forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Evolution des prix

lucas
Pimonaute
Inscription : 25-12-2005
Messages : 9

Evolution des prix

Bonjour,

Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

Merci

Hors ligne

Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 930

Re : Evolution des prix

grmff a écrit :

Mon notaire me disait pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps qu'il était surpris du nombre de pensionnés qui plaçaient leur argent dans de l'immobilier de rendement.

Il y avait un message caché chez votre notaire ? devil
(que vous voyez donc encore... tongue )

Hors ligne

ator
Pimonaute
Inscription : 25-03-2021
Messages : 4

Re : Evolution des prix

Voici ma petite analyse statistique personnelle sur les 20 années qui précédent 2017 en utilisant les données de Statbel https://statbel.fgov.be/fr/open-data/ve … ns-le-plan

Par cette analyse je voulais savoir quelle aurait été la plus-value réalisée pour un bien acheté l'année n et revendu en 2017.  Dommage que les données ne vont actuellement que jusqu'à 2017.

Pour un bien acheté en 1997, 2002, 2007 et 2012, le graphique montre le minimum, le maximum et la moyenne de la variation de prix annuelle moyenne par arrondissement. Un peu compliqué comme phrase big_smile . Concrètement, pour un appartement, le meilleur arrondissement dans lequel il fallait investir en 1997 aurait rapporté une plus-value moyenne de 9.47% par an jusqu'en 2017.  À l'opposé, le pire arrondissement aurait rapporté 3.38%.  En moyenne (en achetant un bien du même prix dans chacun des arrondissements), ça aurait rapporté 5.25%. On remarque qu'un achat effectué les 5 ou 10 dernières a rapporté une plus-value moyenne beaucoup plus faible voire négative pour certains arrondissements. Les prix ont augmenté moins vite voire diminué.  Par dessus, je montre la plus-value moyenne pour l'arrondissement d'Arlon et pour le pays entier.

immo_by_district_appartements.png
immo_by_district_maisons.png

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 700
Site Web

Re : Evolution des prix

Intéressante analyse. Il eu été intéressant de mettre l'inflation en parallèle. Ainsi que les taux d'intérêts.

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 19-06-2012
Messages : 9 495

Re : Evolution des prix

L'indice Trevi en hausse de 2,8 points sur le 1er trimestre 2021. La hausse la plus puissante depuis une dizaine d’années.

https://www.trevi.be/fr/residentiel/act … 2021-124-8

Dernière modification par panchito (08-04-2021 07:03:55)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 795
Site Web

Re : Evolution des prix

Les chiffres officiels de l’année 2020 par Statbel: https://www.pim.be/les-statistiques-off … pour-2020/


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 930

Re : Evolution des prix

PIM a écrit :

Les chiffres officiels de l’année 2020 par Statbel: https://www.pim.be/les-statistiques-off … pour-2020/

On n'y voit même pas mentionnées celles de Grmff !
C'est n'importe quoi, ça se voit tout de suite que l'essentiel n'y est pas. Ou alors ils n'avaient pas droit à 29 pages.

Hors ligne

Aiment ce post :
PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 795
Site Web

Re : Evolution des prix

190900928_10222418313340624_5133047200511689833_n.jpg


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Aiment ce post :
PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 795
Site Web

Re : Evolution des prix

Le marché immobilier belge continue d’être très soutenu selon le baromètre immobilier de la Fédération du Notariat (Fednot). Sur les six premiers mois de l’année 2021, le nombre de transactions immobilières a augmenté de +30,6% par rapport à la même période en 2020. Compte tenu des confinements successifs de 2020, la comparaison avec 2019 semble plus indiquée : +16,7% si on compare avec la même période en 2019. Les prix de l’immobilier continuent d’augmenter en Belgique, mais cette augmentation est moins marquée que dans les pays voisins.

La suite ici sur Pim's Blog


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 795
Site Web

Re : Evolution des prix

Voici les pays où l’immobilier a le plus grimpé ces dix dernières années: la Belgique est très bien lotie

Une étude britannique s’est penchée sur les évolutions du marché de l’immobilier au sein de 30 des 38 pays membres de l’OCDE entre 2010 et 2020. La Belgique figure tout en bas du classement… mais fait aussi partie des pays où les salaires ont le moins progressé.

Réalisée par le courtier en crédit britannique Money.co.uk, l’étude met en lumière incroyable hausse des prix de l’immobilier en Israël. Avec une augmentation de 348% (!), l’Etat hébreu figure très largement en tête du classement. En 2010, le prix moyen des maisons au m² y était de 1.817 euros. En 2020, il était de 8.096 euros.

Dans le même temps, Israël est le troisième pays où les salaires ont le plus progressé, derrière la Pologne et la Lituanie. Passant de 28.187 euros à 33.130, la moyenne de salaire annuel y a progressé de 17,5%. L’inflation a quant à elle été de 0,92% en Israël entre 2010 et 2020.

Ça grimpe encore beaucoup en Suisse, la Belgique avant-dernière
La Suisse se retrouve en deuxième position, avec une hausse des prix de l’immobilier de l’ordre de 166%: de 3.740 à 9.932 euros le m². Contrairement à Israël, les salaires n’y ont par contre progressé que de 2,4%. La Suisse est désormais le deuxième pays où les maisons sont les plus chères, seulement devancée par la Corée du Sud.

L’Allemagne complète le podium des hausses les plus importantes. En l’espace de dix ans, les prix de l’immobilier ont augmenté de 162%, le m² passant de 2.084 à 5.459 euros. Les salaires y ont progressé de 14,2%, pour atteindre 45.283 euros an 2020.

En France, entre 2010 et 2020, les prix de l’immobilier one doublé: +100,5%. Le m² moyen coûtait 8.113 euros l’an dernier, contre 4.047 il y a onze ans. Ce qui la place en 7ème position. Les salaires y ont augmenté de 2,8%, la moyenne annuelle s’élevant à 38.369 euros en 2020.

Pour trouver une trace de la Belgique, il faut regarder la fin du classement. Notre pays se retrouve en 29e et avant-dernière position. Et pour cause, les prix de l’immobilier ont enregistré une baisse de 7,8%. Le m² est passé de 3.209 à 2.958 euros. Il n’y a qu’en Grèce que l’immobilier a chuté davantage qu’en Belgique, avec une baisse de 17,9%. Le m² y coûte désormais 1.697 euros.

Entre 2010 et 2020, les salaires en Belgique ont progressé de 0,7%, la moyenne annuelle étant 45.773 euros l’an dernier. Sur ce plan, la Belgique se trouve sixième en partant du bas. Sans surprise, c’est en Grèce que les salaires ont le plus largement chuté (-16,1%), avec une moyenne annuelle de 22.923 euros en 2020.

Le classement des 30 pays en fonction des évolutions du prix moyen du m²
Israël (345,7%)
Suisse (165,5%)
Allemagne (162%)
Etats-Unis (153,3%)
Hongrie (137,8%)
Slovaquie (111,8%)
France (100,5%)
Portugal (86,5%)
Japon (75,1%)
Royaume-Uni (74,9%)

26. Mexique (5,5%)
27. Norvège (-2,1%)
28. République tchèque (-2,3%)
29. Belgique (-7,8%)
30. Grèce (-17,9%)

Les 8 membres de l’OCDE non compris dans le classement sont le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Irlande, l’Islande, la Lettonie, le Luxembourg et la Turquie.

Le classement complet, mis en relation avec les évolutions salariales et l’inflation, est disponible ici.

source


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 795
Site Web

Re : Evolution des prix

La flambée des prix immobiliers semble se calmer

Le troisième indice Trevi de l’année confirme que les prix négociés sur le marché résidentiel retrouvent des niveaux plus raisonnables.

Après une surchauffe continue de plus de 5 points de base sur un an, l’indice trimestriel des prix de l’immobilier résidentiel publié ce lundi matin par le réseau d’agences Trevi se stabilise enfin, laissant présager une accalmie progressive du côté des prix d’échange des biens négociés sur le marché belge.

"Nous restions dans une position schizophrénique, partagés entre l’euphorie d’un marché en ébullition après le contrecoup du confinement et le souhait de voir le jeu de l’offre et de la demande se calmer, revenir à davantage de raison. Si la surchauffe avait perduré un ou deux semestres de plus, nous nous dirigions clairement vers une zone de turbulences difficile à contrôler", résume Eric Verlinden, le patron sortant du groupe Trevi, qui quittera fin 2021 la structure qu'il pilote depuis plus de 40 ans.

"Soft landing"
Eric Verlinden redoutait par-dessus tout le décrochage sensible, sous la pression soutenue de la demande sur certains segments et endroits très prisés, entre les prix pratiqués et la valeur réelle des biens concernés.

"Le soft landing entamé permettra fort heureusement à tout un chacun de retrouver des repères cohérents. Notre marché résidentiel reste détenu dans sa toute grande majorité par des particuliers ou des sociétés patrimoniales familiales: cette réalité de terrain induit naturellement un besoin de stabilité et de sérénité sur le long terme. Et comme nous l’avions prévu et souhaité, nous n’atteindrons sans doute plus que dans quelques cas ce que nous appelons des ‘valeurs de convenance’ entraînant une surcote atteignant parfois 10%, selon le type de biens", insiste-t-il.

Offre et délais de vente en (légère) hausse
Grâce à une offre de biens existants en légère augmentation (±5%) et une demande plus rationnelle, le cocktail de la seconde partie de l’année semble donc moins corsé. Cet équilibrage du marché se produit sur quasi l’ensemble des créneaux. "Mais le segment d’entrée de gamme reste clairement sous pression vu la rareté de l’offre, et ce dans les trois régions", nuance-t-on chez Trevi.

Autre paramètre important pointé par l’indice trimestriel: l’offre de biens neufs est toujours frappée d’anémie et le marché résidentiel reste essentiellement alimenté par les biens d’occasion. Quant aux délais de vente, alors qu’ils étaient tombés à moins de 15 jours durant le premier semestre 2021, ils sont repassés en moyenne au-delà du mois durant le 3e trimestre.

Selon Trevi, deux raisons principales expliquent ce rallongement progressif des délais avant signature du compromis de vente. Tout d’abord, la surcote des prix de vente consécutive à la pression quasi irrationnelle de la demande par endroits. Ensuite, la période de vacances, qui a provoqué l'été dernier un ralentissement plus marqué que les autres années sur ladite demande, avec une baisse de 45% des transactions abouties entre le 10 juillet et le 23 août.

À ce propos, on nuancera quelque peu l'optimisme déjà affiché chez Trevi en relevant que l'indice maison est coutumier d'un tassement trimestriel avant de repartir à la hausse. Ce fut notamment le cas en 2014, 2015 et 2018. Depuis lors, hormis durant le confinement imposé aux agents immobiliers, les prix n'avaient plus cessé de grimper (+4 à 5% en moyenne). On attendra donc la fin de l'année pour confirmer par les chiffres l'accalmie annoncée.

Enfin, on terminera par une bonne nouvelle pour les acquéreurs-investisseurs: le délai de location reste, pour l’instant, conforme à celui des années précédentes, sous la barre des 40 jours.

(fin de citation)
Source: L'Echo


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 795
Site Web

Re : Evolution des prix

Baromètre notaires (9 premiers mois de 2021): activité très soutenue
Ici sur Pim's Blog


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres