Au hasard de nos offres
  • Villa 1 495 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Maison 1 850 000 € IXELLES
  • Loft 850 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 2 650 000 € UCCLE
  • Maison Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Villa 770 000 € WATERLOO
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Appartement 595 000 € BRUXELLES 5
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    Nullam non quis, felis libero dolor odio elementum risus.

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Evolution des prix

    lucas
    Pimonaute
    Inscription : 25-12-2005
    Messages : 9

    Evolution des prix

    Bonjour,

    Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

    Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

    Merci

    Hors ligne

    jc
    Pimonaute assidu
    Inscription : 09-12-2006
    Messages : 100

    Re : Evolution des prix

    grmff a écrit :

    Dans le haut de gamme Lasne/Waterloo, il y a d'autres facteurs structurels qui expliquent le changement long terme qui est en train de se produire: la diminution nette régulière et long terme des expats.

    Oui. Y a encore eu une stat recement sur la diminution des investissements des companies US en Belgique.

    Sur Lasne, il y a aussi l'espace enorme disponible (bien que la commune donne les permis de lotir a petit debit).

    Enfin il faut esperer pour waterloo que l'exode des expats anglophones n'entrainera pas la fermeture de St John.

    Hors ligne

    jc
    Pimonaute assidu
    Inscription : 09-12-2006
    Messages : 100

    Re : Evolution des prix

    Début d'une serie sur l'immobilier de Trends:

    http://trends.rnews.be/fr/economie/actu … 325904.htm

    La plus grosse baisse de prix est les villas sur bruxelles: -22% et ce malgré une augmentation de 2% du volume.

    Enfin il semble que les journaleux n'ont pas suivi les conseils de trevi demandant d'eviter les nouvelles negatives ou alarmantes.

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 449
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    Plus je lis Trends, Le Vif/L'Express et tous les dossiers du Soir, de l'Echo et autre journaleux, moins je leur fais confiance.

    Franchement, ils se contentent de répéter des choses qu'ils ont entendu sans comprendre, sans digérer, sans contenu rédactionnel, car ils n'y comprennent rien.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    jc
    Pimonaute assidu
    Inscription : 09-12-2006
    Messages : 100

    Re : Evolution des prix

    grmff a écrit :

    Plus je lis Trends, Le Vif/L'Express et tous les dossiers du Soir, de l'Echo et autre journaleux, moins je leur fais confiance.

    Disons que pour les chiffres, je leur fais plus confiance qu'aux agents immobiliers. Tout est relatif bien sur  wink

    Quant a une analyse, il faut pas demander la lune non plus.

    Hors ligne

    Baxter
    Pimonaute bavard
    Inscription : 01-02-2006
    Messages : 389

    Re : Evolution des prix

    Le titre du "dossier" Trends:


    Spécial immobilier : notre conseil ? Attendez 10 ans


    paf.gif

    Hors ligne

    Pierre_Kiroule
    Pimonaute assidu
    Inscription : 07-01-2007
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Prenons un peu de hauteur...

    Dans Le Courrier International

    Le studio de vos rêves


    Si vous êtes un artiste et que vous ayez besoin d’espace pour créer, vous choisirez plutôt Berlin – une ville très étendue, donc moins chère que Francfort ou Hambourg – ou bien vous vous installerez à Madrid, où les prix de l’immobilier ont fortement chuté depuis deux ans, pour revenir à leur niveau de 2005. A Paris, en revanche, où l’espace est compté, vous aurez toujours du mal, sauf si vous allez en lointaine périphérie. Fin 2008, on pensait que le krach allait faire baisser les prix du mètre carré de 40 % en France : il n’en a rien été. Après s’être tassés en 2009, ceux-ci repartent à la hausse ce printemps, notamment au cœur de Paris !

    Si vous êtes un simple particulier et que vous vouliez un pied-à-terre à Londres, il vous en coûtera 6 000 euros du mètre carré, soit trois fois plus qu’à Bruxelles, capitale cosmopolite très agréable, comme le note le Financial Times. Reste une autre solution : investir en Grèce, où la cure d’austérité devrait avoir un effet à la baisse sur les prix –ou carrément outre-Atlantique : à Manhattan, en raison de la crise et de la parité des monnaies, vous aurez à débourser “seulement” 400 000 euros pour un studio.

    Hors ligne

    jc
    Pimonaute assidu
    Inscription : 09-12-2006
    Messages : 100

    Re : Evolution des prix

    Ces comparaisons bruxelles et paris (ou londres, ou meme barcelona), c'est un peu comparer anderlecht et uccle. La localisation n'est pas un detail.

    Les industries et les fortunes n'y sont pas les memes. De plus, les non-européens fortunés en quete d'un pied a terre en europe (un facteur determinant dans le haut de gamme a paris et londres) vont rarement choisir bruxelles (c'est pas un jugement de valeur sur bruxelles mais un simple fait statistique).

    Et si Bruxelles est bas en comparaison a londre ou paris, il  y a donc de bonnes raisons pour ca et c'est pas une anomalie temporaire du marché immobilier européen comme certains aiment a le rever.

    Hors ligne

    Pierre_Kiroule
    Pimonaute assidu
    Inscription : 07-01-2007
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Dans L'Echo

    Un article qui illustre bien le niveau de qualité & qualification des "experts".....

    Immobilier: ING rejoint les rangs des optimistes sur le marché belge

    "De ma­nière gé­né­rale, on peut dire que les ache­teurs sont re­ve­nus sur le mar­ché (ré­si­den­tiel belge) beau­coup plus tôt que ce que nous avions pu an­ti­ci­per l’an der­nier compte tenu de la vio­lence de la crise éco­no­mique", lit-on dans la der­nière édi­tion du "Focus Immo" de la banque ING (1). Un re­tour qui a eu "un effet sta­bi­li­sa­teur (…) sur les prix", ce qui ex­plique que "le creux de la vague ait été at­teint (…) après seule­ment un an". Et que donc "la cor­rec­tion du mar­ché aura fi­na­le­ment été net­te­ment plus mo­dé­rée que ce qu’il était pos­sible d’an­ti­ci­per".

    Ce fai­sant, ING re­joint les rangs des op­ti­mistes. C’est un eu­phé­misme, il se­rait sans doute plus exact de dire que la banque néer­lan­daise fait une croix sur le pes­si­misme qu’elle af­fi­chait il y a un peu plus d’un an. Un pes­si­misme dont l’exa­cer­ba­tion avait ému le mar­ché et sus­ci­té de nom­breux re­mous (voir "L’Echo" du 20 fé­vrier 2009).

    Il y avait de quoi : les ana­lystes im­mo­bi­liers d’ING pré­voyaient rien moins que des di­mi­nu­tions de prix de 15 à 25 % dans les quatre ans, soit à l’ho­ri­zon 2013. Ces pré­vi­sions ont ra­pi­de­ment été dé­men­ties par les faits puisque dès l’été der­nier, plu­sieurs sources in­di­quaient que les prix des biens im­mo­bi­liers étaient plu­tôt en voie de sta­bi­li­sa­tion, ce qui été confir­mé de­puis. On sait de­puis que les prix du ré­si­den­tiel n’ont bais­sé que de 2 à 4%, selon les sources. Les ana­lystes d’ING le re­con­naissent d’em­blée puisque dès les pre­mières lignes de l’étude pu­bliée hier ils font état " d’une cor­rec­tion to­tale (qui) a at­teint tout au plus 4,2% ".

    On no­te­ra par contre que la banque néer­lan­daise per­siste dans le constat que l’écart se creuse entre les prix de l’im­mo­bi­lier et le re­ve­nu des Belges. Un écart com­blé jusqu’ici par le re­cours crois­sant aux ap­ports per­son­nels (des pa­rents).

    J.Bl.

    (1) "Focus on the Bel­gian Real Es­tate", 25 mai 2010, ING."

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 922

    Re : Evolution des prix

    L'immobilier en Belgique, et particulièrement à Bruxelles pour son large marché locatif, est un investissement de premier plan.
    Les prix peuvent varier à la hausse ou à la baisse, mais sur le long terme, ils montent !
    Le Belge a une brique dans le ventre, et nous avons un parc immobilier de qualité pour un prix abordable.
    Investir dans son logement, c'est se garantir une certaine sécurité, avoir son "chez soi".
    Et investir dans l'immobilier de rapport, c'est consentir à des efforts de gestion, accepter une taxation parfois assez lourde (PI + RC indexé s'ajoutant à l'ensemble des revenus taxables), mais c'est aussi se garantir un revenu régulier pour un investissement peu risqué et de long terme.
    Il importe peu finalement que l'ensemble des prix fluctue à la hausse ou à la baisse sur une courte période. Le bon choix (achat, construction, localisation, environnement, évolution de l'environn ement, etc...) du bien à acheter, et le bon choix du financier pour le PH sont des critères plus importants je crois que les statistiques de prix...

    Les prix de l'immobilier chez nous ne sont pas surfaits.
    Maison ou actions ?
    Pour "maison" tapez "1 "!!!


    rexou

    Hors ligne

    Baxter
    Pimonaute bavard
    Inscription : 01-02-2006
    Messages : 389

    Re : Evolution des prix

    On est reparti pour un tour dans le n'importe quoi !

    Dans Le Soir de ce 15/07, ici

    Les prix de l’immobilier flambent



    Les maisons les plus chères, surtout à Bruxelles, ont connu des augmentations de prix conséquentes, rapporte l’Echo.

    Au deuxième trimestre de 2010, le prix de vente moyen d’une maison a augmenté de 23,9 % par rapport au premier trimestre. Pour les appartements, la hausse est de 7,7 %.

    C’est dans le Brabant wallon qu’on trouve la plus forte augmentation (+28,4 %). Bruxelles suit avec 23,2 %, alors que la province flamande qui a enregistré la progression la plus forte, la Flandre orientale, a vu ses prix moyens n’augmenter que de 15 %.

    En trois mois, le prix moyen d’une unifamiliale à Bruxelles est passé de 286.000 à 350.000 euros environ, hors droits d’enregistrement de 12,5 %. Le même type de maison vaudra aujourd’hui 212.000 euros en Flandre et 150.000 euros en Wallonie.

    Selon Bart van Opstal, de la Fédération royale du Notariat belge (FRNB), « il y avait sur le marché des biens de valeur plus importante qui se vendaient difficilement », malgré des taux hypothécaires favorables. Entre-temps, les banques ont adopté un comportement plus souple dans l’octroi du crédit, ce qui a facilité les ventes de ces maisons.

    Du côté des professionnels de l’immobilier, on ne cache pas un certain étonnement, les hausses moyennes étant d’habitude à cette époque de 5 %.

    (belga)

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 449
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    Ce ne sont pas les prix de l'immobilier qui flambent, c'est le prix de vente moyen.

    Comme expliqué dans l'article, le marché des grosses bicoques était à l'Arrêt complet... et il a redémarré.

    Il faut reconnaître que le titre ne reflète aucune réalité tangible.... Preuve s'il en est que les journaleux n'y comprennent rien du tout!


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    Baxter
    Pimonaute bavard
    Inscription : 01-02-2006
    Messages : 389

    Re : Evolution des prix

    grmff a écrit :

    Il faut reconnaître que le titre ne reflète aucune réalité tangible.... Preuve s'il en est que les journaleux n'y comprennent rien du tout!

    Titre et introduction corrigés par Le Soir dans l'intervalle:

    "Un baromètre de l’immobilier anormalement en hausse"

    "Une série de grosses transactions intervenues en juin ont provoqué une hausse artificielle du baromètre trimestriel des notaires, qui indique une progression de 23,9 % en juin."

    Hors ligne

    Pierre_Kiroule
    Pimonaute assidu
    Inscription : 07-01-2007
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Ici dans La Libre
    Les prix de l'immobilier sont repartis à la hausse au premier semestre 2010

    La commune la plus chère est Lasne (prix moyen de 350.846 euros) et la moins chère est Florenville (74.455 euros).
    Par rapport au premier semestre 2009, les prix des maisons et des appartements ont augmenté d'environ 5% et ceux des terrains à bâtir ont bondi de 14% en Belgique sur les six premiers mois de l'année 2010, annonce vendredi le SPF Economie dans un communiqué.

    En Belgique, au premier semestre 2010, une maison d'habitation ordinaire coûtait en moyenne 177.775 euros, contre un prix moyen de 169.310 euros à la fin de la même période en 2009. Les villas ont augmenté de 5,4% et coûtent désormais en moyenne 314.852 euros, tandis que le prix moyen des appartements a progressé de 5,5% pour atteindre 184.598 euros.Pour les terrains à bâtir, les prix ont grimpé de 14,4% et s'élèvent en moyenne à 103,6 euros/m2, contre 90,5 euros/m2 un an plus tôt.

    Selon le SPF Economie, les tendances sont "à peu près similaires" en Wallonie et en Flandre.Ainsi, une maison d'habitation ordinaire se vendait en moyenne, au premier semestre, à 135.774 euros (+3,4%) en Région wallonne et à 188.630 euros (+4,1%) en Région flamande.

    En Wallonie, le Hainaut est la province la moins chère avec un prix moyen de 117.856 euros pour une maison d'habitation ordinaire et le Brabant wallon est la plus chère avec un prix moyen de 213.097 euros. La commune la plus chère est Lasne (prix moyen de 350.846 euros) et la moins chère est Florenville (74.455 euros).

    Hors ligne

    Pierre_Kiroule
    Pimonaute assidu
    Inscription : 07-01-2007
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Pierre_Kiroule a écrit :

    Ici dans La Libre
    Les prix de l'immobilier sont repartis à la hausse au premier semestre 2010

    Et la même info, mais de manière + circonstanciée dans Trends ici (lien)

    avec ce commentaire:

    "Sur les six premiers mois de l’année, il s’est échangé en Belgique quelque 65.000 biens sur le marché immobilier, soit 56.211 logements et 8.572 terrains exactement, selon les derniers recensements fédéraux. Comparativement aux 130.579 ventes recensées l’an dernier sur le marché secondaire (revente), l’activité se maintient, même si, depuis 18 mois, elle a fondu de près de 8 %. On est loin, sur base annuelle, des 141.000 échanges enregistrés en 2008 encore, alors que la crise frappait déjà l’esprit des consommateurs.

    Globalement, les propriétaires vendeurs ont fait le gros dos et gardé plus longtemps leur bien en vente, histoire de soutenir les prix. Ces derniers, globalement, se maintiennent partout. Seules les villas piquent du nez là où leur prix avait anormalement gonflé ces dernières années, poussés par une demande débridée par endroits, comme dans certaines communes bruxelloises ou luxembourgeoises, proches de la frontière grand-ducale."

    (suite dans le lien supra)

    Hors ligne

    Pierre_Kiroule
    Pimonaute assidu
    Inscription : 07-01-2007
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    Suite du Yoyo
    Le Soir du 1er septembre 2010


    Le marché de l’immobilier s’est contracté durant l’été

    Le marché de l’immobilier en Belgique s’est encore contracté durant les mois d’été. Par rapport à juillet 2009, la baisse est encore de 8 %.

    Le marché de l’immobilier en Belgique s’est encore contracté durant les mois d’été, ressort-il mercredi de la présentation du Guide de l’Immobilier Trends 2010. Le mois de juillet a enregistré un nombre particulièrement faible de transactions. La tendance est basée sur les données que les notaires enregistrent électroniquement avant la passation d’un acte. Il s’agit donc des chiffres les plus récents.

    Les transactions ont baissé de 18 % en juillet par rapport à juin. Par rapport à juillet 2009, la baisse est encore de 8 %. Le mois d’août a été légèrement meilleur, avec une baisse d’1 % par rapport à août 2009. Pour septembre, le président de la Fédération Royale des Notaires de Belgique, Bart Van Opstal, prévoit une baisse trimestrielle.

    Les prix des appartements ont baissé de 4,2 % durant l’été par rapport au premier semestre. Les prix des maisons ont quant à eux encore augmenté, principalement en Flandre (+7,5 %).

    Selon M. Van Opstal, cette baisse n’est pas une raison de paniquer. Le Belge a probablement réagi prudemment aux fortes augmentations de prix des premiers mois de l’année. « En outre, le baromètre est plus ou moins stable depuis un an, ce qui indique un marché stable. Le Belge a digéré la crise financière bien plus rapidement que ses voisins. »

    (Belga)

    Hors ligne

    PichonBiere
    Pimonaute assidu
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 04-05-2006
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    trop cher ou pas?

    ...
    Les chiffres de l'OCDE, rapportés vendredi par De Tijd, indiquaient que les prix de l'immobilier en Belgique sont 63% trop élevés par rapport aux prix des locations et 53% trop élevés par rapport aux revenus des ménages
    ...

    Quel aveux !

    En tout cas, cela me conforte dans l'idée que sur le long terme, le placement diversifié en action est le plus rentable...


    La mer monte : achetez de l’eau !

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 922

    Re : Evolution des prix

    PichonBiere a écrit :

    ... En tout cas, cela me conforte dans l'idée que sur le long terme, le placement diversifié en action est le plus rentable...

    "Sur le long terme"... voire le très long terme alors !

    Ces dix dernières années, les actions ont plutôt perdu de la valeur. L'immobilier a plus que doublé (hors rendement locatif)

    Mais un placement diversifié reste une bonne stratégie, et l'immobilier est une valeur sure qui ne doit pas être négligée ! Un rapport de 50% immo et 50% actions est équilibré je crois.


    rexou

    Hors ligne

    PichonBiere
    Pimonaute assidu
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 04-05-2006
    Messages : 96

    Re : Evolution des prix

    rexou a écrit :

    "Sur le long terme"... voire le très long terme alors !

    je ne pense pas que le placement immobilier se place sur le créneau court terme, voire spéculatif, quoique certains comportements actuel à Bruxelles me laissent songeur (achat/revente de ruines dans l'état dans le quartier européen).

    Je pensais donc bien à un placement sur 20 ans.
    Pas de frais d'enregistrement, pas de précompte immobilier, pas de locataires indélicats, pas de certificats de conformités quelconques... et surtout, pas de rendement largement inférieur au prix du marché tel qu'indiqué par l'étude de l'OCDE.

    Et pour les nostalgiques de la pierre, il reste des valeurs immobilières genre gecina.


    La mer monte : achetez de l’eau !

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 449
    Site Web

    Re : Evolution des prix

    Gecina? C'est quoi? Un placement papier avec un sous-jacent brique dont tout le bénéf est pompé par les gestionnaires de la Sicafi?

    Perso, je reste brique. Avec une possibilité d'agir sur mon patrimoine, et de le rentabiliser mieux avec une gestion intelligente.

    Sur ma gestion immobilière, j'ai une prise directe, et une prévisibilité.
    Sur le cours de la bourse, je n'ai aucune prise. Juste la possibilité de compter les crashes, les jeudis noirs, les faillites (jamais comptabilisées quand on fait l'évolution de la bourse...), et les précomptes mobiliers.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 922

    Re : Evolution des prix

    "Un placement sur 20 ans"...
    Les actions ont un méchant retard à rattrapper sur les dix prochaines années alors !!!

    Gecina, je ne connais pas, mais je partage les questions et la méfiance de Grmff.

    Perso, je vois l'immobilier pour vivre (revenus locatifs) et les actions en investissement long terme. J'aimerais encore mieux l'immobilier s'il était moins taxé...


    rexou

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres