[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Ma journée de merde...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Ma journée de merde...

Grosse journée. Très grosse journée...

Ce matin, rendez-vous avec beaucoup de monde, pour un contrôle approfondi d'un de mes immeubles.

Charleroi a décidé de vérifier systématiquement 100% des logements de l'entité du grand Charleroi. Ils ont commencé par ma rue. J'ai donc essuyé les premiers plâtres de leur nouvelle procédure.

Ils ont donc débarqué nombreux: police, police administrative, urbanisme, service logement et pompier. 7 personnes au total. Comme certains nous lisent, je vais être prudent dans ce que je raconte...  wink

Mon immeuble n'était certes pas parfait. Je connaissais notamment les demandes des pompiers (vu que 'avais connaissance du rapport pompier) et je n'avais pas fait grand chose pour régulariser, je l'avoue. Je savais ce que le service logement allait me reprocher aussi. Et je pense que la Police savais ce que je lui reprochais aussi sur la "gestion" de la rue, et des raisons qui m'ont poussé à me mettre en infraction au niveau des règlements "salubrité" et conformité des logements.

Mais on a beau "savoir" (je ne suis quand même pas un manche en ces matières) et être relativement en ordre, ce genre d'exercice reste très stressant. J'ai très mal dormi la nuit d'avant. Comme avant un examen dans une matière dont les limites sont très floues... et les conséquences dramatiques.

Il faut tout de même savoir que cette équipe a le pouvoir, exhorbitant à mon avis, et sans le moindre recours, de faire fermer des logements, des portions d'immeubles, ou des immeubles complets. Avec possibilité de régulariser... ou non. Rapidement et progressivement, ou non.

Un rapport de pompier ne sera discuté par personne. Aucun recours possible.

Une décision administrative est peut-être susceptible de recours. Mais en combien de temps? Avec combien de mois de loyer perdus? Tous  les risques du côté du proprio, aucun du côté de l'administration...

Une régularisation urbanistique? Ils ont quasi tout pouvoir d'appréciation, et les délais actuels sur Charleroi sont de l'ordre de l'année me dit-on.

Donc, on ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé. Les règlements sont nombreux, et pas toujours ni clairs, ni cohérents.

Un exemple?
Les pompiers peuvent vous imposer"une 2e voie de secours". En clair, une échelle de secours, et l'urbanisme peut vous empêcher de la mettre. Ou vous imposer de demander un permis, et mettre une année avant de vous donner l'autorisation de la mettre. En attendant, les services administratifs de la police vous ferment le logement pour raison de sécurité... Est-ce cohérent? Je ne pense pas.

L'immeuble, construit et inchangé depuis 1980 environ, dispose d'une échelle de secours, justement. On m'a demandé de régulariser. J'avoue que cela m'a fait une pointe d'adrénaline... J'en connais qui ont mis 18 mois pour obtenir une régularisation, d'un truc qu'une administration avait autorisé, mais illégalement... Quand le citoyen fait les frais de l'administration...

La représentante de l'urbanisme m'a aussi demandé comment il se faisait que, dans son dossier, il y avait un courrier de conformité urbanistique pour x appartements, alors que l'immeuble en comportait près du double... J'étais prié d'obtenir un courrier de conformité pour l'ensemble de l'immeuble.

Je leur ai tout de même rétorqué que le courrier venait de chez eux, que lorsque je l'avais reçu, je m'en étais étonné et leur avait téléphoné, et qu'ils m'avaient répondu qu'il y avait une demande pour x permis à ce moment, et pas pour plus. Et donc que ce serait une conformité pour ces x logement, et pas plus.

Ensuite, à y réfléchir une 2e fois, je lui ai demandé si elle trouvait logique comme procédure administrative de m'imposer, suite à cette visite préparée, de lui demander par écrit un document de conformité pour que je puisse lui remettre ensuite! Dingue. Elle me demandait de lui demander un document, afin que je puisse lui remettre. Document de conformité de l'immeuble, construit avec permis et plan, qui sont en leur possession.

Bref, je lui ai dit que j'étais en ordre, que l'administration avait tout ce qu'il fallait pour s'en rendre compte, et qu'elle pouvait le contrôler sur base des documents en sa possession. Et que j'étais d'accord avec elle: cette lettre était absurde. Mais qu'elle avait été pondue par son administration... pas par la mienne.

Heureusement, les gens sont tout de même logique. Il lui manquait un élement pour lui faciliter ses recherches, que je lui ai promis de lui transmettre par mail. Elle m'a promis un document de conformité pour l'ensemble de l'immeuble, à fournir aux autres propriétaires aussi.

Et voilà comment un peu de dialogue constructif permet de remettre les pendules à l'heure.

Un examen, face à 7 examinateurs, en présence des locataires. Ben, c'est stressant. Même si les examinateurs sont sympas (et pas que parce qu'ils me lisent sans doute...  yikes )

Qu'on ne se méprenne pas. Les marchands de sommeils tels que montrés à Charleroi ce soir sur RTL, il faut les combattre. Les éradiquer.

La sécurité incendie, elle est indispensable. Le pompier était étonné de constater que tous les détecteurs étaient présents et fonctionnels. J'avoue que j'avais menacé d'expulsion le locataire qui aurait un détecteur pas en ordre... Il était aussi étonné de voir des couvertures antifeu dans les cuisines (bon, il en manquait deux...;) Mais content de voir le soucis de la sécurité.

Mais entre le "tout laisser faire pendant 30 ans" et le "on ferme votre immeuble demain", j'estime qu'il y a de la marge. Une programmation raisonnable des travaux, lourds, qu'on impose au propriétaire.

Dans le cas de mon immeuble, je pense que la facture sera de l'ordre de 10.000€. Dans le cas de l'immeuble qui est visité dans le même cadre jeudi, ce sera plutôt 15.000€

Le citoyen a besoin d'une sécurité juridique. Lui donner 5 ans pour se mettre en ordre sur un règlement non publié sur le site internet de la Ville, c'est de l'hypocrisie. Encore actuellement, le site de la Ville mentionne l'existence de ce règlement, mais ne le publie pas. Ce règlement date de 2010... et n'est toujours pas publié autrement que sur les valves de la ville à l'époque de sa promulgation.

Dans mon cas, j'avoue que je suis inexcusable: j'étais au courant. Mais le délai de remise en conformité mentionné par le règlement incendie, c'est février 2015... et on me le raccourcissait un peu.

Dans le cas de mon voisin, dont on a visité les logements en 2012 sans l'inviter, pour lequel personne ne lui a transmis le moindre rapport, et qui se voit fermer son immeuble du jour au lendemain sans préavis ni recours, je trouve que c'est un peu dur.

Enfin, soit. Aujourd'hui, la règle est de devoir être en ordre en février 2015 pour l'ensemble, avec une mise en conformité plus rapide pour ce qui est nécessaire... J'attends leur rapport, avec la liste des chose à faire et je leur ferai un planning.

Je pense avoir donc réussi mon examen. Dure matinée.... mais conforme aux attentes, somme toute.



L'après-midi, j'accompagnais l'entreprise d'entretien des extincteurs (et de pose dans le bâtiment qu'on venait de visiter....  yikes )



Et pendant cet après-midi, la brigade d'intervention a débarqué dans l'immeuble visité ce matin, brisant une serrure, s'apprêtant à défoncer la porte blindée de l'entrée, menaçant de défoncer la porte d'un appartement et cherchant un locataire... parti depuis août 2012.

A ma connaissance, cet ex-locataire était soit non domicilié, soit demandé à la radiation d'office. La police savait. Mais quel service savait quoi, c'est un autre sujet. Mais, une fois de plus, ce n'est pas au citoyen à trouver des solutions pour que les forces de l'ordre ne défonce pas sa porte.

Evidemment, je ne vous raconte pas l'état de mon locataire, présent sur place. Malade des poumons, ayant des difficultés à se lever et se mouvoir, brisé physiquement et émotionnellement par une vie difficile, je vous laisse imaginer le stress qu'il a subit quand on lui criait à travers la porte "ouvrez immédiatement ou on défonce la porte!"

A bout de souffle, il a cru voir arriver sa dernière heure quand Robocop lui a demandé de lever les bras, lui qui en était physiquement incapable... Je romance? A peine. Le terme "robocop" est exagéré, mais le reste est réel.

Lui qui était enfin arrivé à se sevrer du Xanax, il est retombé dedans suite à cet épisode. Et cela, ce n'est pas du roman, c'est un fait. Alors que la police savait. Alors que je demande régulièrement que la Ville fasse son devoir d'acter les "PRO" en "RO" (proposés à la radiation d'office - radié d'office)

J'ai beau savoir que la radiation d'office est un acte grave et lourd de conséquence, je me dis qu'un Carolo et un Anversois ne sont pas traités pareils... Un Carolo, il faut 10 ans pour le radier d'office. Un Anversois ne peut pas partir 15 jours en vacances, en Syrie par exemple, sans se voir radier du registre de la population....

Quand j'ai demandé ce que je devais faire pour sécuriser mon bâtiment, on m'a répondu "on vous rappellera". J'ai expliqué que la porte de rue n'était plus sécurisée, on m'a répondu que chaque appart avait une porte fermée à clef... Après explication imagée, on m'a aimablement autorisé à sécuriser les lieux aux frais du parquet (demandeur de la descente)

Bref, cet épisode m'a épuisé. Après un examen, j'avais bien besoin de ces accumulation d'erreurs et d'inconsistances de l'administration: procédure de radiation foireuse, pas de contact entre police de proximité et police Robocop, pas de capacité d'ouvrir une porte sans la défoncer, pas de considération pour le stress subi par un citoyen lambda qui tente d'exercer son droit de vivre paisiblement, pas de considération pour la sécurité, pas de considération pour le proprio (c'est moi qui ait dû les appeler..)

L'administration est certes composée de gens aimables, qui font tous leur boulot. Mais elle est INHUMAINE. Et, parfois, je comprends qu'un citoyen finisse par faire un Fort Chabrol face à tant d'inhumanité.

Su ce, je vais dormir. J'ai pas dormi la nuit dernière. Et je ne dormirai pas la nuit prochaine. Je vais donc tenter de me remettre à flot celle-ci...


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 6 486

Re : Ma journée de merde...

Je pense que plus personne ne va investir dans l'immobilier à Charleroi!

C'est la faillite assurée...

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 381

Re : Ma journée de merde...

Petite Info :
Art. 135 de la loi communale. - Paragraphe 1er. - Les attributions des communes sont notamment: de régir les biens et revenus de la commune; de régler et d'acquitter celles des dépenses locales qui doivent être payées des deniers communs; de diriger et faire exécuter les travaux publics qui sont à charge de la commune; d'administrer les établissements qui appartiennent à la commune, qui sont entretenus de ses deniers, ou qui sont particulièrement destinés à l'usage de ses habitants.

Et plus particulièrement :

le soin de prévenir, par les précautions convenables, et celui de faire cesser par la distribution des secours nécessaires, les accidents et fléaux calamiteux, tels que les incendies, les épidémies et les épizooties;

Il faut bien comprendre par là, que pour des matières, non légiférées, à quelque niveau de pouvoir que ce soit, le Bourgmestre et le Bourgmestre seul, a le droit d'exiger, sur base d'un rapport d'un technicien, d'un expert, ... la mise en oeuvre de tout élement nécessaire à (& précité).

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 453

Re : Ma journée de merde...

Sauf décision judiciaire contraire !


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 381

Re : Ma journée de merde...

Francis,
J'aime bien tes interventions, même si je les trouve  trop peu étayée.
Car pour que le Judiciaire aie à l'encontre d'une décision sur la nouvelle loi communale, il faut trouver une faille, un point de la loi, un délai, autre qui n'aurait pas été respecté.
Et quand bien même le judiciaire irait à l'encontre, à défaut d'avoir trouver cette faille, cela déchargerait le bourgmestre de SA responsabilité.
Ce n'est donc POUR MOI, pas trop crédible.
Mais je ne suis pas juriste.
Donc merci d'expliciter un minimum de façon à donner à tous (ceux que cela intéresse) un maximum d'infos.
En toute amitié bien sur  lol

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 754
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Lu ceci (RTBF) , dans la même rubrique "promo Charleroi"...

"La réquisition douce des logements porte ses fruits à Charleroi

Ce n’est un secret pour personne : Charleroi manque de logements. Pourtant, le nombre d’habitations inoccupées ne cesse d'augmenter. Mais la réquisition douce commence à porter ses fruits : le CPAS et la ville incitent les propriétaires concernés à remettre leur bien en location.
Le travail des responsables communaux de la cellule logement du CPAS consiste à :
* identifier les logements inoccupés
* trouver leurs propriétaires et les contacter afin de sonder leurs motivations.

En deux ans de fonctionnement, ils ont ainsi repéré 191 propriétaires dont un bien était inoccupé sans raison valable. Contact a été pris avec eux et force est de constater que ce dialogue fonctionne plutôt bien. 75% de ces biens sont aujourd'hui à nouveau sur le marché.

Cerise sur le gâteau pour le CPAS : neuf de ces logements anciennement inoccupés ont été pris en gestion par l'agence immobilière sociale. Ils bénéficient donc à une population précarisée.

Mise sur pied en 2010, la réquisition douce porte donc ses fruits. Mais l'ampleur de la tâche est énorme car le nombre de logements vides ne cesse d'augmenter. En 2010, ils étaient 749 à Charleroi alors que l'an dernier on en dénombrait 1090.

Jérôme Durant, Daniel Barbieux"

(fin de citation)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Le nombre de logements vides va augmenter, c'est sûr. C'est une évidence.

En fait, la Ville est en train de supprimer de nombreux logements. Tous les biens qui ne sont pas en ordre d'urbanisme vont se faire fermer. Et, avec un certain arbitraire, j'ai pu constater personnellement des cas de fermeture injustifiée (pas les miens, rassurez vous)

J'ai particulièrement en tête trois cas. Un premier pour lequel l'immeuble a été fermé pour des causes injustifiées, et pour lequel des travaux en cours de mise en conformité avec le règlement communal de 2010 ont été injustement arrêter pour beaucoup trop longtemps. En clair, l'arrêté de fermeture a été pris un peu trop vite. Il n'était même pas encore signifié qu'il devait être levé.

Un autre cas où des logements existants depuis plus de 50 ans sont considérés comme non conforme pour l'urbanisme. Alors qu'ils ont été créé à une période où de tels permis n'étaient pas nécessaire. Et avec preuve à l'appui. Preuve rejetée pour non probante pour l'un, et acceptée pour l'autre... Procès en cours, et gros frais à prévoir pour la ville si elle perd.

Un 3e cas où les logements, pourtant construits dans les années 70 et non modifiés, sont trop petits pour obtenir un permis de location. Et qui seront sans doute fermés, remodelés, etc. Perso, j'appelle cela de l'expropriation.

A la grosse louche, ce sont au bas mot une vingtaine de logements qui disparaîtront du marché. Pour une seule rue.


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Re : Ma journée de merde...

La réquisition douce ne porte pas de fruit. La personne qui s'en occupe, très sympa et très compétente, n'a pas les moyens des ambitions de la Ville.

L'AIS propose de prendre en gestion des logements, mais propose un loyer inférieur de 40% au marché. Quel proprio va se laisser convaincre?...

Là où la réquisition douce peut marcher, c'est de pousser de vieux proprios à vendre leur bien, afin qu'ils soient repris par de jeunes investisseurs qui vont les remettre sur le marché. Mais avec le climat de suspicion actuel à Charleroi, qui osera encore y investir?

Pourtant, les prix de vente sont bas, la commune chasse les marchands de sommeil et donne un fameux coup de collet pour améliorer la situation.

De l'aveu d'un policier, le but de se montrer très très méchant est de faire savoir qu'on arrête de rigoler, et que les logements doivent se mettre en ordre ou seront fermés.. Le but est clairement atteint...

Avis à ceux qui ont des sous à investir: les prix de vente sont bas, mais les prix de location sont à la hausse. Le bati va s'améliorer. C'est le moment d'investir à Charleroi...


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Je pense que la suite va se passer dans la presse.

Bonne lecture...

Je ne sais pas pourquoi, la presse avait autre chose en tête aujourd'hui.

Demain peut-être?


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

wayne
Pimonaute intarissable
Lieu : bruxelles
Inscription : 04-08-2012
Messages : 532

Re : Ma journée de merde...

Tous les biens qui ne sont pas en ordre d'urbanisme vont se faire fermer

il me semblait que cela faisait un moment déjà que la ville refusait toute  domiciliation si le bâtiment n'étais pas en ordre ?

si j'ai bien compris, la différence avec aujourd'hui serait que même ceux qui y seraient domiciliés actuellement et voir depuis plusieurs années devraient quitter les lieux ?

En ligne

cochise
Pimonaute incurable
Inscription : 07-07-2006
Messages : 2 726

Re : Ma journée de merde...

grmff a écrit :

  Tous les biens qui ne sont pas en ordre d'urbanisme vont se faire fermer.

Oui mais est ce possible de régulariser si leur normes sont drastiques?
Si en y allant, on se dénonce, il vaut mieux quelque part attendre qu'ils viennent en espérant que ce foutoir s'arrête avant.


Coch'
********
Notre passé est abominable et notre présent est pire; heureusement, nous n'avons pas d'avenir.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Oui mais est ce possible de régulariser si leur normes sont drastiques?
Si en y allant, on se dénonce, il vaut mieux quelque part attendre qu'ils viennent en espérant que ce foutoir s'arrête avant.

Le problème, c'est surtout pour tout ce qui a été séparé après 1994. Avant 1994, il ne fallait pas de permis pour subdiviser une maison.

Et si c'est après 1994, ils ont rajouté une norme Carolo il y a quelques années (2 ans? 5 ans?) refusant la subdivision de plateaux inférieurs à 100m2.

Et ils sont en train de voter l'interdiction de subdiviser une maison de moins de 360m2. C'est vrai qu'à Charleroi, la demande en grosse maison de maître est très importante. mad

Donc, si on y va en voulant se régulariser, cela ne change rien. Ils sont ... no comment.


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 381

Re : Ma journée de merde...

C'est un domaine extrêmement compliqué :

une loi datant du 30 juillet 1979, définit que toute catégorie de construction doit être conçue de manière à éviter la naissance , la propagation et l’extension d’un incendie , d’alerter les services de secours et de favoriser l’évacuation des occupants.

Une circulaire ministérielle datant du 17 novembre 2009 a  même été rédigée à l’attention des autorités communales,  dans le but d’éclaircir certains aspects de cette loi.

la loi du 30 juillet 1979 s’applique à toutes les catégories de constructions  ,même si le Roi n’a réglementé qu’un nombre limité de  catégories, comme l’AR  du0 6/11/1979 (hôpitaux), AR du 07/07/ 1994 (bâtiments à construire)…  Le fait qu’il n’existe pas encore de prescriptions pour certaines catégories de constructions ne peut avoir aucune incidence sur les compétences de certains organes émanant de la loi du 30 juillet 1979 et que le service incendie peut émettre un avis sur des catégories de  constructions non réglementées.
De plus une norme juridique supérieure  l’emporte sur une norme juridique inférieure  suivant l’adage  bien connu des juristes : lex superior derogat legi inferiori

Ce qui signifie que la loi du 30 juillet 1979 a la primauté sur un règlement communal...

La circulaire ministérielle  susmentionnée mentionne encore quelques notions intéressantes comme la nouvelle loi communale stipulant que le Bourgmestre est responsable de la sécurité incendie dans sa commune, que le technicien en prévention incendie intervient à la demande du Bourgmestre et en fonction des lois et règlements existants  ou encore que l’Officier du SRI doit se demander ce que ferait une personne normalement consciencieuse à sa place…

Pour les domiciliations, non on ne peut pas refuser, la loi précise que les administrations, ont l'obligation d'inscrire PROVISOIREMENT.  Cette inscription devient définitive après 3 mois (à vérifier).
Cela implique, on peut le supposer, que l'administration a trois mois pour prendre toute mesure, visant à éventuellement empêcher un locataire de se domicilier, notamment pour cause d'insalubrité, de non permis quelconque (urbanisme, logement), non respect de sécurité incendie, etc...
Il est bien entendu que dans ce cas, le propriétaire est RESPONSABLE du fait d'avoir loué un bâtiment non conforme, et rendra éventuellement des comptes en justice, si un locataire l'attaque. (Indemnité, relogement, déménagement, etc...).
On peut également dire que si APRES 3 MOIS, ces actions n'ont pas été faites, c'est l'Administration qui deviendra RESPONSABLE et que la domiciliation deviendra DEFINITIVE. (toujours à vérifier hein?).

Je ne suis pas sur que cela aide fortement certains, mais j'espère que cela aidera à la compréhension.

Retenons aussi que nous apprenons de nos erreurs (à méditer).

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 381

Re : Ma journée de merde...

Euh, je me suis peut être trompé de rubrique.
ne faudrait-il pas créer un onglet spécial?

Notre PIM (Petit intellectuel modéré) en pense quoi?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Re : Ma journée de merde...

Ma journée de merde, c'est aussi les huissiers.

Mon huissier m'écrit:

Bonjour
Nous supposons que vous avez récupéré les lieux hors de notre intervention (oui monsieur... merci... comme prévu)
S'agissant de récupérer les sommes dues, les perspectives sont mauvaises.
La débitrice émarge au CPAS, avec 1040€/mois et 4 enfants à charge (en clair, rien de saisissable)
Elle n'est pas inconnue de notre étude et reste devoir à ses anciens propriétaires 5000€ pour l'un et 6500€ pour l'autre (Le jugement m'octroie à moi 4100€. J'ai été plus rapide... et j'y a perdu "seulement" 2000€ de loyer)
Elle doit également 650€ chez Ethias, 300€ de taxe communale, 250€ à Bruxelles-Capitale, 1700€ chez DeltaLLoyd et 500€ chez Electrabel.
La débitrice n'a pas de voiture immatriculée à son nom et est proposée à la radiation d'office.
(Suit le solde d'honoraire à recevoir...)

Cette locataire fait partie des gens qui donnent envie de ce fameux fichier des mauvais locataires. Elle ne m'a jamais versé un seul loyer, sa garantie a été versée par ses parents, qui m'ont avoué après la fin du bail que c'était au moins la 10e garantie qu'ils "avançaient" à la locataire.

LDM...


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 6 486

Re : Ma journée de merde...

Mais au moins votre huissier il est capable de connaître l'ensemble des dettes de votre ex-locataire chez tous les autres huissiers?

Pas le mien...

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 754
Site Web

Re : Ma journée de merde...

YAKA a écrit :

Euh, je me suis peut être trompé de rubrique.
ne faudrait-il pas créer un onglet spécial?

Notre PIM (Petit intellectuel modéré) en pense quoi?

J'en pense, avec modération, que chacun est libre de créer un nouveau fil de discussion s'il le souhaite...


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

En ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 453

Re : Ma journée de merde...

@ Yaka

Ma remarque relative à une décision judiciaire concernant une décision communale (ou régional ou fédérale) est d'ordre général.

Ce n'est pas parce qu'il y a une loi, un règlement, etc.,  que cela suffise à une administration pour prendre une décision.

2 exemples.

Ma commune (effectivement une asbl communale) a voulu construire une crèche en intérieur d'ilot et l'administration communale a octroyé le permis.
Un voisin a contesté en justice, avec le soutien de nombreux voisins, et a obtenu gain de cause au conseil d'état.
La commune a réintroduit le dossier, cette fois à la région de Bxl et a obtenu le permis.  Rebellotte conseil d'état et annulation du permis.  Je ne détaillerai pas les dossiers mais l'administration communale avait tenté de passer en force un dossier qu'elle n'aurait jamais accepté d'un privé.

Second exemple:  La journée sans voiture à Bruxelles.  Le procureur du Roi a signalé à la Région que l'interdiction de circuler n'était pas légale et qu'il n'existait aucune base juridique pour poursuivre les "contrevenants".  La région (politiques et fonctionnaires) n'en ont cure et maintienne que tout est légal mais sans parvenir à contredire juridiquement le Parquet.  Leur seule attitude serait la fuite en avant.  Evidemment tout ne sera pas dans les médias !

Pour en revenir à Charleroi, je suis très conscient des problèmes des logements insalubres (à Bxl aussi) mais j'estime qu'il faut faire la chasse aux marchants de sommeil surtout et pas systématiquement aux bailleurs privés.
Professionnellement je vois de tout et même dans des bâtiments communaux des choses incroyables ! 

J'estime que les règlements devraient être simplifiés, avec des critères précis, une application raisonnée et des possibilités d'appels facilités.  Ce n'est pas ce qui existe, mais semble-t-il, mon cher Yaka, vous êtes partie prenante dans cette problématique ?


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 293
Site Web

Re : Ma journée de merde...

J'estime que les règlements devraient être simplifiés, avec des critères précis, une application raisonnée et des possibilités d'appels facilités. Ce n'est pas ce qui existe, mais semble-t-il, mon cher Yaka, vous êtes partie prenante dans cette problématique ?

Simplification. Voilà un terme qu'on voit de plus en plus souvent.

Je pense que la Ville de Charleroi a pensé "centralisation" et non "simplification". Et une certaine centralisation est positive, tant que les choses sont claires par ailleurs. Il y a donc un grand besoin de rendre les choses claires.

Qui est responsable de quoi?
Est-ce que la police peut donner un avis sur ce qui concerne la sécurité en cas d'incendie? NON. Que la police pose des questions, OK pour moi. Mais qu'elle donne des réponses dans son domaine de compétence propre. Pas ailleurs. (et idem pour tous les autres services)

Et si des questions pertinentes sont posées et ne trouvent pas de réponse satisfaisante au niveau de l'administration, le citoyen est présumé innocent. Toujours. Partout. Qu'il soit riche ou misérable. Qu'il sache écrire ou non... Et il ne doit pas être pénalisé parce que l'administration se pose des questions et ne peut y répondre...

Un chantier fermé pendant des semaines parce que l'administration se pose des questions, c'est insensé. Et on a du bol, à la base, il aurait dû être fermé des mois....

Mais le terme "simplification" est malheureusement inconnu de la sphère politique et administrative. Ils rajoutent des choses, sans jamais enlever ce qui ne fonctionne pas. Et cela fait qu'on se retrouve dans des situations ubuesques....

Charleroi n'a sans doute pas le monopole, d'ailleurs...


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 381

Re : Ma journée de merde...

Merci mon cher Francis d'avoir un peu expliciter ta réponse.
Evidemment ce n'est pas le même domaine, et effectivement l'administration communale, comme le commun des mortels a à respecter les lois.
J'essaie juste de donner des indications sur ce que disent certaines lois et règlements.

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 453

Re : Ma journée de merde...

Et c'est pourquoi, il y a le législatif, l'exécutif et le judiciaire ! 
Les administrations communales ont souvent la tentation d'être les 3 à la fois.


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Potentielle bonne nouvelle pour les Belges qui mettent en location leur résidence secondaire en France lecho.be/r/t/1/id/10060…

Il y a 2 heures De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Maison 529 000 € UCCLE
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Villa 770 000 € WATERLOO
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Villa Sorry : trop tard ! BEERSEL
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Loft 850 000 € RHODE ST GENESE
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Voir toutes les offres »

    elit. mattis venenatis venenatis, nunc et, id Praesent Sed