[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Marianne
Pimonaute
Lieu : Liège
Inscription : 26-12-2006
Messages : 14

Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

La gestion d'une copropriété est divisée en quatre entités : le syndic, le conseil de gérance, l'assemblée générale et l'association des copropriétaires.

A l'intérieur de ces quatre parties fondamentales, les pouvoirs sont inégalement répartis. Même si la loi dit le contraire, tous les pouvoirs émanent du syndic. Il règne et gouverne. Il est le seul maître après Dieu (et même avant, semble-t-il).

Le conseil de gérance est composé presque toujours de copropriétaires incompétents et adulateurs du syndic. Les membres du conseil de gérance mangent dans la main du syndic ; ils picorent les miettes qu'il abandonne à ces seconds couteaux pour les maintenir à sa botte ; ils craignent de déplaire car la sanction est alors à la mesure de l'offense.

L'assemblée générale ratifie les décisions du syndic qui a rédigé l'ordre du jour ; elle lui donne quitus pour sa gestion totalitaire, pour sa conduite interlope, pour ses comptes incontrôlés. Elle le met à l'abri de toute poursuite civile ou pénale en prenant sur elle ses manquements et ses fautes. Les éventuels contradicteurs sont injuriés, humiliés, cloués au pilori et parfois victimes de voies de fait pour avoir manqué au respect qu'ils doivent au maître.

L'association des copropriétaires est sans doute le meilleur allié du syndic. Lorsqu'un copropriétaire est mécontent d'une décision illégale prise par le syndic, il doit aller en justice et citer à comparaître, non pas le syndic comme la logique le voudrait mais l'association qui n'en peut rien. Décidément, les voies de la justice sont impénétrables mais toutes acquises aux manigances du syndic. Pourquoi se gênerait-il puisque la soupe est servie ?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 215
Site Web

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Au lieu de râler dans votre coin, appliquez ce que je propose, et le problème sera solutionné.

Evidemment, si c'est déjà le 3e syndic, et que vous ne le trouvez toujours pas à votre goût, c'est à se demander si son conseil n'est pas judicieux dans votre cas... et surtout si vous allez encore trouver un candidat repreneur pour une telle pétaudière.


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

En ligne

Oldman-0550
Pimonaute
Inscription : 08-03-2005
Messages : 1

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Grmff a écrit :

Au lieu de râler dans votre coin, appliquez ce que je propose, et le problème sera solutionné.

Evidemment, si c'est déjà le 3e syndic, et que vous ne le trouvez toujours pas à votre goût, c'est à se demander si son conseil n'est pas judicieux dans votre cas... et surtout si vous allez encore trouver un candidat repreneur pour une telle pétaudière.

Au lieu de prononcer des verdicts, analysez ce que les victimes expliquent, et le problème sera solutionné.

Evidemment, si vous jugez avant d'analyser, et que vous ne saisissez toujours pas ce dont il s'agit, c'est à se demander si vos conseils sont judicieux, dans ce cas... et surtout, si vous allez réellement pouvoir admettre qu'il y a des problèmes-types dans les copropriétés - qu'il faut impérativement résoudre.


Grmf!
----------------------------------------------------
Yen a qui veulent le beurre et l'argent du beurre... très mauvais pour le cholestérol!

Hors ligne

Mac
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 12-10-2005
Messages : 183

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Je ne pense pas. Nous avons eu le ''petit's'' syndic, le syndic actuelle ce un de plus grand et plus connue en Belgique, bien structure, les comptes sont bien claires,  ...... Donc je ne vois pas la raison pour le changer. Je pense que ce plutot generale. Comme je vois le grand syndic qui se comporte a la meme facon que ''one men show'' syndic mes opinions sont claires.


Mac

Hors ligne

Oldman-0550
Pimonaute
Inscription : 08-03-2005
Messages : 1

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Mac, comme vous le dites : le problème est plus général.

Vous dites : ses comptes sont clairs - mais : il surfacture (... avec la connivence du conseil de gérance)

Vous dites : il est bien structuré - mais : il ne met pas vos points à l'ordre du jour (...avec la connivence du conseil de gérance)

Vous dites : c'est l'un des plus gros syndics de Belgique - mais : il tolère les infractions urbanistiques (... avec la connivence du conseil de gérance).

Bref, le réel problème avec ces conseils de gérance, c'est qu'ils ne sont pas forcément intelligents ni intègres.

S'il y a collusion entre le syndic et le conseil de gérance, on affronte un couple infernal.

Et le pire, c'est que la justice encourage quasiment cette impunité.

Existe-il sur cette planète un deuxième pays dont le système judiciaire oblige la victime à s'attaquer elle-même  - et à payer ses frais d'attaque et de défense ?


Grmf!
----------------------------------------------------
Yen a qui veulent le beurre et l'argent du beurre... très mauvais pour le cholestérol!

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 215
Site Web

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Au lieu de prononcer des verdicts, analysez ce que les victimes expliquent, et le problème sera solutionné.

Ce n'est pas moi qui doit solutionner le problème, c'est le CP qui le vit. Il vient chercher des conseils, et fait bien entendu ce qu'il veut avec.

Si le problème est solutionné, pas besoin de mon verdict, effectivement. Mais je n'ai pas lu de solution de la part d'un autre intervenant.

Ceci dit, mon principe est de demander au prestataire choisi d'appliquer les décisions de l'AG, et de tenter de se mettre au service de la copropriété. Sinon, de changer de prestataire. Comme il y a une majorité, c'est facile de changer de prestataire.

Mon conseil était de trouver un syndic qui est d'accord de travailler comme on lui demande. Il faut le trouver avant l'AG, et venir avec à l'AG. Le nommer à l'AG, lui faire faire le PV, et éjecter l'autre.

Si mon conseil ne vous convient pas, je le remets dans ma culotte, et cela s'arrête là. C'est pas moi qui vais tenter de comprendre le mode de fonctionnement de la copropriété de Mac.

Juste un point qui me met mal à l'aise: Mac propose de faire pour 150€ un travail fait pour 500€/mois. Cela lui serait refusé, mais il ne donn pas la raison. C'est parce que c'est du noir?


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

En ligne

Mac
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 12-10-2005
Messages : 183

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Mais notre syndic travaille comme on lui demande, cad il travaille comme CG demande, donc nous ne pouvons pas trouver mieux, pas vrais ?


Mac

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 215
Site Web

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Ben, si ce que le conseil de gérance est conforme avec la demande de la majorité, pas de problème.

Mais comme cela ne semble pas être le cas pour 67% des CP...

Bref, arrêtons de jouer sur les mots, parce que j'ai tout doucement le sentiment que ce forum sert de défouloir à certains qui ne cherchent ni conseil, ni solution. Juste une oreille attentive et un débat foutoir défouloir.

Pour l'oreille attentive:  0800 32 123 (numéro donné par Pim.be... lol )


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

En ligne

Zitoun-5136
Pimonaute
Inscription : 22-12-2004
Messages : 1

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Grmff a écrit :

Citation :Au lieu de prononcer des verdicts, analysez ce que les victimes expliquent, et le problème sera solutionné.
Ce n'est pas moi qui doit solutionner le problème, c'est le CP qui le vit. Il vient chercher des conseils, et fait bien entendu ce qu'il veut avec.

Si le problème est solutionné, pas besoin de mon verdict, effectivement. Mais je n'ai pas lu de solution de la part d'un autre intervenant.

Ceci dit, mon principe est de demander au prestataire choisi d'appliquer les décisions de l'AG, et de tenter de se mettre au service de la copropriété. Sinon, de changer de prestataire. Comme il y a une majorité, c'est facile de changer de prestataire.

Mon conseil était de trouver un syndic qui est d'accord de travailler comme on lui demande. Il faut le trouver avant l'AG, et venir avec à l'AG. Le nommer à l'AG, lui faire faire le PV, et éjecter l'autre.

Si mon conseil ne vous convient pas, je le remets dans ma culotte, et cela s'arrête là. C'est pas moi qui vais tenter de comprendre le mode de fonctionnement de la copropriété de Mac.

Juste un point qui me met mal à l'aise: Mac propose de faire pour 150€ un travail fait pour 500€/mois. Cela lui serait refusé, mais il ne donn pas la raison. C'est parce que c'est du noir?

Entièrement d'accord avec vous Grmff, lorsque l'on a les atouts en main on doit pouvoir les utiliser...sinon


Cordialement

Zitoun

Hors ligne

Mac
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 12-10-2005
Messages : 183

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Avez vous deja donne au moins une conseil constructive ?
Que faites vous donc sur ce forum ?
Vous n'avez pas des problemes, vous ne vous plaigne pas, la situation dans le monde de CP est parfait domc ?


Mac

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 16 215
Site Web

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Avez vous deja donne au moins une conseil constructive ?

haha.gif

Que faites vous donc sur ce forum ?

bisous.gifExcellente question. Ma femme me le demande souvent aussi.

Vous n'avez pas des problemes, vous ne vous plaigne pas, la situation dans le monde de CP est parfait domc ?

nonsurpris.gif J'ai dit ça? Moi? Vous êtes sûr?

Pour moi, je clos cette discussion. J'ai donné mon avis, et je surveille ma tension artérielle


Grmf!
----------------
N'envie pas les autres. Tu ne sais pas ce que l'avenir leur réserve...

En ligne

luc
Pimonaute incurable
Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-08-2004
Messages : 4 945
Site Web

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Le problème est qu'on choisit d'abord un syndic.

Mais en fait il faut d'abord proposer un cahier des charges pour le syndic, puis l'amender et approuver. Puis on envoie ce cahier des charges aux candidats-syndics.

Comment y arriver? En nommant un vrai avocat de l'ACP, indépendant du syndic. C'est a lui de guider l'AG dans cette procédure, en absence du syndic en fonction.

Comme il n'y a rien de contrôler, le CG doit (comme organe) s'abstenir de ce débat.

Ce cahier des charges (ou règlement du syndic) formera le check-list pour le syndic. Ce cahier doit être équilibré. Comme le règlement e copropriété prévoit des amendes en cas de non-exécution, le règlement du syndic doit-aussi en prévoir quand le syndic n'exécute pas ses tâches correctement.

Puis (ou d'abord) on fait de la même façon un règlement du conseil de gérance (et ou vérificateurs). Tout CP devrait explicitement accepter ce règlement, s'il est candidat.

Cette solution (cahier des charges) est utilisé pour rénover et/ou construire une maison individuelle. Pourquoi pas pour la copropriété?


Cordialement,

Luc

Hors ligne

Zitoun-5136
Pimonaute
Inscription : 22-12-2004
Messages : 1

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

En juin 2006, sur un autre forum PIM

Grmff a écrit

Date : 20/06/2006 à 09h26
--------------------------------------------------------------------------------
Quelque stats (pour que de l'Histoire on en retienne le cour)

11 posteurs de plus de 100 messages:
Colet 173
Francis 412
Giannigianni 511
Grmff 1500
Immorp 191
Jacq: 196
Kaplan 134 (tiens, on ne l'entend plus, celui-là)
Luc 249 (idem...)
Mac 99 (pareil)
SNP 320
Pim (tiens il est revenu celui-là...)
Zitoun 154
... qui font à eux 11 un total de 5300 messages.

905 membres (dont pas mal qui n'ont jamais rien posté. J'ai jamais compris pourquoi les gens s'inscrivaient sans rien poster...)

1768 questionnements suivis de 9568 réponses. On pourrait croire que cela fait plein de réponses pour le même message. Mais en fait, les 11 posteurs fous font la moitié des messages. Sans compter que de nombreux messages ont été posté avant que l'enregistrement ne devienne obligatoire.

Donc, on a en moyenne, une question, plusieurs réponses... et tellement peu de feedback par la suite. Je suis même sûr que jamais Pim n'en a reçu de boîte de chocolat.

J'en profite donc pour remercier ceux qui viennent nous raconter la suite des histoires et nous faire profiter de leur bonnes ou mauvaises expériences.

Grmf!

*********************


PIM a écrit
Date : 20/06/2006 à 10h12
--------------------------------------------------------------------------------
Amusantes ces stats.
- Je confirme n'avoir jamais reçu l'une des nombreuses boîtes de chocolat promises. Sinon, j'aurais partagé.

- Les inscrits qui ne postent rien: effectivement, c'est un mystère. Ils ont peut-être cru que pour pouvoir lire les messages, il fallait s'inscrire

- l'essentiel des messages sont des réponses émanant d'une dizaine d'habitués. C'est normal. C'est assez typique de la plupart des forums (de toutes sortes)

- On peut supposer (et espérer) que les gens n'ont pas tous les jours des problèmes différents en immobilier et qu'ils viennent donc ponctuellement dans ce forum avec un problème épisodique qui leur arrive.

- les forums consacrés à l'informatique reçoivent de leurs visiteurs des messages plus nombreux, car, en informatique, le couac arrive tous les jours...

- absence de feedback quand cela s'arrange : mwouais. Il y a tout de même de très nombreux "merci PIM" 
Sinon, effectivement, les posteurs fous ont une tâche ingrate. Mais, les passionnés, cela existe.

- quelques "posteurs fous" disparus: ce sont surtout quelques "spécialistes" de la copropriété, dont certains qui prenaient PIM pour leur cour de récréation.

Ils ont peut-être emporté leurs sacs de billes ailleurs...
Je n'en sais rien.

Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières s.a.
+32.2.343.59.59
--------------------





Je pense que PIM devait savoir en ouvrant un forum sur la copropriété que cela risquait de susciter des réactions (parfois) vives.

Certains viennent ici pour obtenir un renseignement, d'autres pour faire part de leur expérience, souvent plus malheureuse qu'heureuse, certains participent activement aux démarches en vue d'une modification de la loi, mais JAMAIS les intervenants de ce forum ne viennent ici pour y foutre le b...

Non PIM, nous ne considérons pas votre forum comme une "cour de récréation", nous ne venons pas ici pour chercher à nous défouler, encore moins pour y jouer aux billes.

J'espère que vous comprenez que certains intervenants luttent depuis de très nombreuses années en ayant l'impression de se battre contre des moulins à vent.

Il est normal qu'ils se posent la question du "POURQUOI" et essayent d'y répondre et qu'en l'absence de réponse la nervosité s'installe.

Certains sont allés en justice et ont été condamnés sur l'autel d'un soi-disant intérêt commun, parce que certains Juges ne peuvent pas encore admettre que l'on puisse avoir raison seul contre des majorités dignes de républiques bananières.

Il n'est pas normal d'obtenir des majorités de plus de 90%

Lorsque je lis des interventions sur les autres forums, je constate que les solutions données sont très simples. La preuve en est la brièveté des sujets traités.

Ici, et de nombreux cas le démontrent, il est rarement possible de suivre les conseils "simples" qui sont donnés.

Vous avez été le rédacteur de "Réflexions immobilières" et j'ai beaucoup apprécié vos articles.

Le ton que vous utilisiez à l'égard des dirigeants de l'IPI (de l'époque)n'était pas différent de celui qui est utilisé ici.

Et puis, il y a la météo...

comme disait ma grand-mère "Y doit y avoir du grrand vent...les béétes sont nerveuuuses" !

P.S.  Je n'ai pas pris les intervenants pour des bêtes !!


Cordialement

Zitoun

Hors ligne

Zitoun-5136
Pimonaute
Inscription : 22-12-2004
Messages : 1

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

luc a écrit :

Cette solution (cahier des charges) est utilisé pour rénover et/ou construire une maison individuelle. Pourquoi pas pour la copropriété?

Mais Luc, parce que les règles qui s'appliquent à une habitation individuelle ne s'appliquent malheureusement pas dans une copropriété.

Vous ne faites pas ce que vous voulez !


Cordialement

Zitoun

Hors ligne

Mac
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 12-10-2005
Messages : 183

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Mais le probleme que les autre peuvont le faire (CG avec S)


Mac

Hors ligne

curieux
Pimonaute bavard
Inscription : 23-06-2006
Messages : 347

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

luc a écrit :

Le problème est qu'on choisit d'abord un syndic.

Mais en fait il faut d'abord proposer un cahier des charges pour le syndic, puis l'amender et approuver. Puis on envoie ce cahier des charges aux candidats-syndics.

Comment y arriver? En nommant un vrai avocat de l'ACP, indépendant du syndic. C'est a lui de guider l'AG dans cette procédure, en absence du syndic en fonction.

Comme il n'y a rien de contrôler, le CG doit (comme organe) s'abstenir de ce débat.

Ce cahier des charges (ou règlement du syndic) formera le check-list pour le syndic. Ce cahier doit être équilibré. Comme le règlement e copropriété prévoit des amendes en cas de non-exécution, le règlement du syndic doit-aussi en prévoir quand le syndic n'exécute pas ses tâches correctement.

Puis (ou d'abord) on fait de la même façon un règlement du conseil de gérance (et ou vérificateurs). Tout CP devrait explicitement accepter ce règlement, s'il est candidat.

Cette solution (cahier des charges) est utilisé pour rénover et/ou construire une maison individuelle. Pourquoi pas pour la copropriété?

merci de faire part de propositions structurées à visées construcitves.

Mais ne proposez-vous pas de faire "plus de la même chose" et de reporter le même problème à un autre niveau ?  A savoir ajouter un degré dans le processus de gestion.  Il faudra arriver à un accord sur le choix de l'avocat, sur le résultat de son travail (cahier des charges). Sera-ce plus simple que de trouver un accord sur le syndic et sa gestion ?

Le problème actuel, quand problème il y a, ne vient pas d'un manque de directives, réglements ou lois mais du non respect de ceux-ci.


--------------
curieux

Hors ligne

luc
Pimonaute incurable
Lieu : Evere, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-08-2004
Messages : 4 945
Site Web

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Le problème actuel est que le syndic impose sa méthode de voir les choses, et qu'il n'y pas de document de référence (règlement de syndic, ...), accepté dès le départ par toutes les parties en connaissance de choses.

La couche que j'ajoute est une couche naturelle, qu'on applique pour de grands projets personnels (construction maison, ...), firmes, commandes pour l'Etat.

Mais pour les ACP cette couche serait superflue ?

En voulant simplifier on donne trop de cartes à l'organe exécutif (= le syndic). L'organe décisionnel (l'AG) se retrouve automatiquement dans une situation déséquilibré. D'où la problématique actuelle.

Après 1994 l'AG de mon ACP est parti avec un nouveau élan et s'est senti un peu plus responsable.

Avec comme résultat entre autres le projet "sécurité". Il a été traité par un groupe de travail où seulement le président était nommé par l'AG (et n'appartenait pas au CG). Il y en est sortie des propositions valables (un par un délibéré et approuvé ou rejeté à l'AG). C'était un fonctionnement normal d'un AG, comme je l'avait rêvé.

Mais ce groupe c'est heurté au pouvoir en place (à ce moment) et s'est lentement disloqué.

Le problème est qu'on a entamé le projet, sans le cadrer dans une structure plus générale. Le pouvoir en place en a profité pour lentement déstabiliser ce projet (en poussant entre autres à des investissements hors prix à ce moment).

Le groupe de travail a aussi négligé de faire une différence entre le bût à atteindre et les objectifs à long, moyen ou court terme. Ce qu'un règlement peut imposer d'office. Parce que ce règlement peut contenir  aussi un sorte de check-list d'élément qui sont obligatoires avant la soumission d'un projet à la délibération et vote de l'AG.

Donc tout est rentré dans le rang vers 1998, avec comme conséquence une lettre virulente d'un des derniers membres de ce groupe.

Cette lettre est encore la bible du groupe à laquelle j'appartiens. Mais l'auteur appartient maintenant au pouvoir en place. Ceci démontre bien que tout évolue.

Cet exemple pour vous dire que ma proposition est réaliste, mais il faut d'abord une armature (= le règlement), avant de l'habiller (= projets concrets).

Comme Grmff l'a dit: la loi ne tire qu'un cadre. C'est au CP de définir dans ce cadre ce qu'ils veulent.

Mais comme Zitoun le dit: il faut d'abord que tous les parties respectent la loi.

Dans ma proposition un CG est superflue, comme avancé par Marianne. Il peut facultativement jouer un rôle non-exclusive dans un stade ultérieur (pour les grands ACP): contrôler si les décisions de l'AG ont été exécuté comme il faut.


Cordialement,

Luc

Hors ligne

Tintin
Pimonaute assidu
Lieu : Ernage
Inscription : 03-03-2006
Messages : 152

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Je remercie tous les intervenants sur ce sujet. Il faut être bien conscient qu'il est impossible de trouver des solutions concrètes à travers un forum.
Pour résoudre un problème, il y a des techniques très élaborées à respecter, il faut réunir autour de la table, des personnes qui sont dans l'obligation de trouver une solution et surtout la volonté de trouver une solution. Il faut surtout un leader qui dirige le groupe vers l'objectif à atteindre.
La primauté du débat sera de connaître l'objectif, de définir le problème qui empêche l'objectif d'être atteint et enfin de corriger le problème.

Un forum, c'est en fait un "Brain storming" (un assaut de ses méninges). Ceci a été inventé au Japon dans les années 80. Quand il y avait un problème à résoudre, on réunissait tous les acteurs dans une salle, chacun donnait son avis et sa solution, même la plus idiote ou la plus farfelue. Chacune des propositions est inscrite sur le tableau, ensuite le leader les reprend une à une, pour les soumettre à la réflexion du groupe. Il écarte toutes celles qui n'apportent aucune solution, on retient celles qui ont un lien entre-elles, pour finalement retenir, la meilleure réponse possible, qui sera souvent un mélange de diverses idées.
Ceci est une technique qui n'est plus de mise aujourd'hui, car l'entreprise évolue tous les jours.
Un forum, c'est comme si dans l'entreprise, on essayait de résoudre les problèmes par des échanges de courriers électroniques.
Donc ne nous leurrons pas, nous savons tous, que nous n'allons pas résoudre les problèmes de la copropriété sur les forums.
Il reste juste à espérer que le monde politique prenne la peine de lire les forums, c'est à lui qu'incombe la responsabilité de trouver les réponses adéquates aux problèmes des citoyens.
C'est aux élus de la nation, qu'il appartient de prendre le leadership de la résolution des problèmes.
Ont-ils le temps ? Ont-ils la volonté ? Ont-ils la capacité ? Ont-ils l'envie ? Ont-ils la liberté d'agir ? Ont-ils la motivation ?

Réfléchissons sur le rôle du politique, en réalité que contrôle-t-il ? L'économie est archi dominée par les multinationales et leurs groupes de pressions. Moralité le monde politique est soumis à leurs dictats. Tout au plus, chaque pays essaye de trouver la meilleure carotte pour attirer les investisseurs. Sans investisseurs, c'est  la récession qui s'installe avec le chômage qui l'accompagne.
Ce problème, qui le prend en charge ? Le monde politique évidemment, il n'a pas le choix. Moralité nos élus ne font plus que du social car c'est encore la seule chose qu'ils peuvent contrôler. Le politique s'occupe en priorité de ce qui n'est pas rentable économiquement.
Ecrire une loi sur la copropriété, à votre avis, cela relève-t-il du social ou de l'économique ?
Notre chère Ministre des affaires sociales en Wallonnie, refuse de s'occuper des seigneuries copropriétés, sous le prétexte que ses résidants font parties des nantis de la société, donc elle n'y trouve aucun intérêt à les défendre. Idem pour la copropriété qui est sous le contrôle des puissants bailleurs. Ce sont des problèmes d'ordre privatif, quel intérêt pour le monde politique. Pour les capitalistes, tout va bien laissons faire, pour la gauche, ce n’est pas à nous de régler les problèmes des nantis. Il reste les minoritaires, ceux là, la justice est là pour résoudre leurs problèmes

Ce forum démontre de manière incontestable, qu'il y a un problème grave dans la gestion des copropriétés, s'il peut être lu par quelques politiciens, il aura déjà atteint une partie de l'objectif. Si des politiciens tentent d'améliorer la gestion des copropriétés, ce sera une deuxième partie de notre objectif atteint.
Il reste à résoudre les problèmes de fond qui sont largement évoqués dans ces forums. Va-t-on se bander les yeux, se couvrir les oreilles et se boucher la bouche  encore longtemps ?
Pour chaque problème posé, il y a 10 solutions différentes proposées. Qui faut-il écouter ? Qui a la bonne réponse ? Même les magistrats ne sont pas d'accord entre-eux.
Moralité que tous ceux qui rencontrent des problèmes, n'hésitent pas à les évoquer sur les forums, ils auront le mérite de mettre en évidence la réalité du quotidien des copropriétaires responsables.
Que ceux chez qui tout va bien, nous expliquent ce qu'ils font pour que tout aille bien. Nier les problèmes des autres est de l'obscurantisme. Sont-ils vraiment certains que tout va bien, ont-ils pris la peine de mettre en doute les informations qu’ils reçoivent ? Réagissent-ils en économistes ou en moutons ?
Ce n'est pas parce qu'on est jamais venu voler chez vous, que les voleurs n'existent pas. Sans doute, avez-vous installé une alarme performante ou que vous avez eu beaucoup de chances jusqu'à présent.
MORALITE UN FORUM SUR LA COPROPIETE EST FAIT ESSENTIELLEMNT POUR DENONCER LES PROBLEMES ET NON POUR LES RESOUDRE.  LES CONSEILS SONT UTILES, CAR ILS PEUVENT VOUS EVITER CERTAINES ERREURS QUE D’AUTRES ONT COMMISES AVANT VOUS
A chacun de trouver celui qui lui semble le plus correct.
Tintin


je ne laisse pas les autres agir à ma place

Hors ligne

Marianne
Pimonaute
Lieu : Liège
Inscription : 26-12-2006
Messages : 14

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

L'assemblée générale permet à tous les copropriétaires de s'exprimer, d'être entendu, de proposer, de critiquer. Chapeau bas, voici la démocratie.

Le syndic commencera par décider de la date de l'assemblée, du lieu et de l'heure où elle se tiendra. Il rédigera ensuite l'ordre du jour en sélectionnant les points qui lui conviennent et en négligeant ou modifiant les autres, en rédigeant son texte de manière suffisamment générale et imprécise pour que l'on puisse prendre un bœuf pour une vache.

Les copropriétaires seront convoqués par courrier ordinaire pour faire des économies ce qui permet aussi d'omettre dans le listing l'un ou l'autre contradicteur qui pourrait perturber la sérénité des débats.
Afin de bien préparer l'assemblée, le syndic enverra un de ses sbires collecter les procurations en sonnant aux portes et en sollicitant les copropriétaires. Comme des bailleurs ont l'habitude de lui envoyer leurs procurations en blanc, il les transmettra au président du conseil de gérance, un homme sûr. Si le quorum n'est pas atteint, le syndic sortira de sa poche quelques procurations en blanc qui le complèteront opportunément.

Dès lors qu'une majorité confortable et parfois même qu'une unanimité est assurée, la messe peut commencer. Les officiants louangeront le syndic et le conseil de gérance, approuveront tout et n'importe quoi, et si des mal-pensants osent s'exprimer, ils seront interrompus, contredits, discrédités, montrés du doigt et voués aux gémonies. Fermez le ban !

Il restera encore au syndic et à son conseil de gérance la tâche de rédiger le procès-verbal. Ils s'en acquitteront avec la conscience du devoir accompli. Ils reprendront les points de l'ordre du jour en oubliant, transformant ou ajoutant des décisions qui de toutes façons ne correspondaient pas au niveau intellectuel de l'assemblée mais qu'ils ont dû adapter à leur corps défendant dans l'intérêt général. Le tout sera assaisonné de commentaires appropriés qui changeront ce brouet innommable en caviar de la Caspienne.

Quant aux mal-pensants, ils pourront toujours râler ou aller en justice. Ou rentrer dans le rang et se taire désormais, ce qu'ils feront pour la plupart.

Et voilà pourquoi les assemblées des copropriétés se déroulent devant des sièges vides.

Hors ligne

Mac
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 12-10-2005
Messages : 183

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Bravo Marianne, rien a ajouter, je confirme et signe


Mac

Hors ligne

Zitoun-5136
Pimonaute
Inscription : 22-12-2004
Messages : 1

Re : Le couple infernal syndic/conseil-de-gérance.

Les propos de Tintin vont dans le sens de ce que j'ai dit précédemment concernant ce forum et la relation d'une assemblée générale par Marianne correspond en tous points au déroulement des AG de mon ACP depuis 10 ans et au compte-rendu de la dernière AG .

Le syndic a fait applaudir les membres du CdG et des vérificateurs aux comptes...comme le faisait le syndic précédent jusqu'au moment où le CdG a décidé de le virer, ainsi que l'avocat dit "de copropriété", en invoquant alors les griefs que nous formulions depuis 8 ans.

Aujourd'hui, on joue exactement la même pièce, mais avec d'autres acteurs (syndic + avocat).


Cordialement

Zitoun

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Nouveaux baux à Bxl et en RW: tableau comparatif des différences pim.be/blog/nouveaux-…

Il y a 13 heures De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Appartement 390 000 € ST-GILLES
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Maison 529 000 € UCCLE
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Appartement À partir de 365 000 € BRUXELLES
  • Villa 770 000 € WATERLOO
  • Penthouse 890 000 € UCCLE
  • Maison 2 100 000 € IXELLES
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    at Aenean et, leo. massa fringilla dolor elementum id, ut id efficitur.