forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Mes petites histoires de locataires...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 235
Site Web

Mes petites histoires de locataires...

Comme ce forum me coûte beaucoup moins cher qu'un psy, j'ai décidé de m'épancher sur mes histoires avec mes candidats locataires, locataires et ex-locataires.

Aujourd'hui, j'ai un appart 2 chambres à louer. 3 visites sont prévues. Je groupe les visites, pour ne pas perdre mon temps.
La première m'a téléphoné pour me dire que le quartier ne lui convient pas. Incroyable! C'était même avant la visite...
J'ai envoyé un sms aux 2 autres pour dire que j'étais là (à temps pour une fois...)
Pas de réponse du premier.
Réponse "Evidemment que j'arrive" du second.

J'ai patienté le quart-d'heure académique et je suis parti.

Mes statistiques, c'est 3 sur 4 qui ne viennent pas et 1% qui prévient qu'il ne vient pas.

Hors ligne

Aime ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 235
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Dernièrement, j'ai double blacklisté un gaillard. Rendez-vous pris le jour même, mais ne vient pas et ne répond plus au téléphone.... Il ne m'a d'ailleurs plus jamais recontacté.

3 semaines, plus tard, un ami, investisseur dans le même segment que moi, de beaucoup moins d'expérience que moi, me dit par hasard que ce double blacklisté l'a contacté. Dans la conversation, je comprends que le candidat est sans doute sous administration de bien. Il a signé le contrat avec lui. Je suppose que le contrat ne vaut rien, mais c'est toujours délicat de se retrouver avec un contrat qui ne vaut rien, sauf si l'administrateur le contresigne!

Bref, tous les feux étaient rouges vifs dès que j'ai entendu le nom du candidat. Ils se sont mis à clignoter quand j'ai vu qu'il était sous administration de bien (alors qu'il ne l'a pas dit à mon ami). Les sirènes se sont mises à hurler quand j'ai entendu que le contrat était signé par le candidat. Quand j'ai vérifié l'adresse du candidat (publiée sur moniteur.be en même temps que la mise sous administration) et que j'ai constaté que c'était une maison de repos (le candidat a 53 ans...), j'ai compris que c'était mort. Du grand n'importe quoi.

Ben, malgré cela, l'administrateur a été joignable, a contresigné le contrat, s'est engagé pour la garantie (qui doit être débloquée après autorisation du juge) soit versée sur le compte du propriétaire, a confirmé toutes les fariboles du candidats, et tout va bien.

Bref, l'ami a récupéré un locataire qui restera un bon bout de temps, sous administration mais qui a l'air de ne pas être à l'ouest. Ce studio meublé ne sera pas remis sur le marché avant un bout de temps.

Et dire que je lui proposais un bel appartement une chambre pour à peine plus cher, et toujours dans ses moyens. Pfff. Attention aux préjugés et blacklistages...

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

LaurImmo
Pimonaute assidu
Lieu : ARLON
Inscription : 06-08-2013
Messages : 168

Re : Mes petites histoires de locataires...

LOL

Je suis sur une région de très fortes pressions foncières (sud province Luxembourg). Je ne fais pas de vente (je n'aime que l'administration de biens immobiliers: régisseur ou syndic avec une préférence pour ce dernier).

Mais j'ai quelques fois des perles qui me téléphonent pour acheter et j'ai eu dernièrement un homme qui cherchait un bien avec juste de petits travaux de rafraîchissement, de 3 chambres, avec terrain minimum 10 ares pour... 50 000 euros... Je lui ai dit d'aller voir vers Saint-Hubert, Neufchâteau, Florenville voir Charleroi mais qu'avec ce prix, il y aura surtout de GROS travaux de rafraîchissements sur ces régions...


Agente immobilière titulaire IPI: Syndic & Régisseur   
Formatrice IFAPME en administration de biens immobiliers, déontologie, locations

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 235
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Début mars, une locataire m'indique qu'elle souhaite partir au plus vite pour s'installer avec son compagnon. Elle me demande les modalités.

Je lui explique, comme d'habitude, que le préavis est de 3 mois, donc avril, mai et juin, et que je le limite à la période inoccupée. Je lui demande donc quand le studio meublé sera libre afin que je puisse mettre une annonce. Je précise que je ne peux mettre d'annonce tant que je n'ai pas une date à laquelle le bien est libre, parce que c'est la première question que les candidats me poseront. J'indique également que la garantie ne sera libérée que lorsque le compte sera clôturé, donc au bout du préavis ou à la relocation.

Elle comprend tout. incroyable, elle terminait presque mes phrases. Elle me dit qu'elle va m'envoyer un recommandé pour faire tout dans les règles. J'ai beau lui dire que c'est inutile... Elle me dit aussi que le bien est libre dans les 3 jours qui suivent et que je peux visiter en son absence. Le loyer de mars ayant été payé, je lui indique que le pro rata lui sera remboursé si c'est reloué avant la fin du mois. Bref, tout ce que je dis habituellement en lisant le bail avec les locataires, et que je dois répéter à la sortie parce que les locataires ont trop de choses à emmagasiner à l'entrée.

Je reloue quasi immédiatement. Etat des lieux de sortie. Locataire présente, pas de dégât, studio nickel propre. Remboursement du trop payé de loyer. Remboursement de la garantie. Dossier clos.

Clos? Que nenni. Quelques jours plus tard, réception d'un recommandé avec accusé de réception de la part de la demoiselle! Ben oui. Ca a été loué tellement vite que je n'avais pas eu le temps d'aller chercher le recommandé de préavis.... Allez, c'est rien, dossier clos.

Clos? Que nenni. Quelques jours plus tard, recommandé à la poste. C'était l'accusé de réception! Parce que la locataire avait inversé son adresse et la mienne sur l'Accusé de réception, et c'est donc moi qui ai reçu ledit accusé de réception.

Allez dossier clos.

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 235
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Hier, j'ai posté une annonce. En 24h, 130 personnes ont consulté cette annonce. C'est beaucoup. Une m'a envoyé un message privé (et donc je n'en entendrais plus parler). C'est peu. Et une seule m'a téléphoné. C'est très peu.

Entrerait-on dans une période plus calme? Ou est-ce parce que le studio n'est pas dispo tout de suite?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 235
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

Hier, j'ai posté une annonce. En 24h, 130 personnes ont consulté cette annonce. C'est beaucoup. Une m'a envoyé un message privé (et donc je n'en entendrais plus parler). C'est peu. Et une seule m'a téléphoné. C'est très peu.

Entrerait-on dans une période plus calme? Ou est-ce parce que le studio n'est pas dispo tout de suite?

En 72 heures, 200 visites. 2 appels et autant de visites programmées. C'est vrai que c'est calme.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 235
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Voilà le bilan:
Annonce postée mercredi 14 vers 14h30.
130 visites de l'annonce en 24h
200 visites de l'annonce en 72h
280 visites en 6 jours.
3-4 appels. 3 visites, dont 2 intéressées.

J'ai posté une 2e annonce 3 jours plus tard. 172 visites. Les deux personnes intéressées ont aussi visité ce studio.

L'un prend l'un, l'autre prend l'autre. (ou le contraire, je ne me souviens plus...) Signature prévue vendredi. Ils sont enchantés (surtout un des deux) Annonces enlevées.

Je reste étonné du peu d'appel reçu.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres