Au hasard de nos offres
  • Maison 1 150 000 € UCCLE
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Maison 1 950 000 € IXELLES
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Appartement 775 000 € FOREST
  • Appartement 420 000 € UCCLE
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    Sed non luctus felis libero libero ut Nullam ut quis, risus at

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    hellooo
    Pimonaute assidu
    Inscription : 26-02-2017
    Messages : 113

    Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    Bonjour à tous,

    un message sur le forum a retenu toute mon attention et je pense qu'il mérite un véritable débat en droit de la part des acteurs qui feront la loi :

    coproprio77 a écrit :

    Bonjour,
    la loi de 2010 a visé à augmenter la transparence de la gestion et  a réduit le rôle du conseil de gérance devenu conseil de copropriété. Une raison invoquée était que certains copropriétaires avaient le sentiment qu'il existait une collusion entre le conseil de gérance et le syndic. Le projet actuel réduit la majorité de 75% à 66,6 % pour la décision concernant les gros travaux et élargit le champ des travaux qui peuvent être décidés à 51 %. Il y a quelque temps déjâ un journal avait publié un article déplorant les commissions occultes payées par les entrepreneurs aux syndics.  Compte tenu du temps réduit laissés aux coproprios pour examiner les offres amenées par le syndic et si celui-ci dispose d'une certaine faconde, bonjour les dégâts.
    Meilleures salutations

    et vous ?

    GT a écrit :

    Combien en secondes ? La loi ne le prévoit pas.

    Réponse :
    Compte tenu du temps réduit voir inexistant prévu légalement pour examiner les offres amenées par le syndic et si celui-ci dispose d'une certaine faconde, bonjour les dégâts pour l'immeuble ( risque de mauvais travaux et/ou trop chers et/ou mal faits) au désavantage du portefeuille du copropriétaire . sad

    BmcTools un avis pour améliorer la loi à ce sujet ?

    Dernière modification par hellooo (27-09-2017 11:38:38)

    Hors ligne

    GT
    Pimonaute incurable
    Inscription : 11-10-2014
    Messages : 3 790

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    hellooo a écrit :
    GT a écrit :

    Chaque copropriétaire, homme ou femme, membre du conseil de copropriété ou non, a droit à l'information en ce qui concerne les points mis à l'ordre du jour.

    Justemment non ... la loi devrait dire cela de manière claire et précise.

    C'est votre opinion.Mais le législateur prend position , décide. Il a aussi probablement ses motivations (ne pas alourdir la charge du syndic, limiter certains coûts, faire confiance à l'intelligence des copropriétaires de manière à remédier au silence de la loi, .....).
    Il faut vous faire une raison.

    Hors ligne

    Aiment ce post :
    panchito
    Pimonaute non modérable
    Inscription : 19-06-2012
    Messages : 6 541

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    GT a écrit :

    Il faut faire confiance à l'intelligence des copropriétaires

    Mais je crois qu'il existe des copropriétés où cette intelligence collective fait défaut...

    Celle de Hellooo apparemment...

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 891

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    GT a écrit :
    hellooo a écrit :
    GT a écrit :

    Chaque copropriétaire, homme ou femme, membre du conseil de copropriété ou non, a droit à l'information en ce qui concerne les points mis à l'ordre du jour.

    Justemment non ... la loi devrait dire cela de manière claire et précise.

    C'est votre opinion.Mais le législateur prend position , décide. Il a aussi probablement ses motivations (ne pas alourdir la charge du syndic, limiter certains coûts, faire confiance à l'intelligence des copropriétaires de manière à remédier au silence de la loi, .....).
    Il faut vous faire une raison.

    Vous avez votre opinion, nous avons bien compris cela... Il n'aura peut-être pas échappé à votre sagacité que d'autres personnes ne partagent pas vos vues. Vous êtes copropriétaire en indivision... et vous prétendez refaire là loi pour l'adapter à votre petit confort personnel.

    En pratique, vu l'absence de délai légal pour me permettre d'exiger de voir les devis, ce que je demande maintenant c'est que le syndic communique lorsqu'il fait établir un devis à l'immeuble afin que les CPS intéréssés par la gestion technique et financière soient présents.

    Vous voulez "exiger" ? Vous pensez que le syndic est à vos pieds ? Il y a existe des lois, il existe des conventions contractuelles... et c'est à vous de vous conformer aux unes et aux autres. Vous pouvez aussi vendre.


    rexou

    Hors ligne

    Aime ce post :
    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 891

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    Peut-être ne sommes-nous pas assez à l'écoute des propositions d'utilité publique de Hellooo
    J'imagine que vous êtes multi-propriétaire depuis de nombreuses années dans de nombreuses ACP.
    Non ?


    rexou

    Hors ligne

    Aime ce post :
    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 038
    Site Web

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    rexou a écrit :

    Peut-être ne sommes-nous pas assez à l'écoute des propositions d'utilité publique de Hellooo
    J'imagine que vous êtes multi-propriétaire depuis de nombreuses années dans de nombreuses ACP.
    Non ?

    1 CP avec 1 garage à pour moi autant à dire qu'un CP avec 10 appartements. C'est seulement au vote que cela diffère.

    Dans ma rue il y a une centaine de petits immeubles à 4 appartements et une dizaine avec +100 appartements.

    Qui compte le plus? Qui parle pour l'utilité publique ?

    Tous pour moi. Chacun compte autant.


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 038
    Site Web

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    panchito a écrit :

    (...) Dans beaucoup de copropriétés que je connais, les CP viennent défendre eux-même les devis qu'ils ont récoltés et qu'ils ont transmis aux autres bien avant l'AG. (...)

    Hm ... et si ce CP ne dit rien, concernant son mélange d'intérêts avec le fournisseur? Aucune loi explicite l'interdit à un CP selon ceux qui appliquent la loi à la lettre.
    Qui est responsable en cas de pots cassés ? l'AG, le syndic, le CP concerné ?
    On vient d'avoir le 3ème cas sur moins que 20 ans, chaque fois pour des montants de 5/6 chiffres.
    Le CP en question sait qu'il est le 3ème à essayer le coup.
    Mais il est d'ordre public que ce type d'agissements est interdit.
    On verra ...

    Suggestion : les statuts peuvent imposer que tout lien entre un CP et un fournisseur soit communiqué d'avance à l'AG par l'intéressé. Et que des amendes contractuelles peuvent être imposé (d'où l'intérêt que le Réglement de Copropriété soit un acte authentique).

    Dernière modification par luc (28-09-2017 00:04:01)


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 891

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    luc a écrit :
    rexou a écrit :

    Peut-être ne sommes-nous pas assez à l'écoute des propositions d'utilité publique de Hellooo
    J'imagine que vous êtes multi-propriétaire depuis de nombreuses années dans de nombreuses ACP.
    Non ?

    1 CP avec 1 garage à pour moi autant à dire qu'un CP avec 10 appartements. C'est seulement au vote que cela diffère.

    Dans ma rue il y a une centaine de petits immeubles à 4 appartements et une dizaine avec +100 appartements.

    Qui compte le plus? Qui parle pour l'utilité publique ?

    Tous pour moi. Chacun compte autant.


    L'utilité publique, c'est le problème du législateur. Il y a déjà bien assez de lois sans que n'importe quel quidam tente d'en inventer de nouvelles. Hellooo peut parler autant qu'il veut... au sein de son ACP. Il sera suivi à hauteur des quotités de son lot. C'est son droit. Prétendre modifier la législation pour adapter l'ensemble des ACP du pays à son petit confort perso, c'est déjà de l'hérésie. Mais quand on est copropriétaire en indivision et qu'en plus on ne semble pas avoir d'expérience dans le domaine de la copropriété, un minimum de décence et d'humilité me semble de mise.

    Il s'est exprimé, c'est son droit le plus strict. Mais il veut aussi imposer ses vues sans admettre que d'autres puissent avoir une vision différente. J'aime le mot "Liberté" et j'aime aussi le mot "respect".


    rexou

    Hors ligne

    Aime ce post :
    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 891

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    big_smile

    luc a écrit :

    Suggestion : les statuts peuvent imposer que tout lien entre un CP et un fournisseur soit communiqué d'avance à l'AG par l'intéressé. Et que des amendes contractuelles peuvent être imposé (d'où l'intérêt que le Réglement de Copropriété soit un acte authentique).

    Vous pouvez mettre ce point à l'ordre du jour de la prochaine AG. Et les CP de votre ACP voteront. Ces mêmes CP seront in fine responsables de leur choix.
    Pour ma part, je suis réfractaire à tout ce qui est "imposé" sans absolue nécessité.

    Je crois de plus que vous soulevez un faux problème. Parmi les différents devis présentés, le plus intéressant serait donc celui qui cache un intérêt caché ? Citer des montants à 5 ou 6 chiffres n'est pas relevant : il faut prendre en considération les différences de prix pour une même prestation. Vous mentionnez le "mélange d'intérêt" d'un fournisseur avec un CP. Le problème se pose plus souvent avec le syndic il me semble. Et les devis présentés à l'initiative d'un CP sont plutôt un garde-fou.

    Suggestion : être attentif et profiter des connaissances et/ou de l'expérience des uns et des autres... et remercier ceux qui font profiter la collectivité de leur expertise quand leurs connaissances sont profitables.


    rexou

    Hors ligne

    Aime ce post :
    panchito
    Pimonaute non modérable
    Inscription : 19-06-2012
    Messages : 6 541

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    Rexou a écrit :

    Prétendre modifier la législation pour adapter l'ensemble des ACP du pays à son petit confort perso, c'est déjà de l'hérésie. Mais quand on est copropriétaire en indivision et qu'en plus on ne semble pas avoir d'expérience dans le domaine de la copropriété, un minimum de décence et d'humilité me semble de mise.

    Justement! Hellooo pourrait-il nous dire combien de biens en copropriété possède-t'il et qu'elle est son expérience en la matière?

    A quand remonte son premier achat d'un bien en copropriété?

    Hors ligne

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 038
    Site Web

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    rexou a écrit :
    luc a écrit :

    Suggestion : les statuts peuvent imposer que tout lien entre un CP et un fournisseur soit communiqué d'avance à l'AG par l'intéressé. Et que des amendes contractuelles peuvent être imposé (d'où l'intérêt que le Réglement de Copropriété soit un acte authentique).

    Vous pouvez mettre ce point à l'ordre du jour de la prochaine AG. Et les CP de votre ACP voteront. Ces mêmes CP seront in fine responsables de leur choix.
    Pour ma part, je suis réfractaire à tout ce qui est "imposé" sans absolue nécessité.

    Le syndic a postposé d'emblée en 2015 le point "coordination des statuts" jusqu'aux calandes grecques.
    Par contre il a publié le nouveau ROI "coordonné" et mis d'emblée d'application sans en parler, ni débater ni voter lors d'une AG.
    Entre autres: permanence tous les 2 semaines exclusivement pour les résidents, pas pour les bailleurs.

    rexou a écrit :

    Je crois de plus que vous soulevez un faux problème. Parmi les différents devis présentés, le plus intéressant serait donc celui qui cache un intérêt caché ? Citer des montants à 5 ou 6 chiffres n'est pas relevant : il faut prendre en considération les différences de prix pour une même prestation. Vous mentionnez le "mélange d'intérêt" d'un fournisseur avec un CP. Le problème se pose plus souvent avec le syndic il me semble. Et les devis présentés à l'initiative d'un CP sont plutôt un garde-fou.

    Faux problème ?
    Un des exemples : une chaudière de +150.000 EUR (pas aux normes IBGE donc sans subsides) a été acheté au lieu d'une chaudière de 40.000 EUR (aux normes IBGE et subsidiable).
    Motif: le fournisseur était un copain depuis 30 ans du CP qui proposait le devis.

    rexou a écrit :

    Suggestion : être attentif et profiter des connaissances et/ou de l'expérience des uns et des autres... et remercier ceux qui font profiter la collectivité de leur expertise quand leurs connaissances sont profitables.

    Je suis certain que vous n'êtes pas présent en personne lors des AG de mon ACP. SI non vous n'auriez pas suggéré cela (et ainsi suggéré que je ne le fait pas).


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    luc
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 09-08-2004
    Messages : 5 038
    Site Web

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    rexou a écrit :

    L'utilité publique, c'est le problème du législateur. Il y a déjà bien assez de lois sans que n'importe quel quidam tente d'en inventer de nouvelles. Hellooo peut parler autant qu'il veut... au sein de son ACP. Il sera suivi à hauteur des quotités de son lot. C'est son droit. Prétendre modifier la législation pour adapter l'ensemble des ACP du pays à son petit confort perso, c'est déjà de l'hérésie. Mais quand on est copropriétaire en indivision et qu'en plus on ne semble pas avoir d'expérience dans le domaine de la copropriété, un minimum de décence et d'humilité me semble de mise.

    Il s'est exprimé, c'est son droit le plus strict. Mais il veut aussi imposer ses vues sans admettre que d'autres puissent avoir une vision différente. J'aime le mot "Liberté" et j'aime aussi le mot "respect".

    C'est un language du XIXème siècle, quand le droit de vote était limité à ceux qui avaient de l'argent.
    La vraie liberté est d'abord s'assurer de la liberté des autres.
    Le vrai respect est d'abord avoir le respect pour les autres.
    Je note que vous êtes contre toute législation qui améliore le sort des bailleurs.


    Cordialement,

    Luc

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 891

    Re : Quel délai de réflexion (légal) sur le choix du contenu d'un devis ?

    @ Luc : Je savais que mes propos provoqueraient une vive réaction de votre part. Et j'accepte et je respecte le fait que vous exprimiez votre opinion, même si je ne la partage pas.

    - Je ne suis pas "contre" une législation qui améliore le sort des bailleurs. Je pense qu'il n'y a déjà que trop de lois d'une manière générale, C'est un avis.  Mon problème, c'est quand il est question de restreindre la liberté de tous, au nom du confort personnel d'un individu qui... "exige". Cela me choque.

    - Vous vous plaignez de certaines actions de votre syndic... je le comprends fort bien. Mais in fine, les décideurs sont les CP. Ils choisissent de nommer ou de révoquer le syndic. Et si ce syndic est reconduit dans son mandat, il est permis de croire qu'il donne satisfaction à une majorité... ou que la situation est telle qu'aucun autre candidat n'accepte de reprendre la mission. Exiger, contrôler, imposer l'absolu respect d'une masse de règles et décortiquer chacun des actes du syndic, c'est en effet votre droit, mais quid des conditions de travail de ce syndic ? Au sein d'une acp, il y aura toujours des mécontents, c'est inévitable.

    - Vos deux chaudières à 150 et 40.000€... le problème n'est pas le copain du fournisseur qui a présenté le devis. Le crétinisme des décideurs peut seul être mis en cause. Et quand on se trompe, on paie. Aucune loi n'interdira jamais la stupidité. Notez que tout CP en désaccord avec ce choix avait la possibilité, après avoir voté contre la décision prise, d'introduire une requête en justice pour préjudice subi. Il este difficile d'imaginer qu'une majorité soit à ce point aveugle. Il est tout aussi difficile d'imaginer que le syndic n'a pas relevé la différence de prix et les conditions de subsides. Reporter la faute sur le CP "copain" du fournisseur n'est pas crédible.

    - Je ne suis en effet pas présent aux AG de votre ACP. Je ne le regrette pas.

    Ceci dit, je respecte votre opinion et vos réflexions sont souvent fort instructives. La richesse est dans la diversité, et je peux penser différemment sans demander qu'une loi vous contraigne à quoi que ce soit.


    rexou

    Hors ligne

    Aime ce post :

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres



    derniers-tweets-small Derniers tweets

    Retweeted Muriel MICHEL (@mumitim): La réforme des régimes matrimoniaux entre en vigueur le 1er septembre, en même temps que le nouveau droit successoral. Qu'est-ce que ça change pour vous? lecho.be/r/t/1/id/10034… via @monargentbe

    Hier De PIM's Twitter

    Au hasard de nos offres
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 875 000 € FOREST
  • Villa Sous option BEERSEL
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    commodo in commodo Phasellus dictum eleifend ut quis ipsum mattis ultricies ut