[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Evolution des prix

lucas
Pimonaute
Inscription : 25-12-2005
Messages : 9

Evolution des prix

Bonjour,

Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

Merci

Hors ligne

ada
Pimonaute
Inscription : 24-03-2005
Messages : 20

Re : Evolution des prix

Francis a écrit :

La Bulle immobilère, dernier sujet des salons à la mode et où l'on cause, avec force détails et arguments de choses que l'on ignore.   Comme l'immobilier locatif privé au PS. et aussi chez ....

Il n'est pas question de bulle immobilière, il est question de répondre de manière factuelle à des questions précises.Le point de départ de ce fil était " pensez vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps?"n'est ce pas?
Vous,entre autres éclairés, répondez "la plupart des professionnels de l'immobilier à Bxl vous diront que les prix ne PEUVENT QUE grimper" on voudrait vous croire mais surtout, COMPRENDRE pourquoi.Si vous n'êtes pas en mesure d'expliquer les choses rationnellement alors vous vous dicréditez et votre affirmation rejoint la masse des propos insignifiants que n'importe qui est capable de sortir quand bon lui semble...encore une fois POURQUOI?

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Grmff a écrit :

Depuis quand est-ce qu'un économiste y connait quelque chose au principe de l'investissement immobilier?

Mon banquier n'y connait rien.
Les journalistes spécialisés racontent des âneries.
Les ministres croient inventer des choses ... mais elles existent déjà.
Mon notaire me traite de fou.
Ma femme me modère.
Mon comptable ne comptabilise pas droit.
Mon père ne comprend pas.

Et c'est un économiste même pas propriétaire et qui n'envisage pas de le devenir qui viendrait nous faire la leçon?

Je rigole...

Evidemment, si vous mettez les notaires, banquiers, epouse, journalistes, economistes, parent, comptables et ministres dans le meme sac, le dialogue devient difficile. On constatera toutefois que vous votre signature cite un economiste. Pas tous idiots… wink

Plus serieusement, le couple en situation stable qui desire acheter une maison unifamiliale afin d’y vivre 20 ans ou plus ne doit certainement pas postposer son achat pour gagner quelques pourcents. Comme vous l’aurez probablement compris, je ne m’adresse pas au public qui achete pour son usage propre a long terme. N’oubliez cependant pas que l’on ne choisit pas toujours de vendre (divorce, deces, perte d’emploi, etc.), que -5% sur 500.000 Euros ca fait tout de meme une perte 85.000 Euros avec les taxes/frais et qu’il est souvent plus facile de negocier avec un vendeur motive, mais bon…

Par contre, les jeunes qui veulent acheter un appartement pour le revendre dans cinq ans afin d’acheter une maison unifamiliale avec la plus-value risquent en fait d’y perdre beaucoup d’argent. C’est a ceux la que je m’adresse, et ils sont malheureusement trop nombreux et mal informes.

Comme vous le dites vous-même, une baisse de 10% sur certains biens est tout a fait plausible. Une baisse de 10% sur un bien a 200.000 Euros represente pres de 45.000 Euros de perte avec les frais/taxes. Pour beaucoup de jeunes belges, cela represente pas mal d'argent et signifie qu'ils ne pourront probablement pas revendre leur appartement afin d'acheter une maison lorsque la famille s'agrandit. Ceux la seront probablement coinces dans leur appartement pour les 15 ans qui viennent.

Quant aux investisseurs, il faut qu’ils sachent qu’a ce stade il devront peut-etre attendre 5 ans avant de recuperer leur mise. Apres la periode de baisse (3 a 4 ans), les prix vont stagner pendant quelques annees (2 a 3 ans) comme il l’on fait par le passe. Sur les 5 ans a venir, meme un bon compte epargne (3%) fera probablement mieux et sans risque.

De nouveau, si vous investissez sur le long terme (15 ans ou plus), la situation est differente. L’immobilier finira bien par rattraper l’inflation.

Laissons la boule de cristal de cote et regardons les faits. Le volume de transactions chute (6% en Belgique), les prix baissent (15% a Paris en un mois!) et les taux ne peuvent aller que dans un sens (vers le haut)…
yikes

Hors ligne

giannigianni
Pimonaute intarissable
Inscription : 16-08-2004
Messages : 546

Re : Evolution des prix

Immoreal a écrit :

Grmff a écrit :Depuis quand est-ce qu'un économiste y connait quelque chose au principe de l'investissement immobilier?

Mon banquier n'y connait rien.
Les journalistes spécialisés racontent des âneries.
Les ministres croient inventer des choses ... mais elles existent déjà.
Mon notaire me traite de fou.
Ma femme me modère.
Mon comptable ne comptabilise pas droit.
Mon père ne comprend pas.

Et c'est un économiste même pas propriétaire et qui n'envisage pas de le devenir qui viendrait nous faire la leçon?

Je rigole...

Evidemment, si vous mettez les notaires, banquiers, epouse, journalistes, economistes, parent, comptables et ministres dans le meme sac, le dialogue devient difficile. On constatera toutefois que vous votre signature cite un economiste. Pas tous idiots… 

Plus serieusement, le couple en situation stable qui desire acheter une maison unifamiliale afin d’y vivre 20 ans ou plus ne doit certainement pas postposer son achat pour gagner quelques pourcents. Comme vous l’aurez probablement compris, je ne m’adresse pas au public qui achete pour son usage propre a long terme. N’oubliez cependant pas que l’on ne choisit pas toujours de vendre (divorce, deces, perte d’emploi, etc.), que -5% sur 500.000 Euros ca fait tout de meme une perte 85.000 Euros avec les taxes/frais et qu’il est souvent plus facile de negocier avec un vendeur motive, mais bon…

Par contre, les jeunes qui veulent acheter un appartement pour le revendre dans cinq ans afin d’acheter une maison unifamiliale avec la plus-value risquent en fait d’y perdre beaucoup d’argent. C’est a ceux la que je m’adresse, et ils sont malheureusement trop nombreux et mal informes.

Comme vous le dites vous-même, une baisse de 10% sur certains biens est tout a fait plausible. Une baisse de 10% sur un bien a 200.000 Euros represente pres de 45.000 Euros de perte avec les frais/taxes. Pour beaucoup de jeunes belges, cela represente pas mal d'argent et signifie qu'ils ne pourront probablement pas revendre leur appartement afin d'acheter une maison lorsque la famille s'agrandit. Ceux la seront probablement coinces dans leur appartement pour les 15 ans qui viennent.

Quant aux investisseurs, il faut qu’ils sachent qu’a ce stade il devront peut-etre attendre 5 ans avant de recuperer leur mise. Apres la periode de baisse (3 a 4 ans), les prix vont stagner pendant quelques annees (2 a 3 ans) comme il l’on fait par le passe. Sur les 5 ans a venir, meme un bon compte epargne (3%) fera probablement mieux et sans risque.

De nouveau, si vous investissez sur le long terme (15 ans ou plus), la situation est differente. L’immobilier finira bien par rattraper l’inflation.

Laissons la boule de cristal de cote et regardons les faits. Le volume de transactions chute (6% en Belgique), les prix baissent (15% a Paris en un mois!) et les taux ne peuvent aller que dans un sens (vers le haut)…

Bizarre votre facon de calculer la perte en cas de baisse de l'immobilier! Bien evidemment si on est obligé de liquider l'investissement on aura une perte sur le frais et taxes. Different le cas si on auarit postposé la decision d'investissement. La perte (ou manque de benefice) sur frais/taxes on l'aurait quand meme si le marché est à la hausse. Votre calcul devrait considerer le differentiel soit une baisse de 10% sur 200.000 corresponde a une perte de 20.000+15% (frais/taxes) de 20.000 (differentiel de prix) = 23000 euro est la perte si on avait  pu posposer la decision en attendant votre baisse. De tout facon si votre horizon d'investissement dans l'immobilier est de 3-5 ans il est claire que les taxes ne sont meme pas partiellment recuperables (limites de 2 ans) alors que vous vous considerz l'immobilier à très court terme.
Pour le reste vos statistiques sur les transactions (une chute des volume en Belgique ne veut pas dire necessairment une inversion des prix) ne sont pas probantes pour savoir la directions futur de l'immobilier. Quoique il est plus facile maintenant dire que le prix seront stable ou baisseront plutot que grimperont. Quant aux taux qui ne peuvent aller que vers le haut je serais moins absolutiste (il y a 2-3 ans on disait que le taux devaint augmenter et les courtiers conseillaient du taux fixe...).
Rappelez-vous qu'economiste est la personne qui soit dirat combien mais pas quand soit quand mais pas combien...

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Comme vous l'admettez vous meme "il est plus facile maintenant dire que les prix seront stables ou baisseront plutot que grimperont"  wink

Mon soucis est precisement que beaucoup de jeunes mal informes n'ont pas connu les annees de stagnation et investissent dans l'immobilier avec un horizon d'investissement tres court (5 ans) en croyant les agents peu scrupuleux qui leur disent que ca ne peut que grimper et qu'ils recupereront tres rapidement les frais/taxes.

A ce stade de l'evolution du marche c'est tout simplement de l'escroquerie!

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 455

Re : Evolution des prix

L’investissement immobilier sérieux n’est jamais à court terme, ou alors il s’agit d’un apport de plus value tel qu’une vente par appartement d’un immeuble divisé ou d’un terrain à lotir.

Le jeune couple qui achète un appartement en vue de le revendre 5 ans plus tard avec une plus value pour acheter une maison, cela s’appelle de la spéculation et pas autrement.  Ce même couple pourrait sur cette même période louer et gonfler son compte épargne, ou son compte actions, obligations …etc. 

Si on examine l’évolution des valeurs immobilières depuis les années 50, on constate qu’il n’y a pas eu de baisse significative, quelques rares baisses ou stagnations sur certains types de biens. On a connu par contre des hausses importantes, par exemples au début des années 80.

Personnellement, j’estime que les prix de vente (notez que je ne parle pas de valeur) de certains biens à Bruxelles particulièrement ( mais aussi dans d’autres villes et même dans les villages) sont surfaits.  Mais pour avoir une vente il faut 3 éléments, un bien, un vendeur et un acheteur.  Et la seule évaluation correcte d’un bien est son prix lors d’une vente réelle ( dixit tous les manuels d’expertises, et les experts expérimentés… sic). Et vient encore la difficulté d’une estimation correcte car une estimation se fait en comparaison avec d’autres biens vendus. Mais tous les biens sont différents, même s’ils paraissent identiques, leur état d’entretien est différent, comme la situation des vendeurs, la période, la météo lors de la visite… tous ces éléments influencent.   Les experts sérieux, questionnés en dehors des relations contractuelles ou autres, vous avoueront souvent ne pas pouvoir vous garantir leur estimation à moins de 10 à 20 %.  Mais ne posez pas la question lors d’un séminaire d’experts.

Tous les économistes sont d’accord pour accepter la variation du prix du pétrole, principalement sur base de l’offre et de la demande mais aussi sur base de manœuvres politiques de certains pays.  Si vous prenez le prix du pétrole depuis 50ans vous constaterez une augmentation, parfois en dents de scie, avec des hausses subites et des baisses négociées, mais tout le monde s’accorde à accepter cette hausse continuelle.  L’immobilier est comparable.  Du moins l’immobilier résidentiel dans des villes telles que Bxl, pas l’immobilier de vacance, le time sharing etc.

Les variations de volume de ventes sur des courtes périodes ne signifient rien en immobilier, seul le moyen terme ( 15 ans) et le long terme sont édifiants.

Tout cela n’empêchera pas certains d’acheter trop cher et d’autres de vendre trop bon marché, de là l’intérêt d’une évaluation par un expert compétent.


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

jacq
Pimonaute intarissable
Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
Inscription : 22-10-2005
Messages : 917

Re : Evolution des prix

Vous oubliez les années 80 à 87 où la chute de l'immobilier était de 50%, j'y aie perdu ma culotte et j'ai dû vendre à perte des immeubles pour honorer mes engagements bancaire, les taux hypothécaires étaient de 14% et les taux de crédits de caisse pour entrepreneurs et constructeurs ont montés jusqu'a 24% payable trimestriellement.
Depuis lors je n'ai plus investis et je laisse cela à ceux qui croyent que l'immobilier est tout bénéfice, pourquoi y a t'il tant de ventes publics et de jeunes couples surendettés.
Immoréal a raison, il faut une diminution des prix de l'immobilier,aussi non je vais finir par croire qu'il n'y a que les notaire et les agences immobiliéres qui s'enrichissent grace à leurs honoraires et commission de 3 à 5 % sad  sad  sad


jacq

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 305
Site Web

Re : Evolution des prix

Immoreal a écrit :

Comme vous l'admettez vous meme "il est plus facile maintenant dire que les prix seront stables ou baisseront plutot que grimperont" 

Mon soucis est precisement que beaucoup de jeunes mal informes n'ont pas connu les annees de stagnation et investissent dans l'immobilier avec un horizon d'investissement tres court (5 ans) en croyant les agents peu scrupuleux qui leur disent que ca ne peut que grimper et qu'ils recupereront tres rapidement les frais/taxes.

A ce stade de l'evolution du marche c'est tout simplement de l'escroquerie!

Que l'immobilier monte ou descende, l'agent immobilier, le notaire, l'économiste, .... qui vient dire que l'immobilier est rentable en 5 ans .... se trompe: c'est soit un débile, soit un escroc, soit les deux.

Ce n'est donc pas une question de bulle, de hausse, de staglagnation ou autre: c'est une question d'horizon d'investissement.


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

perseverant
Pimonaute intarissable
Inscription : 12-06-2004
Messages : 604

Re : Evolution des prix

Je rejoins Grmff. A force de vivre dans un marché en hausse, on en oublie qu'il peut s'inverser en un instant. Celui qui a connu le début des anées 90 et le "cas" des suédois sait de quoi je parle.

D'autre part, en matière de prêts hypothécaires, il y a pire. Agf lance une formule de taux fixe sur 40 ans...

Grmff a écrit :

"Immoreal" a écrit :Comme vous l'admettez vous meme "il est plus facile maintenant dire que les prix seront stables ou baisseront plutot que grimperont" 

Mon soucis est precisement que beaucoup de jeunes mal informes n'ont pas connu les annees de stagnation et investissent dans l'immobilier avec un horizon d'investissement tres court (5 ans) en croyant les agents peu scrupuleux qui leur disent que ca ne peut que grimper et qu'ils recupereront tres rapidement les frais/taxes.

A ce stade de l'evolution du marche c'est tout simplement de l'escroquerie!
Que l'immobilier monte ou descende, l'agent immobilier, le notaire, l'économiste, .... qui vient dire que l'immobilier est rentable en 5 ans .... se trompe: c'est soit un débile, soit un escroc, soit les deux.

Ce n'est donc pas une question de bulle, de hausse, de staglagnation ou autre: c'est une question d'horizon d'investissement.

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

J’avais dit il y a quelques jours:

1/ Laissons la boule de cristal de cote et regardons les faits. Le volume de transactions chute (6% en Belgique), les prix baissent (15% a Paris en un mois!) et les taux ne peuvent aller que dans un sens (vers le haut)…

2/ avec un petrole a 68$ le baril et l’Iran qui menace de fermer les robinets, la Banque Centrale Europeenne devrait remonter les taux plus vite que prevu.
                       

Extrait d’une depeche de 18:20:

«Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a sans équivoque annoncé un nouveau tour de vis monétaire en mars » wink

« Seul un imprévu de taille, comme une rechute dans la reprise conjoncturelle en zone euro, pourrait empêcher une remontée d'un quart de point à nouveau à 2,50% du principal taux directeur, selon l'expert. »

«La BCE augmentera les taux … , mais ne prévoit pas de hausse tous les mois.» yikes

Cela veut dire qu’il y aura au moins quatre hausses des taux cette annee, peut-etre plus…

Comme Francis nous l’explique fort bien, sur le long terme, l’immobilier suit la courbe de l’inflation plus 2-3%. Le probleme c’est que l’immobilier a augmente beaucoup trop par rapport a l’inflation ces 6 dernieres annees. Il est donc tout a fait logique que l’immobilier continue a combiner stagnation et baisses de prix pendant les 5 a 10 ans a venir jusqu'à ce que l’inflation rattrape l’immobilier.

Apres la periode de baisse (3 a 4 ans), les prix vont stagner pendant quelques annees (2 a 3 ans) comme ils l’ont fait par le passe (1980 – 1987). Sur les 5 ans a venir, meme un bon compte epargne (3%) fera probablement mieux et sans risque.

Hors ligne

giannigianni
Pimonaute intarissable
Inscription : 16-08-2004
Messages : 546

Re : Evolution des prix

Immoreal a écrit :

J’avais dit il y a quelques jours:

1/ Laissons la boule de cristal de cote et regardons les faits. Le volume de transactions chute (6% en Belgique), les prix baissent (15% a Paris en un mois!) et les taux ne peuvent aller que dans un sens (vers le haut)…

2/ avec un petrole a 68$ le baril et l’Iran qui menace de fermer les robinets, la Banque Centrale Europeenne devrait remonter les taux plus vite que prevu.
                       

Extrait d’une depeche de 18:20:

«Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a sans équivoque annoncé un nouveau tour de vis monétaire en mars » 

« Seul un imprévu de taille, comme une rechute dans la reprise conjoncturelle en zone euro, pourrait empêcher une remontée d'un quart de point à nouveau à 2,50% du principal taux directeur, selon l'expert. »

«La BCE augmentera les taux … , mais ne prévoit pas de hausse tous les mois.» 

Cela veut dire qu’il y aura au moins quatre hausses des taux cette annee, peut-etre plus…

Comme Francis nous l’explique fort bien, sur le long terme, l’immobilier suit la courbe de l’inflation plus 2-3%. Le probleme c’est que l’immobilier a augmente beaucoup trop par rapport a l’inflation ces 6 dernieres annees. Il est donc tout a fait logique que l’immobilier continue a combiner stagnation et baisses de prix pendant les 5 a 10 ans a venir jusqu'à ce que l’inflation rattrape l’immobilier.

Apres la periode de baisse (3 a 4 ans), les prix vont stagner pendant quelques annees (2 a 3 ans) comme ils l’ont fait par le passe (1980 – 1987). Sur les 5 ans a venir, meme un bon compte epargne (3%) fera probablement mieux et sans risque.

Vous voulez jouer à faire le grand economiste avec "J’avais dit il y a quelques jours"...Ici on est pas en bourse où on peut faire du trading...on regarde pas la Reuters
Par contre sous 2) vous dites avec le petrole à 68 US$ et bien Light crude il est déjà à 63.80. Ca pour dire que les choses peuvent changer très rapidement.
Il faut faire attention car l'extrait que vous publiez est l'ennieme opinion d'un analyste...Trichet a seulment dit qu'il restera vigilant...le taux de la BCE est resté à 2.25 aujourd'hui...meme si on arrive à 3%....

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 455

Re : Evolution des prix

Entre 1980 et 1987 je devais sans doute être sur la lune parce que je n’ai pas remarqué cette chute de 50%….pourtant j’ai acheté ma maison en 1982.

C’est exact que les PH étaient élevés : 14% en 1982 .  Mais ils ont diminué par la suite : +-8.50% en 1986. J’en ai évidemment profité pour refaire un nouveau prêt.

Pour l’évolution des prix moyens, j’ai fait une recherche dans mes archives et retrouvé le fascicule des valeurs immobilières édité par Anhyp en 1989.
Je ne peux évidemment pas redonner ici toutes les valeurs, mais pour l’évolution du prix de vente des maisons d’habitation, pour tout le pays, depuis 53 à 89 l’indice est passé de 100 à 821.  On a constaté une baisse de 80 à 84 ( 9.2%  au total) et l’écart était rattrapé en 87.  Dans le guide des valeurs immobilière de Fortis de 2001, j’ai retrouvé un graphique similaire et montrant que cette hausse s’est perpétuée jusqu’en 2000.
Depuis 2000, la tendance est toujours à la hausse.

Bien évidemment, je n’ai pas de boule de cristal et ne peux prédire l’avenir.  Je pense, comme j’ l’ai déjà écrit, qu’une baisse limitée est toujours possible, peut-être plus sensible dans certaines régions ou sur certains types de bien, mais je ne crois pas à un effondrement des prix .

Le placement immobilier est à prendre avec sérieux et précautions.  Il ne faut pas se prendre pour Perrette, du pot au lait, sinon le réveil peut être douloureux, ne fusse à cause des frais importants liés à l’achat.

La spéculation, surtout à court terme, est à laisser aux professionnels et même eux ne gagnent pas à tous les coups.

Le placement à plus long terme, 20 ans, en vue de se constituer un supplément un pension le temps venu, est plus à la portée du quidam quelconque, sous conditions d’un minimum de précautions.

Quant je vois des jeunes couples acheter des biens de rapport sans apport capital personnel devant eux et avec une rentabilité brute de 6% ( même moins), alors la, je crie casse-cou.
Un investissement, cela se calcule en tenant compte aussi des perspectives négatives, mais cela c’est valable pour tout investissement, même non immobilier.


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

jacq
Pimonaute intarissable
Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
Inscription : 22-10-2005
Messages : 917

Re : Evolution des prix

Vous êtes plus idiot que moi pour avoir payer plus cher votre immeuble que le prix à - 50 % que j'ai dû vendre pour rembourser la banque qui me pompait le fric à 24% d'intéret.
J'ai encore dans un carton en souvenir les affiches des ventes publics volontaire que j'ai faite pour essayer de vendre, d'où je me suis racheté en 1984 à des taux de 12% et puis à 7.5 %, ce qui m'a permis de rénover un immeuble en plusieurs appartements, qui me donne actuellement  une bonne rentabilité.
Mais aujourdhui au prix actuel de l'immobilier il est impossible d'acheter,amortir son immeuble,obtenir un rendement suffissant et l'entretenir convenablement, les locataires font trop de dégats sans compter la perte de 2 à 3 mois de locations + les frais d'agence+ les frais d'états des lieux à l'entrée et à la sortie + les frais d'avocats
Bon courage à ceux qui investissent pour louer je leurs promets beaucoup de plaisir et des nuits d'insomnies.
Personnelement je souhaite un blocage des loyers ce qui entrainera une diminution des prix de l'immobilier et soulagera le portefeuille des futurs jeunes propriétaires.
mur.gifmur.gif


jacq

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 455

Re : Evolution des prix

Moi idiot, ….je n’ai pas la même compréhension du mot que vous.
.... maison achetée en 82 1.375.000fb, +-1.500.000 fb de travaux répartis sur 20 ans, valeur actuelle estimée (pessimiste) 18.000.000 fb (optimiste par agence… 23.000.000). valeur locative ( 2 grands appartements dupplex : 1.650€/mois).   Bon c'est vrai que je n'ai pas du emprunter à du 24% .
L’investissement immobilier bien réfléchi et à moyen terme est rentable.
J’ai encore d’autres exemples.


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 305
Site Web

Re : Evolution des prix

J'ai toujours du mal à suivre les raisonnements de jacq. Mais là, je dois avouer que c'est du grand n'importe quoi: contresens sur contresens. Tout et sn contraire dans la même phrase. Faut arrêter la moquette, mon vieux...

Acheter un bien de rapport sans un sous devant soi est effectivement risqué, et doit être réservé aux expérimentés... et bien assis.

Vous pensez vraiment que les banques prêtent n'importe quoi à n'importe qui? Certes, les banques sont moins prudentes que vous et moi (pour vous, je ne sais pas, mais pour moi, c'est sûr: elles me prêtent n'importe comment)

Dans le revenu immobilier, contrairement au calcul de Irrealimmo, on calcule avec beaucoup plus de paramètres que la valeur intrinsèque: il y a le rapport locatif, l'épargne forcée du remboursement hypothécaire, l'inflation monétaire maitrisée par la valeur de la brique, l'inflation qui fait gagner par l'indexation des loyers et la stabilité des remboursements,...

Je répète: l'immobilier peu baisser de 5% par an que je continue à investir. Quand Irrealimmo aura compris pourquoi, il pourra venir me faire des cours d'économie.


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 764
Site Web

Re : Evolution des prix

Lu sur Immoscan

En janvier 2005, le réseau d'agences Trevi lançait le premier indice général centré sur l'immobilier résidentiel basé sur quelque 8.000 petites annonces couvrant toute la Belgique et tous les segments du marché (villas, maisons, appartements, immeubles de rapport et terrains à bâtir). Au 1er janvier 2005, il s'élevait à 100 (indice de base). Six mois plus tard, au 30 juin 2005, il atteignait 103,16. Au 31 décembre 2005, il se monte à 106,11.

Une première lecture, indique Trevi dans son communiqué, permet de constater que le prix moyen de l'immobilier résidentiel (demandé par les vendeurs) a augmenté de 6,11% en rythme annuel: hausse conforme à celle du premier semestre.

En analysant plus attentivement les données, il ressort que le "soft landing" a bien eu lieu sur le marché bruxellois où l'on constate une stabilisation quasi parfaite des prix tandis que les marchés provinciaux sont restés très performants et ont enregistré une hausse substantielle. Et le courtier d'en tirer la conclusion que l'effet de stabilisation va probablement atteindre progressivement toutes les régions dès le milieu de l'année 2006. Belle preuve de maturité tant des acheteurs que des vendeurs en Belgique, ajoute Trevi, qui ne se laissent pas prendre au piège de la spéculation. Le marché immobilier conservera son image de valeur refuge et gardera l'espoir de belles plus-values pour le futur.


Et en plus, je me mets à citer mon confrère Trevi !
Dingue, ce Pim ! fou2.gif


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

jacq
Pimonaute intarissable
Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
Inscription : 22-10-2005
Messages : 917

Re : Evolution des prix

tongue  tongue réponse à grmff : Mon aspirateur préférez pour les vieux...tapis est la marque Miele  kiss  kiss  kiss


jacq

Hors ligne

jacq
Pimonaute intarissable
Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
Inscription : 22-10-2005
Messages : 917

Re : Evolution des prix

Réponse a francis : un effectuant un rapide calcul de la rentabilité de votre bien achetez en 1982 il est de 27 %.
Par contre si vous le vendez sur base de l'estimation que vous avez décrit
+- 500 000 € la rentabilité sera de 3.5%.
IL y a de quoi méditer sur la hausse ou la baisse des valeurs immobiliéres et souhaitons au jeunes investisseurs bonne chance.
musik1.gif


jacq

Hors ligne

giannigianni
Pimonaute intarissable
Inscription : 16-08-2004
Messages : 546

Re : Evolution des prix

jacq a écrit :

Réponse a francis : un effectuant un rapide calcul de la rentabilité de votre bien achetez en 1982 il est de 27 %.
Par contre si vous le vendez sur base de l'estimation que vous avez décrit
+- 500 000 € la rentabilité sera de 3.5%.
IL y a de quoi méditer sur la hausse ou la baisse des valeurs immobiliéres et souhaitons au jeunes investisseurs bonne chance.

On a lu "2 grands appartements dupplex : 1.650€/mois": par appartement?
Etes vous sur 27% ? Grosso modo 20 millions sur 2-3 investi sur 24 ans ça fait beacoup plus seulment de revalorisation immeuble non loué...

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 764
Site Web

Re : Evolution des prix

suite du feuilleton "où est ma boule de cristal ?"... :

Lu sur Immostreet  (France):

Une baisse des prix est jugée improbable en 2006

En analysant les 3 grandes tendances du marché immobilier à fin 2005 - poursuite de l'augmentation des prix à un niveau très élevé proche de 15 % en rythme annuel, haut niveau d'activité dans l'immobilier ancien et reprise très nette en province des ventes de maisons et d'appartements neufs - les Notaires constatent que la décélération tant attendue des prix ne s'est pas produite en 2005.

La raison ?
La très forte demande qui existe sur le marché et la solvabilité des acquéreurs maintenue par le très bas niveau des taux d'intérêt, ainsi que l'allongement des durées de remboursement.

Cette décélération se produira inévitablement à un moment ou à un autre, mais il est fort improbable qu'elle donne lieu à un retournement complet et durable du marché compte tenu des « fondamentaux » du marché immobilier.
Le marché reste un marché d'utilisateurs : la demande de logements est très forte, la mobilité des ménages s'est accrue, l'offre des produits reste rare en dépit de la progression des mises sur le marché des appartements neufs et, à moindre degré, des maisons neuves, ce qui constitue la grande novation de 2005.

Les valeurs atteintes aujourd'hui en matière de prix de logement vont se maintenir sur le moyen terme.
L'immobilier reste en 2006 une valeur sûre car les Français ont besoin de logements et l'accession à la propriété constitue plus que jamais un bon moyen de sécuriser sa retraite.


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

giannigianni
Pimonaute intarissable
Inscription : 16-08-2004
Messages : 546

Re : Evolution des prix

PIM a écrit :

suite du feuilleton "où est ma boule de cristal ?"... :

Lu sur Immostreet  (France):

Une baisse des prix est jugée improbable en 2006

En analysant les 3 grandes tendances du marché immobilier à fin 2005 - poursuite de l'augmentation des prix à un niveau très élevé proche de 15 % en rythme annuel, haut niveau d'activité dans l'immobilier ancien et reprise très nette en province des ventes de maisons et d'appartements neufs - les Notaires constatent que la décélération tant attendue des prix ne s'est pas produite en 2005.

La raison ?
La très forte demande qui existe sur le marché et la solvabilité des acquéreurs maintenue par le très bas niveau des taux d'intérêt, ainsi que l'allongement des durées de remboursement.

Cette décélération se produira inévitablement à un moment ou à un autre, mais il est fort improbable qu'elle donne lieu à un retournement complet et durable du marché compte tenu des « fondamentaux » du marché immobilier.
Le marché reste un marché d'utilisateurs : la demande de logements est très forte, la mobilité des ménages s'est accrue, l'offre des produits reste rare en dépit de la progression des mises sur le marché des appartements neufs et, à moindre degré, des maisons neuves, ce qui constitue la grande novation de 2005.

Les valeurs atteintes aujourd'hui en matière de prix de logement vont se maintenir sur le moyen terme.
L'immobilier reste en 2006 une valeur sûre car les Français ont besoin de logements et l'accession à la propriété constitue plus que jamais un bon moyen de sécuriser sa retraite.

Bibliographie sur Internet:

Bulle immobiliere en Belgique ?

La bulle?

"Mister Economy sees bubbles everywhere"

Immobiler belge en 2006

L'immobilier en Belgique

Les perspectives 2006

Les notaires disent en France

Le blog immobilier finance

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Potentielle bonne nouvelle pour les Belges qui mettent en location leur résidence secondaire en France lecho.be/r/t/1/id/10060…

Il y a 4 jours De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Villa Sorry : trop tard ! BEERSEL
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Maison 1 600 000 € IXELLES
  • Loft 850 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    at ut consequat. velit, felis Praesent