[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Ma journée de merde...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Ma journée de merde...

Grosse journée. Très grosse journée...

Ce matin, rendez-vous avec beaucoup de monde, pour un contrôle approfondi d'un de mes immeubles.

Charleroi a décidé de vérifier systématiquement 100% des logements de l'entité du grand Charleroi. Ils ont commencé par ma rue. J'ai donc essuyé les premiers plâtres de leur nouvelle procédure.

Ils ont donc débarqué nombreux: police, police administrative, urbanisme, service logement et pompier. 7 personnes au total. Comme certains nous lisent, je vais être prudent dans ce que je raconte...  wink

Mon immeuble n'était certes pas parfait. Je connaissais notamment les demandes des pompiers (vu que 'avais connaissance du rapport pompier) et je n'avais pas fait grand chose pour régulariser, je l'avoue. Je savais ce que le service logement allait me reprocher aussi. Et je pense que la Police savais ce que je lui reprochais aussi sur la "gestion" de la rue, et des raisons qui m'ont poussé à me mettre en infraction au niveau des règlements "salubrité" et conformité des logements.

Mais on a beau "savoir" (je ne suis quand même pas un manche en ces matières) et être relativement en ordre, ce genre d'exercice reste très stressant. J'ai très mal dormi la nuit d'avant. Comme avant un examen dans une matière dont les limites sont très floues... et les conséquences dramatiques.

Il faut tout de même savoir que cette équipe a le pouvoir, exhorbitant à mon avis, et sans le moindre recours, de faire fermer des logements, des portions d'immeubles, ou des immeubles complets. Avec possibilité de régulariser... ou non. Rapidement et progressivement, ou non.

Un rapport de pompier ne sera discuté par personne. Aucun recours possible.

Une décision administrative est peut-être susceptible de recours. Mais en combien de temps? Avec combien de mois de loyer perdus? Tous  les risques du côté du proprio, aucun du côté de l'administration...

Une régularisation urbanistique? Ils ont quasi tout pouvoir d'appréciation, et les délais actuels sur Charleroi sont de l'ordre de l'année me dit-on.

Donc, on ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé. Les règlements sont nombreux, et pas toujours ni clairs, ni cohérents.

Un exemple?
Les pompiers peuvent vous imposer"une 2e voie de secours". En clair, une échelle de secours, et l'urbanisme peut vous empêcher de la mettre. Ou vous imposer de demander un permis, et mettre une année avant de vous donner l'autorisation de la mettre. En attendant, les services administratifs de la police vous ferment le logement pour raison de sécurité... Est-ce cohérent? Je ne pense pas.

L'immeuble, construit et inchangé depuis 1980 environ, dispose d'une échelle de secours, justement. On m'a demandé de régulariser. J'avoue que cela m'a fait une pointe d'adrénaline... J'en connais qui ont mis 18 mois pour obtenir une régularisation, d'un truc qu'une administration avait autorisé, mais illégalement... Quand le citoyen fait les frais de l'administration...

La représentante de l'urbanisme m'a aussi demandé comment il se faisait que, dans son dossier, il y avait un courrier de conformité urbanistique pour x appartements, alors que l'immeuble en comportait près du double... J'étais prié d'obtenir un courrier de conformité pour l'ensemble de l'immeuble.

Je leur ai tout de même rétorqué que le courrier venait de chez eux, que lorsque je l'avais reçu, je m'en étais étonné et leur avait téléphoné, et qu'ils m'avaient répondu qu'il y avait une demande pour x permis à ce moment, et pas pour plus. Et donc que ce serait une conformité pour ces x logement, et pas plus.

Ensuite, à y réfléchir une 2e fois, je lui ai demandé si elle trouvait logique comme procédure administrative de m'imposer, suite à cette visite préparée, de lui demander par écrit un document de conformité pour que je puisse lui remettre ensuite! Dingue. Elle me demandait de lui demander un document, afin que je puisse lui remettre. Document de conformité de l'immeuble, construit avec permis et plan, qui sont en leur possession.

Bref, je lui ai dit que j'étais en ordre, que l'administration avait tout ce qu'il fallait pour s'en rendre compte, et qu'elle pouvait le contrôler sur base des documents en sa possession. Et que j'étais d'accord avec elle: cette lettre était absurde. Mais qu'elle avait été pondue par son administration... pas par la mienne.

Heureusement, les gens sont tout de même logique. Il lui manquait un élement pour lui faciliter ses recherches, que je lui ai promis de lui transmettre par mail. Elle m'a promis un document de conformité pour l'ensemble de l'immeuble, à fournir aux autres propriétaires aussi.

Et voilà comment un peu de dialogue constructif permet de remettre les pendules à l'heure.

Un examen, face à 7 examinateurs, en présence des locataires. Ben, c'est stressant. Même si les examinateurs sont sympas (et pas que parce qu'ils me lisent sans doute...  yikes )

Qu'on ne se méprenne pas. Les marchands de sommeils tels que montrés à Charleroi ce soir sur RTL, il faut les combattre. Les éradiquer.

La sécurité incendie, elle est indispensable. Le pompier était étonné de constater que tous les détecteurs étaient présents et fonctionnels. J'avoue que j'avais menacé d'expulsion le locataire qui aurait un détecteur pas en ordre... Il était aussi étonné de voir des couvertures antifeu dans les cuisines (bon, il en manquait deux...;) Mais content de voir le soucis de la sécurité.

Mais entre le "tout laisser faire pendant 30 ans" et le "on ferme votre immeuble demain", j'estime qu'il y a de la marge. Une programmation raisonnable des travaux, lourds, qu'on impose au propriétaire.

Dans le cas de mon immeuble, je pense que la facture sera de l'ordre de 10.000€. Dans le cas de l'immeuble qui est visité dans le même cadre jeudi, ce sera plutôt 15.000€

Le citoyen a besoin d'une sécurité juridique. Lui donner 5 ans pour se mettre en ordre sur un règlement non publié sur le site internet de la Ville, c'est de l'hypocrisie. Encore actuellement, le site de la Ville mentionne l'existence de ce règlement, mais ne le publie pas. Ce règlement date de 2010... et n'est toujours pas publié autrement que sur les valves de la ville à l'époque de sa promulgation.

Dans mon cas, j'avoue que je suis inexcusable: j'étais au courant. Mais le délai de remise en conformité mentionné par le règlement incendie, c'est février 2015... et on me le raccourcissait un peu.

Dans le cas de mon voisin, dont on a visité les logements en 2012 sans l'inviter, pour lequel personne ne lui a transmis le moindre rapport, et qui se voit fermer son immeuble du jour au lendemain sans préavis ni recours, je trouve que c'est un peu dur.

Enfin, soit. Aujourd'hui, la règle est de devoir être en ordre en février 2015 pour l'ensemble, avec une mise en conformité plus rapide pour ce qui est nécessaire... J'attends leur rapport, avec la liste des chose à faire et je leur ferai un planning.

Je pense avoir donc réussi mon examen. Dure matinée.... mais conforme aux attentes, somme toute.



L'après-midi, j'accompagnais l'entreprise d'entretien des extincteurs (et de pose dans le bâtiment qu'on venait de visiter....  yikes )



Et pendant cet après-midi, la brigade d'intervention a débarqué dans l'immeuble visité ce matin, brisant une serrure, s'apprêtant à défoncer la porte blindée de l'entrée, menaçant de défoncer la porte d'un appartement et cherchant un locataire... parti depuis août 2012.

A ma connaissance, cet ex-locataire était soit non domicilié, soit demandé à la radiation d'office. La police savait. Mais quel service savait quoi, c'est un autre sujet. Mais, une fois de plus, ce n'est pas au citoyen à trouver des solutions pour que les forces de l'ordre ne défonce pas sa porte.

Evidemment, je ne vous raconte pas l'état de mon locataire, présent sur place. Malade des poumons, ayant des difficultés à se lever et se mouvoir, brisé physiquement et émotionnellement par une vie difficile, je vous laisse imaginer le stress qu'il a subit quand on lui criait à travers la porte "ouvrez immédiatement ou on défonce la porte!"

A bout de souffle, il a cru voir arriver sa dernière heure quand Robocop lui a demandé de lever les bras, lui qui en était physiquement incapable... Je romance? A peine. Le terme "robocop" est exagéré, mais le reste est réel.

Lui qui était enfin arrivé à se sevrer du Xanax, il est retombé dedans suite à cet épisode. Et cela, ce n'est pas du roman, c'est un fait. Alors que la police savait. Alors que je demande régulièrement que la Ville fasse son devoir d'acter les "PRO" en "RO" (proposés à la radiation d'office - radié d'office)

J'ai beau savoir que la radiation d'office est un acte grave et lourd de conséquence, je me dis qu'un Carolo et un Anversois ne sont pas traités pareils... Un Carolo, il faut 10 ans pour le radier d'office. Un Anversois ne peut pas partir 15 jours en vacances, en Syrie par exemple, sans se voir radier du registre de la population....

Quand j'ai demandé ce que je devais faire pour sécuriser mon bâtiment, on m'a répondu "on vous rappellera". J'ai expliqué que la porte de rue n'était plus sécurisée, on m'a répondu que chaque appart avait une porte fermée à clef... Après explication imagée, on m'a aimablement autorisé à sécuriser les lieux aux frais du parquet (demandeur de la descente)

Bref, cet épisode m'a épuisé. Après un examen, j'avais bien besoin de ces accumulation d'erreurs et d'inconsistances de l'administration: procédure de radiation foireuse, pas de contact entre police de proximité et police Robocop, pas de capacité d'ouvrir une porte sans la défoncer, pas de considération pour le stress subi par un citoyen lambda qui tente d'exercer son droit de vivre paisiblement, pas de considération pour la sécurité, pas de considération pour le proprio (c'est moi qui ait dû les appeler..)

L'administration est certes composée de gens aimables, qui font tous leur boulot. Mais elle est INHUMAINE. Et, parfois, je comprends qu'un citoyen finisse par faire un Fort Chabrol face à tant d'inhumanité.

Su ce, je vais dormir. J'ai pas dormi la nuit dernière. Et je ne dormirai pas la nuit prochaine. Je vais donc tenter de me remettre à flot celle-ci...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 07-07-2006
Messages : 2 726

Re : Ma journée de merde...

J'ai bien lu, ils vont visiter tous les logements??? baton.gif


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Oui, tu as bien lu: tous les logements du plan Vauban (Ville Haute)... pour commencer. Ensuite, tous les logements tout court. Systématiquement.

Avec une équipe qui visite quelques immeubles par jour,
avec une population de 200.000 âmes sur la grand Charleroi,
avec une moyenne de 3,5 personnes par ménage (estim personnelle),
soit avec environ 60.000 logements à visiter et 30 logements par jour, il y en a pour 2000 jours, soit 10 ans de boulot.

En étant optimiste et sans compter les repassage des gens qui ne sont pas parfaitement en ordre. Or, je n'ai jamais vu de rapport pompier qui disait qu'il n'y avait rien à faire...

Boarf.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Yaka a écrit :

On reprend depuis le début du commencement : Les vieilles histoires, ce qui s'est fait AVANT OU PAS on oublie.

Pas du tout. Mais vraiment pas du tout.

La Ville décide de remédier à une situation kafkaïenne de laisser faire invraisemblable, c'est bien. Mais il n'est pas question de faire fi du passé.

Je connais personnellement une personne dont on a fait fermer le logement parce qu'il n'est pas en ordre d'urbanisme, alors que ce logement est occupé depuis des dizaines d'année, depuis une période où ce genre de permis n'existait même pas. Et où cela était autorisé.

C'est une situation de ce qui se faisait avant. Où le permis n'était pas demandé. Cela se faisait avant, et ON N'OUBLIE PAS!!!

Les vieilles histoires, on DOIT en tenir compte. On ne rase pas une ville sous prétexte qu'on oublie ce qui se faisait avant.

Et, si les fonctionnaires cherchent la petite bête, sans tenir compte du passé, et avec des applications radicales, la ville va vite se retrouver avec des frais d'avocat incommensurable. Voire avec des frais de location qu'elle ne pourra pas payer.

Je connais déjà des propriétaires qui sont en procès avec la Ville, et qui demande le loyer d'un bien déclaré "inhabitable" par la Ville. Et dont le bien a été injustement (selon lui et son avocat) vidé de se occupants.

On parle de centaines, voire de milliers si pas de dizaines de milliers de logements. 1000x400x12 = 4.800.000 d'euro par an de budget si la ville fait n'importe quoi. Attention, on ne parle pas de petits chiffres. Ce sont des budgets conséquents pour une Ville déjà exsangue.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Après ma journée de merde dont je n'ai pas encore le rapport, entre nous. Et donc qui n'est pas finie....voici la journée de merde des occupants.

Parce que si les propriétaires stressent, les occupants stressent aussi. Tous ces gens qui n'ont pas les moyens de se payer autre chose qu'un studio à 3-400€/mois à qui on dit "votre logement doit peut-être être fermé". Ben, ils stressent aussi.

Et quand une situation est "gravement compromise", on met les gens à la porte endéans les 48h. Même si c'est occupé comme cela depuis 40 ans avec permis de construire. Et vu le nombre de logements concernés ces derniers jours, il va y avoir une inflation certaine sur les loyers des "petits biens".

Personnellement propriétaire de studio, j'ai déjà augmenté les loyers de 20% en 18 mois. (pour les nouvelles locations, hein. Pas pour les existantes...)

Et quand l'équipe quitte les immeubles, ils laissent les occupants dans le flou le plus total. "On va devoir partir?" "Je ne sais pas monsieur" Alors qu'ils devraient savoir. Ils devraient pouvoir dire si oui ou non, l'immeuble doit être vidé. Ou si certains appartements doivent être vidés.

Ce qui est aussi inacceptable, et qui m'a été rapporté, ce sont les jugements de valeur: "300€ pour ce studio? C'est cher..." Les fonctionnaires n'ont pas à faire ce genre de réflexion. Surtout avec un air de dégout qui veut dire "trou à rat" en parlant d'un studio.

Les gens qui touchent 800€/mois et qui ont des problèmes de maladie et des frais de médicament, ils font comment pour se loger? Visiblement, ce n'est pas le problème de l'administration... qui préfère fermer des logements et raser des immeubles de logements sociaux.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

wayne
Pimonaute bavard
Lieu : bruxelles
Inscription : 04-08-2012
Messages : 460

Re : Ma journée de merde...

en voilà un point intéressant, qu'à prévu la ville pour reloger les occupants expulsés d' urgence ?

qu'à fait la ville en terme de construction de logements sociaux ces dernières années ?

s'ils ne peuvent se prononcer sur la fermeture immédiatement face aux occupants, c'est qu'il doit être plus facile de signer un document d'expulsion derrière son bureau que confronté à la réalité sur le terrain.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

en voilà un point intéressant, qu'à prévu la ville pour reloger les occupants expulsés d' urgence ?

Rien. Rien du tout.

qu'à fait la ville en terme de construction de logements sociaux ces dernières années ?

La Ville ne construit rien. Ce sont les sociétés de logements publics qui construisent éventuellement. [color=#F0F0F0]Mais qui ont décidé , sous l'impulsion bienveillante de la Ville et de son ancien bourgmestre maintenant président du CPAS, de raser 300 logements sociaux sur base de mensonges éhontés. Mais je me demande si on ne s'éloigne pas du sujet immobilier et si on n'entre pas un peu trop sur le plan politique.[/couleur]


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 07-07-2006
Messages : 2 726

Re : Ma journée de merde...

Vu le nombre de gens dans cette équipe, ca doit coûter un pont à la ville ça!


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Ils ne sont pas si nombreux que cela, et viennent de différents services. Ils gardent bien sûr leur travail actuel, et on leur rajoute un peu avec la "task force"

A la télé, on les voit à 25. Sur le terrain, ils viennent à 5 ou 7. Ce ne sont pas toujours les mêmes, et ils font 3 demi-journée par semaine de descente. Certains rapport sont manuscrits sur place et remis à une personne qui centralise (et ça, c'est pas plus mal)

Apparemment, ils s'arrêtent jusqu'en septembre.

Bref, au rythme où cela va, pour visiter les 35.000 logements concernés (chiffre venant de l'administration - les 60.000 ci-dessous étaient mon estimation perso), ils ne sont pas prêt d'avoir fini.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

wayne
Pimonaute bavard
Lieu : bruxelles
Inscription : 04-08-2012
Messages : 460

Re : Ma journée de merde...

connaissez-vous le pourcentage d'immeubles qui ont du fermer depuis le début de la procédure ?

dans ce cas, les occupants sont-ils mis à la rue sans concession ?

le propriétaire est-il redevable financièrement vis à vis des occupants expulsés ? (indemnités de résiliation, hébergement provisoire,...)

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 375

Re : Ma journée de merde...

Bonjour,
D'après mes sources, qui ne sont pas tjrs les meilleures, on parle d'environ 20.000 logements, sur une population de 200.000 habitants, cela me semble vraisemblable.

Combien de fermeture?  Je ne vois pas l'intérêt de le savoir... d'autant que plusieurs facteurs de fermeture peuvent intervenir : défaut de permis d'urbanisme (ou refus) - défaut de permis de location (ou refus) - insalubrité - sécurité incendie.

Si ma mémoire est bonne, il appartient au propriétaire de trouver un logement pour son locataire (les spécialistes confirmeront ou pas).

Ceci dit je viens encore d'avoir un dossier d'un propriétaire qui a racheté un immeuble non conforme et proposé à la fermeture (vendu par une Immobilière, dont je tairai le nom). Sans doute est-ce une cause d'annulation de vente (pour autant qu'il n'ait pas été informé!!!).
De là à remettre en cause la responsabilité des notaires...

Hors ligne

wayne
Pimonaute bavard
Lieu : bruxelles
Inscription : 04-08-2012
Messages : 460

Re : Ma journée de merde...

Ce serait justement intéressant de savoir s'il y a déjà eu beaucoup de fermetures depuis le début de l'opération, est-ce des cas isolés ou bien un nombre non négligeable ?

N'est-il pas important de connaître le sort des familles expulsées à la rue endéans les 48h, et pourtant domiciliées depuis des années dans les lieux sans être inquiétées?

je ne critique pas le fond mais la forme,
je me pose juste des questions sur la manière de procéder et sur les conséquences.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Je n'ai aucune idée du nombre de logement qui ont été fermé. Si on lit la presse, ce sont des centaines... mais qui lit encore la presse. Et qui croit encore ce qu'elle raconte.

Mon voisin d'en face a été mis en cause dans un quotidien. L'article mentionne nommément le numéro de l'immeuble, et le traite implicitement de marchand de sommeil (22 sonnettes pour 12 logements déclarés - alors qu'il est en ordre d'urbanisme pour 6 apparts et studios et qu'il y a 6 sonnettes)

Il est furibare. Il a envie de trainer le journal en justice pour diffamation et atteinte à son honneur.

Personnellement, je trouve que l'article est plus que orienté. Les propriétaires n'ont pas été interviewé. Et le titre de marchand de sommeil est bien vite collé sur le dos des proprios.

Que la Ville fasse son travail, avant de taper sur le dos des proprios. Que la Ville respecte la loi, avant de fustiger les proprios qui ne hésitent à demander un permis d'urbanisme.

Parce que j'accuse la Ville.

Très clairement, elle est HORS LA LOI. A de nombreux niveaux.

Domiciliation:
Elle fustige les "marchands de sommeil" mais refuse ILLEGALEMENT la domiciliation à des locataires de bonne foi, pour des raisons illégales.
J'ai eu personnellement un locataire a qui on a refusé la domiciliation pendant 8 mois. Elle pleurait au téléphone parce qu'elle allait perdre ses droit. Raison invoquée? Pas de permis de location, alors que l'appartement faisait plus de 28m2, de manière évidente puisqu'il s'agissait d'un deux chambres!

Urbanisme:
La loi prévoit des délais de réponse pour la ville. De 90 jours prévu par la loi, les délais réels annoncés sont de une année! Qui va attendre le bon vouloir de la Ville une année avant de faire des travaux? C'est scandaleux! Cela tue les proprios, et casse le commerce...

Règlement incendie:
On donne d'un côté 5 ans aux propriétaires pour se mettre en ordre, mais les propriétaires sont liés par des baux de 9 ans! La Ville nous met hors la loi, mais nous n'avons aucun moyen légal de nous mettre en ordre. Parce que s'il s'agit de mettre un extincteur dans les communs, ce n'est pas un problème. Mais quand il s'agit de faire un plafond coupe-feu RF 1H, l'appart devient inhabitable plusieurs mois.

Règlement incendie toujours:
La Ville a des exigences. Et c'est nécessaire, il est évident qu'on voit des horreurs. Mais le règlement incendie a été voté en 2010. Et à ce jours, il n'est toujours pas disponible sur le site de la Ville.

Des lois et règlements, oui. Mais pourquoi sont-ils confidentiels?

La Ville, premier marchand de sommeil, avec plus de 2000 faux domicile:
La Ville a un arriéré de milliers de "P.R.O": Proposé à la Radiation d'Office. Pour obtenir une radiation d'office, il faut obtenir passer par le stade de "proposé à la radiation d'office". Cela prend de 6 mois à un an. Et ensuite, encore attendre attendre 6 mois pour exiger la radiation. Et encore attendre entre 6 mois et 5 ans pour obtenir la radiation.

Moralité, l'insécurité juridique totale. La Ville, incapable de procéder à temps aux radiations d'office, laisse la porte ouverte aux interventions policière brutales pour arrêter quelqu'un qui est parti plus d'une année auparavant.

Pourquoi la Ville ne procède pas à ces radiations? Parce qu'elle a peur de perdre son statut de grande ville de plus de 200.000 habitants.... et tous les subsides qui vont avec.

En clair, c'est bien la Ville de Charleroi le plus grand marchand de sommeil!

Marre de voir accoler "marchand de sommeil" avec propriétaire, alors que la Ville ne fait pas son job.

Charleroi, avant de regarder la paille dans l'oeil de ton voisin, regarde la poutre qui t'empêche de voir clair!!!

Remet en ordre ton département "Urbanisme", ton département "population" et explique nous comment on peut virer légalement un locataire qui a un bail de 9 ans endéans ton délai de transition de 5 ans, et on en recause.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 406

Re : Ma journée de merde...

Allo quoi ?  Il n'y a aucun politique de Charleroi qui nous lit ici, ou quoi ?
Il serait intéressant de leur envoyer une petite invitation ?


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Je sens que je vais finir par le faire.

Ma crainte? La dernière fois que j'ai rué dans les brancards, j'ai eu droit a une descente d'intimidation de leur part. Qui me visait personnellement parce que j'avais osé leur dire ma façon de penser face à certaines méthodes dignes de la mafia. Le pouvoir d'une administration qui décide de broyer un administré lambda est sans limite...

Après des menaces de répressions policières si je n'obéissais pas et si je ne la fermais pas, après des gradés de la police qui me menacent et qui refusent de s'identifier, après des descentes ciblées, je me dis que le citoyen droit dans ses bottes à raison de dire ce qu'il a à dire.

Après tout, je suis bien connu de leur services. S'ils nous lisent, ils savent qui je suis. Et ils connaissent déjà mon avis, dans les grandes lignes.

La presse sans doute... une fois de plus. A chaque fois, j'acquiers un peu plus d'expérience.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 375

Re : Ma journée de merde...

Hello,
bon, je suis avec intérêts, mais il y aurait beaucoup à dire, à confimer ou à infirmer...
Ne vexons personne, il faudrait presque des onglets, Lois, règlements, le tout ciblés en question/réponse, le tout en toute impartialité => donc pas dans l'état d'esprit où ,tu es Grmf, je le comprends.
Un bon sujet à créer, une bonne pub pour ce site, hein? Oh cher modérateur?

Pourquoi pas une lettre "ouverte" au Bourgmestre ou à la "Task force"?

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 406

Re : Ma journée de merde...

Euh Yaka, vous êtes impliqué dans ce cirque ?


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Je n'ose plus expliquer ce qu'il se passe. Cela en devient hallucinant. Plus personne ne pourrait croire les méthodes répressives appliquées à la population.

A se demander s'ils veulent une tête, étrangère de préférence, ou s'ils ont un réel projet pour la Ville. Ou s'il cherchent des enveloppes. Ou...

Ce n'est plus une république bananière, cela devient une dictature administrative, avec des lois impossibles à respecter, et des acteurs de terrains qui brisent des vies.

J'ai peur.

Vraiment peur...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 375

Re : Ma journée de merde...

Grmf en MP.

Hors ligne

wayne
Pimonaute bavard
Lieu : bruxelles
Inscription : 04-08-2012
Messages : 460

Re : Ma journée de merde...

la suite se passe en mp ?

dommage, le sujet était intéressant

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 696
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Je pense que la suite va se passer dans la presse.

Bonne lecture...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Au hasard de nos offres
  • Villa 1 295 000 € UCCLE
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Appartement À partir de 350 000 € BRUXELLES
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 1 050 000 € UCCLE
  • Villa Sorry : trop tard ! UCCLE
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Villa 1 480 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    43f770d2dbed465e21b0fb1c056427c4lllllllllll