Propriétaire un peu trop radin sur les bords (et même au milieu en fait) (Page 2) / Locations et baux / Pim.be
[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Propriétaire un peu trop radin sur les bords (et même au milieu en fait)

Gus Russo
Pimonaute
Inscription : 22-02-2017
Messages : 5

Propriétaire un peu trop radin sur les bords (et même au milieu en fait)

Bonsoir,

Je m'excuse d'avance pour la longueur du récit ! Pour pallier à cela, j'ai tenté de le rendre au moins plus amusant à lire qu'à vivre.

Je loue un appartement en arrière-maison, chez un couple de vieux proprios, depuis fin 2012.
---EDIT : C'est mon domicile---

J'avais trouvé assez étonnant qu'ils n'exigent pas de faire un état des lieux. De tous les biens que j'ai occupé pour l'instant, c'était une première ! D'autant plus que c'est un bien meublé, certes avec des meubles anciens, un peu comme si cette baraque était restée bloquée en 1985. Mais bon, je m'en accommode très bien, d'ici quelques années ce sera même considéré comme du mobilier vintage.

Le souci démarre lorsqu'on constate petit à petit des défauts qui forcément, n'apparaissaient pas à première vue, lors des visites précédent la signature du bail.

Durant l'été 2013, j'ai demandé au proprio de changer l'installation électrique, j'ai remarqué qui si je branchais le four à micro-ondes et une bouilloire electrique en même temps, ça faisait sauter les plombs. Par la même occasion je me suis aussi rendu compte que la lumière du hall d'entrée de l'immeuble (une partie commune donc) était reliée à mon compteur puisque à chaque fois que le disjoncteur sautait, c'était chez moi et dans le hall qu'il n'y avait plus de jus. En revanche, le circuit du proprio lui était toujours opérationnel (je devais aller dans sa cave pour relancer le jus, et les lumières de ses couloirs fonctionnaient normalement). Bref, quand je lui ai dit que je ne trouvais pas normal que le hall soit relié à mon compteur il a forcément nié l'affaire, mais ça vous situe tout de même un peu le taux de radinerie du bonhomme. Malgré tout il a changé mon installation, c'est son neveu ou je ne sais qui d'autre qui s'en est occupé, c'est un pro, dixit le proprio. Et le couloir n'est plus sur mon compteur, j'ai vérifié ! Mais selon lui, j'ai perdu sa confiance. Ainsi soit-il, si il préfère garder ses fusibles en porcelaine pour lui, grand bien lui fasse.

Etrangement, le contrat, alors de courte durée (12 mois), a été prolongé tacitement, et du coup, à l'heure actuelle, équivaut à un bail standard de 9 ans si je ne raconte pas de bêtises.

J'ai ensuite connu des problèmes au niveau professionnel, qui m'ont forcé a accumuler du retard dans le paiement de mes loyers (à l'heure actuelle, ils sont intégralement remboursés, je le précise tout de même) A partir de là, c'est un peu un jeu de bon flic/mauvais flic qui démarre. L'homme s'emporte, la femme tempère. Le type a déjà été à plusieurs reprises menaçant verbalement, impliquant notamment des "baffes dans la tronche" ou encore "votre bordel je le fous dehors", c'était un peu la bonne ambiance qui régnait quand je leur devait encore des arriérés. Mais je pense que le gars s'excitait encore plus quand je lui disait que c'est lui qui allait avoir des problèmes si il mettait "mon bordel" à la rue. Attention, je reconnais entièrement mes tors et mes devoirs, mais si une solution à l'amiable a été trouvée pour les rembourser progressivement, je ne pense pas que son attitude déplacée soit des plus constructives. Mais bon, je m'égare.

Pendant cette période ou je leur était redevable plus que de coutume, certains problèmes sont apparus. Etant donné que je ne me sentais pas à la mener large vu ma situation, je me suis "accommodé" de ceux-ci.

D'abord une tache de moisissure sur le mur des wc. C'est une pièce très humide, ce n'est pas étonnant en soi, et l'aération fixée au plafond fait à mon avis plus office de leurre qu'autre chose. Leur solution est de nettoyer le mur avec une éponge et du vinaigre (je crois même que du papier alu était invoqué dans leur méthode fumeuse). Bon, là-dessus, je m'en fous un peu, et surtout je me dit que ces gens ne m'ont pas fait signer d'état des lieux...

Plus tard encore, c'est une autre tache d'humidité qui apparait sur le mur de la chambre, d'abord cachée par un grand poster, il a fallu du temps avant que je m'en rende compte. La solution du proprio : appeler un de ses potes, pas le même qui fait mon install éléctrique, un autre pote-soi-disant-pro, hum, il a juste frotté le mur avec une brosse et voilà ! Niveau tromperie, j'ai aussi remarqué que cette zone du mur a été repeinte, probablement à la sortie du locataire précédent, histoire de camoufler cela. Mais à nouveau, qu'à cela ne tienne, ils ne voulaient pas faire d'état des lieux...

Un plus gros problème est cependant survenu depuis peu, il y a de l'eau qui coule de mon plafond (au-dessus c'est le toit). Autant une tache sur un mur je peux vivre avec, mais quand il pleut fort, ramasser des goutes d'eau sur le crane en mode supplice à la chinoise quand on est dans son canapé c'est quand même moyen. J'aimerais bien qu'au moins ce détail plus si anodin que ça soit réparé mais rien ne bouge.

Ils sont devenus très intrusifs, et même si je ne peux pas le prouver, j'ai déjà retrouvé des lettres "maladroitement" refermées, dont je soupçonne fortement les proprios d'avoir été lire le contenu. Même si ce détail peut sembler émaner d'une paranoïa aiguë, il est aussi appuyé par des petites répliques qui sembleraient sorties d'un mauvais thriller : "Votre poubelle est bien lourde cette semaine" "Vous regardez la télévision tard, non ?" "Vous avez oublié de fermer votre fenêtre en partant, je l'ai fait pour vous, j'avais peur qu'il pleuve à l'intérieur" (niveau je rentre pas chez toi, celle-là elle est bien quand même, non ?).

Du coup,je pense que je vais simplement changer la serrure de la porte pour être tranquille sur ce point, je me demande d'ailleurs si je dois les prévenir de cela, même si sur papier j'aime bien l'idée de les imaginer en pleine déconfiture devant l'incapacité a violer mon intimité quand bon leur semble (et surtout quand je ne suis pas là), peut-être est-ce un devoir légal de prévenir du changement d'une serrure ?

Pareillement, ai-je le droit de demander à disposer d'une boite aux lettres privative (et fermée à clé) ? En l'état, le courrier tombe à même le sol, celui des proprios, d'un autre locataire de l'immeuble et le mien.

Depuis que je suis "à jour" niveau loyer, leur seule optique est visiblement de me faire partir, mais sauf que je n'en ai pas envie et j'ai l'impression que je ne devrais pas être tributaire de leur propension à éviter de dépenser un seul centime pour entretenir leur bien, comment les forcer à faire des travaux alors que je suis dans mes droits ?

Même si j'essaie de rester courtois et poli lors de nos rencontres, dans la mesure du possible ce serait bien de garder une certaine "entente amiable" dans le sens ou nous vivons dans le même immeuble,  chaque problème a été chaque fois rapporté de façon orale. Devrais-je également en tenir compte si je dois passer par une voie plus officielle pour faire accélérer les travaux ? Parce qu'autant j'imagine qu'on ne pourra pas me reprocher les dégâts en fin de bail, autant on pourrait insinuer que j'ai emménagé dans le bien tel quel ? Et que l'eau qui me coule dessus, j'étais au courant ?

Merci d'avance pour les courageux qui sont arrivés ici, et merci davantage pour ceux qui pourraient me filer des tuyaux. Ce mot prend tellement sens quand on est face à des problèmes de plomberie et de fuite d'eau.

Dernière modification par Gus Russo (22-02-2017 05:53:53)

Hors ligne

Gus Russo
Pimonaute
Inscription : 22-02-2017
Messages : 5

Re : Propriétaire un peu trop radin sur les bords (et même au milieu en fait)

Merci de vos réponses.

@GT :  Non, ce qui était étrange, c'est que les proprios ne s'opposent pas au renouvellement du bail à la fin des 12 premiers mois, vu qu'ils trouvaient déjà à l'époque que refaire une installation électrique datant des années 80 était un acte qui entrainait la perte de confiance vis à vis du locataire, je m'attendais à un préavis.

Aller signer un papier chez eux est probablement la bonne action à mener. Bonne idée pour conjuguer le légal et le convivial. Enfin, on se comprend.

Pour la boite aux lettres, voilà ce que dit le règlement de la police (article 51) :
§2. Les occupants de l’immeuble sont tenus de laisser apparaître de manière claire leur nom près
de la porte d’entrée, sur la boîte aux lettres ainsi que sur la sonnette.
source : http://www.etterbeek.be/Brochures/2017/ … erbeek.pdf

J'ai malheureusement l'impression qu'une boite peut servir à plusieurs noms vu cet extrait.

Hors ligne

GT
Pimonaute incurable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 3 324

Re : Propriétaire un peu trop radin sur les bords (et même au milieu en fait)

@Gus Russo

Sachez oû vous allez.

Procédure pour obtenir la réalisation des réparations nécessaires à charge de son propriétaire

Il est tout à fait normal d’exiger de son propriétaire qu’il effectue les réparations qui lui incombent.

La première étape est évidemment de le prévenir des travaux à effectuer dans le logement, par écrit ou de vive voix.

(Vous l'avez déjà fait !)

Sans réponse de sa part ou en cas de refus d’effectuer les travaux nécessaires, l’étape suivante est la mise en demeure par lettre recommandée. Dans une mise demeure doivent être précisés:
o    la nature des travaux à effectuer;
o    éventuellement, un devis fourni par un professionnel;
o    une échéance pour permettre au propriétaire d’apporter une réaction positive (9 jours semblent être le laps de temps normal);
o    une précision quant à la procédure prévue après l’envoi de la mise en demeure.
En cas de mutisme de la part du propriétaire, le locataire peut réagir de plusieurs manières.
La première solution, sans doute la plus facile, n’est valable que pour des travaux à effectuer dont les montants ne dépassent pas des sommes trop élevées. Dans ce cas, le locataire fait évaluer le montant des travaux par un professionnel. Il envoie ce devis au propriétaire, accompagné d’une nouvelle mise en demeure d’effectuer les travaux de 9 jours. Sans réaction positive du propriétaire, le locataire fait effectuer les travaux par le professionnel. Il envoie par la suite la copie de la facture au propriétaire et en déduit le montant de son loyer. Mais attention, il ne s’agit pas de faire rénover tout le logement aux frais du propriétaire, sans son accord, sous peine que le locataire se voit obligé par le juge de paix de prendre le coût des travaux à ses frais.
L’autre solution, plus longue, est d’entamer une procédure en justice de paix. Le locataire peut le faire avec l’aide d’un avocat, mais il peut aussi le faire seul. Dans ce cas, il lui est conseillé de rencontrer auparavant un juriste pour s’informer de la procédure à suivre.
Attention, dans aucun cas, le locataire ne peut arrêter de payer son loyer. Il existe malheureusement beaucoup d’exemples où des locataires, qui vivaient de graves problèmes avec leur propriétaire, ont dû quitter leur logement sous décision judiciaire (à leurs torts) parce qu’ils avaient interrompu le paiement de leur loyer.

http://bruxelles-j.be/te-loger/lentreti … ocataires/

Exemple de mise en demeure
https://www.cera.be/~/media/CERA/Files/ … gen_FR.doc

Une lecture utile ?

Si un locataire a un problème dans son appartement, il a l'obligation de prévenir, en général par téléphone, son propriétaire. Parfois, plusieurs appels téléphoniques n'apportent aucune solution.

Il faut alors envoyer une lettre (de préférence recommandée) au propriétaire. S'il ne réagit pas, il faut lui envoyer une lettre recommandée de mise en demeure.

Il ne faut pas oublier que le locataire doit gérer le bien qu'il occupe "en bon père de famille" et qu'il doit prévenir le propriétaire en cas de problème dans l'appartement. Si ce n'est pas le cas, le propriétaire pourrait affirmer que le problème s'est aggravé sans qu'il en soit informé.

En cas de problème, le locataire doit garder tous les justificatifs: copie des courriers envoyés au propriétaire, photos (lorsqu'il y a des problèmes d'insalubrité, de travaux non effectués), témoignages des voisins.

Devant un juge de paix
Si aucune solution n'est trouvée, il faut s'adresser au juge compétent dans ce type de litige: le juge de paix.

http://www.jeminforme.be/logement/litig … oprietaire

Dernière modification par GT (23-02-2017 15:41:01)

En ligne

libra
Pimonaute intarissable
Inscription : 05-02-2011
Messages : 1 166

Re : Propriétaire un peu trop radin sur les bords (et même au milieu en fait)

Gus Russo a écrit :

Merci de vos réponses.

Pour la boite aux lettres, voilà ce que dit le règlement de la police (article 51) :
§2. Les occupants de l’immeuble sont tenus de laisser apparaître de manière claire leur nom près
de la porte d’entrée, sur la boîte aux lettres ainsi que sur la sonnette.
source : http://www.etterbeek.be/Brochures/2017/ … erbeek.pdf.

Vous avez pris en location un logement aménagé dans une arrière maison. À Bruxelles (RBC), il est interdit d'aménager un logement. L'information me vient du service Urbanisme de l'administration communale de Schaerbeek.

En ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

La déclaration TVA de construction et rénovation remplacée par une nouvelle procédure finances.belgium.be/fr/Actual…

Hier De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Maison 1 600 000 € IXELLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Villa Sorry : trop tard ! BEERSEL
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Maison 2 100 000 € IXELLES
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Appartement 1 050 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    fringilla commodo Sed Aliquam vel, accumsan ipsum elit. consequat.