[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Evolution des prix

lucas
Pimonaute
Inscription : 25-12-2005
Messages : 9

Evolution des prix

Bonjour,

Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

Merci

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 851
Site Web

Re : Evolution des prix

La hausse ou la baisse de l'immobilier n'est pas la seule partie de son rendement. Ne pas oublier que le rendement de l'immobilier, c'est aussi le loyer.

Si à Bruxelles, les loyers représentent annuellement seulement 4 à 6% de la valeur d'un bien immobilier, et si ces loyers sont mangés partiellement par les impôts, taxes et frais d'entretien des immeubles, il en reste néanmoins quelque chose.

Alors, même s'il n'en reste que 2 à 4%, c'est toujours autant que le placement en bourse. Sans parler de l'inflation et du formidable outil de protection contre l'inflation qu'est l'immobilier.

Immoreal crie au loup et à la prudence. Bel et bien. J'attire néanmoins l'attention sur le fait que l'investissement immobilier c'est donc bien plus que la valeur du bien. C'est aussi le loyer.

En outre, pour un jeune qui achète un appartement, il s'endette certes pour 20 ans. Mais en fait, il économise pendant 20 ans. C'est le plus sûr moyen de se forcer à faire des économies: se forcer à rembourser un prêt hypothécaire.

Alors, bien sûr, au niveau macroéconomique, certains vont parler de bulle immobilière, de statistiques de Paris ou New-York ou de la force de Coriolis locacale. (je l'aime bien, cell-là.)

Mais au niveau personnel, attendre 5 ans qu'une hypothétique bulle n'éclate à Paris et ne fasse des vague jusque Bruxelles, c'est perdre 5 ans d'économie.

A noter également que Immoreal n'a jamais, au grand jamais répondu à une seule de mes questions. Il sort à intervalle régulier des coupures de presse qui vont dans son sens (l'alarmisme), mais jamais il n'a répondu à la moindre réponse...

Bref, si Immoreal insiste sur le "attention, cela pourrait baisser", je dis attention, ne laissez pas passer le temps, construisez votre patrimoine aujourd'hui. Acheter aujourd'hui pour le prix d'un loyer, c'est payer des intérêts à la banque, mais aussi mettre de côté, entre 1/3 et la moitié de la mensualité (part de remboursement de capital)

Commencez à épargner le plus vite possible pour pas un kopeck dépenser de plus, c'est donc bien possible... si on écoute pas n'importe qui.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 851
Site Web

Re : Evolution des prix

4% de hausse – 2,5% d’inflation = 1,5% de hausse réelle

Lorsque l’on ne peut espérer qu’une hausse réelle de 1,5%, que le prix des appartements a déjà chuté de 5% en 6 mois a Bruxelles, que des baisses de prix marquées ne sont pas exclues et que l’on peut avoir 3,5% net sur un simple compte épargne, je ne vois pas l’intérêt de prendre le risque.

3.5% sur un compte épargne, dont il faut retirer 2.5% d'inflation. Cela laisse 1%. L'immobilier selon votre propre calcul rapporterait 50% de plus que le compte épargne.

Pourquoi appliquez vous différemment vos propres règles selon ce que vous voulez démontrer?

5% de perte en 6 mois? Pourquoi vous ne lisez pas les articles que vous postez vous-même? Je cite votre propre article:

ING prévoit un ralentissement du marché immobilier. Les premiers signes en ce sens apparaissent déjà. «Il faut s’attendre à des hausses des prix nettement moins importantes (les hausses ne dépasseront plus 4%

Vous citer un texte qui parle d'augetation, et vous revenez avec des diminution des 5% à Bruxelles. Alors que vous dites que aucune stat n'est fiable pour Bruxelles.

Des fois, j'ai du mal à vous suivre dans les arcanes du raisonnement qui dit, quand on résume le tout "j'ai raison parce que j'ai raison. Cela baisse et tout le prouve, sauf ceux- qui se trompent...Toutes les stats le prouvent noir sur blanc, sauf celles qui ne sont pas fiables. Bien la preuve. Na!"


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

En ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Grmff a écrit :

La hausse ou la baisse de l'immobilier n'est pas la seule partie de son rendement. Ne pas oublier que le rendement de l'immobilier, c'est aussi le loyer.

Si à Bruxelles, les loyers représentent annuellement seulement 4 à 6% de la valeur d'un bien immobilier, et si ces loyers sont mangés partiellement par les impôts, taxes et frais d'entretien des immeubles, il en reste néanmoins quelque chose.

Alors, même s'il n'en reste que 2 à 4%, c'est toujours autant que le placement en bourse. Sans parler de l'inflation et du formidable outil de protection contre l'inflation qu'est l'immobilier.

Immoreal crie au loup et à la prudence. Bel et bien. J'attire néanmoins l'attention sur le fait que l'investissement immobilier c'est donc bien plus que la valeur du bien. C'est aussi le loyer.

En outre, pour un jeune qui achète un appartement, il s'endette certes pour 20 ans. Mais en fait, il économise pendant 20 ans. C'est le plus sûr moyen de se forcer à faire des économies: se forcer à rembourser un prêt hypothécaire.

Alors, bien sûr, au niveau macroéconomique, certains vont parler de bulle immobilière, de statistiques de Paris ou New-York ou de la force de Coriolis locacale. (je l'aime bien, cell-là.)

Mais au niveau personnel, attendre 5 ans qu'une hypothétique bulle n'éclate à Paris et ne fasse des vague jusque Bruxelles, c'est perdre 5 ans d'économie.

A noter également que Immoreal n'a jamais, au grand jamais répondu à une seule de mes questions. Il sort à intervalle régulier des coupures de presse qui vont dans son sens (l'alarmisme), mais jamais il n'a répondu à la moindre réponse...

Bref, si Immoreal insiste sur le "attention, cela pourrait baisser", je dis attention, ne laissez pas passer le temps, construisez votre patrimoine aujourd'hui. Acheter aujourd'hui pour le prix d'un loyer, c'est payer des intérêts à la banque, mais aussi mettre de côté, entre 1/3 et la moitié de la mensualité (part de remboursement de capital)

Commencez à épargner le plus vite possible pour pas un kopeck dépenser de plus, c'est donc bien possible... si on écoute pas n'importe qui.

Enfin un reponse sensée. Merci Grmff, j'apprecie l'effort!

1/ "Alors, même s'il n'en reste que 2 à 4%, c'est toujours autant que le placement en bourse."

De l'avis de tous les experts, le revenu net locatif en Belgique est ridicule. Il n'y a aucune polémique sur ce sujet. Par contre, le Bel 20 a augmenté de 130% sur les 3 dernieres années et de pres de 10% en moyenne sur les 20 dernieres années.

2/ "Alors, bien sûr, au niveau macroéconomique, certains vont parler de bulle immobilière, de statistiques de Paris ou New-York ou de la force de Coriolis locacale. (je l'aime bien, cell-là.)"

Je l'aime aussi mais ne pas analyser ce qui se passe chez nous (Bruxelles, Belgique) et autour de nous (France, Pays-Bas) c'est le meilleur moyen de se planter. Peu de gens sont devenus riche en adoptant la politique de l'autruche.

3/ "En outre, pour un jeune qui achète un appartement, il s'endette certes pour 20 ans. Mais en fait, il économise pendant 20 ans. C'est le plus sûr moyen de se forcer à faire des économies: se forcer à rembourser un prêt hypothécaire."

Combien de jeunes vont rester dans leur appartement pendant 20 ans? La plupart vont essayer de le revendre dans les 5 ans parce qu'ils auront besoin d'argent pour acheter un logement plus definitif. Apres les frais, taxes, entretien, reparations, etc., dans le contexte actuel il est tres peu probalble qu'ils n'y laissent pas des plumes.

4/ "Bref, si Immoreal insiste sur le "attention, cela pourrait baisser", je dis attention, ne laissez pas passer le temps, construisez votre patrimoine aujourd'hui. Acheter aujourd'hui pour le prix d'un loyer, c'est payer des intérêts à la banque, mais aussi mettre de côté, entre 1/3 et la moitié de la mensualité (part de remboursement de capital)"

Ceux qui ont perdu 5% de la valeur de leur appartement en 6 mois a Bruxelles seront bien heureux d'apprendre qu'ils ont contribué a la richesse de leur banquier. Epargnez, investissez, construisez votre patrimoine aujourd'hui mais attendez que le marché immobilier résidentiel soit moins risqué pour vous y aventurer.

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Grmff a écrit :

Citation :4% de hausse – 2,5% d’inflation = 1,5% de hausse réelle

Lorsque l’on ne peut espérer qu’une hausse réelle de 1,5%, que le prix des appartements a déjà chuté de 5% en 6 mois a Bruxelles, que des baisses de prix marquées ne sont pas exclues et que l’on peut avoir 3,5% net sur un simple compte épargne, je ne vois pas l’intérêt de prendre le risque.

3.5% sur un compte épargne, dont il faut retirer 2.5% d'inflation. Cela laisse 1%. L'immobilier selon votre propre calcul rapporterait 50% de plus que le compte épargne.

Pourquoi appliquez vous différemment vos propres règles selon ce que vous voulez démontrer?

5% de perte en 6 mois? Pourquoi vous ne lisez pas les articles que vous postez vous-même? Je cite votre propre article:Citation :ING prévoit un ralentissement du marché immobilier. Les premiers signes en ce sens apparaissent déjà. «Il faut s’attendre à des hausses des prix nettement moins importantes (les hausses ne dépasseront plus 4%
Vous citer un texte qui parle d'augetation, et vous revenez avec des diminution des 5% à Bruxelles. Alors que vous dites que aucune stat n'est fiable pour Bruxelles.

Des fois, j'ai du mal à vous suivre dans les arcanes du raisonnement qui dit, quand on résume le tout "j'ai raison parce que j'ai raison. Cela baisse et tout le prouve, sauf ceux- qui se trompent...Toutes les stats le prouvent noir sur blanc, sauf celles qui ne sont pas fiables. Bien la preuve. Na!"

La par contre, j'ai du mal a suivre le resonnement. Dommage, apres un si bel effort dans votre premier message. Alors, je resume et simplifie encore:

1/ Immobilier:

Return Maximum: 4% - 2,5% d'inflation = 1,5%
Rique de perte du capital: Eleve pendant les 3 a 4 ans qui viennent

2/ Compte Epargne:

Return Garanti: 3,5% - 2,5% d'inflation = 1%
Risque de perte du capital: Nul

Mon point etait precisement qu'a ce stade de l'evolution du marche le retour sur investissement est presque equivalent entre un simple comte epargne et l'immobilier residentiel mais avec un risque de perte du capital beaucoup plus eleve dans le chef de l'immobilier residentiel. Pourquoi prendre ce risque? Mieux vaut attendre d'y voir plus clair.

Hors ligne

Francis
Pimonaute incurable
Lieu : Bruxelles
Inscription : 29-05-2004
Messages : 3 428

Re : Evolution des prix

Un capital en banque fait des petits (intérêts) mais ne grossit pas...
Un immeuble fait des petits (les loyers) mais en plus grossit (hausse de sa valeur)
vieux dicton paysan...


Francis

Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
l´univers et la bêtise humaine...
Albert Einstein...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 851
Site Web

Re : Evolution des prix

Francis, c'est peine perdue pour lui faire comprendre.

Depuis bientôt 18 mois, il clame que l'immobilier s'effondre ou va s'effondré si ce n'est pas commencé. Dans 10 ans, il clamera qu'il avait raison parce que le 14e trimestre, il y a effectivement eu un fléchissement de 5% (même si pendant le reste des années, l'augmentation a été continue...)

Et quand il dit que la bourse a augmenté de 130% ces 3 dernères années, il oublie non seulement Lernhout et Hauspie, mais aussi qu'il prend un point de départ de base de comparaison qui lui est favorable. En oubliant le repli catastrophique des années précédentes.

Bref, une vue biaisée. Un refus total de voir les contradictions que son propre message porte. Un refus total de voir le danger plus grand qu'il y a a attendre qu'à avancer...

Et un refus total de répondre aux questions qu'on lui pose...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

En ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Grmff a écrit :

Francis, c'est peine perdue pour lui faire comprendre.

Depuis bientôt 18 mois, il clame que l'immobilier s'effondre ou va s'effondré si ce n'est pas commencé. Dans 10 ans, il clamera qu'il avait raison parce que le 14e trimestre, il y a effectivement eu un fléchissement de 5% (même si pendant le reste des années, l'augmentation a été continue...)

Et quand il dit que la bourse a augmenté de 130% ces 3 dernères années, il oublie non seulement Lernhout et Hauspie, mais aussi qu'il prend un point de départ de base de comparaison qui lui est favorable. En oubliant le repli catastrophique des années précédentes.

Bref, une vue biaisée. Un refus total de voir les contradictions que son propre message porte. Un refus total de voir le danger plus grand qu'il y a a attendre qu'à avancer...

Et un refus total de répondre aux questions qu'on lui pose...

Vous vous sabotez vous meme et prouvez que l'on ne peut accoder le moindre credit a ce que vous dites. Vous me rendez la tache trop facile...

1/"Depuis bientôt 18 mois, il clame que l'immobilier s'effondre ou va s'effondré si ce n'est pas commencé."

Comme tout le monde peut le constater je me suis inscrit sur ce forum le 18 janvier 2006, soit il y a moins de 3 mois. Doit-on diviser par six tous les autres chiffres que vous avez mentionez?

J'invite les lecteurs de ce forum a lire mes autres messages et a constater que contrairement a ce que Grmff pretend, je n'ai pas parlé d'effondrement. Mes propos sont beaucoup plus nuancés. J'ai meme clairement dit ne pas croire en l'existence d'une bulle immobiliere en Belgique. J'invite juste les acheteurs a une extreme prudence car les prix pourraient baisser sensiblement pendant quelques annees.

2/ "Et quand il dit que la bourse a augmenté de 130% ces 3 dernères années, il oublie non seulement Lernhout et Hauspie, mais aussi qu'il prend un point de départ de base de comparaison qui lui est favorable. En oubliant le repli catastrophique des années précédentes."

Tout le monde peut lire dans mon message: "et de pres de 10% en moyenne sur les 20 dernieres années. " Je vous invite a changer de lunettes.

A ce stade, je me demande si vous faites preuve de mauvaise memoire, mauvaise vue ou mauvaise foi. En tout les cas, cela ne m'inspire pas confiance. A l'avenir, essayez de ne plus vous tirer une balle dans le pied...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 851
Site Web

Re : Evolution des prix

Immoreal a écrit :

Paru dans la libre le 14 mars 2005: "«C'est surtout dans le courant du second semestre que l'on a observé un sérieux fléchissement des résultats». Traduction: les prix ont baissé... «de l'ordre de 5 pc en moyenne». "

Donc, l'immobilier baisse depuis 18 mois selon la thèse que vous soutenez: depuis le second semestre 2004.

Cqfd. A l'avenir, essayez de ne plus vous tirer une balle dans le pied...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

En ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Grmff a écrit :

Immoreal a écrit :Paru dans la libre le 14 mars 2005: "«C'est surtout dans le courant du second semestre que l'on a observé un sérieux fléchissement des résultats». Traduction: les prix ont baissé... «de l'ordre de 5 pc en moyenne». "

Donc, l'immobilier baisse depuis 18 mois selon la thèse que vous soutenez: depuis le second semestre 2004.

Cqfd. A l'avenir, essayez de ne plus vous tirer une balle dans le pied...

Merci de corriger l'erreur, l'article a bien evidemment ete paru en mars 2006 et faisait reference au second semestre de 2005. Merci aussi de me donner l'occasion de rappeler a tous les membres de ce forum que cette baisse des prix est tout a fait d'actualite!

Si tel etait votre propos vous auriez du ecrire "Immoreal clame que l'immobilier s'effondre depuis 18 mois" et pas "Depuis bientôt 18 mois, il clame que l'immobilier s'effondre". Et vous disiez etre subtil...

Le fait est que le prix des appartements a Bruxelles a chute de 5% en 6 mois entre juillet et decembre 2005 et que les economistes d'ING Belgique disent que "des baisses marquées ne sont pas exclues". Bref, la prudence s'impose.

Les anglais ont une expression que j'adore et qui s'applique tout a fait a votre situation: "When you are in a hole, stop digging"  haha.gif

Good night and good luck.

Hors ligne

jacq
Pimonaute intarissable
Lieu : La Hulpe brabant wallon Belgiq
Inscription : 22-10-2005
Messages : 746

Re : Evolution des prix

transat.gif Monsieur Grmf , vous êtes fatiguant à lire.
               Reposez vous un peu il fera beau aujourd'hui.
Bien à vous


jacq

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

Si ce débat se résume à l'envoi de vases à la tête des autres, je ferme le bouquet !

De toute façon, on y tourne en rond et il n'y a plus d'arguments neufs.


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Les taux montent et c’est bien connu quand les taux montent, les prix de l’immobilier b…….

Paru ce matin dans l’écho:

« Le taux belge à dix ans franchit le seuil des 4%. Dans la foulée, Dexia Banque annonce un relèvement de ses taux hypothécaires. Le taux belge à 10 ans s’est offert une belle remontée à la veille d’un long week-end férié. Le rendement de l’emprunt à dix ans belge a franchi la barre des 4% en raison de la pluie de statistiques positives publiées aux Etats-Unis. Ces chiffres font craindre une poussée inflationniste. Hervé Coppens, de Petercam Institutional Bonds, estime qu’il pourrait remonter jusqu’à 4,25%, voire 4,5%. «Un objectif plus élevé ne paraît pas raisonnable, car le marché reste confiant dans la capacité des banques centrales à maintenir l’inflation à un niveau respectable », précise-t-il. La remontée des rendements obligataires s’est accompagnée chez nous d’une hausse des taux hypothécaires. Première banque à agir, Dexia a relevé l’ensemble de ses tarifs de 0,40 point. Les nouveaux tarifs prendront cours mercredi prochain. »

Avec un pétrole au dessus de la barre des 70 dollars le baril et la perspective d’une attaque militaire sur les sites nucléaires iraniens d’ici la fin de l’année, les taux ne peuvent que continuer a monter. J'invite donc a nouveau a la prudence...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 851
Site Web

Re : Evolution des prix

Les taux montent et c’est bien connu quand les taux montent, les prix de l’immobilier b…….

Si les prix baissent, c'est pas parce que la mensualité doit rester à peu près constante pour ceux qui empruntent?

Les taux montent, serait-il donc urgent d'emprunter? (et donc d'acheter...)

J'invite donc a nouveau a la prudence...

Et moi à la réflexion en profondeur...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

En ligne

Goudurix
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 17-04-2006
Messages : 132

Re : Evolution des prix

Pourrait-on enfin lire des arguments autres que pourcentages, analyses économiques et prédictions de sorciers? Je vais sans doute vous paraître naïf, mais n'étant pas du tout qualifié dans le domaine, je me base sur du concret et du bon sens pour prédire l'évolution du marché. Et il y a deux grands critères essentiels que personne ici (ou dans d'autres analyses ailleurs) ne prend en compte: la QUALITE DE VIE et l'EMPLOI.

Car au fond, si des particuliers achètent un bien, c'est avant tout pour y vivre, et y vivre bien de préférence. C'est sur base de ça que l'on peut aussi évaluer la valeur d'un bien.
De plus, l'autre facteur déterminant est la proximité du lieu de travail. Car la véritable raison qui pousse les gens à payer des sommes déraisonnables pour s'agglutiner dans de grandes villes bruyantes, polluées et sinistres, c'est avant tout le fait de pouvoir y trouver un emploi.
Soyons-en conscient, s'ils pouvaient choisir uniquement suivant leur goût, la majorité des gens choisiraient la campagne. A moins que la charme attractif de Bruxelles ne réside dans ses façades noires de saleté, son air irrespirable, ses survols d'avions, ou ses déjections de chiens sur les trottoirs?

Donc, la seule chose qui peut maintenir des prix élevés à Bruxelles, c'est la densité des entreprises. Et je voudrais mentionner un paramètre dont on ne parle jamais... le TELETRAVAIL. Insignifiant me direz-vous? Pas si sûr. L'économie, l'immobilier et les analyses, je ne m'y connais pas, mais le monde de l'entreprise, un peu plus. En tant que freelance, j'ai travaillé ces huit dernières années dans environ une vingtaine d'entreprises, des PME belges, et de gigantesques mutlinationales. Avec toujours un rêve en tête: le jour où je pourrais effectuer mon travail à domicile, pour éviter les bouchons, et surtout, pouvoir me construire un palais à la campagne à un prix honnête.
Parfois j'ai déjà pu travailler à distance, si l'employeur avait un esprit "moderne". Mais le grand CONSTAT que j'ai fait, c'est que partout, je dis bien, partout, j'aurais pu tout exécuter chez moi. Le déplacement physique n'apporte qu'un stress supplémentaire, un coût pour l'entreprise, et des histoires sans intérêts avec les collègues.

Bien entendu je parle de métiers de bureau. Mais les prix élevés de l'immobilier ne sont-ils pas justement destinés à ces cadres à hauts salaires? Ceux-là même qui pourraient complètement s'aménager un bureau à la maison. Ce n'est qu'une question de temps, la mentalité des dirigeants change. Même les fonctionnaires européens se voient proposer des possibilités de rester chez eux (et même dans leur pays d'origine).

L'heure n'est plus aux bureaux couteux en centre ville et aux employés navetteurs. Avant de jauger le marché résidentiel, observez la masse de bureaux totalement vides à Bruxelles et en périphérie. Je ne vous apprendrai rien en vous rappelant que la Belgique n'est pas vraiment le pays rêvé pour une entreprise qui voudrait s'installer.
Il y a deux grands courants: soit l'emploi est délocalisé, soit les frais seront réduits, et le travailleur invité à le faire chez lui.

C'est pas pour demain, d'accord. Mais ne parliez-vous pas d'investissement sur 20 ans? N'est-ce pas cela qui devrait en théorie être toujours rentable pour le candidat acheteur? Pas du tout selon moi. En effet, dans 20 ans, la société belge et le monde du travail auront profondément changé. Il ne suffit pas de faire des calculs avec des belles courbes de graphiques. La cadre de référence de vos estimations n'existera plus.
Qu'adviendra-t-il de la villa à Woluwé-Saint-Pierre achetée à prix d'or aujourd'hui? Dans 20 ans, on trouvera la même, en plus grand, en plus neuf, deux ou trois fois moins cher, avec vue sur la forêt ardennaise, avec les mêmes possibilités d'emploi (puisque par télétravail). Que restera-t-il à la maison de WSP? Les avions (un traffic encore pire dans 20 ans), la pollution, la circulation, et toutes les joies des villes.
Et je ne vous parle même pas des maisons anciennes dans les autres communes, vendues à prix indécent aujourd'hui, et qui seront juste bonnes à raser dans 20 ans, pour cause de murs pourris, d'humidité etc... C'est ça le bon investissement sur le long terme?

Oui la Wallonie va rejoindre Bruxelles, mais le nivellement des prix se fera par LE BAS. Pour évaluer un bien, c'est simple: le prix de construction neuf + le prix d'un terrain à la campagne. C'est tout. Le reste n'est que spéculation et avantages virtuels.
Faites le BLIND TEST:prenez une annonce pour une maison en ruine à Bxl à 400000 euros, et retirez le nom de la ville. Regardez ensuite objectivement les qualités de la maison. Il est fort probable que cette épave ne soit bonne qu'à servir de squat ou d'entrepôt pour l'armée. Rajoutez-y le nom "Uccle", et hop soudain ça devient du luxe. Voià comment vous pouvez vous rendre compte des prix de l'avenir, lorsque le marché du travail aura profondément été adapté.

A la glorieuse époque des mines du Hainaut, si l'on avait dit aux bourgeois de l'époque "un jour il n'y aura plus rien ici", ils y auraient cru?

Hors ligne

domdoom
Pimonaute
Inscription : 17-04-2006
Messages : 15

Re : Evolution des prix

Sans aller aussi loin dans le changement de société, il semble clair que la société européenne change.

Les prix de l'immobilier ont atteint actuellement des prix faramineux en regard de la qualité aléatoire des biens en question.

Alors qu'en pense les experts ?

Que c'est en raison des taux bas, de la DLU, du krach boursier de l'an 2000 et donc des raisons conjoncturels.

Au niveau structurel et même conjoncturel, la situation est en train de changer par rapport aux siècle passé.

1) la démographie est en repli et dans les 5 prochaines on en verra les prémices avec une hausse des personnes âgées. => réduction de la demande de logement individuel et surtout unifamilial

2) le pétrole est en hausse constante ce qui aura des effets

3) le FMI s'inquiète de la hausse du pétrole qui pourrait causer une crise économique mondiale et l'immobilier comme tout le reste n'en sortira pas indemne

4) les taux montent et pour l'instant il n'y a pas d'étude de cet hausse sur les emprunteurs à taux variables souvent jeunes, endettés pour de longue période et généralement au taquet. Ces ménages ont généralement choisi le taux variable car ils trouvaient le taux fixe trop élevés.

5) le taux de propriété a atteint un sommet en Belgique +-77% ce qui nuit au marché locatifs où des biens restent sur le carreau.

6) les achats ont été grandement anticipés par les jeunes ménages ce qui risque de réduire très fortement le nombre de transaction dans les années à venir amplifié par l'absence de naissance.

7) Les experts explique la hausse par des ménages à une personne qui induit une hausse de la demande mais ces ménages sont censés être moins riches (un seul salaire) et ils alimenteraient la hausse ?
Il y a une belle dichotomique entre ses ménages unipersonnels qui alimente une hausse à 2 chiffres et les études qui les désignent comme les moins bien fournis en pouvoir d'achat et en-tête des risques de précarités

Bref au sortir de cette période de taux bas et de folie immobilière, la situation est plutôt  en défaveur de l'immo et des excès commis seront corrigés.

Alors, je dirais de réfléchir avant d'acheter en ayant l'intention de revendre dans 10 ans, de payer au prix fort des nanars ou de se croire un investisseur en achetant un bien immobilier.

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

domdoom a écrit :

Bref au sortir de cette période de taux bas et de folie immobilière, la situation est plutôt en défaveur de l'immo et des excès commis seront corrigés.

Alors, je dirais de réfléchir avant d'acheter en ayant l'intention de revendre dans 10 ans, de payer au prix fort des nanars ou de se croire un investisseur en achetant un bien immobilier.

Tout a fait d'accord! Le petrole vient d'ailleurs de franchir le seuil de $72 le barril et se rapproche dangeureusement du seuil historique des $80 (infl. adj.) de 1980. Or, on a constaté une baisse importante des prix de l’immobilier en Belgique de 1980 à 1984 (9.2% au total). Il aura fallu 7 ans à un acheteur de l’époque (1980 à 1987) pour revenir au même niveau de prix et autour de 10 ans pour amortir les frais et taxes.

Good night and good luck!

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Paru dans la libre de ce matin:

"Après 13 ans de baisse des taux d'intérêt hypothécaires, un mouvement haussier s'est amorcé. Comme en 1991?

ENTRETIEN

Avec, ici et là, quelques sursauts haussiers, on peut dire qu'en matière de taux d'intérêt hypothécaires, la tendance est à la baisse depuis 1993. En février 2005, certains ont commencé à évoquer une hausse. En décembre 2005, la courbe a entamé un redressement, quelque peu neutralisé par les promotions Batibouw. Depuis un mois - et très officiellement depuis l'annonce, hier, de Dexia -, les taux d'intérêt hypothécaires augmentent. L'avis de Pascal Lasserre, président l'Association professionnelle des courtiers de crédit.

Dexia est le premier à annoncer une augmentation des taux...

Faux, toutes les caisses hypothécaires - Axa, UCBel, Dexia société de crédit... - les annoncent et les pratiquent depuis un mois déjà. Sauf Argenta, qui maintient son tarif du 13 mars. La hausse est technique: elle suit les hausses sur les marchés financiers. Personne ne peut y couper.

Avec quel impact sur le marché immobilier?

Il ne sera pas immédiat, c'est la première chose à dire. On ne passe jamais du noir au blanc. Pendant 10 ans, les prix n'ont fait qu'augmenter. Les vendeurs sont habitués à certaines références et il leur faudra du temps avant d'admettre qu'un palier a été atteint. En fait, l'impact sur le marché immobilier se fera en trois temps: un, les transactions se feront plus lentement; deux, les prix vont se négocier; trois, ils vont se tasser. Le rythme de ces trois phases dépendra du rythme auquel les taux vont monter.

De ce seul critère?

Un autre élément interviendra en parallèle: le nombre de candidats acquéreurs, qui risque de diminuer. Pour trois raisons. D'abord, ces dernières années, il y a eu énormément de transactions; certains ont donc fait «le plein» en immobilier. Ensuite, la hausse des taux va engendrer une hausse des charges qui excluront un certain nombre de personnes du marché. Enfin, des investisseurs retourneront vers la Bourse qui offre un rendement supérieur à celui de l'immobilier, bien que terriblement aléatoire.

Risque-t-on un retour de flamme comme en 1991, après 3 ans de boom?

Comme en 1991 d'ailleurs,mais, à cette époque, les trois étapes - diminution des ventes, négociation des prix, baisse des prix - se sont succédé très vite. En avril 1986, les taux d'intérêt hypothécaires étaient à 8 pc. En 1987-1988, ils sont descendus à 5-6 pc. Puis, sur la période fin 1990-1992, ils sont passés à 10 pc!

Peut-on dire que certaines localisations seront épargnées?

Le mouvement de hausse des prix a été généralisé. A tel point que le prix du moyen de gamme à Namur, Nivelles ou Tournai se rapproche doucement des prix bruxellois. Peu de régions ont échappé à la hausse des prix. Aucune n'échappera au palier prévu."

J'invite a nouveau les acheteurs potentiels a beaucoup de prudence!

Good night and good luck!

Hors ligne

Immoreal
Pimonaute assidu
Lieu : Washington
Inscription : 18-01-2006
Messages : 98

Re : Evolution des prix

Paru sur le site de la RTBF ce matin:

"Le Fonds Monétaire International indique que la croissance est désormais relancée en Belgique et qu'elle est susceptible de s'accélérer l'an prochain. ... Le FMI ajoute que les prix de l'immobilier sont orientés à la baisse, le volume des constructions nouvelles devrait lui se maintenir."

Prudence!

Good night and good luck

Hors ligne

oli
Pimonaute assidu
Inscription : 31-03-2006
Messages : 42

Re : Evolution des prix

La revue belge Trends consacre cette semaine sa couverture à l'immobilier: "Prix en baisse après 20 ans de hausse". Le contenu est payant.

Résumé:
Immobilier : la fin de 20 ans de hausse
Le boom immobilier de ces 20 dernières années est en train de s'achever. Faut-il craindre à présent un effondrement du marché ? Pas forcément, mais la vigilance s'impose.

Mon lien

Hors ligne

Ben1980
Pimonaute bavard
Lieu : 1190
Inscription : 30-11-2005
Messages : 298

Re : Evolution des prix

ben oui, stagnation, stabilisation, ... comme
ici, ou pour certains biens à bruxelles ...  Personne n'a jamais dit le contraire.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Baromètre des notaires (2e trimestre 2018): moins de transactions pim.be/blog/barometre…

Il y a 10 heures De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 2 800 000 € UCCLE
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Maison 469 000 € UCCLE
  • Appartement À partir de 775 000 € UCCLE
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Appartement 1 050 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Voir toutes les offres »

    libero at eget mattis felis mattis non nunc porta. efficitur. consequat.