forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Mes petites histoires de locataires...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 929
Site Web

Mes petites histoires de locataires...

Comme ce forum me coûte beaucoup moins cher qu'un psy, j'ai décidé de m'épancher sur mes histoires avec mes candidats locataires, locataires et ex-locataires.

Aujourd'hui, j'ai un appart 2 chambres à louer. 3 visites sont prévues. Je groupe les visites, pour ne pas perdre mon temps.
La première m'a téléphoné pour me dire que le quartier ne lui convient pas. Incroyable! C'était même avant la visite...
J'ai envoyé un sms aux 2 autres pour dire que j'étais là (à temps pour une fois...)
Pas de réponse du premier.
Réponse "Evidemment que j'arrive" du second.

J'ai patienté le quart-d'heure académique et je suis parti.

Mes statistiques, c'est 3 sur 4 qui ne viennent pas et 1% qui prévient qu'il ne vient pas.

Hors ligne

Aime ce post :
copropriétaire engalère
Pimonaute incurable
Inscription : 10-10-2019
Messages : 2 791

Re : Mes petites histoires de locataires...

Paul_6 a écrit :
GT a écrit :
Paul_6 a écrit :

Quand on me parle de liste noire, je n'ai pas le réflexe d'aller voir Google. Éventuellement le darknet... j'apprends donc avec surprise le caractère officiel de cette blacklist....

Vraiment ?
Vous avez connaissance d'une publication d'un texte législatif ds le Moniteur ?
Il n'existe actuellement aucune liste à caractère officiel.

????????????????

GT a écrit :

Un recherche sur internet, peut-être ?

Le gouvernement flamand a donné son feu vert à ce projet. Les bailleurs sociaux et les sociétés de logement commenceront à utiliser une liste noire à partir de 2023.
Toute personne causant de graves nuisances aux résidents locaux ou endommageant gravement ou négligeant leur logement social ne pourra plus trouver de logement abordable auprès d'une société de logement social. "Si quelqu'un bénéficie d’un logement social, nous pouvons nous attendre de cette personne qu’elle l’utilise en bon père de famille", déclare le ministre flamand du Logement, Matthias Diependaele (N-VA).
Avant qu'un locataire ne soit inscrit sur cette liste noire, il devra être condamné à une expulsion par le juge de paix. Après cela, il y aura une période de suspension de trois ans, pendant laquelle l'inscription sur la liste d'attente - le futur registre central d'enregistrement – sera impossible.

Les sociétés de logement sociaux n'ont pas décidé mais le gouvernement flamand a donné son feu vert à un projet.

dialogue de sourds en plein! je vous dis internet, et je vous dis législation et je vous dis ben........on sait pas trop!

incroyable! au final on ignore comment ça a pu dévier partant de ,
"@grmff a écrit :
........... les sociétés de logement sociaux flamandes qui ont décidé de faire une liste noire des mauvais locataires à leur usage interne, mais commune à toutes les sociétés de logement sociaux..."

en passant on ignore d'où le sieur Grroumff tient cette info secrète interne,

on voit clairement "usage interne" , mais on nous dit qu'il suffit de chercher sur internet, si c'est sur internet c'est plus vraiment interne......

bref! cacophonie et langue de cactus en plein!


"Quand les flatteurs s'assemblent, le diable part dîner en ville."
"Moi, je dis qu'il existe une société secrète avec des ramifications dans le monde entier, qui complote pour répandre la rumeur qu'il existe un complot universel."
U.E.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 929
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

J'ai dit que les sociétés ont décidé de faire cette liste. Pas qu'on les avait autorisé. L'idée est passée dans la presse et présentée comme quelque chose qui allait se faire. Genre "ballon d'essai" et comme personne n'a crié, cela va se faire très certainement.

Hors ligne

Aime ce post :
GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 11-10-2014
Messages : 9 256

Re : Mes petites histoires de locataires...

J'AI LU
1 ) Le CRI (SNPC), n458; novembre 2021, pages 4 et 5 
J'ai lu que le gouvernement flamand venait d'annoncer qu'à partir du 1er janvier 2023, il existera en Flandre une liste de mauvais locataires sociaux.
J'ai lu que  concrètement, toute personne ayant été récemment expulsée de son logement social, après jugement  pour cause de nuisance grave ou de nuisance, ne pourra se faire réinscrire pour l'obtention d'un autre logement social avant 3 années.
J'ai lu que les sociétés de logement sociaux pourront la consulter.
J'ai lu que par la suite , la liste sera étendue aux locataires sociaux expulsés pour non-règlement de leurs loyers et ensuite au logement privé

2. https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2021/09/21 … nts-socia/
21/9/2021
J'ai lu que les personnes qui causent des problèmes en tant que locataire d'un logement social ne pourront plus en louer un. Le gouvernement flamand a donné son feu vert à ce projet. Les bailleurs sociaux et les sociétés de logement commenceront à utiliser une liste noire à partir de 2023.
J'ai lu que toute personne causant de graves nuisances aux résidents locaux ou endommageant gravement ou négligeant leur logement social ne pourra plus trouver de logement abordable auprès d'une société de logement social. "Si quelqu'un bénéficie d’un logement social, nous pouvons nous attendre de cette personne qu’elle l’utilise en bon père de famille", déclare le ministre flamand du Logement, Matthias Diependaele (N-VA).
J'ai lu qu'avant qu'un locataire ne soit inscrit sur cette liste noire, il devra être condamné à une expulsion par le juge de paix. Après cela, il y aura une période de suspension de trois ans, pendant laquelle l'inscription sur la liste d'attente - le futur registre central d'enregistrement – sera impossible.
J'ai lu que les propriétaires du marché privé craignent que les locataires qui figurent sur la liste noire viennent frapper à leur porte, mais qu'ils ne seront pas autorisés à consulter la liste.

3. https://trends.levif.be/economie/politi … 74269.html
30/9/2021
J'ai lu que les locataires de logements sociaux qui en prennent trop à leur aise se retrouveront dès le 1er janvier prochain sur une liste noire qui leur interdira tout accès à un autre logement social durant trois ans au moins. Y figureront ainsi ceux mis à la porte par un juge de paix pour incivilités répétées, non paiement de loyer, dégradation des lieux, etc. Le délai commencera à courir à partir de la date du jugement.



J'ai lu que l'an dernier, 620 trublions ont ainsi été expulsés par décision de justice d'un des 170.000 logements sociaux que compte la Flandre. Matthias Diependaele, ministre du Logement, avait initialement l'intention d'étendre cette liste au marché locatif privé mais les problèmes juridiques et de compétence s'accumulant, il y a renoncé.
J'ai lu que la liste ne sera dès lors consultable que par les sociétés de logement social, ce qui ne résout pas le problème mais le déplace vers le marché privé vers lequel les locataires exclus seront bien obligés de se tourner.

4. https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2020/01/06 … s-bailleu/
6/1/2020
J'ai lu que la Région flamande envisage d'introduire une liste dynamique des locataires et loueurs fraudeurs ou ne respectant pas les règles. Un des objectifs est d'éviter que des bailleurs ne se retrouvent avec des arriérés de paiements problématiques.

J'ai lu que la plate-forme "Huurdersplatform", qui défend les intérêts des locataires, a indiqué dans les pages du Morgen et du Laatste Nieuws être opposée à l'idée. Elle estime qu'une telle liste ne résoudra pas les problèmes.
J'ai lu que le ministre Matthias Diependaele indique que ces réticences sont prématurées. Dans sa note de politique générale figure "que l'on va examiner si l'on peut introduire" une telle liste, précise-t-il. Il n'y a pas encore eu d'étapes concrètes, à part une rencontre avec les bailleurs. "Nous sommes ouverts à la concertation avec tous les acteurs concernés. La liste doit en effet aider aussi bien les locataires, les bailleurs, que les agents immobiliers à défendre leurs intérêts".
J'ai lu que si la liste est "dynamique", cela veut aussi dire qu'on pourrait en sortir. On n'y inscrirait "que les récidivistes, qui abusent du système", assure-t-il.

5. https://www.lalibre.be/belgique/societe … NWV3E2CSE/
6/1/2020
J'ai aussi lu l'article intitulé "Créer une liste noire des locataires et   bailleurs frauduleux ? La Flandre l'envisage


JE N'AI LU aucun décret , aucun arrêté, aucune circulaire concernant cette liste noire.

Dernière modification par GT (16-11-2021 09:43:39)

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 929
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Voilà ma petite histoire du jour. Enfin, du jour. On va dire que je vais vous la raconter aujourd'hui...

Il me semblait que je vous en avait parlé, de cette locataire. Parce qu'avec elle, il y en a eu des histoires, des belles et des pas mûres. Souvent et depuis très longtemps.

Elle est locataire depuis 20 ans (presque et demi). Vieille demoiselle, seule, avec un retard mental important, avec des réactions d'un gosse de 6 ans, mais un raisonnement parfois très élaboré. Bref, un cas.

Elle habite seule, en autonomie. Son administrateur est un ... assez peu communiquant. Rien en me regarde jamais, il ne répond jamais quand on pose des questions. Même quand le loyer n'est pas payé, il ne répond pas, n'explique pas, ne fait rien non plus pour améliorer les choses. Bref, un administrateur avec lequel je ne travaillerai plus, et tant pis pour ses administrés qui ont la mal chance de devoir se le coltiner, et qui en plus auront plus de mal pour trouver un logement.

Elle peut être charmante, voire attachante. Et parfois insupportable et à jeter par la fenêtre.

En juin, elle est tombée chez elle. C'st pas qu'elle soit agée, mais elle a des difficultés pour marcher, on lui a remplacé un genou, et il faudrait bien faire l'autre aussi. Elle est donc tombée chez elle, et n'a pas su se relever. Les pompiers ont dû casser le cylindre. Après quelques jours à l'hosto, elle est de retour chez elle. Rebelote, elle chute à nouveau, et les pompiers forcent de nouveau la porte.

Je ne sais plus si c'est 2 ou 3 fois qu'elle est tombée. Mais on a conclu qu'elle ne pouvait plus vivre seule. Elle a donc été placée, contre son gré. En effet, elle voulait rester chez elle. Fermement.

Lors de la réparation de la porte, j'ai pu voir l'état, épouvantable, de l'appartement. J'ai demandé à la locataire et à son administrateur l'autorisation d'entrer pour virer tout ce qui était périssable, du genre poisson fumé hors du frigo. J'ai envoyé quelques photos à l'administrateur pour lui montrer la situation. On a descendu 8 sacs poubelles de nourriture périssable ou périmée (ou les deux) et autant de sacs bleux PMC qui trainaient dans l'appart.

De mauvais caractère, elle a frappé sa colocataire. En effet, vu le budget disponible, elle était dans une chambre à deux lits. Après des mots d'oiseau échangés avec la direction, elle a été virée de l'établissement, sans retour. Enfin, avec retour chez elle. Parce que comme c'était els congé, les instances judiciaires n'ont pas eu le temps de décider de faire vider l'appartement, et donc il n'avait pas été libéré. Moralité: elle est de retour chez elle.

Je passe les échanges avec l'administrateur, qui n'administre pas grand chose, et sur l'état de l'appartement qui n'a pas changé depuis. En effet, elle se débrouille toujours pour éviter d'être présente lorsque l'aide familiale passe. Du coup, le morceau de cylindre cassé par les pompiers en juin est toujours au sol, au même endroit. Le sol de la salle de bain est toujours de la même couleur, qui n'est pas d'origine. Cela pue toujours autant. Il y a des dizaines de sacs de vêtements et autres qui sont partout dans l'appartement.

Je l'ai donc appelée hier. Cela ne s'est pas bien passé. Elle m'avait appelé parce qu'elle n'avait plus d'eau chaude. On avait pris rendez-vous "dans l'après midi", et elle n'était pas là. Après un appel pour savoir où elle était, elle m'autorise à entrer chez elle en son absence. C'est là que j'ai vu le morceau de cylindre qui n'avait pas bougé depuis juin.

Et donc, après avoir réglé son problème de chauffe-eau (qui était un simple bouton à tourner...), je l'ai eue en ligne, pour lui expliquer que je ne pouvait plus tolérer l'état de l'appartement. Vous allez me dire que je me mèle de ce qui ne me regarde pas. Certes, chacun vit comme il veut... jusqu'à un certain stade. Et là, le stade il est largement dépassé. Les odeurs dépassent d'ailleurs dans le couloir aussi, et cela suffit.

Elle refuse de téléphoner à l'aide familiale "On voit bien que ce n'est pas vous qui payez le téléphone!" alors que c'est elle qui n'est pas présente quand elle vient...

Comme d'habitude, comme un gosse pris les doigts dans le pot de confiture, elle me raccroche au nez. Elle finit pas reprendre l'appel, et me présente ses excuses, comme à chaque fois. Mais j'avoue, le ton était monté d'un cran par rapport à l'habitude. Et elle me promet de reprendre contact avec l'aide ménagère.

Alors, j'ai fait quelque chose que je n'ai jamais fait précédemment. J'ai envoyé le congé-renon, étant donné qu'on est un peu plus de 6 mois avant le triennat en cours. Parce que je considère qu'elle est en danger pour elle-même, qu'elle ne tient plus sur ses quilles (3x embarquée à l'hosto pour des chutes...), qu'elle ne gère plus son appartement du tout (elle ne sais plus se pencher pour ramasser ce qu'il y a au sol). Mais aussi parce que son papa, chez qui elle va tous les jours (ce qui explique qu'elle n'est pas là quand l'aide ménagère vient...), n'a plus la santé pour s'en occuper, qu'il est très âgé, et que le jour où il décède, je crains bien que seule dans son appartement, ce soit encore pire que maintenant.

En outre, si elle est placée la même semaine que celle où son papa décède, elle ne pourra jamais s'en remettre.

Elle m'a appelé aujourd'hui. Elle avait un papier annonçant un recommandé dans la boîte, et elle avait compris ce que c'était: le renon.

Ses réactions en vrac:
- Ah ben puisque c'est comme ça, je ne vais pas appeler l'aide ménagère, et vous pourrez nettoyer vous-même
- Mais je n'arriverai pas à trouver un nouvel appartement en 6 mois!
- Vous ne pouvez pas!

Bref, très dépitée. Il faut dire, très seule. Plus de famille proche. Plus de capacité physique pour se prendre en main. Pas de capacité mentale pour gérer sa situation. Et son administrateur ne lui répond pas plus qu'à moi...

A quel point elle est seule? Ben, quand je lui avais amené ses pelotes de laines dans son institution, elle m'avait dit qu'elle avait effacé les numéros des contacts qu'elle avait, puisqu'elle ne les reverrait plus: je suppose les infirmières, l'ouvrier qui venait réparer ses bêtises, les aides familiales. Et de rajouter: j'ai laissé votre numéro, sinon mon téléphone serait trop vide. Avec sa voix d'enfant dans son corps de Quasimodo taille Shrek. Elle l'avait déjà foutu le moral dans les chaussettes.

Là, j'ai pas le moral non plus quand je pense à sa situation. Mais j'ai décidé de me protéger, de me carapacer dans mon rôle de proprio, en enlevant ma cape d'assistant social. Je pense que je suis fatigué. Je ne suis pas équipé pour me battre contre le système. Je ne suis pas entouré d'une équipe pour gérer ce genre de situation. Alors, je lui ai dit stop. Et même si je sais que c'est la bonne décision, même si je sais que c'est mieux pour sa propre sécurité et santé, même si la manière qu'elle a de gérer son frigo la met en danger et qu'elle doit être prise en main rien que pour cela, même si elle est en danger parce que si elle chute encore chez elle, rien en dit qu'elle sera entendue par les voisins et secourrue par les pompiers, ben même si tout ça, cela me fout en l'air de savoir qu'il aurait suffit d'un système l'entourant de manière appropriée chez elle pour qu'elle puisse y rester et y être libre.

Mais cela n'existe pas en Belgique. Personne pour organiser un passage régulier, une prise en main ferme, une gestion, un passage pour les médocs, etc. Alors, quand cela se dégrade, il n'y a plus qu'une solution: placer la personne en institution.

Et ne me dites pas que j'airais pu faire appel au "Service Urgence" du Cpas. La dernière fois que je l'ai fait, ils m'ont dit de jeter la personne dans le caniveau, et qu'ils viendraient l'y rechercher.

Bonsoir.

Hors ligne

Aiment ce post :
XTof.vl
Pimonaute bavard
Inscription : 08-11-2016
Messages : 333

Re : Mes petites histoires de locataires...

Bon courage.

C'est lourd comme situation, mais malheureusement cela ne peut finir qu'en institution.

Vous n'êtes pas le mauvais de l'histoire, les mauvais ce sont les personnes qui ne font rien, n'ont rien fait et détournent le regard.

Votre dernière démarche s'apparente à un pavé dans la mare. N'est-ce pas la dernière possibilité qu'il vous reste pour que quelqu'un s'occupe de cette dame?

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 14 923
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Cela me fout le bourdon aussi, cette aventure-là racontée par Grmff (hier à 23.40)...


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 929
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

PIM a écrit :

Cela me fout le bourdon aussi, cette aventure-là racontée par Grmff (hier à 23.40)...

Faut pas. Faut juste se dire qu'elle a été en autonomie pendant 20 ans, et qu'au 19e siècle, elle aurait été à l'asile, enfermée, et pas nécessairement mieux lotie au total. Et puis, que sa situation personnelle se dégradant, il faut qu'elle suive une autre voie...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 20 929
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Aujourd'hui, 3 rendez-vous pour des visites ou des signatures (2 visites, une signature de contrat). 3 personnes au rendez-vous et 3 contacts positifs: tout est loué. Annonces effacées... Ah, je sens que je vais avoir un week-end plus calme...

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres