[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Evolution des prix

lucas
Pimonaute
Inscription : 25-12-2005
Messages : 9

Evolution des prix

Bonjour,

Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

Merci

Hors ligne

rexou
Pimonaute non modérable
Lieu : bruxelles
Inscription : 21-03-2010
Messages : 6 417

Re : Evolution des prix

PichonBiere a écrit :

Pourrait-on avoir l'honnêteté d'inclure les frais d'enregistrement et la fiscalité immobilière et de comparer avec la fiscalité sur l'épargne?

Celui qui a investi 100.000 euros l'année dernière a déjà dépensé bien plus que 100.000 euros pour faire ce placement.

Il faut quand même aussi tenir compte de la jouissance ou du rapport locatif !

Dans l'absolu, le placement immobilier est et reste l'un des meilleurs qui soient. L'épargne rapporte de quoi compenser (et encore) l'inflation. Les actions, le tableau n'est pas idyllique !


rexou

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

Phoenix a écrit :

Aussi, j'en ai un peu assez de voir Eric Verlinden un peu partout dans la presse et sur les forums .....

Son business est de vendre des maisons et de faire le syndic... Son jugement est forcément de parti pris...

En ce qui concerne notre forum (qui est celui d'une agence immobilière dont le business est aussi de vendre des maisons), vous conviendrez tout de même que ce n'est pas la seule source citée à ce sujet et que les avis contraires ont ici totale liberté d'expression...


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

Phoenix
Pimonaute assidu
Lieu : Uccle
Inscription : 01-09-2011
Messages : 146

Re : Evolution des prix

Ce qui me dérange c'est de voir la même personne partout qui radote la même chose sans cesse. (en interview sur RTL TVI en prime par exemple)

(son indice reflete les prix annoncés, pas les prix réels de transaction)

L'immobilier est une valeur qui doit etre sure et stable au fil du temps, l'effet de rattrapage de ces dernières années a été amplifié par une série de facteurs, qui a été, selon mon avis personnel, exagéré.

Aujourd'hui, y a t'il un effet contraire du fait que le marché est par nature peu liquide ? Et qu'il faudra se poser en observateur dans qqes années ?

Enfin le gouvernement nous réserve des surprises.... Le paradis fiscal des propriétaires rentiers pourrait être remis en question, un fois que l'on va s'attaquer à la taxation des loyers.

Je remercie PIM au passage (cher voisin pourrais je dire) pour la liberté d'expression consentie sur ce forum.

A lire
http://blogs.lecho.be/monargent/2011/09/limmo-pas-un-rempart-sans-faille.html

Hors ligne

Phoenix
Pimonaute assidu
Lieu : Uccle
Inscription : 01-09-2011
Messages : 146

Re : Evolution des prix

L'immo: pas un rempart sans faille

On a longtemps cru que toute action "dotcom" pouvait grimper de 10 % par semaine. On a ensuite longtemps présumé que les valeurs dites de bon père de famille traverseraient sans trop d’encombres n’importe quel contexte boursier.

On s’est ensuite longtemps imaginé que les dettes souveraines étaient gage indéfectible de qualité… S’il y a une leçon que nous devrions avoir tirée des crises qui ont tourmenté les marchés depuis l’aube des années 2000, c’est que plus rien n’est sûr en termes d’investissements. L’immobilier ne fait pas exception. Après avoir doublé entre 2000 et 2008, après avoir fait mieux que résister à la crise bancaire, après avoir fait office de valeur refuge récemment, il faut briser ce mythe d’une "brique incassable".

L’immobilier est certes un rempart contre beaucoup de maux mais toute forteresse a ses faiblesses. Dont la moindre n’est pas la capacité de financement des ménages. Comme d’autres facteurs sont au rouge (quotité, montants empruntés), il n’est pas étonnant que les derniers chiffres du SPF Économie, retraités pour ne prendre que les 6 derniers mois (lire L’Echo du 25 août), montrent un net ralentissement de l’activité et une légère diminution des prix.

. Simplement parce que les revenus disponibles, le facteur déterminant les prix le plus important, seront inévitablement sous pression ces prochaines années. La Belgique devra nécessairement prendre des mesures, à l’instar de tous (!) ses pairs européens, pour asseoir et assainir sa situation financière à long terme.
François Mathieu

http://blogs.lecho.be/monargent/2011/09/limmo-pas-un-rempart-sans-faille.html

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

Les chiffres des notaires pour le 3e trimestre 2011, ici dans Trends de ce mardi 11 octobre

Immobilier : où les prix montent, où ils reculent


Les prix des maisons ont progressé de 1,2 % au troisième trimestre, surtout à Bruxelles (+ 3,3 %) et en Wallonie (+ 2,4 %). Du côté des appartements, l’évolution est plus forte encore, si l’on en croit les chiffres des notaires belges.

L’indice de l’activité immobilière au troisième trimestre de 2011 est de 94,9, ce qui représente une diminution de 7,5 % par rapport au trimestre précédent, indique la Fédération royale du notariat belge, qui nuance aussitôt : «Nous savons que cet indice est sensible à l’aspect cyclique : le deuxième trimestre est l’un des plus élevé de l’année et le troisième, en raison des vacances annuelles, affiche toujours un certain recul.»

Par rapport au troisième trimestre de 2010, les notaires belges ont en revanche enregistré une progression de 0,8 %.

Juillet constitue le mois durant lequel l’activité a été la plus faible, avec un niveau 6,6 % sous celui de juillet 2010, précise encore la FRNB. Par contre, l’activité du mois d’août se situe 1,2 % au-dessus de celle d’août 2010. En septembre, le notariat note une progression de 7,2 % par rapport à septembre 2010. Le mois de septembre enregistre même le 3e meilleur résultat de cette année avec une activité comparable à celle de mars et de mai.

Activité immobilière : + 6 % à Bruxelles, en stagnation en Flandre et Wallonie

L’évolution de 0,8 % de l’activité immobilière au cours de ce troisième trimestre, par rapport au même trimestre en 2010, consiste en une stabilisation tant au nord qu’au sud du pays, avec + 0,6 % en Flandre et - 0,6 % en Wallonie. La région bruxelloise, de son côté, poursuit sa nette progression, par rapport l’an passé, avec une activité immobilière 6 % plus importante qu’au troisième trimestre de 2010.

En ce qui concerne le recul de 7,5% enregistré au cours de ce trimestre par rapport au deuxième trimestre 2011, la tendance est sensiblement la même à travers les trois régions du pays : la Flandre recule de 7,1 %, la Wallonie de 8 % et Bruxelles de 8,6 %.



En comparaison avec le trimestre précédent, aucune province n’échappe au caractère cyclique de cet indice et à une baisse d’activité en raison des vacances annuelles, avance la FRNB. Les diminutions enregistrées oscillent principalement entre 5 % et 9 %. Deux provinces dénotent légèrement, cependant : le Brabant wallon, dont le recul est le plus léger avec 2,2 %, et la province de Namur, dont la chute est de 13,1 %.

Par rapport au troisième trimestre de 2010, comme pour les régions, les variations sont peu importantes et la stabilité est présente à travers l’ensemble des provinces, à l’exception de Bruxelles qui, rappelons-le, progresse de 6 %.

Prix des maisons d’habitation : + 1,2 %, à 215.255 euros en moyenne

Le prix moyen des maisons ayant fait l’objet de transactions au troisième trimestre, reste relativement stable avec une évolution positive de 1,2 % par rapport au précédent trimestre. Une maison d’habitation moyenne revient à 215.255 euros, contre 212.753 euros au deuxième trimestre.



L’augmentation des prix est principalement présente à Bruxelles, où le prix moyen d’une maison d’habitation passe de 364.900 à 376.949 euros (+ 3,3 %). En Wallonie, la progression est moins sensible : + 2,4 %, pour un prix moyen de 167.879 euros. En Flandre, les prix se stabilisent (- 0,1 %) autour d’un prix moyen de 226.281 euros.

L’analyse par province montre que les prix restent stables dans la majorité des provinces du pays, avec des fluctuations allant de - 1 % (Brabant flamand) à + 4,3 % (Brabant wallon). Une nouvelle fois, les provinces du Luxembourg et de Namur font exception avec des écarts plus importants… qui se lissent sur l’ensemble de l’année, nuance la fédération notariale.

Prix des appartements : + 2,5 %, à 207.825 euros en moyenne

Au troisième trimestre, le prix moyen des appartements en Belgique est passé de 202.736 à 207.825 euros (+ 2,5 %), chiffre encore la FRNB. Cette progression est due à l’évolution des prix en région flamande, où le prix moyen passe de 207.822 euros à 215.005 euros, soit une évolution de + 3,5 %. «Rappelons que la Flandre influence la moyenne nationale dans une plus large proportion étant donné qu’elle représente l’essentiel des transactions pour des appartements.»

En Wallonie, la tendance s’inverse et les prix reculent de 3,6 % avec un prix moyen qui s’élève désormais à 152.011 euros. A Bruxelles, le prix moyen d’un appartement reste stable avec une évolution de 0,4 % et un coût de 209.141 euros.



Seule une province en Flandre connaît un léger recul du prix moyen de ses appartements : le Brabant flamand, où le prix moyen diminue de 1 %, comme pour les maisons d’habitation. Les autres provinces flamandes progressent, entre 1,3 % (Limbourg) et 5,4 % (Flandre-Orientale).

En Wallonie, les principales diminutions sont constatées à Liège (- 8,2 %) et en province de Luxembourg (- 9,5 %) alors que ces mêmes provinces connaissaient les plus importantes progressions au cours du deuxième trimestre avec respectivement + 13,1 % et + 15,7 %.

«Ici encore, le lissage des prix se vérifie dès que nous prenons en considération une plus longue période, indiquent les notaires. Cela s’avère nécessaire pour le marché des appartements dans les provinces wallonnes, vu l’étroitesse de celui-ci.»

Droits d’enregistrement : + 9,3 % par rapport au deuxième trimestre

Les droits d’enregistrement témoignent à nouveau de la bonne santé du marché immobilier, principalement depuis le deuxième semestre de 2010, prolonge la FRNB. Le deuxième trimestre de 2011 affiche ainsi des valeurs supérieures de 9,3 % à celles du deuxième trimestre de 2010, et de 3,4 % à celles du premier trimestre de cette année.

Les chiffres de juillet s’annoncent dans la même lignée puisqu’ils sont 5,3 % au-dessus du niveau de juillet 2010. Les droits d’enregistrement du troisième trimestre seront à l’image des compromis passés dans les études notariales au cours du deuxième trimestre, durant lequel la progression des prix moyens avait été la plus significative, avec une activité soutenue

(fin de citation)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

phoenix a écrit :

Je remercie PIM au passage (cher voisin pourrais je dire) pour la liberté d'expression consentie sur ce forum.

- liberté d'expression: c'est dans ma nature...

- voisin ? (si vous pouviez m'en dire plus, par message privé of course)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

Phoenix
Pimonaute assidu
Lieu : Uccle
Inscription : 01-09-2011
Messages : 146

Re : Evolution des prix

Immobilier: ING prévoit une hausse des prix limitée

ING a présenté une étude relative à l'évolution des prix dans l'immobilier, ce jeudi. Ses conclusions sont rassurantes pour les acheteurs: les prix n'ont pas franchement augmenté ces derniers mois.


Les prix de l'immobilier en Belgique étaient en moyenne moins élevés fin juin qu'à la fin de l'année 2010, ressort-il d'une étude présentée jeudi par ING, qui prévoit une hausse des prix plutôt limitée pour ces prochaines années. L'année dernière avait notamment été caractérisée par une période de taux d'intérêt très bas, ce qui avait entraîné une certaine hausse des prix.

Les six premiers mois de 2011 n'ont pas connu pareille hausse, les appartements ayant largement pesé sur les statistiques. Les prix pour un tel bien ont en effet baissé de près de 4% entre décembre et juin, tant en Flandre qu'en Wallonie. La baisse a été moins prononcée dans la capitale (-2%).


Quant aux transactions, la plupart des acheteurs qui projetaient un achat début 2011 semblent avoir déjà fait le pas en 2010. L'activité s'est donc logiquement réduite pour les premiers mois de cette année après un quatrième trimestre 2010 exceptionnel (36.400 transactions enregsitrées, soit 25% de plus que la normale). L'activité n'était pas pour autant "déprimée" puisque les 57.800 transactions recensées au premier semestre 2011 n'étaient que de 3% sous le niveau du premier semestre 2010.


Pour l'ensemble de 2011, ING prévoit que la croissance de 5,8% constatée l'an dernier ne sera pas atteinte. L'étude table sur une croissance réelle (corrigée pour l'inflation) nulle pour cette année, soit une croissance des prix de 3,2%, "une performance historiquement faible", selon ING. La fin 2012 devrait, elle, être accompagnée d'une perte de pouvoir d'achat qui aura un impact sur les prix pour 2012 et 2013. Ces années ne devraient donc pas voir une forte croissance des prix sur le marché secondaire.

http://www.lecho.be/actualite/marche_placements_marches/Immobilier_ING_prevoit_une_hausse_des_prix_limitee.9115219-3458.art

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 848
Site Web

Re : Evolution des prix

Ma boule de cristal prévoit un crash immobilier majeur en Belgique à moyen terme: La déductibilité fiscale des prêts hypothécaires supprimée en 2014 Voir Le Soir, 7sur7.be, Rtl-Info...


Encore une annonce qui ne veut rien dire. Ou tout dire sur l'incapacité de communiquer des politiques, et l'incapacité des journalistes à se poser les bonnes questions sans simplement répercuter une annonce Belga...

Dans le volet des PH, il y a la déduction fiscale de l'amortissement du capital, et il y a la déduction des intérêts de la base taxable des revenus immobiliers.

On parle de quoi? De rien. On ne sait pas. Mais si le 2e volet est abandonné aussi, l'immobilier belge va se retrouver décapité vite fait, et en profondeur. Les belges propriétaires investisseur avec bras de levier (généralement des indépendants qui se construisent leur pension) vont se retrouver en faillite personnelle.

L'immobilier risque bien un effondrement. Dans un premier temps, cela fera le bonheur de quelques uns (et le malheur des autres). Dans un deuxième temps, les investisseurs se retireront du marché, l'immobilier va se dégrader de manière dramatique, et au total, on n'y aura rien gagné. Mais on aura fait payer les salauds de propriétaires...

Je crois que je vais aller m'installer en Flandres. Mais alors, aurais-je encore droit à des réductions? Non? Cela veut dire que les propriétaires "transfrontaliers"vont y perdre aussi des plumes... et ne les récupéreront pas quelque soit la situation?

Le prix des apparts à la Côte va s'effondrer aussi.
Les immeubles de rapports de Bruxelles appartenant à des Wallons vont se retrouver sur le marché. Idem dans l'autre sens.

Et la situation mettra du temps à se relever, je vous le dis.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

pimpob
Pimonaute assidu
Inscription : 18-12-2010
Messages : 88

Re : Evolution des prix

Y a pas à dire, lire un article comme ça le matin en sirotant son café met en joie pour toute la journée !!

Attendons de voir moi je dis. Vous avez sans doute raison, mais que peut-on y faire, à notre niveau ? Pas grand chose.

S'il est vrai que les investisseurs doivent se faire du souci, n'est-ce pas une raison supplémentaire pour "choyer" leurs bons locataires et tenter de les conserver ? Parce que si je suis votre raisonnement, il va également devenir difficile de trouver des locataires argentés ayant la capacité de payer régulièrement leur loyer.

Si l'immobilier s'effondre au point que les media le laissent supposer, la Belgique sera devenue une république bananière (on n'en est déjà pas si loin) et il y aura bien d'autres soucis que le souci immobilier.

En attendant je pense que ceux qui ont investi peuvent effectivement se faire du souci pour l'avenir, et les futurs investisseurs envisager d'investir autrement ou ailleurs.

Il reste tout de même les candidats acheteurs d'un bien pour s'y loger. Ne les effrayons pas ?

Hors ligne

Panchito-9340
Pimonaute
Inscription : 24-01-2008
Messages : 1

Re : Evolution des prix

Je pense au contraire que si les intérêts hypothécaires ne sont plus déductibles (Kris Peeters vient d'annoncer qu'en Flandre , ils mettraient d'autres "alternatives" en place), l'accès à la propriété va encore devenir plus difficle....

Et donc les bons locataires (couples avec un double revenu, emploi stable etc...) vont être obligés de louer, ne sachant plus acheter malgré une excellente solvabilité.

Hors ligne

pimpob
Pimonaute assidu
Inscription : 18-12-2010
Messages : 88

Re : Evolution des prix

Panchito a écrit :

Je pense au contraire que si les intérêts hypothécaires ne sont plus déductibles (Kris Peeters vient d'annoncer qu'en Flandre , ils mettraient d'autres "alternatives" en place), l'accès à la propriété va encore devenir plus difficle....

Et donc les bons locataires (couples avec un double revenu, emploi stable etc...) vont être obligés de louer, ne sachant plus acheter malgré une excellente solvabilité.

Oui vous avez raison. Dans un premier temps. Parce que si l'un des deux vient à perdre son emploi, la solvabilité va diminuer.

Cette mesure, si elle passe sans alternatives, va faire très mal. Espérons qu'on pourra compter sur la jugeotte de nos dirigeants.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 848
Site Web

Re : Evolution des prix

En tout cas, de grosses secousses sont à prévoir dans le marché. Grosses grosses secousses. Avec des drames pour de très nombreuses personnes. Investisseurs, propriétaires de leurs habitations uniques, candidats acheteurs, locataires, tout le monde va morfler.

Même le secteur de la construction (côté rénovation) risque de morfler...
Et quand la construction ne va pas...


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 848
Site Web

Re : Evolution des prix

Espérons qu'on pourra compter sur la jugeotte de nos dirigeants.

Eh - Ho... réveillez vous: Noël est passé.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

pimpob
Pimonaute assidu
Inscription : 18-12-2010
Messages : 88

Re : Evolution des prix

grmff a écrit :

Citation :Espérons qu'on pourra compter sur la jugeotte de nos dirigeants.
Eh - Ho... réveillez vous: Noël est passé.

lol


Mais si mais si ils ont de la jugeotte, lisez plutôt :

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-01-19/lutte-contre-la-fraude-fiscale-objectif-700-millions-891347.php

Je cite :

Cinq mesures peuvent être mises en exergue :

1. Les agents du fisc pourront mener des perquisitionssans devoir passer par le juge, qui ouvrait une instruction.

2. Une banque de données sera créée pour centraliser les informations sur les comptes à l’étranger détenus par des Belges.

3. Pour éviter la fraude fiscale, sociale et le blanchiment, les payements en cash ne pourront dépasser 3.000 euros (au lieu de 15.000 euros actuellement).

4. Les contrôleurs fiscaux vont se concentrer sur certains secteurs comme l’horeca, la construction, le commerce de la viande, le nettoyage et les titres-services.

5. Cela coule de source : les amendes pénales seront encaissées. Et pourtant, c’est loin d’être le cas actuellement. Les parquets cesseront de classer sans suite les dossiers d’amendes.




Les loups sont entrés dans Paris, les loups, les loups ... (S. Reggiani)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

image_1326967912_993.gif


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 848
Site Web

Re : Evolution des prix

Les perquisitions fiscales de jour comme de nuit sans juge, c'est très loin de me rassurer.

Et quand je dit que Noël est passé, c'est pire que je pensais. En fait Noël est passé, Nollet est arrivé.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

Hors ligne

cheoux
Pimonaute assidu
Lieu : Bruxelles
Inscription : 27-02-2008
Messages : 47

Re : Evolution des prix

Je suis sur le point d'acheter un petit appartement une chambre sur BXL (bon quartier) que je devrais louer afin de préparer ma pension...

Je suis un peu perdu dans vos réflexions et ne sais plus trop si je dois aller de l'avant ou pas...

Je peux comprendre le raisonnement selon lesquel le prix d'achat de l'immobilier risque de descendre suite à une diminution de la demande (si les investisseurs ne peuvent plus déduire fiscalement leur emprunts).
Cependant, ces gens devront continuer à ce loger et la demande (+ les prix) de biens à louer devrait donc rester stable, voire augmenter, non?

Hors ligne

Panchito-9340
Pimonaute
Inscription : 24-01-2008
Messages : 1

Re : Evolution des prix

Un appartement neuf 1 chambre dans un bon quartier et une commune huppée (WSP-WSL-Uccle etc...) devrait pouvoir se louer au moins 700€ / mois hors charge.

Si j'étais vous, je construirais un "business plan" tenant compte de tous les paramètres (taxes: précompte immobilier, IPP, charges de copropriété, etc...) surtout si vous devez emprunter.

Je pense qu'acheter un tel appartement dans ce type d'endroit doit coûter +/- 200000€ et qu'il va être difficile d'atteindre une certaine rentabilité...

Hors ligne

pimpob
Pimonaute assidu
Inscription : 18-12-2010
Messages : 88

Re : Evolution des prix

cheoux a écrit :

Je suis sur le point d'acheter un petit appartement une chambre sur BXL (bon quartier) que je devrais louer afin de préparer ma pension...

Je suis un peu perdu dans vos réflexions et ne sais plus trop si je dois aller de l'avant ou pas...

Je peux comprendre le raisonnement selon lesquel le prix d'achat de l'immobilier risque de descendre suite à une diminution de la demande (si les investisseurs ne peuvent plus déduire fiscalement leur emprunts).
Cependant, ces gens devront continuer à ce loger et la demande (+ les prix) de biens à louer devrait donc rester stable, voire augmenter, non?

Pour ma part, je trouve difficile de répondre à votre question parce qu'on n'a pas suffisamment d'éléments sur votre situation personnelle. Je n'en demande PAS et n'en donnez pas wink

Juste quelques réflexions : les appartements 1 chambre sont plus difficiles à louer (moins de demandes). Ou alors le turnover est plus élevé ce qui risque de se révéler harassant pour vous (remise à neuf ? recherche de nouveaux locataires ?)

D'un autre côté le loyer est forcément moindre. Il faut donc savoir ce que vous entendez par "bon" quartier ?

Puisque vous soupçonnez une baisse des prix de l'immobilier (c'est probable) pourquoi ne pas attendre ? Avec le même capital vous pourriez acheter un 2 chambres ?

Un conseil qu'on m'a donné : ne jamais acheter quelque chose où vous ne pourriez pas vivre de la même manière que vous le faites actuellement (sous-entendu pourriez-vous résider dans un appartement 1 chambre ?).

Le projet d'amendement des réductions pour crédits hypothécaires vient juste d'être lancé. Il faut voir aussi s'il y aura des compensations et lesquelles.

La hausse des loyers est un point d'interrogation. Si la crise perdure et si on s'enfonce davantage, les locataires en difficulté seront plus nombreux. Et les autres rechigneront à payer des loyers élevés.

Il faut aussi s'interroger pour savoir comment réagiront les banques. Si les demandes de prêts hypothécaires sont moins nombreuses, les banques auront donc plus de liquidités. Qu'en feront-elles ? Continuer à thésauriser sans intérêt à la banque centrale, ou injecter des fonds dans l'économie pour relancer la croissance ?

La période est incertaine. Et le futur n'est toujours pas passé. Ce qui revient à dire que répondre à votre question est périlleux ...

Hors ligne

pimpob
Pimonaute assidu
Inscription : 18-12-2010
Messages : 88

Re : Evolution des prix

Petit exercice pour Mr grmff   tongue

Mon argent.be

Bon, alors! Que va-t-il se passer pour un prêt hypothécaire contracté dans une agence bancaire dont le siège social se trouve dans la Région de Bruxelles Capitale, dont le bénéficiaire habite aujourd'hui en Région Wallonne et a contracté un prêt hypothécaire pour acheter un appartement en Région Flamande ????




Edit : Merci PIM j'ai appris qq chose grâce à vous.

Edit 2 : hum hum

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Comment évoluent les prix de l'immobilier dans votre commune ? lecho.be/r/t/1/id/10032…

Il y a 7 heures De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Maison 549 000 € UCCLE
  • Villa Sous option BEERSEL
  • Penthouse 585 000 € UCCLE
  • Appartement 435 000 € ST-GILLES
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Appartement À partir de 775 000 € UCCLE
  • Villa 2 700 000 € UCCLE
  • Maison 1 200 000 € UCCLE
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    adipiscing accumsan consectetur dolor. sem, libero nunc consequat. fringilla dictum Donec