forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Evolution des prix

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

Baromètre notaires (9 premiers mois de 2021): activité très soutenue
Ici sur Pim's Blog


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

La flambée des prix immobiliers semble se calmer

Le troisième indice Trevi de l’année confirme que les prix négociés sur le marché résidentiel retrouvent des niveaux plus raisonnables.

Après une surchauffe continue de plus de 5 points de base sur un an, l’indice trimestriel des prix de l’immobilier résidentiel publié ce lundi matin par le réseau d’agences Trevi se stabilise enfin, laissant présager une accalmie progressive du côté des prix d’échange des biens négociés sur le marché belge.

"Nous restions dans une position schizophrénique, partagés entre l’euphorie d’un marché en ébullition après le contrecoup du confinement et le souhait de voir le jeu de l’offre et de la demande se calmer, revenir à davantage de raison. Si la surchauffe avait perduré un ou deux semestres de plus, nous nous dirigions clairement vers une zone de turbulences difficile à contrôler", résume Eric Verlinden, le patron sortant du groupe Trevi, qui quittera fin 2021 la structure qu'il pilote depuis plus de 40 ans.

"Soft landing"
Eric Verlinden redoutait par-dessus tout le décrochage sensible, sous la pression soutenue de la demande sur certains segments et endroits très prisés, entre les prix pratiqués et la valeur réelle des biens concernés.

"Le soft landing entamé permettra fort heureusement à tout un chacun de retrouver des repères cohérents. Notre marché résidentiel reste détenu dans sa toute grande majorité par des particuliers ou des sociétés patrimoniales familiales: cette réalité de terrain induit naturellement un besoin de stabilité et de sérénité sur le long terme. Et comme nous l’avions prévu et souhaité, nous n’atteindrons sans doute plus que dans quelques cas ce que nous appelons des ‘valeurs de convenance’ entraînant une surcote atteignant parfois 10%, selon le type de biens", insiste-t-il.

Offre et délais de vente en (légère) hausse
Grâce à une offre de biens existants en légère augmentation (±5%) et une demande plus rationnelle, le cocktail de la seconde partie de l’année semble donc moins corsé. Cet équilibrage du marché se produit sur quasi l’ensemble des créneaux. "Mais le segment d’entrée de gamme reste clairement sous pression vu la rareté de l’offre, et ce dans les trois régions", nuance-t-on chez Trevi.

Autre paramètre important pointé par l’indice trimestriel: l’offre de biens neufs est toujours frappée d’anémie et le marché résidentiel reste essentiellement alimenté par les biens d’occasion. Quant aux délais de vente, alors qu’ils étaient tombés à moins de 15 jours durant le premier semestre 2021, ils sont repassés en moyenne au-delà du mois durant le 3e trimestre.

Selon Trevi, deux raisons principales expliquent ce rallongement progressif des délais avant signature du compromis de vente. Tout d’abord, la surcote des prix de vente consécutive à la pression quasi irrationnelle de la demande par endroits. Ensuite, la période de vacances, qui a provoqué l'été dernier un ralentissement plus marqué que les autres années sur ladite demande, avec une baisse de 45% des transactions abouties entre le 10 juillet et le 23 août.

À ce propos, on nuancera quelque peu l'optimisme déjà affiché chez Trevi en relevant que l'indice maison est coutumier d'un tassement trimestriel avant de repartir à la hausse. Ce fut notamment le cas en 2014, 2015 et 2018. Depuis lors, hormis durant le confinement imposé aux agents immobiliers, les prix n'avaient plus cessé de grimper (+4 à 5% en moyenne). On attendra donc la fin de l'année pour confirmer par les chiffres l'accalmie annoncée.

Enfin, on terminera par une bonne nouvelle pour les acquéreurs-investisseurs: le délai de location reste, pour l’instant, conforme à celui des années précédentes, sous la barre des 40 jours.

(fin de citation)
Source: L'Echo


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

Voici les pays où l’immobilier a le plus grimpé ces dix dernières années: la Belgique est très bien lotie

Une étude britannique s’est penchée sur les évolutions du marché de l’immobilier au sein de 30 des 38 pays membres de l’OCDE entre 2010 et 2020. La Belgique figure tout en bas du classement… mais fait aussi partie des pays où les salaires ont le moins progressé.

Réalisée par le courtier en crédit britannique Money.co.uk, l’étude met en lumière incroyable hausse des prix de l’immobilier en Israël. Avec une augmentation de 348% (!), l’Etat hébreu figure très largement en tête du classement. En 2010, le prix moyen des maisons au m² y était de 1.817 euros. En 2020, il était de 8.096 euros.

Dans le même temps, Israël est le troisième pays où les salaires ont le plus progressé, derrière la Pologne et la Lituanie. Passant de 28.187 euros à 33.130, la moyenne de salaire annuel y a progressé de 17,5%. L’inflation a quant à elle été de 0,92% en Israël entre 2010 et 2020.

Ça grimpe encore beaucoup en Suisse, la Belgique avant-dernière
La Suisse se retrouve en deuxième position, avec une hausse des prix de l’immobilier de l’ordre de 166%: de 3.740 à 9.932 euros le m². Contrairement à Israël, les salaires n’y ont par contre progressé que de 2,4%. La Suisse est désormais le deuxième pays où les maisons sont les plus chères, seulement devancée par la Corée du Sud.

L’Allemagne complète le podium des hausses les plus importantes. En l’espace de dix ans, les prix de l’immobilier ont augmenté de 162%, le m² passant de 2.084 à 5.459 euros. Les salaires y ont progressé de 14,2%, pour atteindre 45.283 euros an 2020.

En France, entre 2010 et 2020, les prix de l’immobilier one doublé: +100,5%. Le m² moyen coûtait 8.113 euros l’an dernier, contre 4.047 il y a onze ans. Ce qui la place en 7ème position. Les salaires y ont augmenté de 2,8%, la moyenne annuelle s’élevant à 38.369 euros en 2020.

Pour trouver une trace de la Belgique, il faut regarder la fin du classement. Notre pays se retrouve en 29e et avant-dernière position. Et pour cause, les prix de l’immobilier ont enregistré une baisse de 7,8%. Le m² est passé de 3.209 à 2.958 euros. Il n’y a qu’en Grèce que l’immobilier a chuté davantage qu’en Belgique, avec une baisse de 17,9%. Le m² y coûte désormais 1.697 euros.

Entre 2010 et 2020, les salaires en Belgique ont progressé de 0,7%, la moyenne annuelle étant 45.773 euros l’an dernier. Sur ce plan, la Belgique se trouve sixième en partant du bas. Sans surprise, c’est en Grèce que les salaires ont le plus largement chuté (-16,1%), avec une moyenne annuelle de 22.923 euros en 2020.

Le classement des 30 pays en fonction des évolutions du prix moyen du m²
Israël (345,7%)
Suisse (165,5%)
Allemagne (162%)
Etats-Unis (153,3%)
Hongrie (137,8%)
Slovaquie (111,8%)
France (100,5%)
Portugal (86,5%)
Japon (75,1%)
Royaume-Uni (74,9%)

26. Mexique (5,5%)
27. Norvège (-2,1%)
28. République tchèque (-2,3%)
29. Belgique (-7,8%)
30. Grèce (-17,9%)

Les 8 membres de l’OCDE non compris dans le classement sont le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Irlande, l’Islande, la Lettonie, le Luxembourg et la Turquie.

Le classement complet, mis en relation avec les évolutions salariales et l’inflation, est disponible ici.

source


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

Le marché immobilier belge continue d’être très soutenu selon le baromètre immobilier de la Fédération du Notariat (Fednot). Sur les six premiers mois de l’année 2021, le nombre de transactions immobilières a augmenté de +30,6% par rapport à la même période en 2020. Compte tenu des confinements successifs de 2020, la comparaison avec 2019 semble plus indiquée : +16,7% si on compare avec la même période en 2019. Les prix de l’immobilier continuent d’augmenter en Belgique, mais cette augmentation est moins marquée que dans les pays voisins.

La suite ici sur Pim's Blog


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

190900928_10222418313340624_5133047200511689833_n.jpg


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Aiment ce post :
Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 980

Re : Evolution des prix

PIM a écrit :

Les chiffres officiels de l’année 2020 par Statbel: https://www.pim.be/les-statistiques-off … pour-2020/

On n'y voit même pas mentionnées celles de Grmff !
C'est n'importe quoi, ça se voit tout de suite que l'essentiel n'y est pas. Ou alors ils n'avaient pas droit à 29 pages.

Hors ligne

Aiment ce post :
PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

Les chiffres officiels de l’année 2020 par Statbel: https://www.pim.be/les-statistiques-off … pour-2020/


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 19-06-2012
Messages : 9 510

Re : Evolution des prix

L'indice Trevi en hausse de 2,8 points sur le 1er trimestre 2021. La hausse la plus puissante depuis une dizaine d’années.

https://www.trevi.be/fr/residentiel/act … 2021-124-8

Dernière modification par panchito (08-04-2021 07:03:55)

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 945
Site Web

Re : Evolution des prix

Intéressante analyse. Il eu été intéressant de mettre l'inflation en parallèle. Ainsi que les taux d'intérêts.

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

ator
Pimonaute
Inscription : 25-03-2021
Messages : 4

Re : Evolution des prix

Voici ma petite analyse statistique personnelle sur les 20 années qui précédent 2017 en utilisant les données de Statbel https://statbel.fgov.be/fr/open-data/ve … ns-le-plan

Par cette analyse je voulais savoir quelle aurait été la plus-value réalisée pour un bien acheté l'année n et revendu en 2017.  Dommage que les données ne vont actuellement que jusqu'à 2017.

Pour un bien acheté en 1997, 2002, 2007 et 2012, le graphique montre le minimum, le maximum et la moyenne de la variation de prix annuelle moyenne par arrondissement. Un peu compliqué comme phrase big_smile . Concrètement, pour un appartement, le meilleur arrondissement dans lequel il fallait investir en 1997 aurait rapporté une plus-value moyenne de 9.47% par an jusqu'en 2017.  À l'opposé, le pire arrondissement aurait rapporté 3.38%.  En moyenne (en achetant un bien du même prix dans chacun des arrondissements), ça aurait rapporté 5.25%. On remarque qu'un achat effectué les 5 ou 10 dernières a rapporté une plus-value moyenne beaucoup plus faible voire négative pour certains arrondissements. Les prix ont augmenté moins vite voire diminué.  Par dessus, je montre la plus-value moyenne pour l'arrondissement d'Arlon et pour le pays entier.

immo_by_district_appartements.png
immo_by_district_maisons.png

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 980

Re : Evolution des prix

grmff a écrit :

Mon notaire me disait pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps qu'il était surpris du nombre de pensionnés qui plaçaient leur argent dans de l'immobilier de rendement.

Il y avait un message caché chez votre notaire ? devil
(que vous voyez donc encore... tongue )

Hors ligne

Tibir
Pimonaute assidu
Inscription : 07-02-2016
Messages : 40

Re : Evolution des prix

D'accord avec vos remarques pertinentes Pierre1.

Quand je parlais de la fiscalité immobilière, je pensais plutôt aux droits d'enregistrement. Évidemment depuis la régionalisation, les Régions sont en concurrence et la région flamande les a déjà mis beaucoup plus bas que les deux autres donc les augmenter encore semble compliqué.

Hors ligne

Pierre1
Pimonaute assidu
Inscription : 03-02-2021
Messages : 78

Re : Evolution des prix

Tibir a écrit :

Ensuite, pour que les taux explosent, il faudrait que le taux d'emprunt de l'Etat belge explose ce qui me paraît improbable à court & moyen terme car la BCE veille au grain via son programme d'assouplissement quantitatif d'une part

Injecter des liquidités doit (théoriquement) finir par générer de l'inflation. Il y a quelques années, le risque de perte excessive de valeur de la monnaie était l'argument de tous les détracteurs.
Plutôt que d'aller dans l'économie réelle, l'inflation surgit dans les actifs financiers et immobiliers (cfr l'article de PIM ci-dessus).
Le risque d'inflation est donc présent. Cependant, il semble qu'il soit maîtrisé et qu'on ne risque pas de connaitre d'inflation forte en Europe dans les prochaines années (hormis par exemple sur l'immobilier...). Et puis, de toute façon, tous les Etats du monde font la même chose en ce moment.

Tibir a écrit :

et parce que la situation de l'Etat belge n'est pas très éloigné de celle des Etats voisins qui sont tous très endettés.

Sauf l'Allemagne, la Hollande, le Luxembourg, ... (pour ne citer que nos voisins directs).
Rappelons d'ailleurs que l'Allemagne (qui a un grand pouvoir sur la BCE) n'est par nature pas favorable aux interventions de la banque centrale. Il faudra voir lorsque Merkel ne sera plus là.

Tibir a écrit :

Finalement, je vois plutôt une augmentation des taxes sur l'immobilier (refonte du RC, taxation différente des loyers ou modification du précompte immobilier) car l'Etat sera forcément attiré par le magot que ça pourrait représenter en période de disette. Il faut dire que d'un point de vue macro-économique, cela aurait du sens d'augmenter le précompte car cela pourrait limiter la spéculation et réorienter cet argent vers l'économie réelle.

Beaucoup de personnes privées ont une grande part de leur patrimoine dans l'immobilier. Au niveau politique, ce serait compliqué à gérer pour celui qui essayera...
D'autant plus que cela créerait soudain de grandes incertitudes sur la fiscalité future, ce qui dissuadera tout à coup plus d'un investisseur (avec l'impact potentiel que cela peut avoir à court/moyen terme sur le marché).

Grmff a écrit :

Mon notaire me disait pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps qu'il était surpris du nombre de pensionnés qui plaçaient leur argent dans de l'immobilier de rendement. Ben oui, les comptes-épargne ne rapportent plus rien du tout, la bourse a eu des soubresauts violents avec la dernière crise due au covid-19 et l'immobilier est rassurant parce qu'on (a l'impression de) maitrise(r).

Quand votre notaire dit "immobilier de rendement", j'imagine qu'il parle d'appartements neufs big_smile En effet, ceux-ci se vendent comme des petits pains aux retraités.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 945
Site Web

Re : Evolution des prix

Mon notaire me disait pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps qu'il était surpris du nombre de pensionnés qui plaçaient leur argent dans de l'immobilier de rendement. Ben oui, les comptes-épargne ne rapportent plus rien du tout, la bourse a eu des soubresauts violents avec la dernière crise due au covid-19 et l'immobilier est rassurant parce qu'on (a l'impression de) maitrise(r).

Bref, il me commentait un sentiment de changement de comportement d'une tranche de la population qui a normalement les moyens... et qui va donc faire augmenter les prix.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 980

Re : Evolution des prix

Tibir a écrit :

Finalement, je vois plutôt une augmentation des taxes sur l'immobilier (refonte du RC, taxation différente des loyers ou modification du précompte immobilier) car l'Etat sera forcément attiré par le magot que ça pourrait représenter en période de disette. Il faut dire que d'un point de vue macro-économique, cela aurait du sens d'augmenter le précompte car cela pourrait limiter la spéculation et réorienter cet argent vers l'économie réelle. Evidemment, à titre personnel, j'espère que ça n'arrivera pas!

C'est un scénario étudié et ré-étudié depuis des années.
Sur un objectif financier pour l'état, ça se défendrait.
Mais le fondement d'un changement fiscal serait (présenté comme) social. Et là, on devine très facilement qui serait le payeur de cette augmentation de taxe, du moins après de courtes années.

Hors ligne

Aime ce post :
GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 9 276

Re : Evolution des prix

Tibir a écrit :

Evidemment, à titre personnel, j'espère que ça n'arrivera pas!

Bravo pour l' honnêteté de cette affirmation.

Hors ligne

Tibir
Pimonaute assidu
Inscription : 07-02-2016
Messages : 40

Re : Evolution des prix

grmff a écrit :

Il est à noter que le risque et la crise causées éventuellement par une inflation est certes couverte par le fait de posséder les briques.

Il n'empêche que c'est un risque non négligeable pour l'économie, surtout quand on vit dans un pays aussi endetté que la Belgique. Si les taux s'envolent, la dette belge va reprendre son effet boule de neige et on va en reprendre à perpète. C'est pas du pessimisme, c'est de l'économie de base.

Si les taux explosent, les prix des biens vont s'effondrer et les gens ne pourront plus acheter ni vendre. Quelqu'un qui voudra vendre ne le pourra plus parce que son prêt ne sera plus couvert par la vente. Ceux qui seront acculés à la vente se retrouveront en situation de faillite personnelle, avec un impact sur les banques. Un tel impact, aux USA, s'est appelé "crise des subprimes"... Et cela s'est vu au niveau macro-économique mondial.

Personnellement, je ne suis pas pessimiste. Je pense que cela ne risque pas d'arriver. Et pour mon cas personnel, même si cela arrive, je ne crois pas que cela affectera ma vie ou que cela ébranlera mes revenus au point de me retrouver par terre. Je n'ai donc aucune inquiétude pour ma situation personnelle. Non, ce qui me fait frissonner quand j'y pense trop, c'est le risque fiscal...

Je comprends votre inquiétude mais je ne la partage pas tout-à-fait.
D'une part, il faut distinguer l'endettement public (certes très élevé en Belgique) de l'endettement privé qui lui est raisonnable. La situation des emprunteurs belges est très éloignée de celle des Américains à l'aube de la crise des subprimes.

Ensuite, pour que les taux explosent, il faudrait que le taux d'emprunt de l'Etat belge explose ce qui me paraît improbable à court & moyen terme car la BCE veille au grain via son programme d'assouplissement quantitatif d'une part et parce que la situation de l'Etat belge n'est pas très éloigné de celle des Etats voisins qui sont tous très endettés.

Finalement, je vois plutôt une augmentation des taxes sur l'immobilier (refonte du RC, taxation différente des loyers ou modification du précompte immobilier) car l'Etat sera forcément attiré par le magot que ça pourrait représenter en période de disette. Il faut dire que d'un point de vue macro-économique, cela aurait du sens d'augmenter le précompte car cela pourrait limiter la spéculation et réorienter cet argent vers l'économie réelle. Evidemment, à titre personnel, j'espère que ça n'arrivera pas!

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 936
Site Web

Re : Evolution des prix

Publié ce 29/3/21 sur "meilleurplacement.com" sous le titre: La ruée vers l'immobilier"

L'immobilier flambe.
Partout dans le monde.

Il avait déjà atteint des sommets avant la crise sanitaire.
Du fait du niveau historiquement bas des taux d'intérêt.
Mais les milliards de milliards de soutien des banques centrales et des gouvernements ont provoqué une accélération de la hausse.

NOUVEAUX RECORDS...
...de hausse des prix de l'immobilier dans les 37 pays de l'OCDE à la fin de l'année 2020.
Une hausse de plus de 5% en un an.
Du jamais vu depuis 20 ans.
Du Danemark aux États-Unis en passant par l'Australie, c'est le même scénario.
Les ménages se ruent vers l'immobilier.

LA HAUSSE EST TELLE...
...que certaines banques centrales commencent à s'inquiéter et tentent de calmer les ardeurs des ménages.
La banque centrale du Danemark a lancé un avertissement. Il faut dire que le Danemark a même des crédits hypothécaires à taux négatifs.
En Chine, les régulateurs n'ont pas hésité à parler de bulle.

LES CAUSES DE CETTE ENVOLÉE ?
Les taux d'intérêt, toujours aussi bas, et durablement bas dans des zones économiques en difficulté comme la zone euro.
Le statut de valeur refuge de la pierre en des temps troublés.
Le maintien du pouvoir d'achat et l'explosion de l'épargne du fait de la crise sanitaire et des programmes de soutien de l'économie.
Et enfin, le changement de mode de vie, notamment avec le télétravail, qui a remis la résidence principale au coeur de la vie des ménages.

LES BANQUES...
...n'arrivent même pas à faire face à l'afflux de dossiers de demandes de crédits dans de nombreux pays.
C'est le cas, par exemple, en Australie où les délais de traitement atteignent des records.

FLAMBÉE
En Hollande, les prix ont flambé de 7.8% en un an, après une hausse de 6.9% en 2019, et les banques sont aussi sous pression.
Au Canada la hausse dépasse les 17% en un an et la banque centrale évoque un "excès d'exubérance".
En Corée du Sud, où la hausse en un an dépasse les 15%, les couples décalent leurs mariages car les conditions d'obtention de prêts immobiliers sont plus favorables pour les célibataires que pour les couples"


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 945
Site Web

Re : Evolution des prix

Il est à noter que le risque et la crise causées éventuellement par une inflation est certes couverte par le fait de posséder les briques.

Il n'empêche que c'est un risque non négligeable pour l'économie, surtout quand on vit dans un pays aussi endetté que la Belgique. Si les taux s'envolent, la dette belge va reprendre son effet boule de neige et on va en reprendre à perpète. C'est pas du pessimisme, c'est de l'économie de base.

Si les taux explosent, les prix des biens vont s'effondrer et les gens ne pourront plus acheter ni vendre. Quelqu'un qui voudra vendre ne le pourra plus parce que son prêt ne sera plus couvert par la vente. Ceux qui seront acculés à la vente se retrouveront en situation de faillite personnelle, avec un impact sur les banques. Un tel impact, aux USA, s'est appelé "crise des subprimes"... Et cela s'est vu au niveau macro-économique mondial.

Personnellement, je ne suis pas pessimiste. Je pense que cela ne risque pas d'arriver. Et pour mon cas personnel, même si cela arrive, je ne crois pas que cela affectera ma vie ou que cela ébranlera mes revenus au point de me retrouver par terre. Je n'ai donc aucune inquiétude pour ma situation personnelle. Non, ce qui me fait frissonner quand j'y pense trop, c'est le risque fiscal...

Hors ligne

Aime ce post :
lucas
Pimonaute
Inscription : 25-12-2005
Messages : 9

Evolution des prix

Bonjour,

Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

Merci

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres