forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Congé de fin de bail à titre de représailles

Esvext
Pimonaute
Inscription : 10-03-2022
Messages : 12

Congé de fin de bail à titre de représailles

Bonjour à toutes et tous,

Suite à un litige contre un bailleur malhonnête, j'ai introduit une requête à son encontre. J'estime être dans mon bon droit et j'ai la certitude que  le jugement qui sera prononcé me donnera raison. Une semaine après l'envoi de mes conclusions de synthèse, lesquelles démontrent que j'ai raison sur toute la ligne, le bailleur (partie défenderesse) m'envoie, comme par hasard, son congé, signifiant la fin du bail (de courte durée) au 31 décembre 2022.

Ma question est la suivante : un juge pourra-t-il s'opposer à ce congé en raison de son caractère purement revanchard, et étant donné que j'ai absolument toujours été en ordre de loyer, sans jamais le moindre retard ?

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 9 298

Re : Congé de fin de bail à titre de représailles

GT a écrit :
rexou a écrit :

La solution pour le locataire est de consacrer son énergie à trouver un autre appartement.


Le congé du bail de courte durée semble avoir été notifié par le bailleur au moins 3 mois avant l'expiration de la durée convenue (31/12/2022).

Le preneur peut mettre fin au bail à tout , moyennant un congé de trois mois. Dans ce cas, le bailleur a droit à une indemnité équivalente à un mois de loyer.

En d'autres mots, si le locataire veut mettre fin anticipativement  au bail parce qu'i a trouvé un appartement : préavis de 3 mois + indemnité

C'est parfaitement exact GT. Sauf bien sur à négocier un départ anticipé avec d'autres conditions (par exemple sans undemnité) avec le bailleur...

Mais quoi qu'il en soit, pour la fin de l'année, le bail prendra fin et ne sera pas renouvelé. Aucun juge ne va contraindre un bailleur à renouveler un bail à l'encontre de sa volonté. La solution est donc de chercher un autre appartement dans le cercle géographique voulu. Pour la fin de l'année idéalement, ou plus tôt, à convenir avec le bailleur ou avec indemnité.

La réponse au post initial est clairement : Non, un juge ne va pas forcer le bailleur à prolonger le bail prenant fin contractuellement, quel que soit le motif avancé par le locataire.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres