forum   Vous n'êtes pas identifié(e) : Inscription :: Identification | Recherche Forum



Mes petites histoires de locataires...

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Mes petites histoires de locataires...

Comme ce forum me coûte beaucoup moins cher qu'un psy, j'ai décidé de m'épancher sur mes histoires avec mes candidats locataires, locataires et ex-locataires.

Aujourd'hui, j'ai un appart 2 chambres à louer. 3 visites sont prévues. Je groupe les visites, pour ne pas perdre mon temps.
La première m'a téléphoné pour me dire que le quartier ne lui convient pas. Incroyable! C'était même avant la visite...
J'ai envoyé un sms aux 2 autres pour dire que j'étais là (à temps pour une fois...)
Pas de réponse du premier.
Réponse "Evidemment que j'arrive" du second.

J'ai patienté le quart-d'heure académique et je suis parti.

Mes statistiques, c'est 3 sur 4 qui ne viennent pas et 1% qui prévient qu'il ne vient pas.

Hors ligne

Aime ce post :
Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 549

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

@Girkou
Bel effort d'imagination, ç'eut pu, mais non...
Elle vit encore, n'est pas partie en vacances et c'est un studio pour une seule personne.


Elle vous cite à son tour pour harcelement (...) ?

Hors ligne

Pilou611
Pimonaute assidu
Inscription : 15-04-2020
Messages : 53

Re : Mes petites histoires de locataires...

Première petite contribution dans ce fil:
Il y a 3 marches à l'extérieur qu'il faut descendre pour accéder à l'appartement en question.
La locataire: "En hiver, c'est vraiment casse gu****, ca glisse à mort".
Moi: "Il y a des traces de colle, savez vous ce qui était dessus?"
La locataire: "Oui, c'était des tapis antidérapants mais je les ai retirés car c'était pas pratique avec la poussette"

roll

Hors ligne

Aime ce post :
YAKA
Pimonaute bavard
Lieu : Charleroi
Inscription : 04-03-2010
Messages : 493

Re : Mes petites histoires de locataires...

bjr,

Tu aurais reçu une paquet de manons empoisonné ? chance le facteur en a subtilisé un et est mort devant ta porte?


Si l'intervention de Grmf n'est pas satisfaisante, est-ce lui qui paie un manon?

Hors ligne

Girkou
Pimonaute bavard
Inscription : 12-05-2020
Messages : 299

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

@Girkou
Bel effort d'imagination, ç'eut pu, mais non...
Elle vit encore, n'est pas partie en vacances et c'est un studio pour une seule personne.

ils ne peuvent par dormir a deux dans le lit ;-p?

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Vous m'avez fait bien rire, mais ce n'est pas cela.

En fait, elle a été embarquée par la police suite à un avis de recherche. Vers la prison, pour purger 3 peines de prison ferme, dont une de 15 mois.

Et maintenant, on fait quoi? (Répondez pas, c'est une question purement réthorique... wink  )

Hors ligne

D1791
Pimonaute intarissable
Inscription : 05-07-2013
Messages : 750

Re : Mes petites histoires de locataires...

Elle avait en effet des raisons de déprimer...


Modeste propriétaire bailleur de maisons unifamiliales en province de Luxembourg

Hors ligne

Callewsa
Pimonaute assidu
Lieu : Belgique
Inscription : 10-11-2010
Messages : 113

Re : Mes petites histoires de locataires...

Vu le public, est-il possible d'investir dans des cellules en prison ? Locataires garantis  cool


--
Il n'y a pas de question idiote, juste des idiots qui n'en posent pas.
Plus j'en apprends, plus je mesure l'étendue de mon ignorance...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

D1791 a écrit :

Elle avait en effet des raisons de déprimer...

Je pense que, en dépression grave, elle ne s'est pas présentée au tribunal, et donc a été condamnée par défaut.

Ceci dit, elle n'est restée que 20 minutes à la prison. Vu la situation, c'était à espérer. Elle est de retour dans ses murs, et je reste confiant qu'elle va quitter pour le 5 octobre.

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

Esme
Pimonaute
Inscription : 25-09-2020
Messages : 4

Re : Mes petites histoires de locataires...

Monsieur, il vous faut absolument sortir un livre. Je viens de passer un long moment à me délecter de ces anecdotes, qui bien qu'elles ne soient pas marrantes pour vous, ont été très divertissantes pour moi. J'achèterai le livre !

J'en ai une ou deux moi aussi. Je ne suis absolument pas propriétaire, mais locataire. J'ai déménagé le mois dernier et j'ai fait les visites pour mon ancien studio, étant donné que 1. Le proprio est en France 2. C'est le meilleur proprio que j'ai eu de ma vie et je voulais lui laisser quelqu'un de bien.

Alors les gens qui posent un lapin, j'en ai eu... moi, je rappelle et je les engueule. Oui j'ai autre chose à faire, mais ça défoule smile

L'appart est à Matongé (Bxl). J'ai eu un nombre incalculable de contacts sur Facebook par des russes.
Qui ne parlent pas français. Pas anglais. Pas flamand. Pas allemand. Désolée mec, je veux bien faire des efforts, mais ça va pas être possible, là.

J'attends la suite des aventures avec impatience big_smile

Hors ligne

Aiment ce post :
Himura
Pimonaute incurable
Lieu : Liège
Inscription : 05-06-2013
Messages : 3 549

Re : Mes petites histoires de locataires...

Hier soir, un locataire m'appelle :
- Je n'ai plus de lumière. Il y a un problème avec l'électricité.
     (Haa, celle-là, je me suis déjà fait avoir, donc...)
- C'est votre ampoule qui est cassée, vous avez vérifié ?
- Oui, tout va bien, mais la lumière ne va nulle part.
- Ha, et le reste ? Vos prises, le frigo ?
- Ha non, ils ne vont plus non plus. C'est pas normal ça, je paye le loyer, et je dois pouvoir disposer de l'appartement entièrement.
- Et les voisins ?
- Tout va bien.
- Vous avez regardé les différentiels, ou le disjoncteur général ?
- C'est bon, tout est relevé. Vous devez faire quelque chose, sinon je ne paye plus le loyer.
- ...  ... C'est ok, je vais passer demain matin.
- Ha oui ? Et je fais quoi moi de suite ?
- Désolé, mais impossible de venir à 23h00.

Ce matin, je vais chez le locataire (durant le match de mon fiston), et quand j'arrive, il m'accueille en me disant que tout est bon, plus de soucis.
Je pose tout de même quelques questions, mais il voulait regarder la TV.
Je tombe alors sur son voisin du dessous qui me dit qu'il y a eu une coupure générale de courant hier soir pendant 1 heure.

Ce trou-de-b*** a vu son électricité revenir déjà hier soir, sans prévenir.
Ce trou-de-b*** m'a dit que ses voisins allaient bien (on parlait sûrement de leur santé ?)

Je pensais pourtant que je ne me ferais plus avoir sur ce genre d'appel. Perdu

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Aujourd'hui, sortie d'une locataire, pour un studio meublé.
Moi: - Il manque une chaise?
Elle: Oui, je l'ai perdue.
Moi: Perdue?
Elle: Oui. Oubliée lors d'une brocante...

Boarf. Il y a plus grave. Cela m'a fait sourire derrière mon masque, et je vous le partage.

Hors ligne

Aiment ce post :
grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Dialogue extraterrestre:
Il y a quelques mois:
-Bonjour Mr Grmff. Je voulais vous dire, je vais partir, je cherche un nouveau logement.
-Super. Dès que vous avez une date, remettez moi votre préavis. Pas oublier, le préavis il est de 3 mois. Si préavis raccourci, vous restez redevable du loyer jusqu'à entrée du suivant pour un maximum de votre préavis de 3 mois. Tant que je n'ai pas une date de sortie, il n'y a pas de préavis, puisque le préavis est la période que j'ai pour retrouver un locataire, et que je ne sais pas retrouver un locataire tant que je n'ai pas une date de sortie.

Hier:
- Bonjour Mr Grmff. Je vais partir.
- Oui. Quand?
- Demain.
-??? Vous vous rendez compte que je n'aurai pas de locataire pour demain?
- Oui, mais cela fait longtemps que je vous ai dit que j'allais partir.
- Ok, mais sans date, ce n'est pas un préavis. Sans date, je ne sais pas relouer. Et c'est pas parce que vous décidez de partir que je dois perdre de l'argent.
- Oui, mais je ne suis pas riche. Je ne saurai pas payer le loyer de mon nouvel appartement, et le vôtre. Alors, je vais rester jusque fin décembre, la propriétaire est d'accord.

Je passe les 17 échanges téléphoniques avec sa fille notamment, et les 117 sms échangés.
Je comprends sans y croire, entre les lignes (téléphoniques, évidemment), que l'autre propriétaire va attendre que j'ai trouve un nouveau locataire. Mais c'est tellement touffu et abstrait au niveau de leur compréhension que je demande un écrit. Par mail, whattsapp, MMS, mais un écrit.

Voici l'écrit, non résumé:

La locataire a écrit :

Le 30 septembre
Préavis

Mr Grmff,

Par la présente, je remet mon préavis à dater de ce jour.

Je m'engage à remettre le studio dans l'état de départ, ainsi que toutes les clefs en ma possession contre la garantie locative.

Veuillez agréer etc.

Je lui réponds, par mail, que j'ai bien reçu le préavis, que ce préavis ne mentionne pas de date ni de modalités de départ, que en l'état, je comprends qu'elle restera jusque fin décembre, au bout de son préavis. Et que si ce n'est pas cela, elle est priée de me contacter.

Je lui joins un modèle de courrier qu'elle peut me faire parvenir si elle désire que je reloue plus tôt:

Monsieur Grmff,

Par la présente, je vous confirme mon préavis, qui commence le 1er octobre et se termine le 31 décembre 2020.

Néanmoins, étant donné qu'un autre logement m'attend et est disponible tout de suite, je vous demande de bien vouloir relouer mon studio au plus vite.
Je m'engage à libérer le studio dans les 24h de la demande, à effectuer l'état des lieux, moi-même ou par un mandataire porteur d'une procuration.
Il va de soi que dès que le studio est occupé par une autre personne, je ne devrai plus payer le loyer pour le solde du préavis.

Pour faciliter la remise en location, vous pouvez visiter en mon absence à tout moment. Un petit sms pour me prévenir de la visite me ferait plaisir, mais je comprends que les visites ne sont pas toujours prévues 24h à l'avance.

Dès état des lieux de sortie programmé, je prendrai rendez-vous à la banque pour libérer la caution, suivant décompte.

En espérant que vous puissiez relouer au plus vite, je vous envoie mes meilleures salutations

Bien à vous

La Locataire

J'ai pas fini d'envoyer le message, que la propriétaire me contacte pour me demander ce qu'il en est, parce que le logement est libre dès demain.

Je termine le message, et je ressonne à la locataire qui me dit que finalement, ce sera libre au 1er novembre.
Je lui renvoie un message avec le modèle de courrier à recopier et me renvoyer, avec la date du 1er novembre et des modalités adaptées dans la même philosophie.

Deux heures plus tard, elle me ressonne pour me dire que finalement, ce sera le 15 octobre.

Question à deux balles: la date va-t-elle encore changer? big_smile

Hors ligne

Aime ce post :

PIM

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

A noter que je l'ai fait courte. J'ai passé sur ses tentative de dire que le contrat n'est pas signé, que les 6 mois sont passés, que j'avais dit qu'on ferait à l'amiable, que je peux relouer pour le 1er, que'elle libère automatiquement dès que j'ai un autre locataire, mais que ce n'est pas possible si on doit passer par un rendez-vous à la banque pour libérer la caution avant de rendre les clefs. Etc. 26 sms échangés hier rien qu'entre 20h et 21h30.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Ah ben, finalement tout arrive. Elle a fini par imprimer mon modèle (en mettant la date du 15 octobre), mettant la carte d'identité, en signant avec la mention lu et approuvé.

Je crois qu'on y est arrivé...

Hors ligne

Callewsa
Pimonaute assidu
Lieu : Belgique
Inscription : 10-11-2010
Messages : 113

Re : Mes petites histoires de locataires...

Vous savez vous amuser tiens  big_smile


--
Il n'y a pas de question idiote, juste des idiots qui n'en posent pas.
Plus j'en apprends, plus je mesure l'étendue de mon ignorance...

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

Callewsa a écrit :

Vous savez vous amuser tiens  big_smile

Certains me disent que je suis bien bon de me casser la tête pour les gens. Le préavis est de 3 mois? Le reste n'est pas mon problème et c'est chacun sa m.

Mais bon, je sais bien que les gens ne sont pas tous équipés de la tête, et ne sont pas nécessairement mauvais pour autant. Alors, je me casse la tête pour comprendre leur but, ce qu'ils ont compris, leur situation exacte, et le ressenti au niveau du vécu. Je fais un noeud avec le tout, et je tente que tout le monde soit content, sans y perdre moi-même de plume. Et sans devoir faire une procédure contre des gens qui n'ont pas facile, qui n'ont pas un mauvais fond, et qui sont de toute façon insolvables.

Hors ligne

Aiment ce post :
libra
Pimonaute incurable
Inscription : 05-02-2011
Messages : 2 074

Re : Mes petites histoires de locataires...

Himura a écrit :

Hier soir, un locataire m'appelle :
- Je n'ai plus de lumière. Il y a un problème avec l'électricité.
     (Haa, celle-là, je me suis déjà fait avoir, donc...)
- C'est votre ampoule qui est cassée, vous avez vérifié ?
- Oui, tout va bien, mais la lumière ne va nulle part.
- Ha, et le reste ? Vos prises, le frigo ?
- Ha non, ils ne vont plus non plus. C'est pas normal ça, je paye le loyer, et je dois pouvoir disposer de l'appartement entièrement.
- Et les voisins ?
- Tout va bien.
- Vous avez regardé les différentiels, ou le disjoncteur général ?
- C'est bon, tout est relevé. Vous devez faire quelque chose, sinon je ne paye plus le loyer.
- ...  ... C'est ok, je vais passer demain matin.
- Ha oui ? Et je fais quoi moi de suite ?
- Désolé, mais impossible de venir à 23h00.

Ce matin, je vais chez le locataire (durant le match de mon fiston), et quand j'arrive, il m'accueille en me disant que tout est bon, plus de soucis.
Je pose tout de même quelques questions, mais il voulait regarder la TV.
Je tombe alors sur son voisin du dessous qui me dit qu'il y a eu une coupure générale de courant hier soir pendant 1 heure.

Ce trou-de-b*** a vu son électricité revenir déjà hier soir, sans prévenir.
Ce trou-de-b*** m'a dit que ses voisins allaient bien (on parlait sûrement de leur santé ?)

Je pensais pourtant que je ne me ferais plus avoir sur ce genre d'appel. Perdu

Il y a quelques années, une locataire m'appelle car il n'y avait plus d'électricité dans l'immeuble. Chacun ayant son compteur d'électricité, il est donc impossible qu'il y a une panne d'électricité dans tous les appartements si ce n'est une panne générale dans la rue ou le quartier.

Je demande donc au locataire de regarder par la fenêtre pour voir s'il y a de la lumière ailleurs. Réponse de la locataire: 'Mais Monsieur, vous savez tout de même que je suis une femme seule'.

Par ailleurs, je ne décroche plus le téléphone après 21 hr. Trop d'abus.

Hors ligne

Aime ce post :
libra
Pimonaute incurable
Inscription : 05-02-2011
Messages : 2 074

Re : Mes petites histoires de locataires...

grmff a écrit :

Ah ben, finalement tout arrive. Elle a fini par imprimer mon modèle (en mettant la date du 15 octobre), mettant la carte d'identité, en signant avec la mention lu et approuvé.

Je crois qu'on y est arrivé...

À voir le 15 octobre.

Hors ligne

grmff
Pimonaute non modérable
Lieu : Sibulaga, Onatawani
Inscription : 25-05-2004
Messages : 19 509
Site Web

Re : Mes petites histoires de locataires...

- Allo, Mr Grmff?
- Oui, c'est bien moi.
- Dites, c'est pour savoir si il y a vraiment le feu?
- Pardon?
- Ben oui, la dernière fois, c'était une fausse alerte. Alors, cette fois-ci, c'est une vraie?
- Attendez, je saute dans ma navette, je viens voir sur place, et si l'immeuble est en cendre, je vous téléphone pour vous dire que vous auriez dû sortir....

Les gens sont fous. La dernière fois, c'était la même chose. Deux appels. Cette fois-ci, un seul. Bilan, sur les quelques 20 occupants, je pense que deux sont sortis.

C'était une fausse alerte. Mais le jour où ce sera une vraie, aucun ne m'aura appelé, ils seront tous retournés dormir...définitivement.

Hors ligne

Pied de page des forums

Pim.be : votre forum de l'immobilier résidentiel belge depuis 2002.

Les dernières discussions sont ici » Récentes | Sans réponse
Règlement du forum | Liste des membres