[h1_forum_fluxbb] 2017-03-22T11:29:16+00:00

forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Evolution des prix

lucas
Pimonaute
Inscription : 25-12-2005
Messages : 9

Evolution des prix

Bonjour,

Pensez-vous que le boom immobilier que l'on connaît en ce moment durera très longtemps ?

Est-ce que quelqu'un aurait par ailleurs un site où je pourrais voir l'évolution des prix du marché immobilier à Bruxelles ?

Merci

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 15 849
Site Web

Re : Evolution des prix

C'est marrant. Ce fil de discussion sur la bulle immobilière a 6 ans.

Cela fait 6 ans qu'on promet des baisses dramatiques. En 6 ans, point de baisse réelle. Et en 6 ans, vous payez 25% de votre prêt de 20 ans fixes.

Si vous louez pendant 6 ans, vous payez en pure perte un loyer qui augmente chaque année. Les propriétaires vous disent merci.

Conclusion: investir vite et autant qu'on peut (mais pas n'importe comment ni n'importe où), avec un PH le plus gros possible.

Si j'avais su au début de ma carrière, j'aurais investi 10x plus. (si-si. 10x) J'ai pas osé, et je m'en mords les doigts.


Grmf!
----------------
Si vous pensez avoir tout compris de l'immobilier,
c'est qu'on vous l'a mal expliqué.

En ligne

Phoenix
Pimonaute assidu
Lieu : Uccle
Inscription : 01-09-2011
Messages : 146

Re : Evolution des prix

Les cycles immobiliers sont lent par nature.
Le meilleur moment pour 'investir' selon moi c'était le milieu des années 90.
Il y a eu de l'exagération (et il y en a toujours) , tant mieuxpour ceux qui ont fait des profits. tant pis pour ceux qui cherchent à se loger.
Ceci étant les arbres ne montent pas jusqu'au ciel :0) et la tendance semble doucement s'inverser. Le climat économique, le fait que l'on aie déja monté très fortement, l'incertitude fiscale.. devraient contribuer à enfoncer le clou.
Tout cet argent que l'on doit mettre dans l'immobilier, c'est autant d'argent qui n'est pas investi dans l'économie réelle.  Autant d'emplois en moins.
Quand on prend le supplément immob du trends (pour autant qu'on lui accorde un peu de crédit, a chacun de voir), il  y  a de plus en plus de rouge. Comment ne pas trouver malsain que le prix des maisons à doubler en qques années alors que la pression sur les salaires est toujours plus forte. Honnêtement aujourd'hui plus que jamais pour celui qui veut achter il ne faut pas hésiter à négocier ferme.

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

Retour à la normale sur le marché hypothécaire

En 2012, un peu plus de 200.000 nouveaux crédits ont été octroyés pour un montant total de plus de 21 milliards d'euros, ressort-il des chiffres publiés vendredi par l'Union professionnelle du crédit, qui fait partie de Febelfin.

Ce montant de 21 milliards d'euros fait de 2012 la troisième meilleure année, après 2010 et 2011, deux années qualifiées d'"exceptionnelles" pour le marché du crédit hypothécaire belge. Par rapport à 2011, les crédits hypothécaires octroyés ont diminué, tant en nombre qu'en montant, de respectivement 34% et 14%. Quant à la demande de crédits, elle a connu une baisse de 27,5%.

Selon l'Union professionnelle du crédit, la contraction observée sur le marché du crédit hypothécaire "est presque intégralement imputable à la suppression d'une série de mesures fiscales liées aux investissements en économie d'énergie, ainsi qu'au contexte socio-économique et à la faible confiance des consommateurs."

Ainsi, par exemple, le nombre des crédits de rénovation (environ 55.000) a chuté de près de 60% en 2012.

Enfin, le montant moyen emprunté pour l'achat d'un logement atteignait, fin 2012, environ 138.000 euros tandis que 8 emprunteurs sur 10 ont opté en 2012 pour un taux d'intérêt fixe.

(fin de citation) (lu sur Trends)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

Dans Trends, ceci à propos du Brabant Wallon

Brabant wallon : le prix des terrains et villas en baisse

Le prix des maisons en Brabant wallon a augmenté de 4% en 2012 par rapport à 2011, et le prix moyen des appartements a augmenté de 2%. Par contre, pour la première fois depuis de nombreuses années, le prix moyen des terrains et celui des villas est en baisse.

Alors qu'en 2011, les villas du Brabant wallon se vendaient en moyenne à 405.807 euros, ce prix est passé à 396.445 euros en 2012. Soit une diminution de 2,3%. Pour les terrains, le prix moyen par mètre carré, 97 euros en 2011, s'est fixé à 95 euros en 2012. Ces baisses sont les premières enregistrées depuis des années dans la Jeune Province.

Les notaires l'expliquent par l'évolution antérieure des prix, plus importante que celle des revenus des acquéreurs potentiels, mais aussi les restrictions plus sévères mises par les banques pour l'octroi des crédits hypothécaires et un certain pessimisme ambiant.

Le prix moyen des maisons en Brabant wallon, lui, n'en continue pas moins à monter : on passe de 234.245 euros en 2011 à 243.191 euros en 2012, soit plus 4%. Les appartements, eux, se sont vendus en moyenne 6,2% plus cher en 2012 par rapport à 2011: 213.936 euros l'an dernier, contre 201.498 euros l'année précédente. Ce sont les conclusions principales de l'étude du marché immobilier en Brabant wallon, présentée lundi par la chambre provinciale des notaires.

(fin de citation)

ps: le choix des titres m'épate toujours...


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 11 407
Site Web

Re : Evolution des prix

RTBF - 5 février 2012 :

Bruxelles: le marché immobilier se porte bien

"La NVN (société de services internes des notaires de Bruxelles et des deux provinces de Brabant) a présenté son baromètre pour l'année 2012. Il en ressort que l'activité immobilière a connu une croissance plus forte à Bruxelles qu'en Wallonie ou en Flandre.
La hausse de l'activité immobilière à Bruxelles en 2012 s'élève à 3,8% contre 0,8% en Flandre comme en Wallonie.

Bruxelles reste la Région où les prix des maisons sont les plus élevés. En 2012, le prix moyen d'une maison s'élevait à 404 000 euros contre 360 000 en 2011. En Flandre, le prix moyen est de 245 000 euros et 171 000 euros en Wallonie. A Bruxelles, la hausse moyenne s'élève à 10,7% alors que la moyenne nationale n'est que de 5,8%.

Le prix des appartements a lui aussi augmenté à Bruxelles. On passe de 210 000 euros en 2011 à 219 000 en 2012. Il a par contre diminué en Flandre et reste stable en Wallonie.

Le marché immobilier bruxellois ne cesse donc de croître. D'après Gaétan Bleeckx, notaire à Saint-Gilles, cette augmentation constante s'explique pour 3 raisons:

- des taux d'intérêts bas, et même une diminution en 2012
- l'arrivée d'un grand nombre d'étrangers, notamment français
- une forte augmentation démographique

(fin de citation)


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
Propriétés Immobilières

--------------------
L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru - (Confucius)

Hors ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

"Dans Trends, ceci à propos du Brabant Wallon

Brabant wallon : le prix des terrains et villas en baisse

Le prix des maisons en Brabant wallon a augmenté de 4% en 2012 par rapport à 2011, et le prix moyen des appartements a augmenté de 2%. Par contre, pour la première fois depuis de nombreuses années, le prix moyen des terrains et celui des villas est en baisse."
----------------------------------------------------------------------------------------

Le brabant wallon s'en tire bien grâce a l'arriver massif de bruxellois et francophones de Flandre !

----------------------------------------------------------------------------------------


Le BW prisé par les Bruxellois (05/02/2013)

Les Francophones de Flandre débarquent dans la Jeune Province
BRABANT WALLON La Jeune Province n’est pas la seule région du pays à subir une hausse croissante de ses prix depuis quelques années : la région bruxelloise est également touchée. Si bien que les biens s’y monnaient à plus de 403.000 € pour des maisons classiques tandis qu’il faut y débourser, en moyenne, 220.000 € pour devenir propriétaire d’un appartement.

Résultat : les Bruxellois sont de plus en plus nombreux à quitter la Capitale… pour venir s’installer en Brabant wallon. “Le marché immobilier de la couronne sud de Bruxelles (NDLR : Braine-l’Alleud, La Hulpe, Lasne, Rixensart et Waterloo) est soutenu par les Bruxellois qui cherchent à acquérir une maison en ne s’écartant pas trop de Bruxelles”, confirme Bernard Laconte, notaire à Rixensart. “C’est d’autant plus vrai que les communes de la périphérie sud offrent une facilité de communication avec Bruxelles. Et cela risque encore de s’accentuer avec l’arrivée prévue du RER en Brabant wallon.”

Mais les Bruxellois ne sont pas les seuls à s’expatrier en direction de ces communes. La chambre des notaires du Brabant wallon a en effet constaté une arrivée des francophones de Flandre. “Ceux-ci ne se retrouvent plus dans la politique menée dans les communes flamandes dans lesquelles ils sont établis et viennent donc s’installer à Rixensart ou La Hulpe. Même si nous ne constatons pas un exode massif.”



-

Hors ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

Le marché de l'immobilier en légère baisse en province de Luxembourg

FAUVILLERS - L'association des notaires du Luxembourg a présenté ses chiffres concernant le marché immobilier de la province. Sur base du critère du nombre d'actes, on peut constater une baisse significative de l'action des notaires avec une baisse de 9,75% par rapport à 2011, mais seulement -1,3% au vu de 2010.

"Il faut néanmoins tempérer cette baisse par le fait que le dernier trimestre de 2011 a été dopé par un nombre d'actes qui auraient dû être signés en 2012, mais qui l'ont été en 2011 pour des raisons fiscales (éviter la TVA et la taxe sur les titres au porteur)", analyse le notaire Vincent Dumoulin.

Le montant des droits d'enregistrement est également en baisse avec une diminution de 4,5% par rapport à 2011.

Un autre chiffre interpellant, celui de l'évolution des crédits octroyés. Dans ce domaine, on remarque une baisse de près de 25% du nombre de contrats et une baisse de près de 9% des montants octroyés dans les trois premiers trimestres.

Toutefois, au rayon des bonnes nouvelles, il faut pointer les ventes de bois et de terres agricoles dans l'arrondissement de Marche qui a connu un véritable boum.

"Les premières analyses confirment une certaine morosité au cours de l'année 2012, qui correspond au sentiment des notaires de la province", a conclu M. Dumoulin.

-

"FAUVILLERS - L'association des notaires du Luxembourg a présenté ses chiffres concernant le marché immobilier de la province. Sur base du critère du nombre d'actes, on peut constater une baisse significative de l'action des notaires avec une baisse de 9,75% par rapport à 2011, mais seulement -1,3% au vu de 2010.

"Il faut néanmoins tempérer cette baisse par le fait que le dernier trimestre de 2011 a été dopé par un nombre d'actes qui auraient dû être signés en 2012, mais qui l'ont été en 2011 pour des raisons fiscales (éviter la TVA et la taxe sur les titres au porteur)", analyse le notaire Vincent Dumoulin.

Le montant des droits d'enregistrement est également en baisse avec une diminution de 4,5% par rapport à 2011.

Un autre chiffre interpellant, celui de l'évolution des crédits octroyés. Dans ce domaine, on remarque une baisse de près de 25% du nombre de contrats et une baisse de près de 9% des montants octroyés dans les trois premiers trimestres.

Toutefois, au rayon des bonnes nouvelles, il faut pointer les ventes de bois et de terres agricoles dans l'arrondissement de Marche qui a connu un véritable boum.

"Les premières analyses confirment une certaine morosité au cours de l'année 2012, qui correspond au sentiment des notaires de la province", a conclu M. Dumoulin."

--------------------------------------------
ECO:

je répond a cette information de M. Dumoulin:

""Il faut néanmoins tempérer cette baisse par le fait que le dernier trimestre de 2011 a été dopé par un nombre d'actes qui auraient dû être signés en 2012, mais qui l'ont été en 2011 pour des raisons fiscales"

REP: il suffit de faire une moyenne des 3 années et la courbe d'évolution se dessine.


-

Hors ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

lalibre.be: Bruxelles dope l’immobilier belge

06/02/2013

La capitale est loin de connaître la crise, d’après le rapport des notaires.

Bruxelles a fait démentir les prévisions les plus pessimistes en 2012. C’est du moins ce qui ressort du rapport annuel de la société de services internes des notaires de Bruxelles et des deux provinces de Brabant (NVN). " Chaque année, certains prévoient le pire. Or les prix continuent d’augmenter à Bruxelles. Est-ce que cela va s’arrêter un jour ? On ne sait pas le dire" , explique Gaétan Bleeckx, notaire à Saint-Gilles.

1) Toujours plus d’achats. L’augmentation des transactions a été plus forte à Bruxelles (+ 3,8 % par rapport à 2011) que dans les deux autres Régions (+ 0,8 % pour la Flandre et la Wallonie). " La courbe rentrante que nous avions pu craindre fin 2011 n’a pas du tout été confirmée par les chiffres, que du contraire" , expliquent les notaires. Ils y voient "la confirmation de la reprise" après une régression en 2008 et 2009.

2) Maisons rares et chères. Bruxelles reste de loin la région la plus chère au niveau des villas et des maisons. Les prix moyens ont augmenté de plus de 10 % passant de 364 000 euros à 404 000 euros dans la Région-Capitale. L’écart se creuse avec la Flandre (245 000 euros) et la Wallonie (171 000 euros).

3) Appartements : Bruxelles à contresens. Le constat avait inquiété le secteur : le prix moyen des appartements a chuté en Belgique (- 3 %). Il n’en est rien à Bruxelles où les chiffres continuent d’être à la hausse (+ 4,8 %). Les appartements représentent plus de deux tiers des ventes, à Bruxelles.

4) Une région qui se dualise. Les prix continuent d’augmenter à Bruxelles, au contraire des revenus de la plupart des ménages bruxellois. L’accès à la propriété se complique donc pour bon nombre d’habitants de la capitale. Ajoutons à cela, une dualisation géographique : l’écart se creuse entre un Nord-Ouest où les prix restent accessibles et un Sud-Est de plus en plus onéreux. Certaines communes, comme Ixelles, ont vu leurs chiffres exploser en 2012. La commune du sud de Bruxelles est d’ailleurs devenue la plus chère en ce qui concerne les maisons (prix médian de 545 000 euros). " Il faut prendre ces chiffres avec précaution , précisent les notaires. Mais c’est vrai que certains quartiers d’Ixelles sont très prisés par les étrangers fortunés, notamment les Français."

5) Pourquoi Bruxelles, et dans une moindre mesure la Belgique, ne connaissent pas la crise ? Plusieurs facteurs expliquent la relative stabilité du marché belge par rapport à ses voisins (cfr. notamment les fortes baisses aux Pays-Bas) depuis plusieurs années. Les notaires pointent tout d’abord l’impact des régularisations fiscales (via les DLU) qui ont rapatrié près de deux milliards d’euros en Belgique depuis 2006. D’après les notaires, une partie de ce montant a été investie dans l’immobilier. Cette hausse serait aussi favorisée par des taux " historiquement bas", la plus longue durée des crédits et l’épargne importante en Belgique. Celle-ci permettrait de faire face à des banques devenues plus strictes : la tendance est désormais d’exiger de l’acquéreur-emprunteur de disposer de 20 à 25 % de fonds propres. En plus des frais Il y a un autre facteur qui explique la poussée spécifique de Bruxelles : son "boom" démographique. Les biens deviennent plus rares (surtout les maisons) et donc plus chers.

6) Acheter maintenant ou attendre ? Les notaires ne prêchent évidemment pas contre leur paroisse. Pour eux, c’est plus que jamais le moment d’acheter. Du moins pour un premier achat. " L’attentisme n’est pas une solution car quel que soit le moment, lors de l’achat, le prix semble trop cher mais sur une période de dix à quinze ans, il y a toujours des plus-values , développe M e Bleeckx. Ceux qui rateront le train de l’achat dans les années futures risquent de rester définitivement locataires."


-

ECO dit :

" Ceux qui rateront le train de l’achat dans les années futures risquent de rester définitivement locataires.""

http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_capsule

CapsuleHotel.jpg

Hors ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

Personnellement j'habite au sud-sud d'Uccle,limite Linkebeek et bien 5 maisons qui était en vente en même temps et l'une a coté de l'autre et dans la même rue (c'était moche c'est pancartes en vente différente couleur ect...cela faisait genre zone !) ,ce sont vendu en -4 mois !!!!! par 5 acheteurs différents et a plus de 300000 euro ! et tout est a refaire ! TOUT ! donc 5 nouveaux voisins !!! une m'a avouer qu'elle était contente ! elle va se débarrassé de ses deux voitures qui lui coûtaient une fortune....des tracas et gagner 3h00 par jours de déplacement pour elle,son mari et ses enfants !

Hors ligne

Phoenix
Pimonaute assidu
Lieu : Uccle
Inscription : 01-09-2011
Messages : 146

Re : Evolution des prix

Suis bien curieux de voir ou c'était, car je n'ai jamais rien vu au sud sud prox linkebeek pour 300 000 euros smile

Hors ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

chaussée d'alsemberg ,limite linkebeek en face du terminus du tram 51.il reste plus que 2 pancartes,mais elle sont tous vendu ! les 5 + une autre plus bas mais maison de rapport ! aussi vendu en -6 mois et plus de 350000 euro ! tous est a refaire !

Hors ligne

jc
Pimonaute assidu
Inscription : 09-12-2006
Messages : 100

Re : Evolution des prix

ECO a écrit :

" Ceux qui rateront le train de l’achat dans les années futures risquent de rester définitivement locataires.""

C'est l'argument classique pour vendre dans les marches surevalues. On l'a vu aux US, en Ireland et en Espagne.

Ca marche tant que les banques suivent: en Belgique il semble que les banques ont mis le frein et c'est tant mieux pour le moyen terme (a contraster a l'espagne avec emprunts sur 50 ans, aux US avec subprimes qui permettait au balayeur mexicain d'acheter des maisons au-dessus du million).

Le fait est que quand il n'y a plus d'acheteurs potentiels a cause de prix trop eleves, les prix s'ajustent simplement a la baisse et les acheteurs potentiels qui  etaient exclus reviennent sur le marche.

Enfin on a pas encore eu d'explication pour le contraste entre les rapports positifs des notaires et le rapport negatif de trevi. C'est le probleme des marches opaques...  mad

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 867

Re : Evolution des prix

Et oui, encore à la télévision hier soir: on s'arrache les appartements à Bruxelles!

En ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

mon avis sans être un pro :

" Ceux qui rateront le train de l’achat dans les années futures risquent de rester définitivement locataires."

depuis 1999 on nous le dit ! et .....ils avaient raison !!! ceux qui attendaient une baisse depuis 2000 pour achetez ............

ils ont commis des erreurs d'anticipation ......pour Bruxelles

1) l'énergie .....carburant, coût RÉEL d'un véhicule,chauffage, services ect....x le nombres de personnes dans la famille ...+ études futur ....kots loyer ou déplacement...surtout le temps perdu et stress....

2) démographie + division des maisons en appartement = ceci a multiplier les prix en devenant plus abordable pour les acquéreurs mais plus petite acquisition,pas assez vu la penurie !

3) bassin d'emplois = c'est pas pour rien que plus de 600.000 navetteurs rentre a Bruxelles chaque matin !

4) le foncier,l'offre et la demande ....construire une maison pour -150000 euro c'est possible partout au même prix !pas de discrimination la dessus !mais au prix de l'offre et la demande de l'emplacement ! helecine terrain a 5000 euro, Bruxelles terrain a 500000 euro ! la est toutes la différence !

5) attention a la régionalisation en 2014 ! futur péage urbain,interdiction du diesel et la région bruxelloise a demander la priorité d'emploie aux bruxellois ! Bruxelles c'est + de 20% du pib de la Belgique et l’impôt sur le lieu de travaille qui risque de se concrétisée bientôt !

Mon lien

6) 2014 on vote .....si scission ......

c'est mon avis pour restez ou achetez un bien immo a Bruxelles !

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 867

Re : Evolution des prix

C'est évidemment différent pour ceux qui ont une voiture de société et qui, dès lors, ne paient pas l'essence...

En Belgique 7 voitures sur 10 seraient des voiture de société.

Ce qui permet encore à beaucoup de monde de faire construire et/ou d'achter des biens beaucoup moins cher bien loin de Bruxelles.

Beaucoup de sociétés permettent aussi le télétravail pour éviter à leurs employés de perdre trop de temps dans les files.

Ils peuvent donc arriver vers 10h le matin et partir plus tard.

En ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

Bonjour panchito, le télé-travail est un mythe ! c'est comme pour les caisses automatique aux supermarchés,au début c'est pour aidez les caissières du surplus de travaille , après on les remplaces par l’électronique ! le télé-travaille c'est internet ,l'internet n'a pas de frontière ,donc direction l'inde,le Maghreb (voir le tel services client déjà fait) et autres pays a -300 euro par mois ! idem pour la voiture de société ,un piège a C.. ,puisque => tant que vous avez du travaille !! et a notre époque ......c'est pas garantie, donc c'est vraiment pas intelligent d'investir pour 15-30 ans a un endroit parce que "voiture de société" et énergie provisoirement pas chère ! vivre et travaillez en ville ou vivre et travaillez a la campagne ! Bruxelles est en pôle position pour les 20-30 ans a venir ! vous verrez dans l'avenir les campagne se vider et la pression augmenter sur les villes ,surtout la ou se trouve le travaille,services et est économe en Energie,temps  !

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 867

Re : Evolution des prix

Pas d'accord avec vous, j'ai de nombreuses connaissances qui n'hésitent pas à faire 2 à 3h de route par jour pour avoir une grosse maison et un un grand jardin en dehors de Bruxelles.

Ils ont tous une voiture de société et les moyens techniques de travailler où qu'ils se trouvent!

En ligne

ECO
Pimonaute
Inscription : 27-09-2008
Messages : 27

Re : Evolution des prix

Bonjour panchito restons réaliste, 2 a 3h00 de route par jours + 8 a 9h00 de travaille .il profite quand de sa villa ce monsieur et de son grand jardin ? il est marier,des enfants, le jour ou il perdra son travaille c'est -50% de salaire, moins la voiture de fonction !donc une voiture comme frais supplémentaire et -50% de salaire ! j’espère qu'il a les reins solide ! vous dite "les moyens techniques de travailler" c'est les nouvelles techno ? si oui direction l'inde ou la chine a -300 euro ! tous ce qui peut se faire a distance ,sans présence humaine est perdu pour l'europe dans un proche avenir . Bruxelles va gardez les prix immo élevé ,idem pour Anvers (port) le reste va chuter progressivement sur 20 ans minimum .

un nouveau élément va venir s'ajoutez au prix de l'immo dans un futur proche ,a part l'offre et la demande,raison fiscal,le temps, le prix de l’énergie !

si cela peut vous aidez a anticipé :

Les lotissements périurbains seront les bidonvilles du futur:

Mon lien0

Mon lien

Mon lien2


et mon préféré !c'est très technique ! mais il y a une seule formule secrète ! :

que j'applique depuis 1999.

best



-

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 867

Re : Evolution des prix

Mais pourquoi croyez-vous qu'il y ait tant de files et de bouchons pour rejoindre Bruxelles aux heures de pointes?

ce sont tous ces gens qui font de 2 à 4 heures de route tous les jours, avce voiture de société.

Et ils disent tous que si un jour leur société  les priverait de cet avantages, ils changeraient immédiatement de travail pour rejoindre un autre employeur qui lui, continuerait à offrir cet avantage dans leur package salarial.

Ils sont des milliers et des milliers.

Evidemment ce ne sont pas des ouvriers dans la sidérurgie.

Ce sont les cadres supérieurs, qui ont évidemment les moyens de s'acheter  des belles grandes maison avec de beaux jardins.

le Brabant Wallon en est plein. N'allez-vous jamais vous promener près de Waterlo?

En ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 5 867

Re : Evolution des prix

tous ce qui peut se faire a distance ,sans présence humaine est perdu pour l'europe dans un proche avenir

Effectivement pour toutes les tâches répétitives qui peuvent être faites par des petites mains sous-qualifiées.

Mais la gestions de ces équipes en offshore, et toutes les prises de décision demeurent bel et bien chez nous!

En ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres



derniers-tweets-small Derniers tweets

Comment évoluent les prix de l'immobilier dans votre commune ? lecho.be/r/t/1/id/10032…

Hier De PIM's Twitter

Au hasard de nos offres
  • Appartement Sorry : trop tard ! IXELLES
  • Penthouse 890 000 € UCCLE
  • Appartement 600 000 € UCCLE
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa 1 550 000 € UCCLE
  • Penthouse 585 000 € UCCLE
  • Maison 4 600 000 € BRUXELLES
  • Villa 3 200 000 € UCCLE
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Appartement 735 000 € UCCLE
  • Voir toutes les offres »

    massa nec ut Aenean id, ante. Donec eget