Au hasard de nos offres
  • Villa 1 495 000 € UCCLE
  • Maison 1 290 000 € ST-GILLES
  • Penthouse 890 000 € UCCLE
  • Maison 800 000 € WOLUWE-SAINT-PIERRE
  • Appartement 775 000 € FOREST
  • Loft 850 000 € RHODE ST GENESE
  • Appartement 595 000 € BRUXELLES 5
  • Maison Sous option UCCLE
  • Villa 1 990 000 € RHODE ST GENESE
  • Appartement 390 000 € ST-GILLES
  • Voir toutes les offres »

    Pim's newsetter

    Informations régulières gratuites : abonnez-vous !
    INSCRIPTION
    close-link
    mattis massa Praesent fringilla pulvinar suscipit Lorem elit. vulputate, accumsan

    forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



    Location et CPAS: mes petites histoires...

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 442
    Site Web

    Location et CPAS: mes petites histoires...

    Bonjour

    Je me fends d'un sujet spécial, où je vais vous relater mes aventures avec les CPAS.

    Pour rappel, la loi prévoit que le CPAS doit donner une garantie locative au bénéficiaire s'il est en état de besoin. Ou quelque chose comme cela. Je n'ai trouvé aucune spécification particulière, aucune norme... c'est donc l'arbitraire le plus absolu en la matière.

    La loi prévoit cependant que le CPAS est tenu de répondre endéans le mois.

    La loi prévoit que la garantie locative sert à garantir les obligations du locataire. Il ne limite pas ces obligations. Mais de nombreux CPAS limite la garantie aux dégats locatifs. C'est limite (à mon avis illégal et peut être remis en cause par le bénéficiaire), mais le propriétaire ne peut pas se plaindre si il le savait avant.


    Mes expériences:
    =========================================
    Du côté flamand:
    Décisions prises en deux heures directement par l'assistant une fois que le candidat répond aux conditions que le CPAS a fixé. Ils parlent français ou font tous les efforts possibles, et sont fort efficaces. Pour toute somme due sans soucis.

    Anderlues:
    Eviter. Ils limitent la garantie aux dégâts locatifs. J'ai pas été voir plus loin, mais ils m'ont précisé qu'il n'y avait pas d'exception.

    Bièvre: Des escrocs à l'époque. Ils n'ont pas prévenus AVANT que la garantie locative serait limitée aux dégâts locatifs. Ils m'ont donc volé 150€ de ma garantie. Je ne sais plus en combien de temps ils avaient pris une décision, mais je ne travaillerai plus jamais avec ces gens-là.

    Binche
    Eviter: 2 mois de caution max et caution limitée aux dégâts locatifs uniquement
    Je n'ai pas creusé plus, mais en plus, la garantie ne serait accordée qu'une fois qu'ils ont le bail et l'état des lieux...
    Aucune idée des délais non plus, je me suis arrêté à "dégâts locatifs uniquement"

    Carnières
    N'acceptent pas les conditions normales (3 mois pour toute somme due). Donc non. (Fait partie de Morlanwez)

    Charleroi:
    La procédure a évolué au fil des ans. Evidemment.
    Actuellement, garantie Belfius pour toute somme due (sauf frais judiciaire)
    Acceptent 3 mois de garantie. Acceptent de payer le premier mois aussi, en extra, avec récupération sur les allocations du bénéficiaire.
    Donnent un formulaire à remplir par le propriétaire.
    Font visiter le logement dans un délai assez court actuellement (une semaine environ)
    Prennent une décision et la délivrent en 3 semaine environ.
    Dans le passé, cela a pris jusqu'à 6 semaines entre le moment où le document est remplis par le propriétaire et où la décision est rendue au bénéficiaire.

    Là où cela cloche, c'est que certains assistants sociaux, lors de la sortie, font faire marche arrière à leur bénéficiaire, et leur font se dédire de leur signature. J'ai personnellement dû aller au procès contre le CPAS pour récupérer mes sous et frais de procédure. Et ils ne répondent actuellement pas et ne payent donc pas non plus. Je pense que je vais demander à mon huissier de procéder.

    Les travailleurs sociaux ne sont pas de mauvaise composition, mais le système fonctionne globalement mal: les flamands y arrivent en 2h. Il faut 3 à 6 semaines aux wallons. J'ai honte.

    Depuis fin 2016, ils forcent pratiquement le propriétaire à ester en justice contre le locataire, même si le locataire marque son accord pour une libération de garantie locative pour le propriétaire.

    La garantie du Cpas de Charleroi a donc de tel inconvénient actuellement qu'il devient idiot de l'accepter. Personnellement, j'ai décidé de ne plus l'accepter. C'est sans doute ce qu'ils recherchent. Su ce point, ils ont gagné.

    Chatelet:
    Eviter. Ils ne donnent pas la garantie pour toute somme due. Ils font croire au téléphone qu'il n'y a pas de problème, qu'on eput demander la garantie pour toute somme due. Mais en pratique, ils m'ont toujours refusé la garantie pour des prétextes irrelevants.

    Chimay
    Assez souples. Verseraient l'argent de la garantie et du premier mois en direct sur le compte du propriétaire.

    Courcelles:
    Ont donné une garantie de 3 mois pour toute somme due, avec engagement de principe par mail en 5 jours ouvrable. Très efficace.

    Fleurus:
    Ont donné une garantie de 3 mois pour toute somme due et premier loyer, avec engagement de principe par mail en quasi instantanné. Et loyer arrivé sur compte en moins d'une semaine. Très très efficace.

    Florennes:
    Eviter. Ils ne donnent pas la garantie pour toute somme due. (Belfius)

    Fontaine-l'Eveque
    Limité à deux mois. Ceci dit, ils ont répondu lundi matin vers 10h par téléphone à mon mail du week-end. Assez réactif donc. Mais, je me suis arrêté au deux mois. Je ne travaillerai pas avec eux.

    Montignies-le-Tilleul:
    A priori, ne donnent pas la garantie pour toute somme due. En outre, ils ont une procédure à la noix qui permet sur papier au CPAS de refuser la garantie sur des critères inconnus une fois que le bénéficiaire est dedans.

    En pratique, si on refuse le logement, ils changent d'avis et adaptent leur procédure. M'ont annoncé que la procédure allait être clarifiée. Sont à priori de bonne foi et fort efficaces

    Namur
    (Expérience de Chris-Namur - 5/11/2012)
    Voici quelques infos reçues du CPAS de Namur par téléphone sur leur garantie locative:
    - garantie bancaire Belfius équivalent à maximum 2 mois de loyer
    - la garantie est sur toutes sommes dûes
    - la décision est prise en 2 ou 3 jours car ils ne veulent pas perdre d'"opportunités" dans la région
    -la restitution de la garantie se fait dans un délai de ~1 mois

    Morlanwez
    Voir Carnières...

    St Ghislain:
    Versent la garantie sur le compte du proprio sans aucune vérification et sans se poser de question. Assez efficace, mais complètement illégal...

    Schaerbeek
    (Multiples sources)
    A éviter absolument...
    D'un autre côté, c'est le seul CPAS que je connaisse qui a une décision qui ne pénalise pas le propriétaire par des délais infernaux: la décision est prise avant.... Donc, Zéro attente.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    Aime ce post :
    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 920

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    grmff a écrit :

    Les CPAS sont tenus d'aider tout le monde. N'importe quoi donc. Et généralement pas des gens qui sont équipés complètement de la tête comme des ingénieurs.

    Parmi ceux qui émargent au CPAS, il y en a un certain nombre qui sont effectivement "normaux" et passent par une mauvaise passe. Cela peut arriver.

    Mais il y a aussi dealers et drogués, racaille et ex-taulards avec des CV longs comme le bras,  fouteurs de merde congénitaux et débiles profonds, voire même malades mentaux.

    Ces derniers ont et auront toujours plus de mal à se loger que les autres. Et donc, ils seront les bénéficiaires privilégiés des logements des CPAS, AIS et autres. Louez directement au CPAS, et vous vous retrouverez avec ce genre de population dans votre immeuble.

    Vous n'y avez qu'un appart? Super. Vous allez vous mettre à dos tous les autres proprios de l'immeuble. Qui vous poursuivront vous en justice. Pas le locataire. Pas le sous-locataire. Vous.

    Vous êtes proprio de tout l'immeuble? Super. Dans quel état allez vous le retrouver?... Et même si le CPAS le remet en état, quelle valeur aura-t-il avec la réputation qu'il aura?...

    Bref, à éviter. Personnellement, j'ai déjà prévenu un copropriétaire que s'il louait à un CPAS, je n'attendrais pas 3 conneries du sous-locataire pour le trainer devant le tribunal.

    Voilà qui rejoint exactement ce que j'exprimais !

    J'adore la formule "pas complètement équipés de la tête".  wink

    Pour faire court, on est loin d'avoir le beurre et l'argent du beurre. Mais on risque de nager dans ce beurre dans lequel on évite plutôt de marcher...


    rexou

    Hors ligne

    Corben
    Pimonaute assidu
    Inscription : 06-09-2007
    Messages : 73

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    grmff a écrit :

    Citation :Le CPAS s'arrangera pour récupérer (ou pas) cet argent auprès de votre locataire. Les garanties CPAS ouvertes chez Belfius le sont souvent en "exclusivement dégâts locatifs". Ceci dit, c'est noté en toutes (petites) lettres sur la convention que les propriétaires signent. Qu'ils ne viennent pas pleurer après...
    On voit rarement cette convention avant.

    Les propriétaires signent la convention.


    ---------------------

    Mythe en pull over

    Hors ligne

    Corben
    Pimonaute assidu
    Inscription : 06-09-2007
    Messages : 73

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    grmff a écrit :

    Citation :Exemple : un CPAS signe un contrat de bail avec vous. Un état des lieux est dressé par expert. En cas de problèmes à la sortie, s'il y a des dégâts importants, la solvabilité d'un CPAS est tout de même plus avérée qu'un locataire lambda.

    En conclusion, je dirais qu'en tant que propriétaire il vaut mieux louer à un CPAS (sûrement avec un loyer moins important) qu'à un usager du CPAS.
    Je déconseille formellement cette méthode.


    Bref, à éviter. Personnellement, j'ai déjà prévenu un copropriétaire que s'il louait à un CPAS, je n'attendrais pas 3 conneries du sous-locataire pour le trainer devant le tribunal.

    Pour quel motif ? Mauvais choix de locataire ?  (?)  Je suis sincèrement curieux de savoir comment on peut porter plainte contre un propriétaire qui loue un bien à un locataire "difficile" on va dire ?


    ---------------------

    Mythe en pull over

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 920

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Corben a écrit :

    Les propriétaires signent la convention.

    Oui, et c'est précisément leur erreur !


    rexou

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 920

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Corben a écrit :

    Pour quel motif ? Mauvais choix de locataire ?  (?)  Je suis sincèrement curieux de savoir comment on peut porter plainte contre un propriétaire qui loue un bien à un locataire "difficile" on va dire ?

    Un locataire "difficile" doublé d'un loyer réduit plus un manque de contrôle total, je suis comme Grmff : je déconseille formellement !!!

    A la limite, cela peut convenir à un bailleur âgé, un peu en froid avec ses héritiers et incapable d'assumer la gestion de son bien. En priant pour que ce bien ne soit pas intégré dans un ensemble en copropriété...


    rexou

    Hors ligne

    Corben
    Pimonaute assidu
    Inscription : 06-09-2007
    Messages : 73

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    rexou a écrit :

    Corben a écrit :
    Les propriétaires signent la convention.

    Oui, et c'est précisément leur erreur !

    Donc ils sont censés la lire.


    ---------------------

    Mythe en pull over

    Hors ligne

    Corben
    Pimonaute assidu
    Inscription : 06-09-2007
    Messages : 73

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    rexou a écrit :

    Corben a écrit :
    Pour quel motif ? Mauvais choix de locataire ?  (?)  Je suis sincèrement curieux de savoir comment on peut porter plainte contre un propriétaire qui loue un bien à un locataire "difficile" on va dire ?

    Un locataire "difficile" doublé d'un loyer réduit plus un manque de contrôle total, je suis comme Grmff : je déconseille formellement !!!

    A la limite, cela peut convenir à un bailleur âgé, un peu en froid avec ses héritiers et incapable d'assumer la gestion de son bien. En priant pour que ce bien ne soit pas intégré dans un ensemble en copropriété...

    Ok. Mais pour quels motifs peut-on traîner quelqu'un en justice quand il choisit mal son locataire ?


    ---------------------

    Mythe en pull over

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 442
    Site Web

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    On part vers deux directions:
    1. problèmes avec les autres copropriétaires à louer à une personne qui fiche le brin
    2. comportement des CPAS et manière de procéder.

    grmff: Personnellement, j'ai déjà prévenu un copropriétaire que s'il louait à un CPAS, je n'attendrais pas 3 conneries du sous-locataire pour le trainer devant le tribunal.
    Corben: Pour quel motif ? Mauvais choix de locataire ? Je suis sincèrement curieux de savoir comment on peut porter plainte contre un propriétaire qui loue un bien à un locataire "difficile" on va dire ?

    En temps que syndic, j'ai poursuivi un locataire qui fichait le brin. Mais vraiment le brin. Genre 10.000€ de dégats

    J'ai été dégouté (et dégouté) sous prétexte que c'est le propriétaire que je devais poursuivre, et non le locataire.

    Donc, la prochaine fois, je poursuivrai le propriétaire, sous le conseil du juge.

    grmff:On voit rarement cette convention avant.
    Corben: Les propriétaires signent la convention.

    Faux archi faux. Cela est peut-être le cas dans certains CPAS. Mais je n'ai jamais dû signer une telle convention avant.

    Vous avez sans doute l'expérience avec un ou deux CPAS. J'ai l'expérience avec des dizaines de CPAS. Je n'ai jamais signé la convention avant. Peu de CPAS indiquent qu'ils limitent la garantie aux dégâts locatifs. Et on ne signe jamais de convention avec Belfius...

    Personnellement, je ne travaille plus avec les CPAS qui limitent la garantie aux dégâts locatifs. Fi-ni depuis longtemps.

    Avec les autres, c'est fini depuis quelques semaines...


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 920

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Corben a écrit :

    Ok. Mais pour quels motifs peut-on traîner quelqu'un en justice quand il choisit mal son locataire ?

    En tout cas, le risque de conflit et de soucis de cohabitation avec les voisins ne peut être qu'une source de problème ! Et la dégradation de ces relations ne peut à terme qu'entrainer aussi la dévalorisation de l'immeuble.

    Stricto sensu, le bailleur ne peut être trainé en justice pour "mauvais choix de locataire", je n'ai jamais rien dit de tel.

    Et il y a un côté maso à confier la gestion de votre bien à un organisme dont la finalité est sociale. Les intérêts du bailleur sont relégués à l'arrière-plan. Cette solution me semble peu appropriée pour tout bailleur sain de corps et d'esprit...


    rexou

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 442
    Site Web

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Stricto sensu, le bailleur ne peut être trainé en justice pour "mauvais choix de locataire", je n'ai jamais rien dit de tel.

    Ben, moi, je le dis. En fait, ce n'est même pas moi qui le dit, c'est le juge.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    Corben
    Pimonaute assidu
    Inscription : 06-09-2007
    Messages : 73

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    grmff a écrit :

    On part vers deux directions:
    1. problèmes avec les autres copropriétaires à louer à une personne qui fiche le brin
    2. comportement des CPAS et manière de procéder.

    Citation :grmff: Personnellement, j'ai déjà prévenu un copropriétaire que s'il louait à un CPAS, je n'attendrais pas 3 conneries du sous-locataire pour le trainer devant le tribunal.
    Corben: Pour quel motif ? Mauvais choix de locataire ? Je suis sincèrement curieux de savoir comment on peut porter plainte contre un propriétaire qui loue un bien à un locataire "difficile" on va dire ?
    En temps que syndic, j'ai poursuivi un locataire qui fichait le brin. Mais vraiment le brin. Genre 10.000€ de dégats

    J'ai été dégouté (et dégouté) sous prétexte que c'est le propriétaire que je devais poursuivre, et non le locataire.

    Donc, la prochaine fois, je poursuivrai le propriétaire, sous le conseil du juge.

    Citation :grmff:On voit rarement cette convention avant.
    Corben: Les propriétaires signent la convention.
    Faux archi faux. Cela est peut-être le cas dans certains CPAS. Mais je n'ai jamais dû signer une telle convention avant.

    Vous avez sans doute l'expérience avec un ou deux CPAS. J'ai l'expérience avec des dizaines de CPAS. Je n'ai jamais signé la convention avant. Peu de CPAS indiquent qu'ils limitent la garantie aux dégâts locatifs. Et on ne signe jamais de convention avec Belfius...

    Personnellement, je ne travaille plus avec les CPAS qui limitent la garantie aux dégâts locatifs. Fi-ni depuis longtemps.

    Avec les autres, c'est fini depuis quelques semaines...

    Je voudrais tout de même voir un jugement  dans lequel un juge a condamné un propriétaire à payer les dégâts de son locataire...

    En ce qui concerne les garanties bancaires, quand les CPAS travaillent avec Belfius, la banque des administrations (et donc des CPAS) il y a 2 procédures.

    - une procédure "strictement de série" dans laquelle une convention est à signer entre le propriétaire, le locataire et le CPAS (et sur ce document figure des petites cases à cocher (toute somme due ou exclusivement dégât locatif)
    - une procédure "avec discrétion" dans laquelle le propriétaire n'a rien a signé. S'il a 2 neurones, il se rend compte du manège rapidement.

    Pour tous les CPAS qui ne travaillent pas sous forme de garantie bancaire, la c'est l'anarchie et il y a autant de façon de faire que de CPAS.


    ---------------------

    Mythe en pull over

    Hors ligne

    Francis
    Pimonaute incurable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 28-05-2004
    Messages : 3 478

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Une solution peut-être de louer son bien à une AIS, pour autant que cette AIS soit bien gérée.
    J'ai une certaine expérience des AIS et tout dépend de sa direction et de son conseil d'administration.

    Les expériences négatives ont toutes été causées par une gestion par assistant(e) social(e) absolument pas préparé(e) à la gestion immobilière. 
    Dans certaines AIS, la gestion a été confiée à  des personnes compétentes qui prennent en compte l'aspect financier pour toutes les parties.

    Evidemment, ce n'est pas évident et il y a des dérives, mais je constate toutefois, à mon niveau, des progrès évidents.

    La gestion par les CPAS est toute différente et non respectueuses (généralement) des bailleurs.


    Francis

    Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
    l´univers et la bêtise humaine...
    Albert Einstein...

    Hors ligne

    Corben
    Pimonaute assidu
    Inscription : 06-09-2007
    Messages : 73

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Francis a écrit :

    Une solution peut-être de louer son bien à une AIS, pour autant que cette AIS soit bien gérée.
    J'ai une certaine expérience des AIS et tout dépend de sa direction et de son conseil d'administration.

    Les expériences négatives ont toutes été causées par une gestion par assistant(e) social(e) absolument pas préparé(e) à la gestion immobilière. 
    Dans certaines AIS, la gestion a été confiée à  des personnes compétentes qui prennent en compte l'aspect financier pour toutes les parties.

    Evidemment, ce n'est pas évident et il y a des dérives, mais je constate toutefois, à mon niveau, des progrès évidents.

    La gestion par les CPAS est toute différente et non respectueuses (généralement) des bailleurs.

    En Belgique il y a 2739 communes et presque autant de C.P.A.S. ... Tout dépend surtout de l'occupant. Un assistant "préparé" à la gestion immobilière ne pourra pas faire grand-chose si on lui impose des occupants ingérables...


    ---------------------

    Mythe en pull over

    Hors ligne

    Francis
    Pimonaute incurable
    Lieu : Bruxelles
    Inscription : 28-05-2004
    Messages : 3 478

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Lorsqu'un locataire "assisté" démoli quelque chose, il ne faut pas lui dire, ce n'est rien, le proprio, ou le cpas , ou ? , va payer.  Il faut le mettre devant ses responsabilités.
    Le boulot d'un assistant social "CPAS" c'est d'aider les personnes "dans le besoin" mais il devraient le faire aussi dans le respect de la société civile qui permet cette aide par leurs contributions.  Ce que certains oublient !

    Mon avis, c'est que la gestion immobilière, même sociale, doit être dirigée par des gestionnaires et non des assistants sociaux.  La formation n'est pas la même et une gestion immobilière sociale stricte est également un but social.


    Francis

    Il n´y a que deux définitions concernant l´infini:
    l´univers et la bêtise humaine...
    Albert Einstein...

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 920

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    On peut imaginer un système idéal... dans la pratique il faut malheureusement se contenter du "moins pire"...

    Une autre solution serait de remplacer tous ces montages et ces lourdes structures par une simple "allocation loyer" délivrée sous certaines conditions aux locataires qui se logent dans le parc immobilier privé.
    -intégration garantie et fin de ghettos et de bidonvilles sociaux
    -fin d'investissements publics démentiels à fonds perdus
    -fin de magouilles diverses et de dérives de gestion

    C'était juste une idée... à creuser !  wink


    rexou

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 442
    Site Web

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    J'écris au CPAS:

    Madame,

    J'ai bien reçu le courrier du CPAS.
    Courrier concernant mon mail du 15 juin, avec une décision du 11 juillet, dans un courrier daté du 2 août, dans une enveloppe datée du 27 août.

    Je vous laisse chercher l'erreur.

    Bien à vous

    grmff

    Courrier copié collé. Seule la signature a été changée.

    Franchement, je pense qu'il se fichent du monde.
    Je crois que je vais demander aux huissiers d'accélérer et de saisir les ordinateurs du personnel de direction.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 442
    Site Web

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Je consulte la concurrence sur un site bien connu de mise en location, et je vous copie-colle l'intégralité du texte posté:

    Caution du CPAS s'abstenir

    Pas de photo
    Pas d'autre description
    Juste le nombre de chambre, l'adresse, le numéro de téléphone dans les champs prévus pour cela.

    Et dans la description: Caution du CPAS s'abstenir

    Je vois que je ne suis pas le seul à avoir eu des soucis avec le CPAS...


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    Leopold
    Pimonaute
    Lieu : Hainaut
    Inscription : 10-09-2012
    Messages : 15

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Bonjour,

    Bien que je vous lis depuis un certain temps, me voici nouvellement inscrit.
    Ancien assistant social dans le Brabant Wallon, certaines remarques lues sur ce forum me font réagir.
    Même si le "métier" de propriétaire reste compliqué, je trouve que certains d’entre vous dépassent les limites du respect. Voila qui est dit.

    Le boulot d'assistant social reste un emploi difficile.  Nous traitons avec des personnes généralement en grande précarité, peu stable.
    Ce travail nous devons l'effectuer avec des personnes que nous rencontrons une heure par semaine, parfois plus, parfois moins.
    Vu la charge du travail, le travailleur social n'est pas en mesure d’être omniprésent.
    Il faut savoir, qu'un AS gère environ une centaine de dossier (cela, pour les mieux lotis.  A Bruxelles, c'est plus du double).

    Après, je rejoins certaines idées émises ici. Comme dans tout, l'AS peut, ou non être un bon interlocuteur.  Que cela soit avec le bénéficiaire que le propriétaire.

    Grmff le cite régulièrement et à juste titre, le CPAS reste une administration EXTREMEMENT lourde à tout point de vue.
    Cela rend le travail social parfois au second plan, ce que, tout bon assistant social déplore évidemment.
    Une décision, à dater de la demande, peut prendre 30 jours avant une réponse...   Aberrant dans le cadre d'une recherche de logement... Des outils existe, (accord de principe, guidance budgétaire) mais reste compliqué néanmoins.

    Au fond, ce que  je  regrette, c'est que l'on oublie la mission première d'une administration telle que le CPAS. 
    L’évolution du service n’est plus en lien avec la demande.

    J'ai rencontré des personnes qui, pour x raisons (faillite, santé déficiente, séparation, ...) sont venues frapper à la porte du CPAS.  Quelques mois plus tôt, ils roulaient en Porsche, avait une villa à Lasne, ... 
    Une fois la confiance installée, ces personnes  sont heureuses qu'un propriétaire ai donné sa chance afin d'avoir de bonne base pour repartir de l'avant.

    Enfin, les mentalités ont changées, les dérives sont nombreuses et comme souvent, le citoyen lambda est la principale victime...

    Hors ligne

    rexou
    Pimonaute non modérable
    Lieu : bruxelles
    Inscription : 21-03-2010
    Messages : 6 920

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Leopold a écrit :

    Bonjour,
    Même si le "métier" de propriétaire reste compliqué, je trouve que certains d’entre vous dépassent les limites du respect. Voila qui est dit.

    Le boulot d'assistant social reste un emploi difficile.  Nous traitons avec des personnes généralement en grande précarité, peu stable.
    Ce travail nous devons l'effectuer avec des personnes que nous rencontrons une heure par semaine, parfois plus, parfois moins.
    Vu la charge du travail, le travailleur social n'est pas en mesure d’être omniprésent.
    Il faut savoir, qu'un AS gère environ une centaine de dossier (cela, pour les mieux lotis.  A Bruxelles, c'est plus du double).

    Après, je rejoins certaines idées émises ici. Comme dans tout, l'AS peut, ou non être un bon interlocuteur.  Que cela soit avec le bénéficiaire que le propriétaire.

    Grmff le cite régulièrement et à juste titre, le CPAS reste une administration EXTREMEMENT lourde à tout point de vue.
    Cela rend le travail social parfois au second plan, ce que, tout bon assistant social déplore évidemment.
    Une décision, à dater de la demande, peut prendre 30 jours avant une réponse...   Aberrant dans le cadre d'une recherche de logement... Des outils existe, (accord de principe, guidance budgétaire) mais reste compliqué néanmoins.

    Au fond, ce que  je  regrette, c'est que l'on oublie la mission première d'une administration telle que le CPAS. 
    L’évolution du service n’est plus en lien avec la demande.

    J'ai rencontré des personnes qui, pour x raisons (faillite, santé déficiente, séparation, ...) sont venues frapper à la porte du CPAS.  Quelques mois plus tôt, ils roulaient en Porsche, avait une villa à Lasne, ... 
    Une fois la confiance installée, ces personnes  sont heureuses qu'un propriétaire ai donné sa chance afin d'avoir de bonne base pour repartir de l'avant.

    Enfin, les mentalités ont changées, les dérives sont nombreuses et comme souvent, le citoyen lambda est la principale victime...

    Bonjour et bienvenue :-)

    Vous semblez vexé de certaines idées émises sur ce forum...

    "Les limites du respect"
    Quelles limites, et du respect de qui, de quoi ?
    Si vous avez lu quelque chose qui soit contraire au respect de la vérité ou de la réalité, n'ayez pas peur de vous exprimer. Mais le "respect" comme concept général et flou, c'est un concept qui nuit au respect de la liberté d'expression qui est la base d'un état de droit.

    Personne ne conteste les difficultés de votre travail d'AS, mais un bailleur doit se soucier du respect de la loi et du respect de ses intérêts. La règlementation interne des différents CPAS et leurs procédures ne sont généralement pas axées sur ce dernier point. Le propriétaire d'une villa à Lasnes qui roulait en Porsche n'est quand même pas représentatif des bénéficiaires habituels des CPAS.
    Il existe des gens qui ont connu un incident ponctuel de parcours. Il existe aussi les marginaux de tout poil. Buveurs. Drogués. Inadaptés sociaux. Ex-détenus. Etc... Et tous ces gens sont assistés, mais pas responsabilisés.

    L'assistanat est une mission des CPAS. Ce n'est pas la mission des bailleurs.


    rexou

    Hors ligne

    grmff
    Pimonaute non modérable
    Lieu : Sibulaga, Onatawani
    Inscription : 25-05-2004
    Messages : 16 442
    Site Web

    Re : Location et CPAS: mes petites histoires...

    Bonjour Léopold, et bienvenue sur le forum.

    Cela fait plaisir d'avoir un avis d'assistant social. Si je râle parfois sur les AS, c'est généralement pas erreur.  C'est bien sur l'organisation des CPAS qui débloque...

    Et quand un AS débloque, et cela arrive, la hiérarchie devrait faire ce qu'il faut. Malheureusement, cela n'arrive pas...toujours.

    Outre le plaisir de partager sur le sujet, je me rends compte que nous partageons largement la perception de la situation... et sur les solutions à apporter.


    Grmf!
    ----------------
    Dans une maison à trois briques, on est souvent à découvert.

    Hors ligne

    Pied de page des forums

    Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

    Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
    Règlement du forum | Liste des membres