forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Mes petites histoires de locataires...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Mes petites histoires de locataires...

Comme ce forum me coûte beaucoup moins cher qu'un psy, j'ai décidé de m'épancher sur mes histoires avec mes candidats locataires, locataires et ex-locataires.

Aujourd'hui, j'ai un appart 2 chambres à louer. 3 visites sont prévues. Je groupe les visites, pour ne pas perdre mon temps.
La première m'a téléphoné pour me dire que le quartier ne lui convient pas. Incroyable! C'était même avant la visite...
J'ai envoyé un sms aux 2 autres pour dire que j'étais là (à temps pour une fois...)
Pas de réponse du premier.
Réponse "Evidemment que j'arrive" du second.

J'ai patienté le quart-d'heure académique et je suis parti.

Mes statistiques, c'est 3 sur 4 qui ne viennent pas et 1% qui prévient qu'il ne vient pas.


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aime ce post :
GT
Pimonaute non modérable
Inscription : 12-10-2014
Messages : 10 223

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :
GT a écrit :
grmff a écrit :

Aujourd'hui, un ancien locataire me souhaite un Joyeux Noël... et me dit qu'il est en recherche d'un logement.
On a donc fait affaire par téléphone pour un logement disponible au 1er février...

A l'époque, en parlant de la qualité de mes logements, du tarif et des contrats, il m'avait dit "Si vous étiez charcutier, on serait client régulier"

Vdm pour lui s'il doit repasser chez moi une 3e fois, mais ce sera avec plaisir de recontracter avec ce gaillard qui a beaucoup d'humour!

Je suppose que vous voulez exprimer que vous publierez sur le site VDM au cas où la même personne réitérerait.

Non, je veux dire que c'est VDM pour lui s'il cherche un studio meublé. C'est que ses projets ne se sont pas passés comme il l'espérait, pour la 2e voire 3e fois. Il est certes content de la qualité et du prix de mes produits, mais c'est du boudin et pas du caviar...

En réalité, beaucoup de mes locataires sont dans la mouise en arrivant chez moi. Ce sont des studios meublés "entrée de gamme" même s'ils sont corrects et en bon état. Du coup, je suis content de les voir partir quand c'est pour un mieux. Je ne leur dit pas au revoir, mais je leur souhaite un adieu. Ils restent (généralement) les bienvenus en cas de retour d'infortune, comme c'est sans doute le cas ici, mais s'ils reviennent, c'est qu'ils sont à nouveau dans la mouise.

Ici, c'est le 3e logement qu'il prendra chez moi. D'où, la VDM. (FML en anglais)

Explication claire quant à l'utilisation dans le contexte  de l'abréviation VDM.

Hors ligne

didier21
Pimonaute bavard
Lieu : belgique
Inscription : 07-09-2004
Messages : 249

Re : Mes petites histoires de locataires...

Même cas, mais elle a sa tête, as t'on le droit de prendre des photos du logement (pas d'humain visible) sans une autorisation ????

grmff a écrit :

Voilà ma petite histoire du jour. Enfin, du jour. On va dire que je vais vous la raconter aujourd'hui...

Il me semblait que je vous en avait parlé, de cette locataire. Parce qu'avec elle, il y en a eu des histoires, des belles et des pas mûres. Souvent et depuis très longtemps.

Elle est locataire depuis 20 ans (presque et demi). Vieille demoiselle, seule, avec un retard mental important, avec des réactions d'un gosse de 6 ans, mais un raisonnement parfois très élaboré. Bref, un cas.

Elle habite seule, en autonomie. Son administrateur est un ... assez peu communiquant. Rien en me regarde jamais, il ne répond jamais quand on pose des questions. Même quand le loyer n'est pas payé, il ne répond pas, n'explique pas, ne fait rien non plus pour améliorer les choses. Bref, un administrateur avec lequel je ne travaillerai plus, et tant pis pour ses administrés qui ont la mal chance de devoir se le coltiner, et qui en plus auront plus de mal pour trouver un logement.

Elle peut être charmante, voire attachante. Et parfois insupportable et à jeter par la fenêtre.

En juin, elle est tombée chez elle. C'st pas qu'elle soit agée, mais elle a des difficultés pour marcher, on lui a remplacé un genou, et il faudrait bien faire l'autre aussi. Elle est donc tombée chez elle, et n'a pas su se relever. Les pompiers ont dû casser le cylindre. Après quelques jours à l'hosto, elle est de retour chez elle. Rebelote, elle chute à nouveau, et les pompiers forcent de nouveau la porte.

Je ne sais plus si c'est 2 ou 3 fois qu'elle est tombée. Mais on a conclu qu'elle ne pouvait plus vivre seule. Elle a donc été placée, contre son gré. En effet, elle voulait rester chez elle. Fermement.

Lors de la réparation de la porte, j'ai pu voir l'état, épouvantable, de l'appartement. J'ai demandé à la locataire et à son administrateur l'autorisation d'entrer pour virer tout ce qui était périssable, du genre poisson fumé hors du frigo. J'ai envoyé quelques photos à l'administrateur pour lui montrer la situation. On a descendu 8 sacs poubelles de nourriture périssable ou périmée (ou les deux) et autant de sacs bleux PMC qui trainaient dans l'appart.

De mauvais caractère, elle a frappé sa colocataire. En effet, vu le budget disponible, elle était dans une chambre à deux lits. Après des mots d'oiseau échangés avec la direction, elle a été virée de l'établissement, sans retour. Enfin, avec retour chez elle. Parce que comme c'était els congé, les instances judiciaires n'ont pas eu le temps de décider de faire vider l'appartement, et donc il n'avait pas été libéré. Moralité: elle est de retour chez elle.

Je passe les échanges avec l'administrateur, qui n'administre pas grand chose, et sur l'état de l'appartement qui n'a pas changé depuis. En effet, elle se débrouille toujours pour éviter d'être présente lorsque l'aide familiale passe. Du coup, le morceau de cylindre cassé par les pompiers en juin est toujours au sol, au même endroit. Le sol de la salle de bain est toujours de la même couleur, qui n'est pas d'origine. Cela pue toujours autant. Il y a des dizaines de sacs de vêtements et autres qui sont partout dans l'appartement.

Je l'ai donc appelée hier. Cela ne s'est pas bien passé. Elle m'avait appelé parce qu'elle n'avait plus d'eau chaude. On avait pris rendez-vous "dans l'après midi", et elle n'était pas là. Après un appel pour savoir où elle était, elle m'autorise à entrer chez elle en son absence. C'est là que j'ai vu le morceau de cylindre qui n'avait pas bougé depuis juin.

Et donc, après avoir réglé son problème de chauffe-eau (qui était un simple bouton à tourner...), je l'ai eue en ligne, pour lui expliquer que je ne pouvait plus tolérer l'état de l'appartement. Vous allez me dire que je me mèle de ce qui ne me regarde pas. Certes, chacun vit comme il veut... jusqu'à un certain stade. Et là, le stade il est largement dépassé. Les odeurs dépassent d'ailleurs dans le couloir aussi, et cela suffit.

Elle refuse de téléphoner à l'aide familiale "On voit bien que ce n'est pas vous qui payez le téléphone!" alors que c'est elle qui n'est pas présente quand elle vient...

Comme d'habitude, comme un gosse pris les doigts dans le pot de confiture, elle me raccroche au nez. Elle finit pas reprendre l'appel, et me présente ses excuses, comme à chaque fois. Mais j'avoue, le ton était monté d'un cran par rapport à l'habitude. Et elle me promet de reprendre contact avec l'aide ménagère.

Alors, j'ai fait quelque chose que je n'ai jamais fait précédemment. J'ai envoyé le congé-renon, étant donné qu'on est un peu plus de 6 mois avant le triennat en cours. Parce que je considère qu'elle est en danger pour elle-même, qu'elle ne tient plus sur ses quilles (3x embarquée à l'hosto pour des chutes...), qu'elle ne gère plus son appartement du tout (elle ne sais plus se pencher pour ramasser ce qu'il y a au sol). Mais aussi parce que son papa, chez qui elle va tous les jours (ce qui explique qu'elle n'est pas là quand l'aide ménagère vient...), n'a plus la santé pour s'en occuper, qu'il est très âgé, et que le jour où il décède, je crains bien que seule dans son appartement, ce soit encore pire que maintenant.

En outre, si elle est placée la même semaine que celle où son papa décède, elle ne pourra jamais s'en remettre.

Elle m'a appelé aujourd'hui. Elle avait un papier annonçant un recommandé dans la boîte, et elle avait compris ce que c'était: le renon.

Ses réactions en vrac:
- Ah ben puisque c'est comme ça, je ne vais pas appeler l'aide ménagère, et vous pourrez nettoyer vous-même
- Mais je n'arriverai pas à trouver un nouvel appartement en 6 mois!
- Vous ne pouvez pas!

Bref, très dépitée. Il faut dire, très seule. Plus de famille proche. Plus de capacité physique pour se prendre en main. Pas de capacité mentale pour gérer sa situation. Et son administrateur ne lui répond pas plus qu'à moi...

A quel point elle est seule? Ben, quand je lui avais amené ses pelotes de laines dans son institution, elle m'avait dit qu'elle avait effacé les numéros des contacts qu'elle avait, puisqu'elle ne les reverrait plus: je suppose les infirmières, l'ouvrier qui venait réparer ses bêtises, les aides familiales. Et de rajouter: j'ai laissé votre numéro, sinon mon téléphone serait trop vide. Avec sa voix d'enfant dans son corps de Quasimodo taille Shrek. Elle l'avait déjà foutu le moral dans les chaussettes.

Là, j'ai pas le moral non plus quand je pense à sa situation. Mais j'ai décidé de me protéger, de me carapacer dans mon rôle de proprio, en enlevant ma cape d'assistant social. Je pense que je suis fatigué. Je ne suis pas équipé pour me battre contre le système. Je ne suis pas entouré d'une équipe pour gérer ce genre de situation. Alors, je lui ai dit stop. Et même si je sais que c'est la bonne décision, même si je sais que c'est mieux pour sa propre sécurité et santé, même si la manière qu'elle a de gérer son frigo la met en danger et qu'elle doit être prise en main rien que pour cela, même si elle est en danger parce que si elle chute encore chez elle, rien en dit qu'elle sera entendue par les voisins et secourrue par les pompiers, ben même si tout ça, cela me fout en l'air de savoir qu'il aurait suffit d'un système l'entourant de manière appropriée chez elle pour qu'elle puisse y rester et y être libre.

Mais cela n'existe pas en Belgique. Personne pour organiser un passage régulier, une prise en main ferme, une gestion, un passage pour les médocs, etc. Alors, quand cela se dégrade, il n'y a plus qu'une solution: placer la personne en institution.

Et ne me dites pas que j'airais pu faire appel au "Service Urgence" du Cpas. La dernière fois que je l'ai fait, ils m'ont dit de jeter la personne dans le caniveau, et qu'ils viendraient l'y rechercher.

Bonsoir.


Rénovateur / Investisseur immo pour une meilleur pension et profiter + de la vie avant d'être à la pension

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

Je ne sais pas si on peut. Personnellement, je l'ai fait, et j'ai envoyé les photos à l'administrateur de bien, histoire qu'il soit confronté à la réalité de la situation de son administrée chez qui il ne mettra pas les pieds de toute façon.

Je suppose qu'on ne peut pas, mais qu'il n'y a pas de sanction. Seul l'usage de ces photos sera sanctionné...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

panchito
Pimonaute non modérable
Inscription : 20-06-2012
Messages : 9 746

Re : Mes petites histoires de locataires...

Didier21 a écrit :

Même cas, mais elle a sa tête, as t'on le droit de prendre des photos du logement (pas d'humain visible) sans une autorisation ????

Pourquoi faire? Introduire une requête en justice? Mais si elle paie vous n'irez pas bien loin...

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

Un locataire me devait deux mois de loyer. J'ai donc porté l'affaire en justice.

Voici le déroulé:
3/11/21: dépôt de la requête
30/11/21: jugement en ma faveur. Il restait un mois et demi d'arriéré. Le juge a tenu compte du fait que c'était la 2e fois qu'il rendait un jugement contre le sagouin, et qu'on était le dernier jour du mois pour me donner droit. Fin du bail immédiate. Indemnité de 2 mois plutôt que 3.
1/12/22: plus de loyer, évidemment
3/12/2021: le tribunal me transmet le jugement
14/12/21: je vais cherche le jugement au tribunal, et je le porte immédiatement à l'huissier
14/12/21: je paie une provision de 1400€ à l'huissier pour signifier et expulser
16/12/21: signification
10/01/22: l'huissier me confirme que l'expulsion aura lieu le 1er février. Elle ne peut avoir lieu avant le 16 janvier + 5 jours, c'est donc pas trop mal
mi-janvier, un samedi: le locataire, qui ne parle pas du tout bien le français, me demande de venir pour les clefs. Immédiatement. Je lui réponds que le samedi je ne suis jamais là. On prend rendez-vous pour le lundi à 10h. Comme j'ai déjà reloué son logement pour dès qu'il est libre à un de mes bons locataires réguliers pour dès que c'est possible, je suis content.
le lundi: il veut une copie de la clef parce qu'il a cassé la clef. Bref, il voulait que je me grouille pour lui apporter une clef (des communs) et me fait venir pour rien. Je lui dis que la clef est payante, et que ce sera 505€. 5€ pour la clef, 500€ pour une partie de l'arriéré. Il paie, il a la clef. C'est toujours cela de perdu en moins
25/01/22 : je demande au locataire quand il me rendra les clefs. Il me donne rendez-vous samedi. Ben tiens, juste pour m'emmeder?
29/01/22: samedi, je récupère donc les clefs. Evidemment, il me fait poireauter jusque 3h de l'après-midi, pour bien pourrir mon samedi. Mais les clefs sont récupérés et il a signé les documents de sortie. Il n'y a pas de dégâts volontaires spéciaux, rien que du très normal.

Ce sagouin, qui me doit donc environ 2000€ suivant jugement, après déduction de la garantie locative et signification comprise, a le culot de réclamer sa garantie.
Alors, mon préposé (parce que je ne me suis pas déplacé) a gardé son sang froid, s'est marré intérieurement, et lui a demandé une copie de sa carte de banque et sa signature sur ls documents de sortie pour pouvoir lui rendre sa garantie locative. Alors, il a tout signé sans rien comprendre.

Il est évident que les documents ne disaient pas qu'il fallait lui rendre la garantie locative... mais actaient le départ, les relevés de compteurs et la remise des clefs.

Je lui ai envoyé le décompte. Il m'a téléphoné, et fait semblant (?) de ne rien comprendre... Il comprendra quand on lui saisira sa bagnole...

J'ai donc prévenu l'huissier que l'expulsion était annulée. J'attends la facture pour les frais...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

Avant hier, une locataire me téléphone, très ennuyée, pour me dire qu'elle n'a pas "touché complet" et donc qu'elle ne saura pas me payer le loyer complet immédiatement. Et qu'elle me payera quand elle reçoit ses allocations familiales. Je m'enquiers du contenu de son frigo jusqu'à ce moment et suggère qu'elle ne s'affame pas pour autant. Elle me remercie de ma sollicitude et me rassure. Rien que de très classique d'un comportement normal d'une locataire qui tient à respecter ses engagements et d'un propriétaire qui n'a de toute façon pas vraiment le choix.

Hier, j'attendais dans ma voiture pour une visite avec un candidat locataire devant l'immeuble. La locataire en retard est venue m'apporter des chocolats. Mon addiction se sait donc à ce point?  big_smile


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
Paul_6
Pimonaute bavard
Inscription : 28-06-2017
Messages : 423

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

14/12/21: je paie une provision de 1400€ à l'huissier pour signifier et expulser

? vous confirmez:  mille quatre cent ? Juste pour être sûr...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

Paul_6 a écrit :
grmff a écrit :

14/12/21: je paie une provision de 1400€ à l'huissier pour signifier et expulser

? vous confirmez:  mille quatre cent ? Juste pour être sûr...

Je confirme: 1400 pour signifier et expulser.
C'est une provision èvidemment. Les frais de déménagement sont variables... les frais de serruriers aussi. Les frais de signification peuvent varier en fonction du déménagement des locataires.


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Paul_6
Pimonaute bavard
Inscription : 28-06-2017
Messages : 423

Re : Mes petites histoires de locataires...

Merci pour votre réponse. Il m'arrive de me dire que mon choix de l'AIS dans mes placements immobiliers n'était pas un mauvais choix....

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

L'échange de sms du jour...
Enfin, de ces derniers jours. SMS de samedi:

Une ancienne locataire, partie depuis fin février, avec une dette a écrit :

Bonjour, aujourd'hui je vous ai envoyé l'argent un peu tard, mais je suis désolé avec une pension belge

Grmff a écrit :

Bonjour
J'ai bien reçu votre message annonçant 298€ , je suppose que c'est une erreur de destinataire et que vous vouliez l'envoyer à votre nouveau propriétaire.
Je suis très content que vous ayiez réglé votre situation, vous aller pouvoir me régler le solde de compte de 320€
Merci de le verser sur mon compte habituel

Pas de réponse évidemment

Ce matin, surprise. 298€ sur mon compte. Elle a non seulement confondu mon nom avec celui de son nouveau proprio, mais aussi le numéro de compte... Ca, c'est la première fois que cela m'arrive.

Grmff a écrit :

Bonjour
Je reçois 298€ ce matin sur mon compte. Merci de verser le solde de 22€.
Bien à vous

Les paris sont ouverts: en combien de temps va-t-elle se rendre compte de son imbécilité? cool

Aujourd'hui, en rangeant mon téléphone, je retombe sur ce sms. Elle n'avait jamais répondu. Jamais réagit.

Pour rire, je lui renvoie le dernier sms. J'ai été payé dans les 3 minutes. Et j'ai repris confiance en l'honnêteté humaine. Un peu, parce qu'il y a quand même tout le reste...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aime ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

J'ai signé avec un couple de SDF, pour un logement qui n'est pas encore libre. Bon, l'histoire semble mal barrée me direz vous, et sera simple.

Ben non. C'est compliqué. Et imbriqué dans une autre histoire.

En réalité, j'ai signé avec un sdf, ancien locataire, qui n'était pas sdf depuis très longtemps puisque c'était une séparation. Ce n'est que la 3e fois qu'il devient mon locataire. Mais il voulait un appartement, et l'appart n'était pas libre. Alors, le temps que l'appart se libère, je lui ai "prêté" un studio qui était libre. Il a donc pris le studio, en attendant que l'appart se libère au plus tard le 1er février. En clair, le locataire devait partir ou être expulsé...

Et en galère, il avait rencontré un couple, SDF aussi. Madame Cpas, Monsieur Mutuelle. Ayant perdu le logement qu'ils avaient parce que ce n'était pas reconnu par l'urbanisme et parce que la domiciliation leur a été refusée, en clair, après avoir été entubé par un escroc qui ne leur a pas rendu ni garantie locative, ni loyer, ils se sont retrouvé SDF. J'avais un autre appart qui devait se libérer aussi, avec des conditions similaires au premier. J'ai signé avec eux, et en attendant, ils sont retournés en abri de nuit.

Le premier appart s'est libéré. Le locataire a pris l'appart, et libéré le studio.
J'ai donc fait pareil, pour éviter que le couple ne subisse les abris de nuit, et éventuellement la rue s'il n'y a plus de place. Et régulièrement, il n'y a plus de place. Comme c'est un studio pour une personne (permis de location), je leur ai expliqué que c'était transitoire, jusqu'au plus tard le 25 février, jour programmé de l'expulsion de l'occupante de leur appart. J'ai informé l'agent de quartier afin de préciser que c'était transitoire, que ce n'était pas pour les domicilier, et que c'était pour leur éviter la rue. Et aussi afin d'éviter que j'aie des ennuis, et que le couple en aie aussi.

Alors, depuis une semaine, ils sont dans le studio, et franchement, ils ont du mal à y croire. La rue, c'est dur. Entre l'abri de nuit qui les mets dehors le matin, les "chauffoirs" qui ouvrent à des heures variables dans divers endroits de la ville, les déplacements d'un chauffoir à l'autre, les démarches administratives qui ne s'arrêtent pas, et le coût de la vie quand on n'a pas de cuisine ni d'endroit pour s'assoir au calme, la rue, c'est dur.

J'ai eu des témoignages d'assistants sociaux qui m'ont rapporté qu'ils étaient un peu dans un état de sidération de se retrouver au chaud, au calme, "chez eux en attendant d'être chez eux". Bon, il faut reconnaître, ils sont fragilisés. Quelques mois de rue, quand on s'est retrouvé sans logement, et sans les sous de la garantie locative à cause d'un escroc, c'est dur et injuste. Pourtant, en les rencontrant, je n'aurais pas dit que ce sont des SDF. Combien de personnes trainent en rue sans un endroit pour se mettre dans l'anonymat?

Les assistants sociaux ont trouvé génial qu'ils aient un studio provisoire en attendant le logement qui doit se libérer et pour lequel ils ont un contrat. Comme le monde est tout petit, l'assistant social qui me l'a raconté et avec qui j'ai un bon contact depuis des années et des années a été moyennement surpris que je sois derrière. Mais bon, soit, ne nous éloignons pas du sujet.

C'est ici que commence l'horreur. La honte. Le désastre de notre système. Le petit couple, "bien" installé dans ce studio ne devait donc plus aller à l'abri de nuit. On pourrait se dire que c'est une victoire. Que le monde est beau. Qu'ils vont pouvoir se reconstruire et commencer à se projeter dans le futur appart qui les attend dans 15 jours.

Que nenni. Comme ils ne se présentent plus à l'abri de nuit, comme le Cpas sait qu'ils sont "en couple", et comme certaines antennes savent que monsieur a un studio provisoire, ils ont conclu que Mme était logée par son compagnon, et qu'elle n'avait plus droit à ses revenus d'intégration.

Ils ont donc convoqué Mme pour lui signifier qu'elle avait perdu ses droits.  En en parlant avec l'assistant social que je connaissais, il a eu un haut le coeur comme moi. Il connaissait la situation de ce couple (puisque le monde est tout petit...), mais ne savait pas qu'on voulait couper les vivres à madame. Il était outré.

On peut se dire que c'est logique qu'on coupe les vivres à madame si elle est en couple. Et c'est vrai.
Mais le projet, c'est que Monsieur prennent madame à charge, afin qu'il "touche" comme chef de famille et seul revenu du ménage. Mais ça, cela ne sera possible que lorsqu'ils seront domiciliés ensemble. Et actuellement, en demi squat dans un studio, il est évidemment impossible de se domicilier. Et comme ils déménagent dans 15 jours, ce serait un peu crétin.

Mais la logique du Cpas est la logique d'une action sociale d'une machine à broyer les gens. Et évidemment, si madame ne "touche" pas, comme monsieur touchera comme isolé, ils n'auront pas de quoi payer le loyer, et ils se voient à la rue avant même de pouvoir rentrer dans leur futur logement. Et ils se voient perdre à nouveau le peu qu'ils avaient mis de côté pour payer la garantie locative...

Alors, demain, je saurai s'ils ont mal compris le Cpas. Je saurai si le Cpas va les broyer, ou veut juste savoir ce qui se passe et les convoque juste pour savoir si leur situation est bien celle qui leur a été rapportée.

Et s'ils ressortent broyés de leur entrevue, vous lirez la suite dans les journaux. Et il y aura de la politicaille clouée par les oreilles sur les portes de grange...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
copropriétaire engalère
Pimonaute incurable
Inscription : 10-10-2019
Messages : 3 136

Re : Mes petites histoires de locataires...

Il y a une petite porte pour eux....

https://www.facebook.com/ADASassociation

ADASASBL.BE.jpg

Dernière modification par copropriétaire engalère (15-02-2022 23:40:34)


"Quand les flatteurs s'assemblent, le diable part dîner en ville."
"Moi, je dis qu'il existe une société secrète avec des ramifications dans le monde entier, qui complote pour répandre la rumeur qu'il existe un complot universel."
U.E.

Hors ligne

Callewsa
Pimonaute assidu
Lieu : Belgique
Inscription : 10-11-2010
Messages : 185

Re : Mes petites histoires de locataires...

Hallucinant cette dernière histoire !

Je n'ai jamais été partisan du "Dura lex sed lex". Il y a certes la loi, mais aussi l'esprit de la loi...

Je croise les doigts pour ces malheureux, espérant qu'ils pourront s'en sortir.


--
Il n'y a pas de question idiote, juste des idiots qui n'en posent pas.
Plus j'en apprends, plus je mesure l'étendue de mon ignorance...

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

Bon. Suite de l'histoire de la locataire qui était menacée de se voir couper les vivres:
Elle a signé un "contrat d'intégration". Ce contrat est obligatoire pour les sdf (et je pense pour les autres aussi.)
Dans le contrat "sdf", il est stipulé que la personne doit se mettre à jour tous les 3 mois et donner la preuve de résidence sur le territoire de la commune. Si elle est en abri de nuit, la présence sur le territoire est avérée. Si elle est hébergée par un ami ou dans un logement provisoire, elle peut démontrer cette présence sur le territoire via une attestation de l'hébergeur.

Et tant qu'elle n'a pas un domicile effectif, elle devra procéder à cela tous les 3 mois, et elle gardera son droit au Revenu d'Intégration Sociale.

C'est donc très simple. Mais l'effet de la phrase "j'ai besoin de ce document ou bien on vous coupe les vivres" a été dévastateur pour ma future locataire...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

La suite n'est pas heureuse.
Après le départ de l'occupante de l'appartement qu'ils avaient loués, ils se sont installé. Tout devait être au mieux dans le meilleur des mondes.

Comme souvent malheureusement, Madame ne s'est pas adaptée à un monde trop tranquille, et est partie en courant, laissant toutes ses affaires derrière elle, quittant Monsieur avec qui elle avait partagé ses galères. Monsieur est dévasté et se demande s'il pourra payer un logement qui est trop grand pour lui maintenant.

Bref, une histoire avec quelques années sans avoir un chez soi ne peut être trop simple...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

-Monsieur Grmff, J'ai reçu votre courrier d'indexation, c'est pas possible. Je passe de 490€ à 527.06. Ya pas une erreur? Mes connaissance n'ont jamais des indexations pareilles. Vous êtes le champion.

-Ben oui madame. C'est l'indexation la plus forte que j'ai jamais vue... environ 7.5%

-Je vais voir avec mon avocat pour contrôler tout ça parce que c'est pas possible une augmentation de 37.06€...

-Je refais le calcul en ligne sur statbel, et je tombe sur le même résultat...

Bref, la madame était pas contente. Vous l'avez compris, contrairement à mes habitudes, j'ai indexé les loyers de février et mars. C'est tout de même une des premières fois que j'ai une réaction telle que cela, mais c'est aussi les plus grosses indexations depuis que je suis propriétaire (et que j'indexe)


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

PIM
Pimonaute non modérable
Lieu : Uccle, Bruxelles, Belgique
Inscription : 10-03-2004
Messages : 15 648
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

-Je refais le calcul en ligne sur statbel, et je tombe sur le même résultat...

Et le calcul précédent, il a été fait sur Pim ?


Erik DECKERS
Pim's webmaster (notamment...)
PIM.be srl

---------------------------------
Bien écouter, c'est presque répondre (Marivaux)

En ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

PIM a écrit :
grmff a écrit :

-Je refais le calcul en ligne sur statbel, et je tombe sur le même résultat...

Et le calcul précédent, il a été fait sur Pim ?

Le calcul est fait sur une feuille OpenOffice qui transmets les résultats dans un courrier via un publipostage. C'est comme cela que je fais depuis des années.

Les indices? Ben, je vais les chercher sur Pim.be, pardi! big_smile


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 26-05-2004
Messages : 21 711

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

La suite n'est pas heureuse.
Après le départ de l'occupante de l'appartement qu'ils avaient loués, ils se sont installé. Tout devait être au mieux dans le meilleur des mondes.

Comme souvent malheureusement, Madame ne s'est pas adaptée à un monde trop tranquille, et est partie en courant, laissant toutes ses affaires derrière elle, quittant Monsieur avec qui elle avait partagé ses galères. Monsieur est dévasté et se demande s'il pourra payer un logement qui est trop grand pour lui maintenant.

Bref, une histoire avec quelques années sans avoir un chez soi ne peut être trop simple...

Ce soir, appel très ennuyé de Monsieur. Lors de l'échange précédent, nous avions évalué le risque que l'appartement soit trop coûteux pour lui-même, mais aussi que nous ferions un nouveau bail pour lui seul, et le fait qu'il aurait droit à la prime installation/adel.

En réalité, il va très bien. Très très bien. Madame est revenue, et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Conclusion: elle était bien partie sur un mouvement de panique d'être dans ses 4 murs à elle, alors qu'elle n'avait plus eu cela depuis 6 ans, sans dormir dehors pour autant.

Ahhh, j'aime bien les histoires qui se terminent bien. Enfin, suite au prochain épisode me dit mon pif...


Grmf!
----------------
La vie c'est comme une boîte de chocolat. Il faut pas laisser les autres te la bouffer.
Si tu as aimé ma contribution, paie-moi un manon!  big_smile

Hors ligne

Esvext
Pimonaute
Inscription : 10-03-2022
Messages : 12

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

Avant hier, une locataire me téléphone, très ennuyée, pour me dire qu'elle n'a pas "touché complet" et donc qu'elle ne saura pas me payer le loyer complet immédiatement. Et qu'elle me payera quand elle reçoit ses allocations familiales. Je m'enquiers du contenu de son frigo jusqu'à ce moment et suggère qu'elle ne s'affame pas pour autant. Elle me remercie de ma sollicitude et me rassure. Rien que de très classique d'un comportement normal d'une locataire qui tient à respecter ses engagements et d'un propriétaire qui n'a de toute façon pas vraiment le choix.

Chapeau à vous. Ce genre de comportement est plutôt rare.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres