Au hasard de nos offres
  • Villa 2 650 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Appartement 595 000 € BRUXELLES 5
  • Appartement 420 000 € UCCLE
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Maison 1 300 000 € IXELLES
  • Maison Sorry : trop tard ! UCCLE
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Villa 770 000 € WATERLOO
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    vulputate, facilisis Curabitur sed venenatis, felis odio velit,

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Evolution des prix

    lucas
    Pimonaute
    Inscription : 25-12-2005
    Messages : 9

    Evolution des prix

    Bonjour,

    Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

    Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

    Merci

    Hors ligne

    immorp
    Pimonaute intarissable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 12-12-2004
    Messages : 789
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    L’IPI aurait la possibilité de constituer à faible coût une base de données fiable des prix réels des transactions (Vente et location) alimentée par ses membres.
    Des statistiques enfin réalistes pourraient ainsi être obtenues, et des points de comparaison seraient consultables sur un site Internet….
    Pourquoi laisser ce monopole aux notaires, alors qu’il est possible d’avoir mieux et plus complet ?
    image_1147177112_569.jpg


    www.immorp.com

    Hors ligne

    PichonBiere
    Pimonaute assidu
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 04-05-2006
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Et bien je crois qu'on a la réponse sur les 53% de stadim dans La Libre d'aujourd'hui grâce aux Géomètres experts...

    http://www.lalibre.be/article.phtml?id=3&subid=85&art_id=286216

    Les Géomètres expert sont d'accords à le long terme (1995 à 2005) sur l'évolution des prix, mais à partir de 2000, stadim a décroché.
    Les 53% ne seraient donc qu'un rattrapage sur le retard accumulé depuis 2000 sur la réalité des tarifs pratiqués à Bruxelles.


    La mer monte : achetez de l’eau !

    Hors ligne

    Ben1980
    Pimonaute bavard
    Lieu : 1190
    Inscription : 30-11-2005
    Messages : 298

    Re : Evolution des prix

    Immoreal a écrit :

      A ce stade on ne parle plas de prix réels ou de prix affichés mais de prix esperés.


    vendu hier : un beau 100m² quartier cavel rue marie depage à uccle,  escaliers en marbre blanc, parquet , ascenceur, beau balcon, deux grandes chambres côté jardin, à rafraichir un peu pour la cuisine mais en très bon état général, en vente par une agence depuis au moins novembre 2005 (prix affiché : 225.000 pdt plusieurs mois) , puis retiré et parti hier en vente publique à 178.000.  Après 170.000, il ne restait plus que deux candidats.   Stupéfiant.

    Ca fait plus que stagner , c'est sur.

    Hors ligne

    DonaldTrump
    Pimonaute
    Inscription : 06-04-2006
    Messages : 10

    Re : Evolution des prix

    Désolé de vous décevoir mais vous confondez 2 appartements dans le même immeuble :
    - le premier a été vendu par une agence (si vous passez devant, vous pourrez constater que le panneau "vendu" est affiché)
    - le second est l'appartement en vente publique

    De plus, il s'agit d'une première séance ; le prix risque donc encore de monter !

    Hors ligne

    Ben1980
    Pimonaute bavard
    Lieu : 1190
    Inscription : 30-11-2005
    Messages : 298

    Re : Evolution des prix

    DonaldTrump a écrit :

    Désolé de vous décevoir mais vous confondez 2 appartements dans le même immeuble :
    - le premier a été vendu par une agence (si vous passez devant, vous pourrez constater que le panneau "vendu" est affiché)
    - le second est l'appartement en vente publique

    De plus, il s'agit d'une première séance ; le prix risque donc encore de monter !

    je parle bien de l'appartement au 3ième étage, vendu hier en une seule séance.    Il n'y a donc plus rien à vendre au n°65 !

    Hors ligne

    Ben1980
    Pimonaute bavard
    Lieu : 1190
    Inscription : 30-11-2005
    Messages : 298

    Re : Evolution des prix

    le plus ridicule, c'est le notaire qui disait évaluer ce bien à 230.000 euros ... lamentable

    et cette habitude de faire des appartés en dehors de la salle avec certains candidats .. tout ça pour faire monter les prix.  C'est tout le contraire du principe d'une vente publique.

    Hors ligne

    PichonBiere
    Pimonaute assidu
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 04-05-2006
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Il me semble que le but pour le notaire dans une vente publique est tout de même de vendre au prix le plus fort pour son client, en tout cas lorsque la vente est volontaire.

    Je suivais dernièrement la vente publique d'une maison à Schaebeek et lors de la première scéance, un des notaires discutait de façon assez ostentatoire avec le propriétaire sur le prix escompté (450K€).

    Il est vrai que le propriétaire étant un peu agé, il fallait certainement parler fort...

    Finalement le prix d'abjudication après la deuxième scéance (le notaire ayant conseillé au propriétaire de ne pas 'lâcher' à 415k€) est de ...  450K€ comme quoi les estimations ne sont pas toujours hasardeuses.

    Donc à ce prix, on a une unifamiliale des années 1930, de +/- 250 m² près de Georges Henri à Schaerbeek, 3 étages, garage une voiture et jardin de 120m², toit plat (à revoir) et plancher à refaire au troisième étage sous le toit. Chauffage fonctionnel à tous les étages au mazout (citerne 2800 l).

    J'oubliais, on a aussi des avions sur la tête à ce prix là mais ça ira mieux après les élections à la fin de l'année...


    La mer monte : achetez de l’eau !

    Hors ligne

    Ben1980
    Pimonaute bavard
    Lieu : 1190
    Inscription : 30-11-2005
    Messages : 298

    Re : Evolution des prix

    PichonBiere a écrit :

    Il me semble que le but pour le notaire dans une vente publique est tout de même de vendre au prix le plus fort pour son client, en tout cas lorsque la vente est volontaire.



    Si le but est simplement d’obtenir le prix le plus haut pour « leur client », et si ça doit être au détriment du juste prix du marché, en essayant de faire pression sur les acheteurs pour atteindre malgré tout le prix espéré, c’est lamentable, pas digne du métier.

    alors autant faire une formation à l'infac, ça va plus vite que de faire du droit.

    Hors ligne

    jacq
    Pimonaute intarissable
    Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
    Inscription : 21-10-2005
    Messages : 952

    Re : Evolution des prix

    Ben est contre les ventes publiques, préfère t'il une vente de gré à gré où le prix est surfait de 30 %, comme cela il pourra négocier le prix à la baisse et il se frotera les mains en croyant avoir fait une bonne affaire  smile  smile


    jacq

    Hors ligne

    PichonBiere
    Pimonaute assidu
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 04-05-2006
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Je conçois très bien qu'on puisse être contre les ventes publiques (le fait de ne pas avoir de recours en cas de vice caché m'indispose personnellement) mais certainement pas contester le fait que les prix sont ceux du marché réel au moment de la vente.

    Quand au fait de devoir être notaire pour faire cela... mais c'est un autre débat....

    Nos amis anglo-saxons estiment que la caste des notaires n'a aucune raison d'exister.


    La mer monte : achetez de l’eau !

    Hors ligne

    immorp
    Pimonaute intarissable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 12-12-2004
    Messages : 789
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    PichonBiere a écrit :

    J
    Quand au fait de devoir être notaire pour faire cela... mais c'est un autre débat....

    Nos amis anglo-saxons estiment que la caste des notaires n'a aucune raison d'exister.

    Sauf erreur, tout le monde (Agents immobilier compris..) peut mettre un bien en vente publique (volontaire).
    Ce n’est pas réservé aux notaires…C’est juste une question de traditions, et aussi par amalgame avec les ventes publiques suite à succession, judiciaires etc.


    www.immorp.com

    Hors ligne

    jacq
    Pimonaute intarissable
    Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
    Inscription : 21-10-2005
    Messages : 952

    Re : Evolution des prix

    Comment fonctionne une vente publique par agent immobilier?
    Qui rédige l'acte officiel et qui enregistre ces documents, la bonne parole de l'agent immobilier est elle suffisante.


    jacq

    Hors ligne

    PIM
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 10-03-2004
    Messages : 11 913
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    immorp a écrit :

    Sauf erreur, tout le monde (Agents immobilier compris..) peut mettre un bien en vente publique (volontaire).
    Ce n’est pas réservé aux notaires…C’est juste une question de traditions, et aussi par amalgame avec les ventes publiques suite à succession, judiciaires etc.

    Qu'entendez-vous par le concept "vente publique" ?.... qui pourrait, selon vous, être pratiqué par les agents immobiliers, ce qui me laisse assez perplexe...

    Sur le site des notaires, il est en effet indiqué :
    Une vente publique est une vente aux enchères: Les amateurs font des offres successives, et le montant le plus élevé formera le prix de vente, s'il est accepté par le vendeur. Ces ventes se réalisent exclusivement par un notaire.

    La vente publique présente beaucoup de garanties au niveau de la rapidité, de la transparence et du juste prix que l'on peut obtenir: pour ces raisons, la loi impose cette procédure dans le cadre de certaines ventes judiciaires (lorsque la vente est ordonnée par un tribunal). On peut aussi recourir à cette procédure dans le cadre de ventes volontaires.

    Les conditions de la vente sont reprises dans "un cahier des charges": il s'agit d'un acte rédigé par le notaire, et qui comprendra la description de l'immeuble ainsi que toutes les conditions de la vente. Ce document peut être consulté par tous les amateurs potentiels, en l'étude du notaire.

    La séance de vente est annoncée par le notaire au moyen d'affiches et d'annonces publiées dans des journaux.

    Les offres, ou enchères sont reçues lors de la séance de vente, éventuellement à partir d'une mise à prix. Si la dernière offre est acceptée, le notaire procéder à l'adjudication. L'acquéreur disposera cependant d'un certain délai pour le paiement du prix et des frais. Certaines ventes ne sont définitives qu'après l'écoulement d'un délai de 15 jours, endéans lequel tout intéressé peut faire une surenchère.

    Des garanties sont prises à l'encontre des amateurs qui formulent des offres inconsidérées, mais qu'ils ne peuvent pas respecter. Il existe ainsi la possibilité de faire revendre l'immeuble sur folle enchère.


    Erik DECKERS
    Pim's webmaster (notamment...)
    Propriétés Immobilières

    --------------------
    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

    Hors ligne

    DonaldTrump
    Pimonaute
    Inscription : 06-04-2006
    Messages : 10

    Re : Evolution des prix

    La vente publique peut se faire uniquement via notaire.
    Il existe un cadre juridique très précis pour ce genre de vente.

    Lorqu'un vendeur annonce un prix (vente de gré à gré), c'est un prix désiré. Dans la pratique, vous pouvez négociez.
    Mais si vous accepter son prix sans négociation, c'est que vous accepter SON offre.
    D'après le Code Civil, la vente est alors parfaite, puisqu'il y a eu accord sur la chose et le prix.

    Le vendeur ne peut pas jouer la surenchère lorque le prix demandé a été atteint.
    D'où l'amalgame qui se fait chez les acheteurs.

    Hors ligne

    immorp
    Pimonaute intarissable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 12-12-2004
    Messages : 789
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    DonaldTrump a écrit :

    La vente publique peut se faire uniquement via notaire.
    Il existe un cadre juridique très précis pour ce genre de vente.

    Lorqu'un vendeur annonce un prix (vente de gré à gré), c'est un prix désiré. Dans la pratique, vous pouvez négociez.
    Mais si vous accepter son prix sans négociation, c'est que vous accepter SON offre.
    D'après le Code Civil, la vente est alors parfaite, puisqu'il y a eu accord sur la chose et le prix.

    Le vendeur ne peut pas jouer la surenchère lorque le prix demandé a été atteint.
    D'où l'amalgame qui se fait chez les acheteurs.

    Je ne suis pas d’accord !
    Je ne connais aucun texte de loi qui empêche qui que ce soit de mettre son bien en « vente publique ». En fait, il vaudrait mieux dire « vente aux enchères », le terme est plus approprié.

    Une vente aux enchères est une vente dans laquelle le vendeur s’engage à vendre au plus offrant.
    Lorsque vous placez une annonce, rien ne vous oblige à fixer un prix de vente : vous pouvez aussi dire « faire offre » ou « faire offre à partir de… »
    Vous pouvez, ou non, vous engager à vendre au plus offrant. C’est le principe de la vente aux enchères.
    Reste éventuellement à fixer un cadre juridique à ce type de vente, par exemple par un cahier des charges, comme l’ont si bien fait les notaires…
    Pourquoi cette exclusivité de fait des notaires ? Sans doute parce qu’il s’agit d’un officier de l’état (Donc, le public a confiance), un bon « cahier des charges » et un mode de publicité bien rodé (Ce qui donne ce caractère de « vente publique »…

    Si quelqu’un peut me citer un texte de loi qui réserve l’exercice de la vente aux enchères aux notaires, je suis preneur !
    juge.gif


    www.immorp.com

    Hors ligne

    Ben1980
    Pimonaute bavard
    Lieu : 1190
    Inscription : 30-11-2005
    Messages : 298

    Re : Evolution des prix

    jacq a écrit :

    Ben est contre les ventes publiques, préfère t'il une vente de gré à gré où le prix est surfait de 30 %

    Je n’ai pas dit que je suis contre le principe des ventes publiques. Je me demande juste si les notaires  se rendent compte qu’ils sont censés représenter l’intérêt général, et pas seulement ceux du vendeur.   

    C’est quand même l’acquéreur qui paye les frais de publicité, de procédure, d’affichage, c’est aussi lui qui paye le tantième, qui comprend justement le payement du notaire, …

    Nulle part il est indiqué que le vendeur est « client » du notaire.  Ceux qui pensent ça devraient changer de métier.

    Hors ligne

    PIM
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
    Inscription : 10-03-2004
    Messages : 11 913
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    immorp a écrit :

    DonaldTrump a écrit : La vente publique peut se faire uniquement via notaire.
    Il existe un cadre juridique très précis pour ce genre de vente.

    Lorqu'un vendeur annonce un prix (vente de gré à gré), c'est un prix désiré. Dans la pratique, vous pouvez négociez.
    Mais si vous accepter son prix sans négociation, c'est que vous accepter SON offre.
    D'après le Code Civil, la vente est alors parfaite, puisqu'il y a eu accord sur la chose et le prix.

    Le vendeur ne peut pas jouer la surenchère lorque le prix demandé a été atteint.
    D'où l'amalgame qui se fait chez les acheteurs.

    Je ne suis pas d’accord !
    Je ne connais aucun texte de loi qui empêche qui que ce soit de mettre son bien en « vente publique ». En fait, il vaudrait mieux dire « vente aux enchères », le terme est plus approprié.

    Une vente aux enchères est une vente dans laquelle le vendeur s’engage à vendre au plus offrant.
    Lorsque vous placez une annonce, rien ne vous oblige à fixer un prix de vente : vous pouvez aussi dire « faire offre » ou « faire offre à partir de… »
    Vous pouvez, ou non, vous engager à vendre au plus offrant. C’est le principe de la vente aux enchères.
    Reste éventuellement à fixer un cadre juridique à ce type de vente, par exemple par un cahier des charges, comme l’ont si bien fait les notaires…
    Pourquoi cette exclusivité de fait des notaires ? Sans doute parce qu’il s’agit d’un officier de l’état (Donc, le public a confiance), un bon « cahier des charges » et un mode de publicité bien rodé (Ce qui donne ce caractère de « vente publique »…

    Si quelqu’un peut me citer un texte de loi qui réserve l’exercice de la vente aux enchères aux notaires, je suis preneur !


    Il suffisait de demander... :

    16 MARS 1803. - Loi contenant <organisation> du <notariat>.


    Section Ire. - Des fonctions, ressort et devoirs des notaires.

      Article 1. Les notaires sont les fonctionnaires publics établis pour recevoir tous les actes et contrats auxquels les parties doivent ou veulent faire donner le caractère d'authenticité attaché aux actes de l'autorité publique, et pour en assurer la date, en conserver le dépôt, en délivrer des grosses et expéditions.
      (Sous réserve des droits de l'autorité publique, ils ont seuls qualité pour procéder aux ventes publiques d'immeubles, de rentes et de créances hypothécaires. Ces ventes ne peuvent se faire qu'au plus offrant et dernier enchérisseur.) <L 16-04-1927, art. 1er, MB 27-04-1927>

    Et aussi le lien suivant exlpiquant, du point de vue des notaires, tout l'intérêt des ventes publiques


    Erik DECKERS
    Pim's webmaster (notamment...)
    Propriétés Immobilières

    --------------------
    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

    Hors ligne

    immorp
    Pimonaute intarissable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 12-12-2004
    Messages : 789
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    PIM a écrit :

    Il suffisait de demander... :

    16 MARS 1803. - Loi contenant <organisation> du <notariat>.


    Section Ire. - Des fonctions, ressort et devoirs des notaires.

      Article 1. Les notaires sont les fonctionnaires publics établis pour recevoir tous les actes et contrats auxquels les parties doivent ou veulent faire donner le caractère d'authenticité attaché aux actes de l'autorité publique, et pour en assurer la date, en conserver le dépôt, en délivrer des grosses et expéditions.
      (Sous réserve des droits de l'autorité publique, ils ont seuls qualité pour procéder aux ventes publiques d'immeubles, de rentes et de créances hypothécaires. Ces ventes ne peuvent se faire qu'au plus offrant et dernier enchérisseur.) <L 16-04-1927, art. 1er, MB 27-04-1927>

    Et aussi le lien suivant exlpiquant, du point de vue des notaires, tout l'intérêt des ventes publiques

    D’accord… et pas d’accord.
    Je crois qu’il y a confusion entre vente publique et vente aux enchères. La vente publique, comme son nom l’indique, requiert l’intervention d’un représentant de l’autorité publique.
    Par contre, demander de faire « offre à partir de » pour un bien immobilier, c’est une vente aux enchères (au plus offrant) et à mon avis, cette vente ne requiert pas l’intervention d’un notaire.
    Qui n’a pas déjà vu des annonces rédigées dans ce sens ? Ce qui, toujours à mon avis peut être illégal, c’est de qualifier de « vente publique » une vente aux enchères.
    Il faudrait demander l’avis d’E-Bay sur la question….


    www.immorp.com

    Hors ligne

    jacq
    Pimonaute intarissable
    Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
    Inscription : 21-10-2005
    Messages : 952

    Re : Evolution des prix

    Immorp n'a pas répondu ! : qui rédige l'acte de vente publique ou de vente aux enchéres, si le notaire n'est pas nécessaire.
    Immorp a t' il déja procédé de cette maniére, est il assermenté pour authentifier un acte de vente.
    Réponse directe et franche svp
    Merci d'avance de votre réponse   please.gif


    jacq

    Hors ligne

    immorp
    Pimonaute intarissable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 12-12-2004
    Messages : 789
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    jacq a écrit :

    Immorp n'a pas répondu ! : qui rédige l'acte de vente publique ou de vente aux enchéres, si le notaire n'est pas nécessaire.
    Immorp a t' il déja procédé de cette maniére, est il assermenté pour authentifier un acte de vente.
    Réponse directe et franche svp
    Merci d'avance de votre réponse

    Une vente aux enchères peut très bien se conclure par un compromis de vente. Nul besoin d’un acte authentique immédiatement!
    A ma connaissance, même lors d’une vente publique menée par un notaire, celui-ci ne dresse pas l’acte authentique à la fin de la séance…
    Je ne suis bien entendu pas « assermenté » pour authentifier un acte de vente !
    Bon, je l’avoue, j’ai déjà placé des annonces pour un bien qui mentionnent « faire offre à partir de x » et vendu au plus offrant, en accord avec le vendeur-propriétaire…
    ange.gif


    www.immorp.com

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres