reçu une lettre d'infraction urbanistique concernant le logement du second étage invoquant que j'ai récemment créé ce logement alors que pas du tout il existe en tant que troisième chambre depuis le début et fait partie de mes plans...en plus ils ne sont même pas entrés dans ce logement qui est une grande chambre de 50m2 mansardée avec bcp de lumière , une mini douche et wc ainsi que 2 meubles cuisine.

Ils me laissent jusqu'à début novembre pour régulariser ou ne plus utiliser ce lieu.

La colocataire de cette chambre ( belge ) ne me pose aucun souci.

c. Dans cet appartement 3 ch, j'ai une colocataire étudiante française avec évidemment bail identique qui est présente depuis 2 ans 1/2, ne me posait aucun souci, avec bail se terminant 31/8/21.

Elle eut aimé finir son bail anticipativement fin juin. Ai dit non ( car ne vais retrouver personne pour juillet et août ) mais lui ai proposé de sous-louer.

Du coup, elle ne m'a pas payé son loyer de mai invoquant qu'elle voulait maintenant que sa garantie locative soit versée sur compte à nos 2 noms ce qui n'est pas une obligation légale ds ce type de bail ( et par expérience je ne le fais jamais car ça ne se termine jamais bien). 


In fine, je me retrouve avec 4 loyers impayés à ce jour et pas de perspective que ça s'arrange les mois à venir, je dois rembourser ma banque crédit hypothécaire c'est une situation très compliquée pour moi seule avec ma fille.

Au vu de ces soucis ( loyers impayés ) j'ai mis en vente le bâtiment il y a 2 semaines mais les 2 " infractions urbanistiques" sont arrivées immédiatement suite à cette mise en vente donc j'ai dû mettre cette vente en pause.


Que me recommandez-vous ? Ce n'est vraiment pas juste ce qui m'arrive ... c'est vraiment compliqué pour moi je ne suis pas habituée à gérer cela...

Mille mercis d'avance pour vos réponses .

Hors ligne

libra
Pimonaute incurable
Inscription : 05-02-2011
Messages : 2 361

Re : Loyers étudiants non payés prétextes fallacieux

Circé a écrit :

Bonjour,

J'ai un souci de loyers délibérément non payés par étudiants malhonnêtes.

Explication :

Je possède un immeuble neuf  construit en 2017 habité depuis septembre 2018 dans lequel j'ai 2 appartements.

- 1 appartement ( rez de chaussée)  2 chambres de 75m2 pour lequel j'ai un bail de colocation avec 2 étudiants français bail 1 an 1/9/20 jusqu'à 31/8/21.

Concernant cet appartement j'ai une colocataire nommée RP qui est partie prétextant que son Erasmus n'était plus en présentiel donc il me manque son loyer mai au minimum... ( 480€). Elle ne m'a pas avertie de son départ et je n'ai pas reçu ses clés en retour évidemment.


- 1 appartement ( 1er étage et second étage)  3 chambres pour lequel j'ai un bail de colocation avec 3 étudiants ( 2 français et une belge) bail 1 an 1/9/20 jusqu'à 31/8/21.

Concernant cet appartement,  je collectionne les soucis :

a. Un colocataire nommé FP ne m'a pas versé ses loyers d'avril et mai ( 480€ / mois) prétextant que je dois remplacer son ampoule de hotte , changer son frigo neuf car il est soudain trop petit,   ... et autres bêtises qui résultent simplement du fait que c'est un tricheur qui n'a plus envie de payer ( il avait essayé de négocier son loyer lors de la visite mais je n'avais pas accepté... j aurais dû ne jamais accepter sa candidature). Bref non seulement il ne paie pas mais aussi m'envoie des messages WhatsApp à 23h30 auxquels je ne réponds pas et pour lesquels il m'envoie  " vous ne me répondez pas mais je vois bien que vous êtes en ligne".

b. Ce colocataire qui voulait se domicilier ( malgré que dans son bail il est stipulé et il a signé que le locataire déclare ne pas affecter les lieux à sa résidence principale et que donc sa résidence principale se situe à telle adresse ) a fait venir une employée urbanisme de la commune pour insalubrité ! Evidemment que mon logement est neuf et construit suivant les règles de l'art et obligations en vigueur donc il n'a pas été déclaré insalubre mais surpeuplé !!!

J'ai immédiatement réagi envers la commune en leur écrivant que mon appartement fait 125m2 et comporte 3 chambres. De plus leur bail impose que chaque chambre ne peut être occupée que par 1 étudiant au maximum.

Ils m'ont renvoyé le fait qu'une de mes chambres mesure 9m2 et donc ne peut être une chambre ( celle justement de ce colocataire véreux) et parallèlement à cela j'ai reçu une lettre d'infraction urbanistique concernant le logement du second étage invoquant que j'ai récemment créé ce logement alors que pas du tout il existe en tant que troisième chambre depuis le début et fait partie de mes plans...en plus ils ne sont même pas entrés dans ce logement qui est une grande chambre de 50m2 mansardée avec bcp de lumière , une mini douche et wc ainsi que 2 meubles cuisine.

Ils me laissent jusqu'à début novembre pour régulariser ou ne plus utiliser ce lieu.

La colocataire de cette chambre ( belge ) ne me pose aucun souci.

c. Dans cet appartement 3 ch, j'ai une colocataire étudiante française avec évidemment bail identique qui est présente depuis 2 ans 1/2, ne me posait aucun souci, avec bail se terminant 31/8/21.

Elle eut aimé finir son bail anticipativement fin juin. Ai dit non ( car ne vais retrouver personne pour juillet et août ) mais lui ai proposé de sous-louer.

Du coup, elle ne m'a pas payé son loyer de mai invoquant qu'elle voulait maintenant que sa garantie locative soit versée sur compte à nos 2 noms ce qui n'est pas une obligation légale ds ce type de bail ( et par expérience je ne le fais jamais car ça ne se termine jamais bien). 


In fine, je me retrouve avec 4 loyers impayés à ce jour et pas de perspective que ça s'arrange les mois à venir, je dois rembourser ma banque crédit hypothécaire c'est une situation très compliquée pour moi seule avec ma fille.

Au vu de ces soucis ( loyers impayés ) j'ai mis en vente le bâtiment il y a 2 semaines mais les 2 " infractions urbanistiques" sont arrivées immédiatement suite à cette mise en vente donc j'ai dû mettre cette vente en pause.


Que me recommandez-vous ? Ce n'est vraiment pas juste ce qui m'arrive ... c'est vraiment compliqué pour moi je ne suis pas habituée à gérer cela...

Mille mercis d'avance pour vos réponses .

Il serait bon de préciser la région et le type de bail.

Vu votre localisation je soupçonne que c'est en Wallonie.

Vous parlez de colocation. Mais avez-vous conclu des baux de colocations? À Bruxelles un bail de colocation suppose un pacte de colocation. Je crois que c'est aussi le cas en Wallonie.

Hors ligne

Aime ce post :

GT

libra
Pimonaute incurable
Inscription : 05-02-2011
Messages : 2 361

Re : Loyers étudiants non payés prétextes fallacieux

J'ajoute:
L'intitulé de la discussion est 'Loyers étudiants ...' ce qui suppose bail d'étudiant.  À Bruxelles un bail d'étudiant est résiliable quand l'étudiant fini ses études anticipativement. J'ignore ce qu'il en est en Wallonie.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres