[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Decompte chauffage

chevalier001
Pimonaute
Inscription : 29-09-2017
Messages : 2

Decompte chauffage

Bonjour,

Je viens de recevoir mon décompte de chauffage de la firme Techem, je suis à la fin de ma 1er année de location d'un appartement de 60m2, les calorimètres sont à évaporation et ma consommation totale pour 4 radiateurs est de 37 pour l'année. Il y a 5 appartements sans l'immeuble dont la consommation totale est de 199 unités. Total des frais sans les charges fixes : 5216,32
Total des frais fixes (20%) : 1304.06

Ma facture personnelle demandée est de 1194.71 €

Le montant des frais me semble énorme, j'ai donc demandé copie des factures.

Est ce normal ?

En vous remerciant

Cordialement.

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 6 301

Re : Decompte chauffage

Maintenant, regardez bien dans vos listings trimestriels ce qui est répertoriés comme frais d'entretien pour votre chaudière.
- car soit elle est très ancienne, tombe souvent en panne et il y a beaucoup d'interventions
- soit vous n'avez pas de sonde sur le toit et le Syndic fait couper le chauffage en juin et le fait rallumer en septembre, ce qui coûte évidemment 2 interventions en plus!

En ligne

LoStrano
Pimonaute
Inscription : 20-04-2018
Messages : 2

Re : Decompte chauffage

Christine Rivière a écrit :
rexou a écrit :

Je ne suis pas dans l'erreur, je vous expose un fait : La firme TECHEM-CALORIBEL place  des calos à évaporation dont le niveau de liquide lors du placement EST à zéro. Avec l'effet naturel de l'évaporation, il existe donc une consommation existante, même si votre radiateur n'a jamais fonctionné. Ce n'est pas un avis, c'est une réalité. Vous en faites ce que vous voulez..

C-à-d que normalement, ils doivent mettre plus de liquide que le zéro. Ainsi, quand un radiateur n'a pas marché, le liquide revient au zéro par évaporation naturelle.


Même en mettant le liquide au-dessus du zéro pour compenser l'évaporation naturelle le liquide peut finir par se retrouver plus bas que le zéro. Avec une consommation de 1.5, alors que la radiateur n'a JAMAIS été allumé.
C'est un fait.

Un autre fait, même si votre radiateur est éteint (vanne placée sur l'antigel), s'il se trouve à côté d'une fenêtre/porte et que vous avez le malheur de l'ouvrir à un moment en hiver pour une quelconque raison, le radiateur chauffera et donc une évaporation aura lieu. Pourtant le locataire/propriétaire s'imaginera ne jamais l'avoir ouvert et sera surpris de voir une consommation de 0.5 à 1.5 au bout d'un an.

Hors ligne

billen
Pimonaute assidu
Inscription : 11-03-2018
Messages : 84

Re : Decompte chauffage

NB:
lorsqu'il y a évaporation naturel du liquide et que la chaudière ne tourne pas, les unités comptent pour nulles!
Ex: si la chaudière est arrêtée de mai à sept, et que le tube évapore 3 unités, ca fait 3 unités à zéro consommation donc vous n'êtes pas pénalisé.

le saviez vous:
cet tubes contiennent un liquide nocif!

j'dis ca, j'dis rien

Hors ligne

LoStrano
Pimonaute
Inscription : 20-04-2018
Messages : 2

Re : Decompte chauffage

billen a écrit :

NB:
lorsqu'il y a évaporation naturel du liquide et que la chaudière ne tourne pas, les unités comptent pour nulles!
Ex: si la chaudière est arrêtée de mai à sept, et que le tube évapore 3 unités, ca fait 3 unités à zéro consommation donc vous n'êtes pas pénalisé.

Petite question, si la chaudière est éteinte et qu'il y a une consommation de 3 unités, pour suivre l'exemple, comment pourrait-il s'agir de 3 unités à zéro si le relevé ne se fait qu'une fois l'an?

Pour que cela soit considéré comme "zéro consommation" il faudrait connaître le niveau en septembre et ensuite en mai.

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 760

Re : Decompte chauffage

billen a écrit :

NB:
lorsqu'il y a évaporation naturel du liquide et que la chaudière ne tourne pas, les unités comptent pour nulles!
Ex: si la chaudière est arrêtée de mai à sept, et que le tube évapore 3 unités, ca fait 3 unités à zéro consommation donc vous n'êtes pas pénalisé.

le saviez vous:
cet tubes contiennent un liquide nocif!

j'dis ca, j'dis rien


Mais vous n'êtes jamais pénalisé !

Quel que soit le mode de calcul.  Avec un liquide au départ au dessus de zéro ou à zéro, c'est sans grand intérêt... La répartition est identique pour tous les radiateurs et en fin de compte, la proportion à payer par chaque utilisateur sera comparable. Il existe des frais totaux et il faut les répartir en fonction du critère du confort de base reçu (frais fixes) et de l'usage plus ou moins intensif de la consommation. (calorimètres). La clé de répartition est un choix à faire en AG.

Le débat sur les calos avec liquide à zéro ou au dessus de zéro est plutôt stérile. Si vous voulez payer moins il faut diminuer la consommation totale. Isolation, nouvelle chaudière, photovoltaïque sont des pistes intelligentes à explorer.

Il n'a jamais été répondu à ma question initiale : ces frais incluent-ils aussi le chauffage de l'eau ? ou même aussi l'eau froide ? L'intervenant semble consommer plus que les autres appartements. C'est son droit. Mais les frais ne me semblent pas anormaux. Le confort a un prix.


rexou

Hors ligne

Aime ce post :
Christine Rivière
Pimonaute assidu
Inscription : 29-06-2017
Messages : 114

Re : Decompte chauffage

rexou a écrit :

Mais vous n'êtes jamais pénalisé !

Quel que soit le mode de calcul.  Avec un liquide au départ au dessus de zéro ou à zéro, c'est sans grand intérêt... La répartition est identique pour tous les radiateurs et en fin de compte, la proportion à payer par chaque utilisateur sera comparable. Il existe des frais totaux et il faut les répartir en fonction du critère du confort de base reçu (frais fixes) et de l'usage plus ou moins intensif de la consommation. (calorimètres). La clé de répartition est un choix à faire en AG.

C'est complètement faux !

Je vais prendre un exemple simple :

Un habitant qui n'a pas chauffé du tout. Ça peut arriver, absent tout l'hiver par exemple.

S'il n'y a pas de remplissage de liquide au dessus de niveau "zéro", pour compenser l'évacuation naturelle du liquide (qui se fait toujours même sans chauffage puisque le liquide s'évapore tout seul), cette personne payera des frais de chauffage alors qu'il n'a pas chauffé du tout. Alors que si le le remplissage est au delà du niveau zéro, le liquide arrivera à zéro au bout d'un an et la personne en payera rien.

On ne va pas revenir là dessus après des mois. Je peux vous démontrer tout ça de façon rigoureusement mathématique, toutes les aberrations de ce système par calorimètres à liquide. On peut démontrer les nombreuses erreurs et approximations de ce système. Mais je ne vais pas passer mon temps, vu la mauvaise foi dont vous faites preuve. J'ai autre chose à faire, merci bien

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 760

Re : Decompte chauffage

Christine Rivière a écrit :
rexou a écrit :

Mais vous n'êtes jamais pénalisé !

Quel que soit le mode de calcul.  Avec un liquide au départ au dessus de zéro ou à zéro, c'est sans grand intérêt... La répartition est identique pour tous les radiateurs et en fin de compte, la proportion à payer par chaque utilisateur sera comparable. Il existe des frais totaux et il faut les répartir en fonction du critère du confort de base reçu (frais fixes) et de l'usage plus ou moins intensif de la consommation. (calorimètres). La clé de répartition est un choix à faire en AG.

C'est complètement faux !

Je vais prendre un exemple simple :

Un habitant qui n'a pas chauffé du tout. Ça peut arriver, absent tout l'hiver par exemple.

S'il n'y a pas de remplissage de liquide au dessus de niveau "zéro", pour compenser l'évacuation naturelle du liquide (qui se fait toujours même sans chauffage puisque le liquide s'évapore tout seul), cette personne payera des frais de chauffage alors qu'il n'a pas chauffé du tout. Alors que si le le remplissage est au delà du niveau zéro, le liquide arrivera à zéro au bout d'un an et la personne en payera rien.

On ne va pas revenir là dessus après des mois. Je peux vous démontrer tout ça de façon rigoureusement mathématique, toutes les aberrations de ce système par calorimètres à liquide. On peut démontrer les nombreuses erreurs et approximations de ce système. Mais je ne vais pas passer mon temps, vu la mauvaise foi dont vous faites preuve. J'ai autre chose à faire, merci bien

1. Pas d'utilisation du chauffage ne veut pas dire pas de bénéfice de la chauffe générale de l'immeuble.
2. La mise à la disposition de la possibilité d'utiliser ce chauffage implique un coût
3. Le système est imparfait. Personne ne le nie. Avez-vous mieux à proposer ? (sauf à vivre dans votre cabane au fond d'un bois bien sur)
4. Vous détenez bien sur la seule clé de la vérité absolue... mais vous ne pouvez pas comprendre que même sans utiliser vos radiateurs, le seul fait de vivre dans une copropriété avec un chauffage commun implique de participer aux frais. Ah oui, c'est dur : PA-YER.  Ben oui... les autres ne sont pas là pour vous entretenir, il faut aussi participer. Je sais... c'est injuste.


rexou

Hors ligne

Aiment ce post :
panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 6 301

Re : Decompte chauffage

De toutes façons les calorimètres à évaporation ne sont plus conformes aux normes européennes qui exigent des calorimètres électroniques.

Aucun CP chez vous ne le sait? Votre syndic non plus?

En ligne

Christine Rivière
Pimonaute assidu
Inscription : 29-06-2017
Messages : 114

Re : Decompte chauffage

rexou a écrit :
Christine Rivière a écrit :

Mais je ne vais pas passer mon temps, vu la mauvaise foi dont vous faites preuve. J'ai autre chose à faire, merci bien

1. Pas d'utilisation du chauffage ne veut pas dire pas de bénéfice de la chauffe générale de l'immeuble.
2. La mise à la disposition de la possibilité d'utiliser ce chauffage implique un coût
3. Le système est imparfait. Personne ne le nie. Avez-vous mieux à proposer ? (sauf à vivre dans votre cabane au fond d'un bois bien sur)
4. Vous détenez bien sur la seule clé de la vérité absolue... mais vous ne pouvez pas comprendre que même sans utiliser vos radiateurs, le seul fait de vivre dans une copropriété avec un chauffage commun implique de participer aux frais. Ah oui, c'est dur : PA-YER.  Ben oui... les autres ne sont pas là pour vous entretenir, il faut aussi participer. Je sais... c'est injuste.

Inutile de passer votre temps à répondre de manière aussi structurée si c'est pour répondre à côté de la plaque.
Je vous ai avancé des arguments imparables mais c'est trop vous demander que d'acquiescer, vous préférez répondre tout à fait autre chose, un signe de plus de votre mauvaise foi.
Bien entendu qu'il y a des frais fixes et des frais inhérents à l'installation même. Simplement, ces frais ne peuvent être facturés par une erreur de mesure, qui consiste à ne pas tenir compte du fait que le liquide dans les calorimètres s'évapore tout seul entre deux relevés !
Et je pense que toutes les sociétés de gestion d'énergie le font. Je sais que Ista le fait, je vous ai mis une photo d'un calorimètre Techtem qui montre que l'échelle commence au-dessus du zéro. Mais votre mauvaise foi vous pousse à nier ces éléments évidents et depuis des mois ! Quelle malhonnêteté intellectuelle ! Et venir relancer ce débat stérile des mois plus tard ! Il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut rien entendre.

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 760

Re : Decompte chauffage

Christine Rivière a écrit :
rexou a écrit :
Christine Rivière a écrit :

Mais je ne vais pas passer mon temps, vu la mauvaise foi dont vous faites preuve. J'ai autre chose à faire, merci bien

1. Pas d'utilisation du chauffage ne veut pas dire pas de bénéfice de la chauffe générale de l'immeuble.
2. La mise à la disposition de la possibilité d'utiliser ce chauffage implique un coût
3. Le système est imparfait. Personne ne le nie. Avez-vous mieux à proposer ? (sauf à vivre dans votre cabane au fond d'un bois bien sur)
4. Vous détenez bien sur la seule clé de la vérité absolue... mais vous ne pouvez pas comprendre que même sans utiliser vos radiateurs, le seul fait de vivre dans une copropriété avec un chauffage commun implique de participer aux frais. Ah oui, c'est dur : PA-YER.  Ben oui... les autres ne sont pas là pour vous entretenir, il faut aussi participer. Je sais... c'est injuste.

Inutile de passer votre temps à répondre de manière aussi structurée si c'est pour répondre à côté de la plaque.
Je vous ai avancé des arguments imparables mais c'est trop vous demander que d'acquiescer, vous préférez répondre tout à fait autre chose, un signe de plus de votre mauvaise foi.
Bien entendu qu'il y a des frais fixes et des frais inhérents à l'installation même. Simplement, ces frais ne peuvent être facturés par une erreur de mesure, qui consiste à ne pas tenir compte du fait que le liquide dans les calorimètres s'évapore tout seul entre deux relevés !
Et je pense que toutes les sociétés de gestion d'énergie le font. Je sais que Ista le fait, je vous ai mis une photo d'un calorimètre Techtem qui montre que l'échelle commence au-dessus du zéro. Mais votre mauvaise foi vous pousse à nier ces éléments évidents et depuis des mois ! Quelle malhonnêteté intellectuelle ! Et venir relancer ce débat stérile des mois plus tard ! Il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut rien entendre.

Mauvaise foi, malhonnêteté intellectuelle, à côté de la plaque... en face de vos éléments imparables.

Vous mentionnez ce que vous appelez une "erreur de mesure". C'est seulement le choix d'un système, certes imparfait,mais auquel vous ne pouvez qu'adhérer dans la mesure où il n'existe pas d'option "miracle" et le choix de ce système est décidé par la majorité des cp en ag. Veuillez noter dans votre immense génialitude que ce système imparfait est identique pour chaque copropriétaire. Vous ne subissez donc pas un préjudice. Il existe différents systèmes et aucun n'est parfait.

Vous avez négligé, dans votre envolée lyrique, de répondre au point 3 de ma réponse structurée : AVEZ-VOUS MIEUX A PROPOSER ?  Je tends l'oreille mais je n'ai jusqu'à présent perçu qu'un assourdissant silence en réponse à cette question simple. Vous disiez donc ?

Dernière modification par rexou (22-04-2018 00:44:53)


rexou

Hors ligne

Christine Rivière
Pimonaute assidu
Inscription : 29-06-2017
Messages : 114

Re : Decompte chauffage

rexou a écrit :

Vous avez négligé, dans votre envolée lyrique, de répondre au point 3 de ma réponse structurée : AVEZ-VOUS MIEUX A PROPOSER ?  Je tends l'oreille mais je n'ai jusqu'à présent perçu qu'un assourdissant silence en réponse à cette question simple. Vous disiez donc ?

Alors, la réponse est simple : au lieu d'une chaudière pour tout l'immeuble avec décompte par calorimètres, on peut installer une chaudière individuelle par appartement.

Cela peut sembler couteux à installer, mais les avantages sont nombreux, et en définitive je pense que c'est moins couteux

1) chaudière individuelle, avantages et inconvénients :

- coût de départ élevé
- nécessite de plus nombreux entretiens et réparations
+ le locataire paye ses charges directement à son fournisseur d'énergie
+ si le locataire est un mauvais payeur, ce n'est plus au bailleur d'en faire les frais et d'envoyer des rappels ou d'aller en justice : cela devient le problème du fournisseur d'énergie, qui a beaucoup plus de moyens et qui a la possibilité de mettre un compteur à budget
+ indépendance du propriétaire : il ne doit plus s'occuper de gérer des provisions de charge ni des décomptes
+ le locataire gère lui même son chauffage, il le coupe et le rallume à sa guise, il peut surveiller sa consommation au compteur
+ au départ du locataire, il ne faut plus attendre de décompte de chauffage ni d'intervention du gestionnaire des calorimètres voire du syndic. On peut aller tout de suite à la banque  pour libérer la garantie locative : moins de stress
+ Lors de la mise en location, c'est plus avantageux commercialement, car on ne doit pas demander de provisions de charge. Ainsi, il est plus présentable de demander 500 € de loyer (par exemple) et charges variables, que de demander 500 € + 100 € de provision de charges. Car pour le locataire, l'addition est vite faite : ce sera 600 € à payer, donc 600 € à donner au bailleur.
+ à la revente du bien, cela peut-être un réel atout. On peut facilement expliquer au candidat acheteur que c'est plus intéressant : il aura la maîtrise de ses charges s'il veut être occupant, et il sera plus tranquille et indépendant s'il veut être bailleur

2) calorimètres : avantages et inconvénients :

+ bon marché à l'installation
+ simple à installer et facile d'usage
+/- une seule chaudière pour l'immeuble : plus facile à entretenir. Mais en cas de panne, tout l'immeuble en subit les conséquences
+/- calorimètres électroniques plus fiables que ceux à liquide, mais plus coûteux et changement de pile à faire
- Nécessite l'intervention d'une société spécialisée (gestionnaire d'énergie), donc un intermédiaire
- rend le bailleur responsable : en cas de problème, c'est lui que le locataire va mettre en cause
- c'est aussi le bailleur qui devra payer si le locataire ne paye pas ses consommations. Il sera entre le locataire et le fournisseur d'énergie. Entre le marteau et l'enclume. Et si le locataire est insolvable, le bailleur sera perdant
- les décomptes peuvent être compliqués, surtout s'il y a de fréquents départs et arrivées de locataires
- les décomptes se font à date fixe, donc si un locataire part à une autre date, il faut faire un relevé intermédiaire, d'où passage du gestionnaire obligatoire et calculs supplémentaires
- nombreuses erreurs de mesure et possibilités de contestations
- les gestionnaires ne sont pas tous sérieux
- nombreux intervenants : locataire - bailleur - gestionnaire - syndic ... En cas de problème, tout le monde se renvoie la balle

Dernière modification par Christine Rivière (28-04-2018 12:32:27)

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 760

Re : Decompte chauffage

Christine Rivière a écrit :
rexou a écrit :

Vous avez négligé, dans votre envolée lyrique, de répondre au point 3 de ma réponse structurée : AVEZ-VOUS MIEUX A PROPOSER ?  Je tends l'oreille mais je n'ai jusqu'à présent perçu qu'un assourdissant silence en réponse à cette question simple. Vous disiez donc ?

Alors, la réponse est simple : au lieu d'une chaudière pour tout l'immeuble avec décompte par calorimètres, on peut installer une chaudière individuelle par appartement.

C'est absolument génial. Très simple en effet. Il suffit de faire voter ce point en AG et y faire adhérer 75% des votants.

Chaque appartement doit seulement disposer d'un emplacement qui convient au placement de la nouvelle chaudière, ainsi que d'une cheminée. Ensuite, il suffit de percer le sol de chaque pièce afin d'y faire passer les nouveaux tuyaux qui alimenteront les radiateurs. Ou (encore plus simple) simplement installer une tuyauterie apparente. Un peu plus encombrant, un peu moins joli, mais moins cher. ^^

Quelques petites questions dont la réponse peut être intéressante :

- Vous avez bien sur déjà exposé votre brillante idée en AG. Qu'en disent les autres CP ?
- Savez-vous s'il est possible matériellement d'installer des chaudières individuelles dans chaque appartement ?
- Avez-vous déjà pris contact avec un chauffagiste qui vous a donné un aperçu de l'ampleur des travaux et des petits frais que ceux-ci occasionneront pour chaque copropriétaire ?

Une réflexion stupide pour terminer. Vous avez raison  : les avantages d'un chauffage individuels me semblent en effet indiscutables. Il existe sur le marché des appartements conçus avec ce mode de chauffage. Mais pourquoi diable avez-vous opté pour l'achat d'un bien dans une copropriété avec un chauffage collectif ?


rexou

Hors ligne

Aime ce post :
rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 760

Re : Decompte chauffage

Pour info, placer une chaudière individuelle, ce n'est pas vraiment aussi simple qu'accrocher un appareil sur le mur. Vous devez avoir une cheminée, une arrivée de gaz, et un circuit de tuyaux pour alimenter chaque radiateur.

Vous avez listé tous les avantages et inconvénients... pour un bailleur. Quid des proprios qui occupent simplement leur bien ? Tous ne sont pas bailleurs !

Vous avez déjà réfléchi à tout cela ? Réfléchissez-y encore ! ^^ Et faites-vous aider.


rexou

Hors ligne

Christine Rivière
Pimonaute assidu
Inscription : 29-06-2017
Messages : 114

Re : Decompte chauffage

rexou a écrit :

Une réflexion stupide pour terminer. Vous avez raison  : les avantages d'un chauffage individuels me semblent en effet indiscutables. Il existe sur le marché des appartements conçus avec ce mode de chauffage. Mais pourquoi diable avez-vous opté pour l'achat d'un bien dans une copropriété avec un chauffage collectif ?

Cher Monsieur
Je savais, avant même de cliquer, que j'allais avoir une réponse agressive. Je suis pourtant dans la recherche de solutions et je tentais, équitablement, d'établir les qualités et défauts de toutes les solutions.

Pour votre info personnelle, je n'ai plus de bien en co-propriétés, parce que c'est une source de problèmes et de frais. Comme vous le dites, on ne fait pas ce qu'on veut. Nous sommes bailleurs d'immeubles de rapport que nous possédons à 100 % avec ma moitié.

Je pense cependant que même dans une co-propriété sévère, il est toujours possible pour un propriétaire d'équiper son logement d'une chaudière individuelle.
Légalement, il me semble que les autres propriétaires ne peuvent pas s'y opposer. Chacun aménage son logement comme il l'entend, si cela ne perturbe pas la communauté, ce qui est le cas.
Techniquement, il est presque toujours possible de placer une petite chaudière murale dans un coin et de faire passer les tuyaux, même si parfois cela exige des détours et passages au dessus des portes par exemple.
Au niveaux coûts, nous avons pu acheter des chaudières murales pour 930 €. Avec des accessoires on en avait pour 1.400 € à 1.500 euros par logement. Évidemment, si vous le faites faire, le prix sera de 3 fois celui-là.

J'estime néanmoins que ça vaut la peine. J'ai pu négocier des loyers un peu plus élevés, j'ai évité de payer les notes de chauffage de deux locataires insolvables, dont l'un s'est vu mettre un compteur à budget 6 mois après son arrivée. Et je pense que c'est une plus-value à la revente.
Enfin, je n'ai plus de plaintes de locataires concernant des températures trop basses etc . Ils règlent leurs appareil à leur manière, et si la note finale est hors de prix, ils ne peuvent rien contre moi : c'est avec le fournisseur d'énergie qu'ils doivent traiter et vous pensez bien que ces fournisseurs ont des moyens de pression que nous n'avons pas. En cas d'impayés, ils installent un compteur à budget et ils ont des services de recouvrement spécialisés

Bref, chacun fait comme il veut, mais nous les provisions de charge, les discussions, les décomptes foireux des gestionnaires, les erreurs de mesure, les décomptes d’apothicaires... Tout ça on en avait assez et on a résolu 50 % de nos problèmes de locataires avec cette méthode. J'ai eu plus de problème de paiements de charges que de paiement de loyers. Le loyer est fixé au départ et est indiscutable. Quant aux charges, les gens de mauvaise foi trouvent des excuses : vos appartements sont mal isolés, les calorimètres ne sont pas fiables, les décomptes sont faux, j'ai été absent tout l'hiver je n'ai pas chauffé. Et merde ce salaud de proprio m'a encore facturé X euros à repayer. Et j'en passe.
Maintenant, plus de discussion : c'est au fournisseurs d'énergie genre Luminus ou Engie qu'on paye, et là ça rigole beaucoup moins.

Dernière modification par Christine Rivière (28-04-2018 14:30:01)

Hors ligne

LaurImmo
Pimonaute assidu
Lieu : ARLON
Inscription : 07-08-2013
Messages : 49

Re : Decompte chauffage

Christine Rivière a écrit :

Je pense cependant que même dans une co-propriété sévère, il est toujours possible pour un propriétaire d'équiper son logement d'une chaudière individuelle.
Légalement, il me semble que les autres propriétaires ne peuvent pas s'y opposer. Chacun aménage son logement comme il l'entend, si cela ne perturbe pas la communauté, ce qui est le cas.

Déduction un peu hâtive... Avez-vous pensé aux déperditions de chaleur éventuelles du chauffage commun dans l'appartement équipé de cette chaudière inividuelle?
NON? Et bien, le copropriétaire du dessus qui va voir sa consommation s'envolée va y penser lui... Il y a même de fortes chances qu'il ne paiera plus ses charges...
OUI? Et le copropriétaire qui a placé cette chaudière individuelle va-t-il être d'accord de payer pour ces déperditions dont il profite dans son appartement?

Ce n'est pas anodin de placer une chaudière individuelle en copropriété...


Agente immobilière titulaire IPI: Syndic & Régisseur   
Formatrice IFAPME en administration de biens immobiliers, déontologie

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 6 301

Re : Decompte chauffage

Laurimmo a écrit :

OUI? Et le copropriétaire qui a placé cette chaudière individuelle va-t-il être d'accord de payer pour ces déperditions dont il profite dans son appartement?

Ce serait stupide de sa part puisque devra de toutes façon payer les frais fixes de l'installation commune. les actes de base prévoient souvent une répartition des frais liés à l'eau chaude et au chauffage commun de 20 à 35% de frais fixes (répartis en fonction des quotités) pour 80% à 65% de frais variables (répartis au prorata des consommations)

En ligne

LaurImmo
Pimonaute assidu
Lieu : ARLON
Inscription : 07-08-2013
Messages : 49

Re : Decompte chauffage

C'est du vécu en fait...

Dans une petite copropriété, le syndic en place (comptable et présent depuis... 54 ans!), a abandonné cette copropriété au sursaut de ce problème:

Le copropriétaire du 5ème avait placé un chauffage individuel gaz dans son appartement sans rien demander aux autres et du jour au lendemain, n'a plus payé les charges liés au chauffage commun au mazout.
Du jour au lendemain, le copropriétaire du 6ème n'a plus payé ses charges non plus... Cela faisait 3 ans. Le syndic sortant n'a jamais pris la peine de savoir pourquoi. C'est la première chose que j'ai fait: lui téléphoner. Il m'a fait alors savoir que ses relevés Techem s'étaient envolés et pour cause: les tuyaux de son chauffage passe par l'appartement du 5ème (ils ne sont pas dans les murs en plus, vieux bâtiment), il payait donc les déperditions dans cet appartement.
Rien de prévu dans les statuts (vieillots: ils dataient de l'après-guerre)...
J'ai demandé au copropriétaire du 5ème d'intervenir dans les frais fixes à raison de 20%, ouf, il fut d'accord!
AG... Adaptation des statuts (elle n'avait pas encore été faites en plus!)...
Le copropriétaire du 6ème a payé tous ses arriérés, celui du 5ème participe aux frais de chauffage commun (fixes)...

La copropriété est revenue à sa très grande quiétude habituelle... Le syndic est détendu aussi!  wink Rendez-vous dans 54 ans également...  lol


Agente immobilière titulaire IPI: Syndic & Régisseur   
Formatrice IFAPME en administration de biens immobiliers, déontologie

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 6 301

Re : Decompte chauffage

@LaurImmo: Votre pseudo semble indiquer que vous êtes une professionnelle de l'immobilier. Mais comment expliquez-vous que votre copropriété vit dans l'illégalité? Aucun des copropriétaires chez vous ne connaît les lois? Vous non plus?

LaurImmo a écrit :

Rien de prévu dans les statuts (vieillots: ils dataient de l'après-guerre)...

La loi vous obligeait à les mettre au jour pour septembre 2014 au plus tard!

LaurImmo a écrit :

le syndic en place (comptable et présent depuis... 54 ans!)

Je suppose que ce n'est pas un professionnel mais un CP bénévole....

Et chaque année vous lui donner décharge et quitus et le réélisez?

Et votre Conseil de Copropriété? Votre commissaire aux comptes? Ils en pensent quoi?

Mais vous hijackez le post d'un autre pimonaute et il eut eu mieux valu ouvrir un nouveau sujet avec vos questions sur votre situation personnelle

En ligne

Aime ce post :
Christine Rivière
Pimonaute assidu
Inscription : 29-06-2017
Messages : 114

Re : Decompte chauffage

LaurImmo a écrit :

Avez-vous pensé aux déperditions de chaleur éventuelles du chauffage commun dans l'appartement équipé de cette chaudière inividuelle?
NON? Et bien, le copropriétaire du dessus qui va voir sa consommation s'envolée va y penser lui... Il y a même de fortes chances qu'il ne paiera plus ses charges... ..

Et vous, avez-vous pensé que si ce propriétaire de chaudière individuelle se chauffait plus que les autres, c'est lui qui allait contribuer à leur confort par les pertes de son logement? Car voyez-vous, la chaleur va toujours du point où la température est la plus élevée vers le point le plus froid, donc du logement le plus chaud vers ses voisins.

Cela dit, vous avez raison, une co-propriété provoque toujours de gros problème. Investisseurs, fuyez ! Achetez une maison individuelle ou une maison de rapport, jamais un appart en immeuble collectif

On a bien compris aussi qu'il y a des syndics et gérants d'immeubles sur cette page, et ceux-là n'ont évidemment pas intérêt à dire la vérité, à savoir que les décomptes de chauffage dans un immeuble collectif sont un véritable casse-tête et une source d'emmerdements. Et les mesures par calorimètres un pis-aller qui est bourré de défauts de mesure. Rien qu'une chose, le fait que le calorimètre prend la température à un seul endroit est déjà une grosse source d'erreur, car la chaleur dans la radiateur n'est pas distribuée de façon uniforme. J'ai déjà vu des radiateurs qui fonctionnaient de façon modérée et dont le calorimètre ne bougeait pas : toujours à zéro parce que le haut du radiateur était chaud mais plus bas c'était froid. Eh oui la chaleur monte vite et si le radiateur fonctionne à basse puissance, le calorimètre n'indique aucune consommation. J'ai eu des locataires qui utilisaient cette propriété pour ne rien payer, ils mettaient leurs radiateurs à faible puissance 24h/24. Consommation mesurée quasi-nulle sur un an !

Bon je pars au courant car les syndics et gérants de tout bords vont rappliquer. Et celui ou celle qui a dit la vérité, il/elle doit être...

Dernière modification par Christine Rivière (01-05-2018 14:11:53)

Hors ligne

XTof.vl
Pimonaute assidu
Inscription : 08-11-2016
Messages : 84

Re : Decompte chauffage

Mme Rivière, même si un appartement est plus chauffé, il profite que les autres soient mieux chauffés également, les déperditions étant plus réduites.

Que vous le vouliez ou non, l'un influence l'autre.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Nouveaux baux à Bxl et en RW: tableau comparatif des différences pim.be/blog/nouveaux-…

Il y a 2 jours De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Maison 1 600 000 € IXELLES
  • Villa 695 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Penthouse 890 000 € UCCLE
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa Sorry : trop tard ! BEERSEL
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    tempus tristique leo dolor. sit Nullam justo Praesent ipsum